2 mois offerts

Offre spéciale : 2 mois d'abonnement offerts

Profitez de l'offre spécial été : 3 mois pour 9€ seulement, soit 2 mois d'abonnement offerts. Clef usb, stylo, stickers... Des cadeaux Mediapart pour les 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Sam.05 septembre 201505/09/2015 Édition de la mi-journée

Carine Fouteau

A rejoint Mediapart après avoir travaillé dix ans aux Echos. Co-auteure d'Immigrés sous contrôle (Le Cavalier bleu, 2008), avec Danièle Lochak, elle est membre de la revue Vacarme. A publié en février 2014 Roms & riverains, Une politique municipale de la race, à La Fabrique, avec Éric Fassin, Serge Guichard et Aurélie Windels.

Ses derniers articles

Réfugiés: ces images d'enfants qui font vaciller les opinions publiques

|  Par Carine Fouteau

Partout en Europe, les photos d'Aylan Kurdi, âgé de trois ans, retrouvé mort sur une plage turque suscitent un électrochoc. Vont-elles faire basculer les opinions publiques en faveur des réfugiés? Pourquoi ces images ont-elles fait la Une de nombreux journaux et pas d'autres?

En Suède, les réfugiés s'inquiètent d'une vie au bout du monde

|  Par Carine Fouteau

La Suède est le pays de l'Union européenne qui accueille le plus de demandeurs d'asile au regard de sa population. L'État héberge les personnes dès leur arrivée, mais les centres d'accueil peuvent être très excentrés. Mediapart s'est rendu à Porjus, en Laponie.

L’hypocrisie française, l’exemple allemand

|  Par François Bonnet et Carine Fouteau

«Réfugiés, bienvenue»: une banderole dans un stade de foot allemand, ce week-end.«Réfugiés, bienvenue»: une banderole dans un stade de foot allemand, ce week-end. © (dr)
Le pouvoir français refuse de prendre la mesure de l'ampleur de la crise des réfugiés. C'est tout le contraire en Allemagne où droite et gauche mènent une pédagogie politique active et revendiquent l'accueil de centaines de milliers de personnes.

Réfugiés, intrusion, hotspots: le nouveau lexique des migrations

|  Par Carine Fouteau

Les mots caractérisant les phénomènes migratoires apparaissent ces derniers mois investis de nouvelles significations. Relayés dans l'espace public, ils alimentent les peurs, fabriquent de l'exclusion et confortent l'approche sécuritaire privilégiée par les autorités européennes.

Au Danemark, la solidarité avec les réfugiés rassemble des milliers de personnes

|  Par Carine Fouteau

Au Danemark, les demandeurs d'asile sont immédiatement nourris et logés par les pouvoirs publics. Néanmoins, isolés, beaucoup n'ont pas de contact avec la société qui les accueille. Créé via Facebook il y a quelques mois, Venligboerne, pour « Habitants amicaux », rassemble 22 000 membres dans tout le pays. Ce mouvement de citoyens solidaires s'est fixé une mission : faire en sorte que les réfugiés et les Danois se rencontrent et partagent des expériences communes.

De Vintimille à Calais, Cazeneuve en garde-frontière zélé de l'Europe

|  Par Carine Fouteau

En échange de la « sécurisation » du port de Calais et du tunnel sous la Manche, la France accepte de surveiller les frontières de la Grande-Bretagne à sa place. Entre Vintimille et Menton, les policiers multiplient les contrôles au faciès pour décourager les passages de réfugiés débarqués en Europe viala Méditerranée. Des Alpes-Maritimes au Calaisis, Bernard Cazeneuve assume ce nouveau rôle de garde-barrière, quitte à enfreindre quelques principes juridiques européens. 

Délais, hébergement: ce que la loi va changer pour les demandeurs d’asile

|  Par Carine Fouteau

Sur fond d'afflux d'exilés en Europe, la réforme de l'asile en France vient d'être publiée au JO. Elle prévoit de raccourcir les délais et de réorganiser l'hébergement. Passage en revue des principales modifications.

Les réfugiés de Pajol «évacués» sans violence mais toujours sans préavis

|  Par Carine Fouteau

Après avoir été réveillés par surprise ce mercredi, 250 exilés ayant trouvé refuge devant la Halle Pajol à Paris ont été relogés dans des centres d'hébergement. Mounir vient du Mali. Il raconte ses trois premières semaines en France dans ce campement sans eau ni toilettes.

A la porte de Saint-Ouen, des familles syriennes désespèrent de voir le bout de l'errance

|  Par Carine Fouteau

Rencontre avec les occupants de ce campement à l'écart des réseaux de solidarité.

