1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Jeu.28 mai 201528/05/2015 Dernière édition

Ellen Salvi

30 ans. Journaliste.

Ses derniers articles

Casinos à Paris : le PS met sa morale en jeu

|  Par Ellen Salvi

Le cercle de jeux parisien Clichy-Montmartre.Le cercle de jeux parisien Clichy-Montmartre. © ES

Alors que les jeux d'argent et de hasard endettent chaque année de plus en plus de Français, le gouvernement et la mairie de Paris pourraient bientôt lever l'interdiction des casinos dans la capitale. Plusieurs élus s'inquiètent de voir la majorité PS céder aux sirènes de Las Vegas dans le seul but de gonfler ses caisses.

Deux présidents africains écoutés par la justice française

|  Par Fabrice Arfi et Ellen Salvi

Les présidents du Mali et du Gabon ont été écoutés téléphoniquement dans le cadre des investigations judiciaires visant l’homme d’affaires corse Michel Tomi, à la tête d’un empire financier en Afrique. Les retranscriptions policières révèlent un vaste système de largesses en tout genre dont profitent les deux chefs d’État africains concernés, Ibrahim Boubacar Keita (Mali) et Ali Bongo (Gabon). De la pure corruption pour les juges.

Bercy pourrait revenir sur la ristourne fiscale de la Société générale

|  Par Dan Israel et Mathieu Magnaudeix et Ellen Salvi

Dès mars 2008, Bercy avait accordé une ristourne de 1,7 milliard d’euros à la banque en raison des pertes attribuées à Jérôme Kerviel. Le cabinet du ministre des finances Michel Sapin indique aujourd'hui à Mediapart qu’il pourrait « reconsidérer le traitement fiscal » de la banque si la justice établit que ses dirigeants lui ont fait courir un « risque manifestement excessif ».

Débranchons Christian Estrosi

|  Par Ellen Salvi

Passé maître dans l'art du grand n'importe quoi, le député et maire UMP de Nice Christian Estrosi s'est encore tristement illustré en s'exprimant sur l'affaire Zyed et Bouna. Les médias relaient ses inepties. La droite, gênée aux entournures, laisse tout de même faire. Et lui s'offre un énième coup de com’.

Affaire Kerviel: des parlementaires veulent «tout reprendre à zéro»

|  Par Dan Israel et Mathieu Magnaudeix et Ellen Salvi

Jérôme Kerviel, en avril 2012Jérôme Kerviel, en avril 2012 © Reuters

Ils sont députés ou sénateurs, membres du PS, du PCF, de l'UDI ou de l'UMP. Tous demandent que le scandale Société générale/Kerviel soit revisité de fond en comble, après les récentes révélations de Mediapart. Par une révision du procès; par une commission d'enquête parlementaire; par de nouvelles enquêtes judiciaires. Entretiens avec Charles de Courson (UDI), Yann Galut (PS), Georges Fenech (UMP) et Éric Bocquet (PCF).

Fenech (UMP): «La justice a été trompée»

|  Par Ellen Salvi

Le député UMP Georges Fenech, ancien juge d’instruction, demande une révision du procès Kerviel. Pour lui, nos révélations pointent la question de « l’impuissance de la justice pour démasquer le vrai du faux face à la puissance financière des grandes banques ».

Le storytelling sarkozyste sur les affaires ne fonctionne plus

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy et Franck Louvrier, en mai 2010.Nicolas Sarkozy et Franck Louvrier, en mai 2010.

À peine Nicolas Sarkozy a-t-il tenté, jeudi 7 mai, de circonscrire l'incendie de l'affaire “Paul Bismuth”, que le scandale Bygmalion a ressurgi, avec la mise en garde à vue de son ancien conseiller Franck Louvrier.

Germain (PS) et Solère (UMP): la primaire peut-elle tout chambouler?

|  Par Hubert Huertas et Ellen Salvi

Vidéo accessible dans l'article.Vidéo accessible dans l'article.

L'organisation par les partis de primaires, leur principe et leurs conséquences peuvent être énormes sur le fonctionnement de la Ve République. Pour en débattre: le député socialiste Jean-Marc Germain, qui a participé à l’organisation de la primaire PS en 2011, et le député UMP Thierry Solère, qui prépare la primaire UMP de l’automne 2016.

Avec Sarkozy, le nom «Républicains» cache de grosses ficelles

|  Par Ellen Salvi

En choisissant de rebaptiser le parti qu’il préside «Les Républicains», Nicolas Sarkozy entend piéger la gauche et le FN. Grâce à cette acception qu'il juge «sacrée» – et donc inattaquable –, le patron de l'opposition s'offre surtout l'occasion de justifier ses positions les plus controversées sur l'islam et de donner un cadre à son obsession identitaire.

