1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Jeu.23 octobre 201423/10/2014 Édition du matin

Pierre Puchot

Né en 1980, deux années d'école à Marseille, deux autres à La Croix, deux essais aussi, Tunisie, une révolution arabe (Galaade, 2011) et La révolution confisquée, enquête sur la transition démocratique en Tunisie (Sindbad/Actes Sud, 2012). Reporter Maghreb & Moyen-Orient à Mediapart depuis 2008.

Ses derniers articles

Election tunisienne : comme un air de déjà-vu

|  Par Pierre Puchot

Meeting d'Ennahda à Sfax, samedi 18 octobre 2014Meeting d'Ennahda à Sfax, samedi 18 octobre 2014 © Pierre Puchot

Trois ans après les premières élections libres de son histoire, la Tunisie s’apprête à élire sa nouvelle assemblée dimanche. Encore favori cet été, le parti Nida Tounes doit compter avec le retour d’Ennahda. Le mouvement musulman conservateur semble bien parti pour l'emporter, comme en 2011. Un troisième pôle, qui bousculerait l'affrontement Ennahda-ancien régime, reste à construire.

Hagai Katz dissèque une gauche israélienne agonisante

|  Par Pierre Puchot

Directeur de recherche à l’Université Ben Gourion de Beer-Sheva, Hagai Katz observe depuis quinze ans la lente décomposition du secteur associatif. Il nous raconte sa vision de la descente aux enfers d’une gauche israélienne aujourd’hui inaudible et divisée.

Pourquoi l’Etat islamique est armé pour durer

|  Par Pierre Puchot

Après la prise de Mossoul en juin et la percée fulgurante des troupes djihadistes, l’EI s'est imposé comme une pièce essentielle du puzzle moyen-oriental pour plusieurs années. Face à lui, sans aide des États-Unis et malgré leur résistance, les Kurdes de Syrie subissent un tout autre sort que leurs frères basés en Irak.

Les disparus de Gaza

|  Par Pierre Puchot

Quartier de Chajaya, Gaza, septembre 2014Quartier de Chajaya, Gaza, septembre 2014 © Pierre Puchot

Personne ne sait où ils sont. Peut-être sont-ils enfouis sous les gravats de Chajaya. Peut-être sont-ils en Israël, capturés pendant la dernière guerre, ou bien sont-ils morts en pleine mer... Après l'offensive israélienne, des dizaines de familles cherchent un proche dont elles ont perdu la trace. Reportage, de notre envoyé spécial à Gaza.

« Israël n’aurait pas commis ces crimes si le rapport Goldstone avait été suivi d’effet »

|  Par Pierre Puchot

Raji Sourani au PCHR de Gaza, 17 septembre 2014Raji Sourani au PCHR de Gaza, 17 septembre 2014 © PP

Avocat palestinien né à Gaza il y a soixante ans révolus, ancien prisonnier en Israël, lauréat du Robert F. Kennedy Human Rights Award en 1991, Raji Sourani dirige le centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR). À Gaza pendant toute la durée du conflit, il raconte sa vision de la guerre, de la politique israélienne et son rapport à l’Autorité palestinienne. Entretien, de notre envoyé spécial à Gaza.

Comment l’Etat islamique étend son réseau par affiliation et sous-traitance

|  Par Pierre Puchot

Le groupe algérien responsable de l’assassinat du Français Hervé Gourdel est à l’heure actuelle le seul, dans toute l'Afrique du Nord, à avoir prêté allégeance à l’État islamique. La concurrence entre Al-Qaïda et l’État islamique est-elle en passe de déboucher sur une victoire des troupes d’al-Baghdadi ? Rien n’est moins sûr.

Retour à Gaza, une plaie ouverte

|  Par Pierre Puchot

Quartier de Chajaya, Gaza, septembre 2014Quartier de Chajaya, Gaza, septembre 2014 © Pierre Puchot

Trois semaines après l'arrêt des bombardements, Gaza est en ruines. 55 000 bâtiments détruits, des amas de décombres, une population hébétée : la reconstruction coûterait plus de 5 milliards de dollars. Elle paraît utopique malgré les efforts de l'ONU. Reportage de notre envoyé spécial.

Pour les Israéliens évacués de Gaza en 2005, «le peuple palestinien n'existe pas»

|  Par Pierre Puchot

Chagit, devant la synagogue de GaneytalChagit, devant la synagogue de Ganeytal © Pierre Puchot

Le triomphe de la droite nationaliste et l'ampleur des frappes israéliennes tirent en partie leur origine des circonstances de l'évacuation, en 2005, du Gush Katif, l'ensemble des colonies de Gaza. Après ce retrait, les colons ont massivement infiltré les partis de droite pour pousser leur projet du « Grand Israël », un État juif unique avec une minorité arabe. Rencontre dans le sud d’Israël avec une ancienne habitante du Gush Katif.

