A la frontière birmano-thaï, au cœur de la lutte contre les épidémies

17 photos

Plusieurs épidémies, dont la dengue, ravagent l'Asie du Sud-Est, sous l’effet des mouvements de populations et des changements climatiques. Le long de la frontière thaïlandaise où vivent plus de 100 000 réfugiés birmans, les centres de santé sont de plus en plus démunis. Lire aussi : L’Asie du Sud-Est ravagée par une épidémie de dengue inédite

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Luke Duggleby / Redux Pictures

    Octobre 2019, Mae Sot (Thaïlande). Aux abords de Mae Sot, au nord-ouest de la Thaïlande, la rivière Moei marque la frontière avec l’État Karen et la ville de Myawaddy en Birmanie. Pendant des décennies, le paludisme a été la première cause de mortalité dans cette région de moyenne montagne. Grâce à un vaste programme de prévention, détection et traitement médicamenteux, le Plasmodium falciparum, l’espèce de parasite qui cause la forme la plus grave du paludisme, a été pratiquement éliminé dans la zone. Mais en 2019, la mousson a apporté le fardeau des virus de la dengue et du chikungunya, ce dernier ayant migré de l’extrême sud de la Thaïlande vers le nord, le long de la frontière birmane.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 20 photos
par Gabriel Gauffre et Sadak Souici / Agence Le Pictorium
Portfolio — 13 photos
par Rachida El Azzouzi

À la Une de Mediapart

Journal — France
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — France
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal — France
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — France
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver des enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou