1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Dim.19 avril 201519/04/2015 Édition de la mi-journée

Ellen Salvi

30 ans. Journaliste.

Ses derniers articles

« Les Républicains » : le coût du caprice sémantique de Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

La plaque UMP qui trône à l'entrée du siège de la rue de Vaugirard.La plaque UMP qui trône à l'entrée du siège de la rue de Vaugirard. © Reuters

Le nouveau nom choisi par Nicolas Sarkozy pour rebaptiser l'UMP ne suscite guère d’enthousiasme en dehors de son cercle le plus proche. D'autant que le parti, déjà exsangue, va devoir puiser dans ses économies pour devenir “Les Républicains”.

Le parquet national financier ouvre une enquête sur le Stade de Nice

|  Par Michel Deléan et Ellen Salvi

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur le partenariat public-privé (PPP) du stade de Nice, qui a coûté 243,5 millions d'euros, dont 69 millions de subventions publiques. L'enquête est confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales.

Primaire UMP : « Sarkozy a beaucoup à perdre »

|  Par Ellen Salvi

Depuis le succès de la primaire PS de 2011, ce mode de désignation fait consensus. À tel point que l’UMP, où la culture du chef s’est toujours imposée, s’y est convertie. Que dit la généralisation de ce scrutin de notre système politique ? Entretien avec Rémi Lefebvre.

Avec sa primaire à droite, l'UMP apprivoise la « démocratie »

|  Par Ellen Salvi

En fixant les règles de la primaire de 2016, l'UMP vient d'opérer une rupture historique. Tout chef de parti et ancien président qu’il est, Nicolas Sarkozy est redevenu un ambitieux comme un autre. Bonaparte a déserté la rue de Vaugirard.

A la tête des départements, les cumulards écrasent les femmes

|  Par Lénaïg Bredoux et Ellen Salvi

Au total, dix conseils départementaux sur 101 sont dirigés par une femme. Un comble, alors que les assemblées sont désormais paritaires. Le scrutin fait également la part belle aux cumulards, présents tant du côté de la droite que de la gauche. Mais il a permis un rajeunissement des présidents des exécutifs locaux. La moyenne d’âge est désormais de 58 ans, soit quatre ans de moins que les sortants.

A l'UMP, tout est bon pour sauver le chef

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy à Marseille, le 5 mars.Nicolas Sarkozy à Marseille, le 5 mars. © Reuters

Le placement de Nicolas Sarkozy sous le statut de témoin assisté est l'occasion pour ses fidèles de ressortir la bonne vieille antienne des enquêtes qui font pschitt. Depuis le temps que l'ex-chef de l'État et son entourage ont maille à partir avec la justice, les arguments sont rodés.

La droite a profité d'un report de voix venues du FN et de la gauche

|  Par Ellen Salvi

Au second tour des élections départementales, la droite a récupéré des voix du FN, tout en glanant des suffrages de la gauche qui avait appelé à faire barrage au parti de Marine Le Pen. Parce qu'il n'a pas respecté la réciprocité du front républicain, Nicolas Sarkozy a transformé la stratégie du “ni-ni” en « succès ».

Sarkozy veut faire de la victoire de la droite sa victoire personnelle

|  Par Ellen Salvi

Avec 28 départements récupérés à la gauche, la droite est sans conteste la grande gagnante de ces élections départementales. Oubliant que l'UMP avait perdu toutes les élections intermédiaires entre 2004 et 2012, Nicolas Sarkozy veut voir dans les résultats de dimanche la victoire de sa stratégie personnelle. Ses adversaires en interne ne l'entendent pas de cette oreille.

Triangulaires au second tour: ça persiste, ça se désiste, ça résiste

|  Par Stéphane Alliès et Ellen Salvi

Appel au désistement républicain pour le PS. Ligne du “ni-ni” pour l’UMP. Les consignes nationales édictées à Paris en vue du second tour des départementales se heurtent aux réalités locales. Retrouvez notre carte des triangulaires.

Juppé, Fillon et les centristes : comme il est bon de se démarquer de Sarkozy !

|  Par Ellen Salvi

Juppé, Fillon et Jégo étaient en meeting lundi soir en Gironde, histoire de marquer leurs différences. Depuis le retour de Nicolas Sarkozy et face à l'implantation du FN, la droite n'en finit pas de se scinder en deux. Avec un objectif identique, la primaire de 2016.

