Gagnez 3 ebooks Mediapart

Spécial offre d'été : Abonnez-vous à Mediapart pour 9€, au lieu de 27€. Affaire Bygmalion, Guerre dans les Balkans, Europe... Les 10 premiers abonnés gagneront 3 ebooks Mediapart.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.24 juillet 201424/07/2014 Dernière édition

Philippe Riès

Journaliste depuis 1976, 26 ans à l'AFP, notamment à la tête du Département Economique, des bureaux de Tokyo et Bruxelles. Quatre livres publiés chez Grasset, dont "Cette crise qui vient d'Asie" et "Le jour où la France a fait faillite"

Ses derniers articles

BNP Paribas : appel au réveil de la Belgique, actionnaire de référence

|  Par Philippe Riès

Le « plaider coupable » de BNP Paribas aux États-Unis devrait enfin permettre aux actionnaires, pénalisés de 6,4 milliards d'euros, de poursuivre en justice les dirigeants d'une grande banque. Premier concerné, l’État belge, avec 10,3 % du capital. 

Espirito Santo : la déroute d’une famille «princière» dans le Portugal républicain

|  Par Philippe Riès

Le nom Espirito Santo a fait cette semaine le tour de la planète financière, les difficultés de la banque familiale BES, première du Portugal et dont le Crédit agricole est le deuxième actionnaire, menaçant le calme précaire régnant sur les marchés. Histoire exemplaire des dérives d'une petite oligarchie politico-financière.

SNCM: grève en forme de suicide estival au port de Marseille

|  Par Philippe Riès

ll aura fallu onze jours de grève et des troubles à l'ordre public en Corse pour que le gouvernement Hollande-Valls se rende publiquement à l'évidence: la SNCM, si elle doit survivre, doit passer par le redressement judiciaire. Nouvel épisode d'un exécrable et interminable feuilleton.

Bilans des banques centrales : régime amaigrissant à haut risque

|  Par Philippe Riès

La crise financière globale a provoqué un gonflement du bilan des principales banques centrales sans précédent, sauf durant la période de la Seconde Guerre mondiale. Une analyse historique laisse entendre que la cure d'amaigrissement, à haut risque, n'est pas pour demain. Analyse.

Alstom : quand Montebourg fait du Sarkozy… en pire

|  Par Philippe Riès

Les faits sont têtus et éloquents. L'accord conclu avec GE aboutit au démantèlement d'Alstom, rétréci au tiers de ses activités antérieures et au prix d'un montage financier digne des pires spéculateurs. Montebourg a encore frappé. Et cette fois-ci, pas dans le vide, hélas. Parti pris.

«Fragile par dessein»: à quoi et à qui servent vraiment les banques

|  Par Philippe Riès

Fragile par dessein : les banquesFragile par dessein : les banques © PUP

Fragile by Design, des universitaires américains Charles Calomiris et Stephen Haber, permet de comprendre « le jeu des marchandages bancaires » propre à chaque pays, qui en sont les bénéficiaires et aussi les dindons de la farce. Lecture indispensable.

De BNP Paribas à la BCE, l’Europe est toujours plombée par ses banques

|  Par Philippe Riès

La vraie question posée par la chronique de l'actualité monétaire et bancaire en Europe est celle des institutions politiques qui placent les intérêts des banquiers au centre des « marchandages ». L’Europe va donc continuer à payer un lourd tribut, économique et social, à un jeu où les banquiers se distribuent les meilleures cartes.

Au Forum des banques centrales, on garde le cap

|  Par Philippe Riès

Le résultat des européennes s'est invité au premier Forum sur la politique des banques centrales. On garde le cap car les « solutions de facilité » replongeraient rapidement l'Europe dans la crise...

