1€

2 mois offerts : plus que quelques heures pour en profiter

Mediapart fête son 7e anniversaire ! Offre spéciale : 3 mois d'abonnement pour 9€ seulement. En cadeau, des places pour le Cirque Romanes pour les 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mer.01 avril 201501/04/2015 Édition du matin

Stéphane Alliès

Fan de sport (allez Montpellier!), admirateur du Tour de France et adorateur de ris de veau, je couvre l'actualité des partis de gauche pour Mediapart, après des passages à Libération, lefigaro.fr et 20minutes.fr… J'ai aussi co-écrit une biographie de Jean-Luc Mélenchon, parue en janvier 2012 (Le Plébéien, Robert Laffont)

Ses derniers articles

Triangulaires au second tour: ça persiste, ça se désiste, ça résiste

|  Par Stéphane Alliès et Ellen Salvi

Appel au désistement républicain pour le PS. Ligne du “ni-ni” pour l’UMP. Les consignes nationales édictées à Paris en vue du second tour des départementales se heurtent aux réalités locales. Retrouvez notre carte des triangulaires.

Après le premier tour, les comptes divers de la gauche

|  Par Stéphane Alliès

Si le « total gauche » atteint les 35 %, le détail des résultats rapportés par les responsables des divers partis laisse apparaître des nuances sur lesquelles s'appuie chacun pour défendre sa ligne stratégique des semaines et mois à venir.

Les socialistes ne «résistent» que dans leur monde imaginaire

|  Par Stéphane Alliès

Le Front national s'installe à 25 %, un Français sur deux ne se déplace plus aux urnes, le PS ne pèse plus que 20 % dans un de ses scrutins favoris, il est déjà éliminé dans plus de 500 cantons. Mais le premier ministre estime que «quand on mobilise les Français, ça marche». Décryptage d'une illusion.

Revenir au gouvernement? Les écologistes au bord de la scission

|  Par Mathieu Magnaudeix et Stéphane Alliès

Faut-il revenir ou pas au gouvernement, un an après ? Pour quoi faire ? EELV est au bord de la crise de nerfs. La perspective d’un remaniement après les départementales divise le parti, jusqu'à menacer son existence.

A Grenoble, les gauches iséroises se toisent et se recomposent

|  Par Stéphane Alliès

La majorité PG/EELV/réseaux citoyens, élue l’an dernier dans la capitale des Alpes, entend concurrencer et devancer le PS au niveau départemental. Au risque de perdre le conseil général. Les résultats dicteront la suite des événements, comme la cicatrisation ou non de la fracture à gauche. Et aussi l’attitude des socialistes.

A Saint-Denis, la lutte contre l'islamophobie fait le plein

|  Par Stéphane Alliès

Près de cinq cents personnes ont écouté, trois heures durant, témoignages et appels. Les organisateurs espèrent continuer à faire converger militants associatifs des quartiers, citoyens musulmans et gauche plus traditionnelle.

Benoît Hamon: «Nous avons fait l'erreur de croire que Manuel Valls modifierait le cap»

|  Par Stéphane Alliès et Yannick Sanchez

Benoît Hamon : « C'est vrai, je pense que je me suis trompé »Benoît Hamon : « C'est vrai, je pense que je me suis trompé » © Yannick Sanchez

En clamant fort son opposition à la loi Macron, l’ancien ministre de l’éducation et député PS des Yvelines Benoît Hamon a été un des éléments déclencheurs du recours à l'article 49-3. Il a accordé un entretien à Mediapart pour expliquer l’échec du compromis sur le travail dominical puis a accepté de répondre à nos questions sur l'avenir d’un parti socialiste divisé. 

La mairie du XXe décrète Rokhaya Diallo persona non grata

|  Par Stéphane Alliès

La maire PS de l’arrondissement parisien, Frédérique Calandra, refuse catégoriquement la présence de l’essayiste à un cycle de débats autour du droit des femmes. La table ronde a été reprogrammée le même soir dans une autre salle. La maire, elle, assume vigoureusement.

Coquerel (Front de gauche) : « Il faut lever l’hypothèque du PS sur la gauche »

|  Par Stéphane Alliès

Le secrétaire national du Parti de gauche fait le point sur l'état de l'« autre gauche », alors que les départementales ont permis de nombreux rapprochements entre les écologistes et le Front de gauche. Dans la foulée de la victoire de Syriza en Grèce, il dit espérer la constitution d'un « nouvel espace commun » permettant de faire émerger une alternative de gauche à la politique gouvernementale.

