2 mois offerts

Offre spéciale : 2 mois d'abonnement offerts

Profitez de l'offre spécial été : 3 mois pour 9€ seulement, soit 2 mois d'abonnement offerts. Clef usb, stylo, stickers... Des cadeaux Mediapart pour les 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Sam.05 septembre 201505/09/2015 Édition de la mi-journée

Pierre Puchot

Né en 1980, deux années d'école à Marseille, deux autres à La Croix, deux essais aussi, Tunisie, une révolution arabe (Galaade, 2011) et La révolution confisquée, enquête sur la transition démocratique en Tunisie (Sindbad/Actes Sud, 2012). Reporter Maghreb & Moyen-Orient à Mediapart depuis 2008.

Ses derniers articles

Le pouvoir tunisien se fait de plus en plus autoritaire

|  Par Pierre Puchot

Prise entre l’étau du terrorisme et des réformes négligées par les précédents gouvernements, la Tunisie aborde un tournant bien périlleux de sa période post-révolutionnaire. Plusieurs sources évoquent plus de 100 000 arrestations depuis le début de l’année, et la torture demeure une pratique courante, de plus en plus banalisée par les responsables politiques.

Nora Seni: «La Turquie s’est fabriqué un monstre qui détruit l’Etat de droit»

|  Par Pierre Puchot

Faute d’avoir pu former un gouvernement de coalition, le président turc Erdogan affirme que « le pays avance vers de nouvelles élections ». La chercheuse Nora Seni craint qu’Erdogan n’instrumentalise le conflit armé avec l’État islamique et la guérilla kurde du PKK pour réaliser sa grande ambition: installer un régime présidentiel et gouverner sans entraves.

Irak: aux origines du djihad moderne

|  Par Pierre Puchot

Vidéo accessible dans l'article.Vidéo accessible dans l'article. © Mediapart

Pourquoi l’Irak tient-il une place centrale dans la formation de l’organisation de l’État islamique ? Comment l’État islamique parvient-il à conserver un si large territoire malgré les offensives conjuguées des Kurdes, de la Turquie et de la coalition américaine ? Réponses à ces questions avec deux invités, la chercheuse Myriam Benraad et le journaliste Wassim Nasr, spécialistes de l'Irak et de la mouvance djihadiste.

Tel-Aviv sur Seine : Anne Hidalgo et les socialistes dans leur bulle

|  Par Thomas Cantaloube et Pierre Puchot

En organisant un partenariat entre Paris Plages et la ville israélienne, les élus socialistes semblent tout ignorer de la réalité, des plages de Tel-Aviv comme du contexte politique en Israël.

En Tunisie, les forces de sécurité sont prises en défaut à Sousse

|  Par Pierre Puchot

L’ampleur de l’attentat de vendredi à Sousse s’explique par la déficience du ministère de l’intérieur, incapable de transmettre l’information à la brigade d’intervention rapide, d’ordinaire mobilisable en moins de dix minutes. L’exécutif tunisien doit aujourd’hui en répondre.

Ali Harzi, né en Tunisie, mort en Irak sous le drapeau de l'EI

|  Par Pierre Puchot

Émir de brigade en Irak et frère d’un haut cadre de l’État islamique, Ali Harzi, Tunisien, a été abattu le 22 juin dans une frappe aérienne américaine sur Mossoul (Irak). Parcours d'un djihadiste.

« Ce qui fait le lit du djihadisme, c’est le déni de démocratie »

|  Par Pierre Puchot

L'attentat contre une mosquée chiite de Koweit City a fait 27 morts vendredi 26 juin.L'attentat contre une mosquée chiite de Koweit City a fait 27 morts vendredi 26 juin. © Reuters.

Spécialiste de la mouvance djihadiste, Wassim Nasr bat en brèche l’idée d’une offensive concertée de l’État islamique vendredi, de la Somalie au Koweït, de la Tunisie à la France. Il estime en outre que les États occidentaux, dont la France, font le lit du djihadisme en préférant les dictatures aux forces issues des scrutins démocratiques. Entretien.

Au moins 39 morts à Sousse, l'attentat le plus meurtrier en Tunisie

|  Par Pierre Puchot

Le pays était en état d'alerte depuis l'attaque du musée du Bardo, en mars à Tunis. L'État islamique a revendiqué le massacre dans la nuit de vendredi à samedi. « Il y a un déni total de la réalité, et nous le payons très cher », affirme le journaliste tunisien Haythem El Mekki.