A droite, la victoire de l'unité éclipse celle de Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

En rassemblant autour de 30 % des suffrages exprimés, l’alliance UMP-UDI arrive en tête. Les sarkozystes voient la validation de la stratégie de «droite décomplexée» de leur patron. C'est pourtant l'alliance de la droite et du centre, prônée par Alain Juppé, qui a remporté la mise.

En Seine-Saint-Denis, le centre rêve d'une banlieue bleu clair

|  Par Ellen Salvi

Pour la première fois depuis sa création en 1967, la Seine-Saint-Denis pourrait basculer à droite, sous l’impulsion du patron de l’UDI, le décrié député et maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde. Certains dénoncent un « système », entre clientélisme, petits arrangements et grandes ambitions.

L'UMP est confrontée à la tentation du FN pour le «troisième tour»

|  Par Ellen Salvi

S’effacer au profit de la gauche ou prendre le pouvoir grâce à l'extrême droite. C'est le dilemme auquel l'UMP va être confrontée lors de l'élection des présidents des départements. Refusant officiellement toute forme d'alliance avec le FN, l'opposition doit composer avec ses électeurs, de plus en plus favorables à un rapprochement avec le parti de Marine Le Pen.

Nicolas Sarkozy en meeting pour les départementales, le 5 mars à Marseille.Nicolas Sarkozy en meeting pour les départementales, le 5 mars à Marseille. © Reuters

Dans les Hauts-de-Seine, Sarkozy, « ça ne marche plus »

|  Par Ellen Salvi

Considérés comme « le laboratoire de la droite », le département des Hauts-de-Seine a longtemps été le repaire intime de la Sarkozie, de ses affaires et de ses petits arrangements. Mais ici, comme ailleurs, le retour de l'ex-chef de l'État à la tête de l'UMP passe mal, voire n'est même plus un sujet.

Islam et laïcité : l'UMP s'engouffre dans le débat

|  Par Ellen Salvi

Gérald Darmanin et Henri Guaino.Gérald Darmanin et Henri Guaino. © Reuters

L'UMP relance sa réflexion sur « ce que l’islam peut faire pour devenir l’islam de France » sous la houlette des députés Guaino et Darmanin. Une mission d’autant plus ardue qu’elle souffre de précédents calamiteux : stigmatisations, dérapages racistes et dérives frontistes.

Loi Macron : des députés UMP et UDI dénoncent un « gâchis »

|  Par Ellen Salvi

Une petite poignée de députés de l'opposition, satisfaits du travail « constructif » effectué sur la loi Macron, s'apprêtaient à voter le texte. C'est finalement une motion de censure qu'ils vont approuver ce jeudi. Las des éternelles « postures droite/gauche », ils déplorent le retour brutal de la « politique politicienne ».

Le texte de la motion de censure UMP et UDI

|  Par Ellen Salvi

Mediapart publie le texte de la motion de censure signée par le patron des députés UMP, Christian Jacob, son homologue de l'UDI Philippe Vigier et 109 autres députés de l'opposition.

Procès du Carlton: cet obscur objet du proxénétisme

|  Par Ellen Salvi

Le procureur Frédéric Fèvre a choisi de transformer un « réseau mafieux de proxénétisme » en un simple « groupe d'amis qui faisaient la fête ». En défendant DSK comme le meilleur des avocats et en demandant sa relaxe, le magistrat s’est surtout employé à démonter le travail des juges d’instruction.

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Lille.La salle d'audience du tribunal correctionnel de Lille. © ES

Procès du Carlton: DSK et l'ivresse du pouvoir

|  Par Ellen Salvi

Dominique Strauss-Kahn à Lille, le 11 février.Dominique Strauss-Kahn à Lille, le 11 février. © Reuters

Pour Dominique Strauss-Kahn, l'issue de l'affaire du Carlton ne fait guère de doute, il devrait être relaxé. Sa présence devant le tribunal correctionnel de Lille aura cependant permis « de se pencher sur le syndrome de la toute-puissance ». Et de dessiner les contours d'un monde où le pouvoir confine à l'aveuglement. Un pouvoir qui s'organise sur la courtisanerie, le cynisme et l'impunité.

Procès du Carlton: «La Belgique, c’est un pays un peu à part»

|  Par Ellen Salvi

Au quatrième jour du procès de Lille, les juges ont entendu Dominique Alderweireld. “Dodo la Saumure”, gérant de maisons closes en Belgique, a ainsi pu surjouer la bonhommie et le détachement, devant deux de ses anciennes « filles » en larmes.