Loi sur l'immigration: Les Républicains ressortent les vieilles recettes de l’UMP

|  Par Carine Fouteau

Quotas, regroupement familial, prestations sociales : Les Républicains ramènent le débat dix ans en arrière, proposant des mesures dont ils ont eux-mêmes testé l'inefficacité alors qu'ils étaient au pouvoir.

Loi sur l'immigration: une carte pluriannuelle sous haute surveillance

|  Par Carine Fouteau

Les députés examinent à partir de ce lundi le projet de loi réformant le droit des étrangers. Une carte pluriannuelle devrait être délivrée en échange de contrôles accrus des préfets. Concernant la politique d'enfermement, le juge des libertés interviendrait plus tôt dans la procédure, mais les déboutés du droit d'asile seraient expulsés plus facilement.

Loi sur l’immigration : le gouvernement serait prêt à réformer le contentieux en rétention

|  Par Carine Fouteau

Selon nos informations, le contrôle de la légalité de l'enfermement dans les centres de rétention administrative (CRA) pourrait être transféré du juge administratif au juge des libertés, dont l'intervention serait ramenée à 48 heures au lieu de cinq jours.

Le Parlement vote la réforme du droit d'asile

|  Par Carine Fouteau

Le Parlement a adopté définitivement mercredi 15 juillet le projet de réforme du droit d'asile, qui vise notamment à réduire les délais du traitement des demandes de deux ans à neuf mois.

Mediapart lance l'opération Ouvrez l'Europe #OpenEurope

|  Par Carine Fouteau et François Bonnet

En partenariat avec neuf journaux tunisien et européens, des associations et des ONG, Mediapart lance l'opération spéciale Ouvrez l'Europe #OpenEurope. Face à l'égoïsme médiocre des responsables européens, il s'agit de raconter les solidarités concrètes qui se construisent pour venir en aide aux migrants. Et de défendre un projet européen fidèle à ses valeurs d'accueil, d'asile et d'ouverture.

Paris débloque sous la pression des places d'hébergement pour les migrants

|  Par Carine Fouteau

Sous l’impulsion des nouvelles arrivées de migrants et des mobilisations citoyennes qu'elles suscitent, la Ville de Paris et l'État modifient par à-coups leur stratégie de mise à l'abri. Désormais orientés vers des centres d'urgence, les exilés ont le choix entre demander l'asile (sans garantie de l'obtenir) et… repartir dans leur pays d'origine.

 

Migrants: le Conseil européen parle expulsions plutôt qu'accueil

|  Par Carine Fouteau

Lors du sommet qui a eu lieu à Bruxelles dans la nuit de mercredi 25 à jeudi 26 juin, les États membres de l'UE ont abandonné le projet de se répartir de manière contraignante 40 000 demandeurs d'asile arrivés en Italie et en Grèce. En revanche, ils sont prêts à financer des centres visant à expulser les migrants dits économiques. 

Migrants: la solidarité citoyenne prend corps en Europe

|  Par Carine Fouteau et Stefano Liberti

Pendant que les dirigeants européens, réunis à Bruxelles, mégotent sur la dose d’aide à apporter aux réfugiés syriens et érythréens, les leçons d’entraide naissent des Européens eux-mêmes qui croisent ces exilés en route vers le Nord, à Paris comme à Rome. Cet article est publié en français dans Mediapart et en italien dans le journal Internazionale.

Migrants: la France entre dans une logique de tri

|  Par Carine Fouteau

Pour répondre à l’afflux d'exilés, le gouvernement français promet de créer 9 500 places d’hébergement destinées aux réfugiés statutaires et aux demandeurs d’asile. Les autres ont « vocation » à être expulsés, selon le ministre de l’intérieur, qui veut accroître les retours forcés et « utiliser à plein » les centres de rétention administrative. 

Paris, Rome et Berlin veulent créer des centres pour trier les migrants

|  Par Carine Fouteau

À Luxembourg, les ministres de l'intérieur italien, français et allemand ont annoncé leur volonté de créer des « centres d'attente » là où les migrants arrivent en Europe pour « distinguer » les demandeurs d'asile des autres. Selon ce dispositif, les « migrants économiques irréguliers » seraient immédiatement reconduits à la frontière via Frontex.

Hors les murs, l'Ofpra va dans les campements proposer l'asile

|  Par Carine Fouteau

Devant l'église Saint-Bernard, à Paris, le 4 juin 2015.Devant l'église Saint-Bernard, à Paris, le 4 juin 2015. © Reuters

Des agents de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides se rendent épisodiquement dans les «jungles» et les campements pour inciter les exilés venus de la Corne de l'Afrique et de Syrie à demander l'asile en France. Cette approche nouvelle vise à faire connaître leurs droits à ces migrants souvent en transit. Et à empêcher que des « points de fixation », selon l'expression de Bernard Cazeneuve, ne se constituent le long de leur parcours.