1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Dim.01 mars 201501/03/2015 Édition du matin

Ellen Salvi

30 ans. Journaliste.

Ses derniers articles

Loi Macron : des députés UMP et UDI dénoncent un « gâchis »

|  Par Ellen Salvi

Une petite poignée de députés de l'opposition, satisfaits du travail « constructif » effectué sur la loi Macron, s'apprêtaient à voter le texte. C'est finalement une motion de censure qu'ils vont approuver ce jeudi. Las des éternelles « postures droite/gauche », ils déplorent le retour brutal de la « politique politicienne ».

Le texte de la motion de censure UMP et UDI

|  Par Ellen Salvi

Mediapart publie le texte de la motion de censure signée par le patron des députés UMP, Christian Jacob, son homologue de l'UDI Philippe Vigier et 109 autres députés de l'opposition.

Procès du Carlton: cet obscur objet du proxénétisme

|  Par Ellen Salvi

Le procureur Frédéric Fèvre a choisi de transformer un « réseau mafieux de proxénétisme » en un simple « groupe d'amis qui faisaient la fête ». En défendant DSK comme le meilleur des avocats et en demandant sa relaxe, le magistrat s’est surtout employé à démonter le travail des juges d’instruction.

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Lille.La salle d'audience du tribunal correctionnel de Lille. © ES

Procès du Carlton: DSK et l'ivresse du pouvoir

|  Par Ellen Salvi

Dominique Strauss-Kahn à Lille, le 11 février.Dominique Strauss-Kahn à Lille, le 11 février. © Reuters

Pour Dominique Strauss-Kahn, l'issue de l'affaire du Carlton ne fait guère de doute, il devrait être relaxé. Sa présence devant le tribunal correctionnel de Lille aura cependant permis « de se pencher sur le syndrome de la toute-puissance ». Et de dessiner les contours d'un monde où le pouvoir confine à l'aveuglement. Un pouvoir qui s'organise sur la courtisanerie, le cynisme et l'impunité.

Procès du Carlton: «La Belgique, c’est un pays un peu à part»

|  Par Ellen Salvi

Au quatrième jour du procès de Lille, les juges ont entendu Dominique Alderweireld. “Dodo la Saumure”, gérant de maisons closes en Belgique, a ainsi pu surjouer la bonhommie et le détachement, devant deux de ses anciennes « filles » en larmes.

Procès du Carlton : les écoutes fantômes du témoin « secret défense »

|  Par Ellen Salvi

Dominique Strauss-Kahn arrive au tribunal correctionnel de Lille, le 2 février.Dominique Strauss-Kahn arrive au tribunal correctionnel de Lille, le 2 février. © Reuters

L'ex-patron de la brigade criminelle de Lille a reconnu avoir réalisé des écoutes administratives bien avant le début officiel de l'affaire dite du Carlton. Ces écoutes ont été détruites. De quoi relancer la théorie d'un complot fomenté dès 2010 contre DSK pour l'empêcher d'accéder à l'Élysée. L'ancien commissaire se borne au silence: «secret défense».

La «mauvaise vie» des Messieurs du Carlton

|  Par Ellen Salvi

Une poignée de notables lillois, pour la plupart issus de la même loge maçonnique, se sont conseillé des «filles» comme d'autres se transmettent des «dossiers». Ils se retrouvent aujourd'hui au cœur d'une vaste affaire de proxénétisme, trop rapidement réduite à la seule figure de DSK. Face à la justice et aux témoignages insoutenables de celles qu'ils appelaient «les copines».

Le Carlton de Lille.Le Carlton de Lille. © ES

Amende de Sarkozy réglée par l'UMP : Copé mis en examen

|  Par Mathilde Mathieu et Ellen Salvi

L'ancien président de l'UMP est mis en examen pour « abus de confiance ». Le parquet de Paris avait ouvert début juillet une enquête préliminaire sur ce même chef, après que Nicolas Sarkozy a fait payer par l'UMP l'amende de 363 615 euros que le conseil constitutionnel lui avait infligée lors du rejet de ses comptes de campagne 2012.

A l'ouverture du procès du Carlton, un DSK inflexible et un parfum de complot

|  Par Ellen Salvi

Au premier jour du procès pour « proxénétisme aggravé en réunion » qui se tient à Lille pendant trois semaines, 14 personnes, dont Dominique Strauss-Kahn, se sont retrouvées sur le banc des prévenus. La défense a tenté de plaider la nullité, arguant des écoutes administratives mystérieusement effectuées en dehors de toute procédure judiciaire. En vain.

