En cadeau, le nouveau tee shirt Mediapart

Abonnez-vous à Mediapart en bénéficiant de l'offre d'été : deux mois offerts. À gagner, cette semaine, le nouveau tee shirt Mediapart pour les 50 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.21 août 201421/08/2014 Dernière édition

Sophie Dufau

Journaliste à Mediapart. Je porte aussi des lunettes. Sinon, des années à Libération, trois ans aux Inrockuptibles, auteur du «Naufrage de la psychiatrie» et de «Nos chères 35 heures» tous deux publiés chez Albin Michel en 2006 et 2008.

Ses derniers articles

L'Afrique du Sud dans l'objectif 4/4 : balade à Soweto

|  Par Sophie Dufau

Soweto, autrefois lieu de révolte, aujourd'hui banlieue noire “respectable” de Johannesburg. Depuis des années, la photographe Jodi Bieder documente ici l'émancipation progressive des Noirs d'Afrique du Sud. Dernier volet de notre série de courts films autour de l'Afrique du Sud vue par ses plus grands photographes.

L'Afrique du Sud dans l'objectif 3/4 : étranges identités

|  Par Sophie Dufau

Troisième film de notre série sur l'histoire de l'Afrique du Sud vue par ses plus grands photographes. Aujourd'hui l'identité sud-africaine revisitée par Pieter Hugo (né en 1976) et Zanele Muholi (née en 1972). Ou le portrait comme moyen de dire l'urgence d'accéder enfin à une société tolérante.

L'Afrique du Sud dans l'objectif 2/4 : face à la violence

|  Par Sophie Dufau

Deuxième volet de notre série de courts films sur le travail de photographes sud-africains : une immersion sensible au cœur d'un des pays les plus inégalitaires du monde avec David Goldblatt (né en 1930) et Mikhael Subotzky (né en 1981).

L'Afrique du Sud dans l'objectif 1/4 : saisir Johannesburg

|  Par Sophie Dufau

1994-2014 : il y a 20 ans, l'Afrique du Sud organisait les premières élections multiraciales. La série de quatre courts films que nous vous proposons à partir d'aujourd'hui croisent l'histoire et les regards de photographes engagés dans la transformation de ce pays. Premier épisode : Johannesburg avec Guy Tillim (né en 1962) et Thandile Zwelibanzi (né en 1987),.

Mathieu Bellahsen: «La santé mentale est devenue un outil du néolibéralisme»

|  Par Sophie Dufau

Vidéo dans l'article.Vidéo dans l'article.

Comment, du champ psychiatrique, la notion de santé mentale s'est-elle déplacée sur le champ économique ? Entretien vidéo avec le psychiatre Mathieu Bellahsen, auteur du livre La Santé mentale – Vers un bonheur sous contrôle (Éd. La Fabrique).

Courtes propositions de films iraniens (6/6)

|  Par Sophie Dufau

Film accessible dans l'articleFilm accessible dans l'article © Morteza Jazab

À l'occasion du festival Cinéma(s) d'Iran (jusqu'au 17 juin à Paris), Mediapart vous propose six courts films de réalisateurs iraniens. Aujourd'hui, Maman, un film de 15 min de Morteza Jazab.

Courtes propositions de films iraniens (5/6)

|  Par Sophie Dufau

Vidéo à l'intérieur de l'article.Vidéo à l'intérieur de l'article.

À l'occasion du festival Cinéma(s) d'Iran (jusqu'au 17 juin à Paris), Mediapart vous propose six courts films de réalisateurs iraniens. Aujourd'hui, Sous le drapeau, un film de 20 min d'Esmaïl Monsef

Courtes propositions de films iraniens (4/6)

|  Par Sophie Dufau

Film accessible dans l'articleFilm accessible dans l'article © Hamed Rajabi

À l'occasion du festival Cinéma(s) d'Iran (jusqu'au 17 juin à Paris), Mediapart vous propose six courts films de réalisateurs iraniens. Aujourd'hui, Le Vélo, un court métrage de 16 min de Hamed Rajabi.

Courtes propositions de films iraniens (3/6)

|  Par Sophie Dufau

Court métrage dans l'articleCourt métrage dans l'article © Ali-Reza Chitaei

À l'occasion du festival Cinéma(s) d'Iran (jusqu'au 17 juin à Paris), Mediapart vous propose six courts films de réalisateurs iraniens. Aujourd'hui, L’Honorable et Fertile Vie du crayon rouge, film de 6 min de Ali-Reza Chitaei.

Courtes propositions de films iraniens (2/6)

|  Par Sophie Dufau

Un court métrage de 6 min accessible dans l'articleUn court métrage de 6 min accessible dans l'article © Mohammad Esmaeili

À l'occasion du festival Cinéma(s) d'Iran (jusqu'au 17 juin à Paris), Mediapart vous propose six courts films de réalisateurs iraniens. Aujourd'hui, Newsyphe, film de 6 min de Mohammad Esmaeili.

