1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Sam.30 mai 201530/05/2015 Dernière édition

Michel Deléan

Michel Deléan a rejoint Mediapart en janvier 2011. Journaliste depuis 1986, il a été pigiste à Libération (1986-1987), reporter spécialisé justice au Parisien (1988-1998), puis grand reporter en charge de l'investigation au Journal du Dimanche (1999-2010). Il est l'auteur de plusieurs livres: "Un magistrat politique. Enquête sur Jean-Claude Marin, le procureur le plus puissant de France" (Pygmalion, 2015), "Qui veut la mort du juge d'instruction?" (Scrineo/Les Carnets de l'Info, 2007), et "Adjugé, volé. Chronique d'un trafic à Drouot" (Max Milo, 2011).

Ses derniers articles

Affaire Bettencourt: Woerth est relaxé, de Maistre et Banier sont condamnés

|  Par Michel Deléan

Eric Woerth au tribunal à BordeauxEric Woerth au tribunal à Bordeaux © Reuters

Éric Woerth bénéfice d’une relaxe définitive dans les deux volets de l’affaire où il était jugé pour « trafic d’influence » et « recel ». Tous les autres prévenus sont en revanche condamnés, à des peines parfois assez lourdes. Mediapart met les deux jugements en ligne dans leur intégralité.

Claude Guéant et Michel Gaudin sont renvoyés en correctionnelle

|  Par Michel Deléan

Claude GuéantClaude Guéant © Reuters

Comme Mediapart l'annonçait le 12 mai, le Parquet national financier (PNF) renvoie Claude Guéant et Michel Gaudin, respectivement ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur (de 2005 à 2007) et ancien directeur général de la police nationale, en correctionnelle pour détournements de fonds publics dans l’affaire des primes en espèces du ministère de l’intérieur.

Une femme proposée au poste de procureur général à Paris

|  Par Michel Deléan

Catherine Melet-Champrenault est proposée par le ministère de la justice pour succéder à François Falletti au poste stratégique de procureur général près la cour d'appel de Paris.

Le cas El Rhazoui révèle l'ampleur de la crise à "Charlie Hebdo"

|  Par Michel Deléan

Quatre mois après les attentats qui ont décimé la rédaction, Charlie Hebdo se divise en deux camps. Mise à pied mercredi et menacée de licenciement par la direction, la journaliste Zineb El Rhazoui bénéficie du soutien de l’équipe. Le dessinateur Luz, quant à lui, est sur le départ.

Tarnac : un livre au tribunal

|  Par Joseph Confavreux et Michel Deléan

Le parquet de Paris demande le renvoi pour terrorisme de trois des mis en examen du groupe du Tarnac en se fondant principalement sur un livre, L'Insurrection qui vient. Entretien avec son éditeur, Éric Hazan, pour qui « on n'est plus dans un État de droit ».

Claude Guéant et Michel Gaudin bientôt en correctionnelle

|  Par Michel Deléan

Claude GuéantClaude Guéant © Reuters

Le parquet national financier (PNF) a décidé de renvoyer Claude Guéant et Michel Gaudin, respectivement ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur (de 2005 à 2007) et ancien directeur général de la police nationale, en correctionnelle pour détournements de fonds publics dans l’affaire des primes en espèces du ministère de l’intérieur.

Affaire Bismuth: le camouflet des juges à Sarkozy

|  Par Michel Deléan

Nicolas SarkozyNicolas Sarkozy © Reuters

La chambre de l'instruction a validé, jeudi 7 mai, la quasi-totalité de la procédure et des écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et le haut magistrat Gilbert Azibert, en marge de l'affaire Bettencourt.

L’affaire Borrel maltraitée par la justice française

|  Par Michel Deléan

Bernard BorrelBernard Borrel © DR

Voilà 20 ans que le juge Bernard Borrel a été assassiné à Djibouti. Face aux errements de la justice, l’avocat de sa veuve, Me Olivier Morice, vient de faire condamner sévèrement la France par la Cour européenne des droits de l’homme. Il a par ailleurs obtenu récemment de faire rouvrir un volet du dossier.

Le parquet national financier ouvre une enquête sur le Stade de Nice

|  Par Michel Deléan et Ellen Salvi

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur le partenariat public-privé (PPP) du stade de Nice, qui a coûté 243,5 millions d'euros, dont 69 millions de subventions publiques. L'enquête est confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales.