CIF: un plan social à plus d’un demi-milliard d’euros!

|  Par Philippe Riès

Le plan social lié à la liquidation du Crédit immobilier de France va coûter plus d'un demi-milliard d'euros, avec un millier de suppression d'emplois dès cet été. Ce scandale d'Etat est étouffé dans l’édredon par la nomenklatura financière. Principal bénéficiaire de l'opération : Bercy et sa direction du Trésor. Principale victime : le logement social.

Le Portugal dit adieu à la «Troïka» : la fin du commencement

|  Par Philippe Riès

Le Portugal sort le 17 mai de trois années d'assistance financière internationale. Une mise en liberté conditionnelle car s'il a retrouvé l'accès aux marchés financiers, le pays est encore loin d'être sorti d'affaire. Analyse. 

SNCM : Transdev obtient finalement la mise à quai de Marc Dufour

|  Par Philippe Riès

Au terme d'une dérisoire nouvelle passe d'armes judiciaire, Transdev, l'actionnaire majoritaire de la SNCM, a finalement obtenu la mise à quai de Marc Dufour et de son « plan de relance ». Prochaine épisode, le 28 mai.

Le Portugal sort sans filet du programme d’assistance financière

|  Par Philippe Riès

Le gouvernement portugais a choisi de sortir, le 17 mai, de trois années d'assistance financière internationale pilotée par la troïka UE-FMI-BCE, sans filet de sécurité. Une sortie “propre” permise surtout par des marchés financiers redevenus bienveillants.

Alstom et le capitalisme sans capital

|  Par Philippe Riès

Panique à l'Élysée. L'industrie française fout le camp. Alstom est promis au démantèlement. Par un Américain ou un Allemand. Sanction d'un capitalisme sans capital. Exemplaire, en effet.

Portugal, 40 ans après : le destin singulier d’Antonio Saraiva

|  Par Philippe Riès

D'ouvrier métallurgiste à chef d'entreprise, de président de la commission des travailleurs des chantiers navals de Lisnave à président de la CIP, c'est-à-dire “patron des patrons” portugais... Pour le 40e anniversaire de la Révolution des œillets, regard en arrière et vers l'avenir à travers le destin singulier d'Antonio Saraiva.

SNCM : ménage avant les soldes

|  Par Philippe Riès

Transdev, actionnaire majoritaire de la SNCM, veut débarquer très vite l'équipe actuelle de direction, afin de préparer un dépôt de bilan après la haute saison estivale.

L’union bancaire néglige le financement de l'économie réelle

|  Par Philippe Riès

Un enjeu trop négligé de l'union bancaire est d'améliorer et de diversifier les conditions de financement des entreprises européennes, excessivement dépendantes des banques. Une réalisation nécessaire mais très loin d'être suffisante alors que les «crash tests» des banques promettent des surprises. Analyse.

Après Butler, un «vautour» norvégien veut «sauver» la SNCM

|  Par Philippe Riès

Dans la quête pour une improbable solution au casse-tête de la SNCM, on voit apparaître le Norvégien Kristian Siem, déjà enrichi dans les années 80 par... le contribuable français. Étonnant, non ?

La leçon aux Français du professeur Lamy

|  Par Philippe Riès

Avec Quand la France s'éveillera, Pascal Lamy se penche sur « le pays qu'il connaît le mieux », au terme de plus de vingt années de pérégrinations planétaires. Diagnostic sévère et roboratif, mais prescriptions trop vagues et perspectives bien lointaines. Dommage.

«L’âme des peuples» : les Européens parlent aux Européens

|  Par Philippe Riès

À l'heure où le populisme envahit la scène politique européenne, « L'âme des peuples », une collection de brefs ouvrages, fait entrer un peu d'air frais dans une atmosphère pesante.

Nationalisme et aventurisme monétaire : les deux faces du populisme au Japon

|  Par Philippe Riès

Au Japon, l'aventurisme monétaire et le nationalisme réactionnaire sont les deux faces de la même fausse monnaie populiste qui circule aussi en Europe. Un peu gênant pour les laudateurs hexagonaux des « Abenomics ». Analyse.