En Israël, l'extrême droite se déchaîne, en toute impunité

|  Par Pierre Puchot

En Israël, il ne se passe désormais plus trois jours sans qu’une manifestation contre la guerre à Gaza ne fasse l’objet d’une violente répression de la part des militants d’extrême droite. Jafar Farah dirige le centre Mossawa, dédié à l’étude des discriminations subies par la communauté arabe en Israël. « Une manifestation de haine à cette échelle, plus seulement de la part des colons de Cisjordanie, je n’ai jamais vu cela, c’est un phénomène nouveau », dit-il.

Au camp de réfugiés d'Aïda en Cisjordanie, on ne croit plus à la solution à deux Etats

|  Par Pierre Puchot

La rue de l'école de l'UnrwaLa rue de l'école de l'Unrwa © Pierre Puchot

Coupés de leurs seuls oliviers par le mur de « séparation » israélien, dominés par la colonie de Gilo, les habitants d'Aïda reçoivent régulièrement la visite de l’armée israélienne, qui n’a qu’à ouvrir une lourde porte en fer à l’entrée du camp pour y mener ses opérations. 

« Nous n'avons rien essayé d’autre que la force », dénonce une ONG de soldats israéliens

|  Par Pierre Puchot

Fondateur de l’ONG israélienne Breaking the silence, Yehuda Shaul explique pourquoi les racines de l’offensive actuelle contre Gaza, dont sont d’abord victimes les civils palestiniens, sont à chercher dans la théorie du « minimum risque ». 

«Pourquoi j’ai refusé d’aller combattre à Gaza»

|  Par Pierre Puchot

Mediapart publie le témoignage d'un « refuznik », un citoyen israélien qui a fui aux Pays-Bas pour ne pas répondre à l’appel de l’armée et aller combattre à Gaza.

En Israël, la droite se radicalise et la gauche est dans l'impasse

|  Par Pierre Puchot

L'offensive israélienne sur Gaza est soutenue par une majorité de la population israélienne. C'est qu'Israël se radicalise depuis des années. L'abandon d'une solution à deux États avec annexion de la Cisjordanie n'est désormais plus tabou. Reportage à Tel Aviv et Jérusalem.

Gaza : le jeu trouble de l’Egypte

|  Par Pierre Puchot

De médiateur en novembre 2012, Le Caire s’est mué en acteur à part entière et s’est rapproché d’Israël pour affaiblir le Hamas, que le pouvoir militaire égyptien voit avant tout comme l’excroissance palestinienne des Frères musulmans, déjà décimés en Égypte.

Israël lance une offensive terrestre contre Gaza

|  Par Pierre Puchot

Après le ratage de Netanyahou mardi et la mort des 4 enfants tués par l’armée israélienne mercredi, Hamas et Israël se sont pas parvenus à s'entendre sur une trêve. L'offensive lancée par Israël comprend des chars et des soldats. 20 Palestiniens ont été tués, et un soldat israélien.

Gaza: comment Netanyahou a négocié un impossible cessez-le-feu

|  Par Pierre Puchot

En tenant le Hamas et ses propres ministres à l'écart des négociations, Netanyahou est sans doute allé trop loin. Le mouvement islamiste veut maintenant obtenir un geste politique avant d’accepter une trêve.

Gaza : au moins 170 morts palestiniens, plus des deux tiers sont des civils selon l'ONU

|  Par Pierre Puchot

Dans la ville de Gaza, le 9 juilletDans la ville de Gaza, le 9 juillet © Reuters

Les bombardements dans la bande de Gaza par Israël et les tirs de roquette du Hamas se poursuivaient, lundi, pour la septième journée consécutive. Mais dans la presse israélienne, certains constatent que Netanyahou, impuissant à mettre fin aux lancers de roquette, garde cependant les mains libres face à une communauté internationale incapable d'imposer des contraintes.

Gaza : première incursion terrestre israélienne, plus de 160 morts palestiniens

|  Par Pierre Puchot

Des habitants de Gaza cherchent les restes des corps, après un bombardement israélien, le 13 juilletDes habitants de Gaza cherchent les restes des corps, après un bombardement israélien, le 13 juillet © Reuters

Israël a mobilisé quelque 30 000 réservistes et positionné ses tanks à la frontière. Mais la plupart des observateurs militaires ne croient pas à une offensive terrestre, qui aurait un coût politique et matériel important pour Tsahal, à moins que les tirs de plusieurs dizaines de roquettes depuis Gaza ne fassent un nombre important de victimes, ce qui n’est pas le cas. L’Onu, les États-Unis et le France demandent un cessez-le-feu immédiat.

Israël et Gaza: quatre questions sur un conflit

|  Par Pierre Puchot

Quelle est la proportion de victimes civiles et de militants du Hamas ? Comment fonctionne Iron Dome, le système antimissile israélien ? Le Djihad islamique est-il un véritable concurrent pour le Hamas ? Une trêve est-elle possible à court terme ? Explications.

Gaza : Hollande reprend à son compte le récit israélien

|  Par Pierre Puchot

Le dernier communiqué de l’Élysée montre un président français aligné sur la position israélienne, alors que l'on compte 76 victimes depuis quatre jours, toutes palestiniennes. « François Hollande me donne raison », n'a pas manqué de souligner le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. « C'est sidérant, un véritable appel à la vengeance », juge le député PS Pouria Amirshahi.