Amiante : Martine Aubry hors de cause

|  Par Michel Deléan

La maire (PS) de Lille est définitivement blanchie par la justice dans l'affaire de l'usine de Condé-sur-Noireau.

Une enquête de la chambre régionale des comptes ulcère François Rebsamen

|  Par Michel Deléan

François RebsamenFrançois Rebsamen © Reuters

Maire de Dijon jusqu’en avril 2014, l’actuel ministre du travail François Rebsamen n’apprécie pas du tout le contrôle approfondi qui est en cours sur les finances de sa ville. Des irrégularités auraient été décelées. Certains magistrats financiers craignent un étouffement du dossier.

Légion d'honneur : le parquet absout Woerth et Maistre

|  Par Michel Deléan

La relaxe a été requise ce mardi en faveur de l'ancien ministre du budget et de l'ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt. Florence Woerth est venue témoigner pour son mari au tribunal correctionnel.

Légion d’honneur : Woerth et Maistre jouent aux ingénus devant les juges

|  Par Michel Deléan

Éric Woerth et Nicolas Sarkozy, à l'Élysée.Éric Woerth et Nicolas Sarkozy, à l'Élysée. © Reuters

L’ex-trésorier et ministre de Sarkozy, tout comme l’ancien gestionnaire de fortune des Bettencourt, nient farouchement, au tribunal, que l’embauche de Florence Woerth ait été une contrepartie à la décoration offerte par le premier au second. D'après Woerth, les deux événements sont « deux droites parallèles qui ne se rejoignent pas ».

Woerth, Maistre et la Légion d'honneur : ce qu'ont écrit les juges

|  Par Michel Deléan

Éric et Florence Woerth.Éric et Florence Woerth.

L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy et l’ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt seront jugés pour trafic d’influence à partir du lundi 23 mars à Bordeaux. Éric Woerth avait fait embaucher son épouse par Patrice de Maistre, avant de le décorer en personne. Le dossier est accablant.

Une plainte pour harcèlement sexuel vise le patron du groupe Dessange

|  Par Michel Deléan

Une ancienne cadre de Dessange International accuse le PDG du groupe de salons de coiffure, Benjamin Dessange, fils du fondateur Jacques Dessange, de harcèlement sexuel. Celui-ci conteste les faits.

Mis et Thiennot : le recours est rejeté

|  Par Michel Deléan

Le recours en révision de la condamnation de Mis et Thiennot a été rejeté ce lundi par la commission d'instruction de la Cour de révision.

La Cour des comptes a entamé un discret contrôle de la Cour de cassation

|  Par Michel Deléan

L’organisation, l’activité et la productivité de la plus haute juridiction judiciaire française font l’objet de vérifications poussées de la part de la Cour des comptes. À la Cour de cassation, tout le monde n'apprécie pas cette intrusion. En effectuant un contrôle dans le « saint des saints » judiciaire, la Cour des comptes s’attaque de fait à un véritable tabou.

Sivens, Rémi Fraisse : la justice sur les freins

|  Par Michel Deléan et Louise Fessard

L’enquête sur la mort de Rémi Fraisse avance péniblement : les magistrats ont refusé une reconstitution des faits ainsi que l’audition du préfet du Tarn, responsable du dispositif de maintien de l’ordre à Sivens la nuit du 25 octobre 2014. D’autres plaintes de zadistes sont en souffrance.

Ecoutes de Sarkozy : le parquet général soutient la procédure

|  Par Michel Deléan

Le parquet général de la cour d'appel de Paris s'est prononcé mercredi pour la régularité de la procédure dans laquelle Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog et Gilbert Azibert sont mis en examen. Leurs demandes d'annulation seront tranchées le 7 mai. En attendant, l'enquête reste totalement gelée.

Faux électeurs : les Tiberi sont définitivement condamnés

|  Par Michel Deléan

La chambre criminelle de la Cour de cassation a rejeté le pourvoi de l’ancien député et maire du Ve arrondissement et celui de son épouse dans l’affaire dite des faux électeurs. La procédure aura duré dix-huit ans, la justice réussissant là une exceptionnelle course de lenteur.