Courtes propositions de films iraniens (1/6)

|  Par Sophie Dufau

Film de 8 min accessible dans l'articleFilm de 8 min accessible dans l'article © Hadi Yaghinlou

L'ouverture du festival Cinéma(s) d'Iran (du 6 au 17 juin à Paris) est l'occasion de découvrir sur Mediapart six courts films de réalisateurs iraniens. Aujourd'hui, Pourquoi ce téléphone ne sonne-t-il pas ?, film d'animation de 8 min signé Hadi Yaghinlou.

Florence Weber : « Les non-dits de l'aide à domicile »

|  Par Sophie Dufau

Entretien vidéo dans l'articleEntretien vidéo dans l'article

Pour s'occuper de personnes âgées dépendantes et fragiles, il ne se trouve guère que des personnes dans une fragilité sociale, employées sous statut précaire et souvent mal rémunérées. Entretien avec la sociologue Florence Weber, qui a codirigé le livre Le Salaire de la confiance, l'aide à domicile aujourd'hui.

« Se battre » avec les pauvres

|  Par Sophie Dufau

Image extraite de « Se Battre »Image extraite de « Se Battre »

Le film de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana sort en salle ce mercredi. Plus qu'un documentaire sur la précarité, Se battre filme aussi la fraternité, la générosité qui permettent à ceux dont les fins de mois se pensent en fin de semaine, de vivre encore avec des rêves. Pour Mediapart, les producteurs ont offert quatre vidéos des rushes du film.

Patrick Coupechoux: « La santé mentale ne soigne pas les psychotiques »

|  Par Sophie Dufau

Vidéo dans l'article.Vidéo dans l'article.

Dans Un homme comme vous – Essai sur l'humanité de la folie, le journaliste Patrick Coupechoux démontre comment le concept de “santé mentale” exclut les grands malades psychiatriques.

Maylis de Kerangal, quand la modernité pulse

|  Par Dominique Conil et Sophie Dufau

Elle s’affirme, de livre en livre, comme l’un de ces rares écrivains français qui écrivent la modernité, la technicité transcendée par l’humain. Lyrisme du béton ou de la salle d’opération, passionnants êtres ordinaires : résultat, Réparer les vivants est un livre qu'on lit comme un thriller, dont on se souvient comme d’un poème. Entretien et extrait en fin d'article.

Chine, Cambodge, Bangladesh: le réveil ouvrier

|  Par Sophie Dufau

Alors que le gouvernement cambodgien a fait tirer sur les ouvriers réclamant des hausses de salaire, ce documentaire de Michaël Sztanke raconte comment, de la Chine au Bangladesh en passant par le Cambodge, les multinationales délocalisent toujours vers le pays le moins disant socialement. Attisant aujourd'hui la colère des ouvriers.

Des femmes « dans la jungle » du monde politique

|  Par Sophie Dufau

Extrait de « Dans la jungle », un film de Laurent Metterie d'après une enquête de Camille Froidevaux-MetterieExtrait de « Dans la jungle », un film de Laurent Metterie d'après une enquête de Camille Froidevaux-Metterie

Un monde dur, qui nécessite des sacrifices, et où même les femmes ne se font pas de cadeaux entre elles... En 2011 et 2012, la chercheuse en science politique Camille Froidevaux-Metterie a mené 57 entretiens avec des élues. Le réalisateur Laurent Metterie a eu la bonne idée d'en faire la synthèse en un film de 35 min.

Yvette, Boubié et les autres : caméra citoyenne au Burkina Faso

|  Par Sophie Dufau

Deux films de 20 minutes environ, l'un sur le travail d'une femme, l'autre sur le travail des hommes. Tous deux tournés dans un village burkinabé. Les réalisateurs sont les villageois qui ont saisi la caméra pour parler « des préoccupations pressantes qui sont les leurs ».

« Histoire de l'argent », une affaire très intime

|  Par Dominique Conil et Sophie Dufau

L'argent, ah, l'argent. Une fiction, selon Aristote. Le prenant au mot, l'écrivain argentin Alan Pauls en a fait un roman. Avec sa fantaisie rigoureuse habituelle, son art de la digression, son humour. Retraçant à la fois une histoire de famille, et celle de son pays. Entretien vidéo et extrait en fin d'article.

Appelfeld, l'homme qui murmure à l'oreille du lecteur

|  Par Dominique Conil et Sophie Dufau

Vidéo dans l'article.Vidéo dans l'article.

Il écrit au stylo et sur un cahier, il laisse « reposer » ses manuscrits, il tend vers l’épure. Et ainsi, les êtres sans repère des Eaux tumultueuses nous sont-ils très proches, même s’ils villégiaturent quelque part en Bucovine : la modernité est aussi imprévisible que le passé... Rencontre avec Aharon Appelfeld, l’écrivain qui, à 14 ans, « n’avait plus de langue ».