Abonnements cadeaux Mediapart

L'indépendance a un prix

À qui appartient votre journal ? À ceux qui y défendent leurs intérêts ou à ceux qui le lisent ? Abonnez-vous à Mediapart pour un euro seulement le premier mois.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Dim.01 février 201501/02/2015 Édition de la mi-journée

Ellen Salvi

30 ans. Journaliste.

Ses derniers articles

Loi Macron : l'UMP soigne ses professions réglementées

|  Par Ellen Salvi et Yannick Sanchez

La loi Macron ne sera peut-être pas « la loi du siècle », elle n'en demeure pas moins un enjeu majeur pour la droite. Grâce aux professions réglementées, l'UMP a trouvé un argument en or pour justifier de voter contre un texte qu'elle a pourtant inspiré. Faute de faire entendre sa propre voix, l'opposition prête une oreille attentive aux sirènes des lobbys.

Nicolas Sarkozy et le boomerang des attentats de Paris

|  Par Ellen Salvi

Confronté à son bilan, critiqué pour son mélange des genres et réduit à l’atonie par une gauche gouvernementale qui empiète sur son terrain, le patron de l'UMP traverse une période pour le moins délicate. L'effet Sarkozy ne fonctionne plus, y compris dans ses propres rangs.

A Nice, Estrosi met en place son «Patriot Act»

|  Par Ellen Salvi

Décidé à ouvrir la marche en matière de lutte contre le terrorisme, le député et maire de Nice, Christian Estrosi, a fait voter par son conseil municipal, opposition comprise, une série de mesures exceptionnelles à la suite des attentats de Paris. Certaines d’entre elles inquiètent la section niçoise de la LDH.

La justice se dispute le dossier du stade de Nice

|  Par Michel Deléan et Ellen Salvi

Le stade de NiceLe stade de Nice © Reuters

La Chambre régionale des comptes PACA pointe plusieurs irrégularités dans le partenariat public-privé du stade de Nice. Le parquet de Marseille et le procureur national financier réclament tous les deux le dossier.

Affaire Jouyet-Fillon : les «trucs» et les «machins» du secrétaire général de l’Elysée

|  Par Ellen Salvi

Jean-Pierre JouyetJean-Pierre Jouyet © Reuters

Mediapart publie le verbatim des neuf minutes de conversation entre Jean-Pierre Jouyet et deux journalistes du Monde, dans laquelle le secrétaire général de l'Élysée met en cause François Fillon, qui lui aurait demandé de « taper vite » contre Nicolas Sarkozy. Mais à la lecture, les choses semblent moins catégoriques.

À l'Assemblée, Manuel Valls se pose en garant de « l'esprit du 11 janvier »

|  Par Mathieu Magnaudeix et Ellen Salvi

Galvanisé, le premier ministre s'est fait ovationner à quatre reprises par l'Assemblée nationale au cours d'un long discours d'hommage aux victimes des attentats de Paris. Célébrant « l'esprit du 11 janvier », Manuel Valls s'est posé en garant de l'unité nationale. « Il se dit que son heure est venue », dit un ministre.

Affaire Fillon-Jouyet : l'audience est fixée au 28 mai

|  Par Ellen Salvi

Le secrétaire général de l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet, comparaîtra le 28 mai 2015 à 9h30, au tribunal correctionnel de Paris, à la suite de la plainte pour « diffamation » déposée par François Fillon.

L'UMP se divise sur «le jour d'après»

|  Par Ellen Salvi

Oubliant durant quelques heures leurs divergences politiques, les ténors de la droite ont joué le jeu de l'union nationale avec le PS lors du rassemblement parisien de ce dimanche. Cette communion peut-elle survivre à la journée de manifestation ? Ils n'en sont pas tous convaincus… Nicolas Sarkozy a donné le “la” à ses troupes, lundi matin.

Les politiques ont confisqué la marche, les associations s'indignent

|  Par Ellen Salvi

Ce devait être une grande marche pour défendre les « valeurs républicaines ». C'est devenu une triste polémique politicienne. Nombre d'associations, de syndicats et de représentants des forces de gauche regrettent la façon dont le PS et le gouvernement se sont emparés de l'organisation de la manifestation de dimanche.

Roms: le maire de Champlan est un récidiviste

|  Par Carine Fouteau et Ellen Salvi

Le maire divers droite de Champlan, qui a refusé d'inhumer un enfant rom, n'en est pas à son coup d'essai. Lors d'un récent conseil municipal, il fustigeait cette communauté. Quelques jours plus tôt, il avait attisé les peurs à propos d'un cas supposé de tuberculose.

Noël : Mediapart vous offre une conférence à 100 000 dollars de Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy et Chang Dae-whan au World Knowledge Forum de Séoul (Corée du Sud), le 14 octobre.Nicolas Sarkozy et Chang Dae-whan au World Knowledge Forum de Séoul (Corée du Sud), le 14 octobre. © Twitter/@MichleDeslangle

Les conférences de Nicolas Sarkozy lui rapportent entre 80 000 et 150 000 euros par prestation, mais ses équipes prennent soin d'en garder le contenu secret. Que peut bien raconter le patron de l'UMP de si décisif et de si spirituel pour être ainsi payé ? Mediapart publie l'intégralité de l'enregistrement de la conférence que l'ex-chef de l'État a donnée en octobre, en Corée du Sud. Et son verbatim.