Au Yémen, la guerre, à Genève, l'impasse

|  Par Pierre Puchot

Depuis le déclenchement de l’opération militaire saoudienne le 26 mars, plus de 2 600 personnes sont mortes au Yémen, selon l'ONU, et la situation humanitaire y est catastrophique. Alors que les pourparlers se poursuivent à Genève, 500 000 Yéménites forcés de quitter leurs logements sont sans ressources.

Les anciens officiers de Saddam Hussein au cœur de l’Etat islamique

|  Par Pierre Puchot

Le chercheur Roman Caillet publie un article dans lequel il bat en brèche la thèse selon laquelle ces officiers de l’ancien président irakien n’auraient rejoint l’EI que par opportunisme politique.

Ali Benflis: «Qui gouverne l'Algérie? Je ne sais pas»

|  Par Pierre Puchot

Le président de la République française était à Alger, lundi 15 juin. Mais pour l'opposant et ancien premier ministre Ali Benflis, cette visite n'a pas de sens, puisqu'elle s'inscrit dans le cadre d'une « vacance » du pouvoir algérien. Entretien avec l'ancien candidat à l'élection présidentielle, qui vient de créer son parti.

Peter Harling: «L’Etat islamique occupe un vide qui ne cesse de grandir dans la région»

|  Par Pierre Puchot

En Syrie, en Irak, la progression des djihadistes de l’EI continue de mettre à nu la vacuité des choix de la coalition internationale. Longtemps en poste à Damas, Peter Harling, de l'International Crisis group, analyse ce fiasco comme une absence de stratégie, non pas militaire, mais de reconstruction du pays. « On ne se pose pas le problème du jour d’après », estime le chercheur. 

A Alger, l’ancien candidat à la présidentielle Ali Benflis lance son nouveau parti

|  Par Pierre Puchot

Ancien premier ministre de Bouteflika avant de devenir son rival, Ali Benflis lance son parti à Alger samedi 13 juin, « dans un contexte général de vacance du pouvoir et de déshérence des institutions », selon son équipe.

Le militant Pierre Stambul, de l’UJFP, a été interpellé par le Raid à cause d'un hacker

|  Par Louise Fessard et Pierre Puchot

Selon le préfet de police de Marseille, le militant de l’Union juive française pour la paix a été victime d'un «canular très bien monté» par un «hacker» qui pourrait être Ulcan.

C'était la prison de Palmyre

|  Par Pierre Puchot

Emprisonné durant 16 années dans les geôles du régime, l'intellectuel syrien Yassin Al Haj Saleh raconte dans un livre l’horreur de Palmyre, qui dit tant de ce régime des Assad dont les révolutionnaires tentent de venir à bout depuis 2011. Mediapart en publie les bonnes feuilles.

La coalition contre l’Etat islamique tente de revoir sa stratégie

|  Par Pierre Puchot

Face à la construction d’une zone d’influence à cheval sur l'Irak et la Syrie, la coalition d'une vingtaine de pays engagée contre l'Etat islamique demeure prisonnière d'un cadre étatique obsolète. Paris accueille ce mardi une nouvelle réunion alors que, depuis un an, les échecs s'accumulent. Sur le terrain, la crise humanitaire s’accentue.

Le rêve du président Erdogan ? «Devenir le PDG de la Turquie»

|  Par Pierre Puchot

Recep Tayyip ErdoganRecep Tayyip Erdogan © Reuters

Les Turcs élisent leurs députés le 7 juin. Pour l’intellectuel turc Ahmet Insel, le cadre de cette élection pourrait bien rapprocher le président turc de son modèle : la Russie de Poutine.

De l’«islamisme», et de ses pourfendeurs

|  Par Pierre Puchot

Censé définir l’ensemble des organisations politiques se référant à l’Islam, le mot « islamisme » ne constitue au mieux qu'un terme fourre-tout ; au pire, un concept dont le caractère flou sert d’épouvantail à ses pourfendeurs, prompts à brandir une menace dont ils sont incapables de préciser les contours.

Le rôle ambigu de l’Iran dans la lutte contre l’Etat islamique

|  Par Pierre Puchot

En intervenant en Syrie comme en Irak, l'Iran cherche d'abord à protéger ses frontières. La lutte contre l'État islamique, l’organisation d’al-Baghdadi, n'arrive en réalité qu'au second plan.

Israël suspend sa mesure interdisant aux travailleurs palestiniens de monter dans les bus israéliens

|  Par Pierre Puchot

Israël annonce la suspension de la mesure de séparation dans les bus, que les autorités voulaient interdire aux travailleurs palestiniens regagnant la Cisjordanie à la fin de leur journée de labeur sur le territoire israélien.