« Les Républicains » : le coût du caprice sémantique de Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

La plaque UMP qui trône à l'entrée du siège de la rue de Vaugirard.La plaque UMP qui trône à l'entrée du siège de la rue de Vaugirard. © Reuters

Le nouveau nom choisi par Nicolas Sarkozy pour rebaptiser l'UMP ne suscite guère d’enthousiasme en dehors de son cercle le plus proche. D'autant que le parti, déjà exsangue, va devoir puiser dans ses économies pour devenir “Les Républicains”.

Le parquet national financier ouvre une enquête sur le Stade de Nice

|  Par Michel Deléan et Ellen Salvi

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur le partenariat public-privé (PPP) du stade de Nice, qui a coûté 243,5 millions d'euros, dont 69 millions de subventions publiques. L'enquête est confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales.

Primaire UMP : « Sarkozy a beaucoup à perdre »

|  Par Ellen Salvi

Depuis le succès de la primaire PS de 2011, ce mode de désignation fait consensus. À tel point que l’UMP, où la culture du chef s’est toujours imposée, s’y est convertie. Que dit la généralisation de ce scrutin de notre système politique ? Entretien avec Rémi Lefebvre.

Avec sa primaire à droite, l'UMP apprivoise la « démocratie »

|  Par Ellen Salvi

En fixant les règles de la primaire de 2016, l'UMP vient d'opérer une rupture historique. Tout chef de parti et ancien président qu’il est, Nicolas Sarkozy est redevenu un ambitieux comme un autre. Bonaparte a déserté la rue de Vaugirard.

A la tête des départements, les cumulards écrasent les femmes

|  Par Lénaïg Bredoux et Ellen Salvi

Au total, dix conseils départementaux sur 101 sont dirigés par une femme. Un comble, alors que les assemblées sont désormais paritaires. Le scrutin fait également la part belle aux cumulards, présents tant du côté de la droite que de la gauche. Mais il a permis un rajeunissement des présidents des exécutifs locaux. La moyenne d’âge est désormais de 58 ans, soit quatre ans de moins que les sortants.

A l'UMP, tout est bon pour sauver le chef

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy à Marseille, le 5 mars.Nicolas Sarkozy à Marseille, le 5 mars. © Reuters

Le placement de Nicolas Sarkozy sous le statut de témoin assisté est l'occasion pour ses fidèles de ressortir la bonne vieille antienne des enquêtes qui font pschitt. Depuis le temps que l'ex-chef de l'État et son entourage ont maille à partir avec la justice, les arguments sont rodés.

La droite a profité d'un report de voix venues du FN et de la gauche

|  Par Ellen Salvi

Au second tour des élections départementales, la droite a récupéré des voix du FN, tout en glanant des suffrages de la gauche qui avait appelé à faire barrage au parti de Marine Le Pen. Parce qu'il n'a pas respecté la réciprocité du front républicain, Nicolas Sarkozy a transformé la stratégie du “ni-ni” en « succès ».

Sarkozy veut faire de la victoire de la droite sa victoire personnelle

|  Par Ellen Salvi

Avec 28 départements récupérés à la gauche, la droite est sans conteste la grande gagnante de ces élections départementales. Oubliant que l'UMP avait perdu toutes les élections intermédiaires entre 2004 et 2012, Nicolas Sarkozy veut voir dans les résultats de dimanche la victoire de sa stratégie personnelle. Ses adversaires en interne ne l'entendent pas de cette oreille.

Triangulaires au second tour: ça persiste, ça se désiste, ça résiste

|  Par Stéphane Alliès et Ellen Salvi

Appel au désistement républicain pour le PS. Ligne du “ni-ni” pour l’UMP. Les consignes nationales édictées à Paris en vue du second tour des départementales se heurtent aux réalités locales. Retrouvez notre carte des triangulaires.

Juppé, Fillon et les centristes : comme il est bon de se démarquer de Sarkozy !

|  Par Ellen Salvi

Juppé, Fillon et Jégo étaient en meeting lundi soir en Gironde, histoire de marquer leurs différences. Depuis le retour de Nicolas Sarkozy et face à l'implantation du FN, la droite n'en finit pas de se scinder en deux. Avec un objectif identique, la primaire de 2016.

A droite, la victoire de l'unité éclipse celle de Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

En rassemblant autour de 30 % des suffrages exprimés, l’alliance UMP-UDI arrive en tête. Les sarkozystes voient la validation de la stratégie de «droite décomplexée» de leur patron. C'est pourtant l'alliance de la droite et du centre, prônée par Alain Juppé, qui a remporté la mise.