En hommage à Vanesa Campos, femme transgenre assassinée

Par

Vanesa Campos, femme transgenre de 36 ans originaire du Pérou, a été sauvagement tuée par plusieurs hommes dans la nuit du 16 au 17 août. C’est au bois de Boulogne, où elle exerçait comme prostituée, que le meurtre a eu lieu. C’est au bois de Boulogne que ce 24 août s’est tenu un rassemblement en sa mémoire, et pour demander justice pour toutes les victimes d’agressions. Lundi, cinq personnes, âgées de 16 à 30 ans, ont été mises en examen et placées en détention provisoire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. « C’est parce que nous sommes ce que nous sommes que nous sommes tuées. Une partie de ceux qui propagent la haine transphobe veut nous tuer, une autre partie veut nous invisibiliser. Nous demandons à être reconnues comme des êtres humains et à exercer tous nos droits. Nous exigeons également l’abrogation des lois de répression et de criminalisation de la prostitution de 2003 et de 2016 », explique Ramona, membre de l’association Acceptess-T (association de défense des personnes dont « l’identité de genre est jugée non conforme »).

Voir tous les portfolios