Juppé-Sarkozy vu par Edouard Philippe : une embuscade à la loyale

|  Par Hubert Huertas et Ellen Salvi

Vidéo dans l'articleVidéo dans l'article

Comment déclarer sa confiance en exprimant sa défiance ? Comment combattre un rival en le présentant comme un ami ? Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête de l’UMP, c’est le défi d’Alain Juppé. L'un des plus proches collaborateurs du maire de Bordeaux, Édouard Philippe, député et maire du Havre, est cette semaine l’invité d’Objections.

Pouvoir, argent et conférences: l'intenable mélange des genres de Nicolas Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy en conférence à Doha (Qatar), le 11 décembre 2012.Nicolas Sarkozy en conférence à Doha (Qatar), le 11 décembre 2012. © Reuters

Nicolas Sarkozy rentre tout juste du Qatar, où il a donné sa première conférence rémunérée depuis son élection à la tête de l'UMP. Bien décidé à conserver ses privilèges d'ancien président, le nouveau patron de l'opposition entend également garder ses bureaux de la rue de Miromesnil et les collaborateurs payés par l’État qui vont avec. Parmi eux, sa “conseillère affaires étrangères” qui gère en fait son agenda de conférencier de luxe. Entre mélange des genres et intérêts particuliers.

UMP : les tricards de la Sarkozie

|  Par Ellen Salvi

Dix jours après son élection à la tête de l'UMP, Sarkozy se prévaut d'avoir satisfait toutes les sensibilités de son parti en composant un organigramme hétéroclite. Sous couvert de « grand rassemblement », le nouveau patron de l'opposition s'est offert l'occasion d'écarter plusieurs fidèles devenus trop encombrants, ajoutant de l'amertume à la division.

Sarkozy, les vraies batailles commencent

|  Par Ellen Salvi

Nicolas Sarkozy sortant de la permanence UMP du XVIe arrondissement de Paris, où il a voté le 29 novembre.Nicolas Sarkozy sortant de la permanence UMP du XVIe arrondissement de Paris, où il a voté le 29 novembre. © Reuters

Nicolas Sarkozy a été élu samedi président de l'UMP avec 64,5 % des voix. Un résultat moyen qui annonce les difficultés que le nouveau patron de l'opposition va rencontrer dans le défi des primaires pour la présidentielle. Séduire les convaincus est une chose. Batailler contre des juges d'instruction et des concurrents politiques risque d'en être une autre, bien plus ardue. Surtout pour un homme seul et sans idées nouvelles.

UMP : le gloubi-boulga du scrutin interne

|  Par Ellen Salvi

Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy et Hervé Mariton.Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy et Hervé Mariton. © Reuters

Sauf surprise de second tour, le nom du nouveau président de l’UMP sera connu samedi soir. Les 268 337 adhérents du parti ont 24 heures pour désigner leur patron par vote électronique. Après le fiasco de 2012, l’UMP n’a plus le droit à l’erreur. Pourtant, le scrutin s’annonce encore épique. Vrais-faux électeurs, risques de bugs, fichiers incomplets…

UMP: dans les coulisses de la petite entreprise de Bruno Le Maire

|  Par Ellen Salvi

Bruno Le Maire et les jeunes BLM à Nice, le 6 septembre.Bruno Le Maire et les jeunes BLM à Nice, le 6 septembre. © Reuters

Présenté comme le “challenger” de la campagne pour l'UMP, Bruno Le Maire récolte les fruits d'un travail engagé dès 2012. Soutiens financiers, politiques, intellectuels : l'homme invisible de l'opposition a méticuleusement tracé les contours de son projet. Avec un premier objectif, la présidence de sa famille politique, présidence qu'il n'a guère de chance d'emporter face à Nicolas Sarkozy. Et un autre à moyen terme : la primaire de 2016.

A Angers, la droite «éduquée» veut redorer le blason UMP

|  Par Ellen Salvi

Christophe Béchu, sénateur et maire d'Angers.Christophe Béchu, sénateur et maire d'Angers. © (ES)

Loin des coulisses de la machine UMP, la droite angevine regarde l’élection pour la présidence du parti avec le recul des 300 kilomètres qui la séparent des « magouilles » parisiennes.

Mariage pour tous : le coup de bluff de Nicolas Sarkozy

|  Par Ellen Salvi

En lâchant le mot « abrogation » devant la droite ultra-conservatrice, puis en chargeant son entourage de nuancer son propos, l’ancien président a tenté samedi un véritable coup de poker. Un épisode qui en dit long sur la faiblesse de son projet politique.

Jean-Pierre Jouyet s'est empêtré dans une intrigante polémique

|  Par Stéphane Alliès et Ellen Salvi et Mathieu Magnaudeix

Jean-Pierre Jouyet et François Hollande, Nicolas Sarkozy et François FillonJean-Pierre Jouyet et François Hollande, Nicolas Sarkozy et François Fillon © Reuters

Le secrétaire général de l’Élysée a finalement admis avoir raconté à deux journalistes du Monde que François Fillon lui aurait demandé, lors d'un déjeuner en juin, de hâter le cours des enquêtes judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Mais l'ancien premier ministre continue de nier et envisage d'élargir la plainte pour diffamation visant les deux journalistes à Jouyet lui-même.