Loi Macron : l'UMP soigne ses professions réglementées

|  Par Ellen Salvi et Yannick Sanchez

La loi Macron ne sera peut-être pas « la loi du siècle », elle n'en demeure pas moins un enjeu majeur pour la droite. Grâce aux professions réglementées, l'UMP a trouvé un argument en or pour justifier de voter contre un texte qu'elle a pourtant inspiré. Faute de faire entendre sa propre voix, l'opposition prête une oreille attentive aux sirènes des lobbys.

Nicolas Sarkozy et le boomerang des attentats de Paris

|  Par Ellen Salvi

Confronté à son bilan, critiqué pour son mélange des genres et réduit à l’atonie par une gauche gouvernementale qui empiète sur son terrain, le patron de l'UMP traverse une période pour le moins délicate. L'effet Sarkozy ne fonctionne plus, y compris dans ses propres rangs.

A Nice, Estrosi met en place son «Patriot Act»

|  Par Ellen Salvi

Décidé à ouvrir la marche en matière de lutte contre le terrorisme, le député et maire de Nice, Christian Estrosi, a fait voter par son conseil municipal, opposition comprise, une série de mesures exceptionnelles à la suite des attentats de Paris. Certaines d’entre elles inquiètent la section niçoise de la LDH.

La justice se dispute le dossier du stade de Nice

|  Par Michel Deléan et Ellen Salvi

Le stade de NiceLe stade de Nice © Reuters

La Chambre régionale des comptes PACA pointe plusieurs irrégularités dans le partenariat public-privé du stade de Nice. Le parquet de Marseille et le procureur national financier réclament tous les deux le dossier.

Affaire Jouyet-Fillon : les «trucs» et les «machins» du secrétaire général de l’Elysée

|  Par Ellen Salvi

Jean-Pierre JouyetJean-Pierre Jouyet © Reuters

Mediapart publie le verbatim des neuf minutes de conversation entre Jean-Pierre Jouyet et deux journalistes du Monde, dans laquelle le secrétaire général de l'Élysée met en cause François Fillon, qui lui aurait demandé de « taper vite » contre Nicolas Sarkozy. Mais à la lecture, les choses semblent moins catégoriques.

À l'Assemblée, Manuel Valls se pose en garant de « l'esprit du 11 janvier »

|  Par Mathieu Magnaudeix et Ellen Salvi

Galvanisé, le premier ministre s'est fait ovationner à quatre reprises par l'Assemblée nationale au cours d'un long discours d'hommage aux victimes des attentats de Paris. Célébrant « l'esprit du 11 janvier », Manuel Valls s'est posé en garant de l'unité nationale. « Il se dit que son heure est venue », dit un ministre.

Affaire Fillon-Jouyet : l'audience est fixée au 28 mai

|  Par Ellen Salvi

Le secrétaire général de l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet, comparaîtra le 28 mai 2015 à 9h30, au tribunal correctionnel de Paris, à la suite de la plainte pour « diffamation » déposée par François Fillon.

L'UMP se divise sur «le jour d'après»

|  Par Ellen Salvi

Oubliant durant quelques heures leurs divergences politiques, les ténors de la droite ont joué le jeu de l'union nationale avec le PS lors du rassemblement parisien de ce dimanche. Cette communion peut-elle survivre à la journée de manifestation ? Ils n'en sont pas tous convaincus… Nicolas Sarkozy a donné le “la” à ses troupes, lundi matin.

Les politiques ont confisqué la marche, les associations s'indignent

|  Par Ellen Salvi

Ce devait être une grande marche pour défendre les « valeurs républicaines ». C'est devenu une triste polémique politicienne. Nombre d'associations, de syndicats et de représentants des forces de gauche regrettent la façon dont le PS et le gouvernement se sont emparés de l'organisation de la manifestation de dimanche.

Roms: le maire de Champlan est un récidiviste

|  Par Carine Fouteau et Ellen Salvi

Le maire divers droite de Champlan, qui a refusé d'inhumer un enfant rom, n'en est pas à son coup d'essai. Lors d'un récent conseil municipal, il fustigeait cette communauté. Quelques jours plus tôt, il avait attisé les peurs à propos d'un cas supposé de tuberculose.

Noël : Mediapart vous offre une conférence à 100 000 dollars de Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy et Chang Dae-whan au World Knowledge Forum de Séoul (Corée du Sud), le 14 octobre.Nicolas Sarkozy et Chang Dae-whan au World Knowledge Forum de Séoul (Corée du Sud), le 14 octobre. © Twitter/@MichleDeslangle

Les conférences de Nicolas Sarkozy lui rapportent entre 80 000 et 150 000 euros par prestation, mais ses équipes prennent soin d'en garder le contenu secret. Que peut bien raconter le patron de l'UMP de si décisif et de si spirituel pour être ainsi payé ? Mediapart publie l'intégralité de l'enregistrement de la conférence que l'ex-chef de l'État a donnée en octobre, en Corée du Sud. Et son verbatim.