Départementales : le PS confronté à des alliances inédites contre lui

|  Par Stéphane Alliès

Le scrutin devrait voir le Parti socialiste perdre un nombre important de bastions. Le reste de la gauche commence à tester des alliances nouvelles. « Les appareils ont choisi la stratégie de Mélenchon en considérant que la défaite du PS est une condition de l’alternative », enrage le ministre Stéphane Le Foll.

Valls reprend sa marche consulaire, même sans troupes

|  Par Stéphane Alliès

Emmanuel Macron et Manuel Valls mardi.Emmanuel Macron et Manuel Valls mardi. © Reuters

En dégainant son 49-3 pour faire voter la loi Macron, Manuel Valls cherche à afficher son autorité sur une majorité en capilotade, mais aussi sur l’exécutif, à mille lieues de l’esprit de compromis dont se prévaut François Hollande. Problème, son orientation reste minoritaire dans son camp.

Inquiets de « l’après-Charlie », des militants anti-discrimination font cause commune

|  Par Stéphane Alliès

Les responsables de diverses associations  de la Quadrature du net à La voix des Rroms en passant par Stop le contrôle au faciès, Urgence notre police assassine et le Collectif contre l’islamophobie – ont décidé de « faire cause commune », pour dire leur volonté de « ne pas céder au repli sur soi ». Et aussi leur intention de rester offensifs.

Le PS lance son «drôle de congrès»

|  Par Stéphane Alliès

Le conseil national a enregistré 27 contributions au congrès de Poitiers. Cambadélis entend rassembler de Valls à Aubry, sans avoir encore réussi à convaincre celle-ci. Tétanisés par «l’après-Charlie» et dans l'attente des départementales, les socialistes critiques ne sont pas encore réunis.

A Reims, exclusions et refus d’adhésions rythment l’avant-congrès du PS

|  Par Stéphane Alliès

Dans un climat délétère, où les accusations de racisme s’opposent aux accusations de violence, une conseillère générale sortante et trois candidats à l’investiture départementale ont été exclus la veille d’un vote, tandis que 128 adhésions n’ont pas été enregistrées. Remontée au national, la situation pourrait se régler devant la haute autorité du parti.

Pour faire vivre son « esprit du 11 janvier », Hollande s’inspire tous azimuts

|  Par Stéphane Alliès et Michaël Hajdenberg et Lucie Delaporte

Durant toute la journée de jeudi, le président a reçu directeurs d’école, élus de banlieue, responsables associatifs et intellectuels, afin de préparer sa conférence de presse et les annonces qu’il entend faire sur « l’après-Charlie ». Mediapart a débriefé une dizaine de ses interlocuteurs.

La gauche française dans le miroir de Syriza

|  Par Stéphane Alliès

Certains chez les socialistes se félicitent de la victoire de Tsipras tout en votant la loi Macron. D’autres, au Front de gauche ou chez les écologistes, espèrent profiter de sa dynamique. Mais le « modèle Syriza » souligne aussi les impasses de la gauche française.

A Paris, « l'espoir Syriza » requinque une opposition de gauche fragilisée

|  Par Stéphane Alliès

Les responsables de la gauche de gauche espèrent ensemble la victoire du « modèle Syriza » en Grèce. Avec l'espoir qu'elle se propage en Espagne, et qu'elle fasse bouger les lignes en France.

Le socialiste Guillaume Balas: « La gauche Syriza me va très bien »

|  Par Stéphane Alliès et Ludovic Lamant

­­­À une semaine du scrutin grec, l'eurodéputé juge que « la social-démocratie n'a pas les outils aujourd'hui pour répondre à la crise ». Ce socialiste de l'aile gauche veut tirer les leçons d'une politique de François Hollande en Europe, qui a « déçu tout le monde », et qu'il juge trop aimantée à Berlin. Mais il reste prudent sur l'émergence d'un Syriza à la française.

Les attentats provoquent des tensions au sein même de l'Observatoire de la laïcité

|  Par Stéphane Alliès

L’institution fait onze propositions « dans le but de renforcer la cohésion nationale ». Trois de ses membres (sur vingt-trois) font connaître leur profond désaccord, dont le député PS Jean Glavany, qui estime qu’elles sont « d’essence communautariste » et relèvent d’une « logique judéo-chrétienne d’excuse ».

À gauche, chacun cherche son « Charlie »

|  Par Stéphane Alliès

Les responsables des principaux partis ont profité de leurs vœux à la presse pour livrer les enseignements qu'ils tirent des attentats de Paris. Chacun d'eux a mis en avant ses fondamentaux : internationalisme pour Pierre Laurent (PCF), principes écolo-libertaires pour Emmanuelle Cosse (EELV), universalisme laïque pour Jean-Luc Mélenchon (PG) et ordre républicain pour Jean-Christophe Cambadélis (PS).