Abonnements cadeaux Mediapart

Plus que quelques jours pour trouver votre cadeau

Offrez Mediapart en profitant de l'offre d'abonnement cadeau : 3 mois pour 20 euros seulement au lieu de 27€.

OFFREZ MEDIAPART

Mediapart
Sam.20 décembre 201420/12/2014 Édition de la mi-journée

Stéphane Alliès

Fan de sport (allez Montpellier!), admirateur du Tour de France et adorateur de ris de veau, je couvre l'actualité des partis de gauche pour Mediapart, après des passages à Libération, lefigaro.fr et 20minutes.fr… J'ai aussi co-écrit une biographie de Jean-Luc Mélenchon, parue en janvier 2012 (Le Plébéien, Robert Laffont)

Ses derniers articles

Au PS, Cambadélis ressemble au chef d'orchestre du Titanic

|  Par Stéphane Alliès

Le premier secrétaire socialiste a annoncé, samedi, lors d'un conseil national, sa volonté de réformer le PS en profondeur. Et d'y faire adhérer en masse, en évitant le plus possible de parler politique gouvernementale. Un activisme interne qu'il espère suffisant pour se rendre légitime à la tête du parti au congrès de juin prochain. Mais restera-t-il encore des militants ?

Contre les violences policières, la mobilisation s'organise

|  Par Stéphane Alliès

En France, diverses associations et collectifs entendent s'appuyer sur les événements de Ferguson (États-Unis) et sur la mort du militant écologiste Rémi Fraisse pour imposer la question des violences policières dans le débat public. Avec l'objectif de faire converger diverses luttes, et d'être davantage écoutés par les acteurs politiques.

Le PS conclut ses états généraux, pendant que les CRS le protègent du tiers état

|  Par Stéphane Alliès

Lors d'un samedi lugubre à la porte de la Villette (XIXe arrondissement de Paris), les délégués socialistes ont acclamé leur nouvelle charte pour le progrès humain. À l'extérieur, les forces de l'ordre ont procédé à une soixantaine d'interpellations de manifestants précaires et intermittents.

Le congrès socialiste connaît ses premiers soubresauts

|  Par Stéphane Alliès

Ce week-end, ailes droite et gauche du PS se sont réunies pour définir, chacune à sa façon, l’utilité du congrès à venir pour la fin du quinquennat de François Hollande. Quant à Jean-Christophe Cambadélis, il a annoncé vouloir rassembler « l'ensemble du secrétariat national » du parti derrière lui.

Le futur congrès sort le PS d'un coma profond

|  Par Stéphane Alliès

Les socialistes ont entériné la date de leur prochain congrès, en juin 2015. Deux blocs, l’un soutenant l’orientation gouvernementale, l’autre la critiquant, devraient s'affronter. Reste à connaître le rôle des protagonistes ainsi que l'impact des élections départementales de mars annoncées comme calamiteuses.

Comment le pouvoir a réécrit la mort de Rémi Fraisse

|  Par Stéphane Alliès et Michel Deléan et Louise Fessard et Jade Lindgaard et Mathieu Magnaudeix

Rémi FraisseRémi Fraisse © DR

Après les révélations de Mediapart sur la mort de Rémi Fraisse, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve et le patron de la gendarmerie nationale Denis Favier ont mené une contre-offensive médiatique toute la journée de jeudi. L’objectif ? Masquer le fait que les autorités savaient dès la nuit du dimanche 26 octobre qu’une grenade offensive était à l’origine de la mort du jeune botaniste. Une question demeure : quel a été le rôle de Matignon ?

La haute autorité du PS plaide pour un congrès « au premier semestre 2015 »

|  Par Stéphane Alliès

Saisie par le premier fédéral de la Nièvre, l'instance éthique du parti socialiste estime que ce serait la meilleure solution « pour respecter à la fois la lettre des statuts du parti et son esprit ».

Jean-Pierre Jouyet s'est empêtré dans une intrigante polémique

|  Par Stéphane Alliès et Ellen Salvi et Mathieu Magnaudeix

Jean-Pierre Jouyet et François Hollande, Nicolas Sarkozy et François FillonJean-Pierre Jouyet et François Hollande, Nicolas Sarkozy et François Fillon © Reuters

Le secrétaire général de l’Élysée a finalement admis avoir raconté à deux journalistes du Monde que François Fillon lui aurait demandé, lors d'un déjeuner en juin, de hâter le cours des enquêtes judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Mais l'ancien premier ministre continue de nier et envisage d'élargir la plainte pour diffamation visant les deux journalistes à Jouyet lui-même.

Après la mort de Rémi Fraisse, la gauche peut-elle continuer comme avant ?

|  Par Stéphane Alliès

C’est son premier manifestant mort depuis Guy Mollet, mais le pouvoir socialiste préfère regarder ailleurs et se réfugier derrière la défense de l'« ordre républicain » et la dénonciation des « casseurs ». Sous le choc, la gauche non-gouvernementale sort peu à peu de sa sidération.

Les « Pas sans nous » entendent peser sur la démocratie de quartier

|  Par Stéphane Alliès

La coordination « Pas sans nous », sorte de « syndicat des banlieues », veut profiter de sa reconnaissance par le ministère de la ville pour corriger les défauts entourant la création de conseils citoyens et convaincre les députés de céder une part de la réserve parlementaire.

Le parquet fait appel de la relaxe d'Alain Pojolat

|  Par Stéphane Alliès

Ce militant NPA, accusé d'avoir organisé et maintenu deux manifestations de soutien à la Palestine malgré leur interdiction, avait été relaxé la veille.

Derrière les tensions entre socialistes, la bataille du congrès

|  Par Stéphane Alliès

Jean-Christophe CambadélisJean-Christophe Cambadélis © Reuters

Alors que les implorations à changer de cap se heurtent toujours aux mêmes fins de non-recevoir de la part de l’exécutif, et que la fronde marque le pas à l’assemblée, les socialistes critiques de la politique gouvernementale n’ont en réalité plus que le congrès pour faire entendre leurs voix. Même si celui-ci pourrait avoir lieu dans plus d’un an. Voyage au pays de l’incertitude.

Manifestations interdites de soutien à la Palestine : Alain Pojolat (NPA) relaxé

|  Par Stéphane Alliès

Le militant était seul à être jugé pour avoir organisé les manifestations de Barbès et de la place de la République, à Paris, en juillet dernier. Devant la faiblesse du dossier, la juge a prononcé la relaxe, tandis que ses soutiens dénonçaient une criminalisation du mouvement social et du soutien à la cause palestinienne.

Hollande-Valls, une « idylle » pleine de sous-entendus

|  Par Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

François Hollande et Manuel Valls, le 15 août, au fort de BrégançonFrançois Hollande et Manuel Valls, le 15 août, au fort de Brégançon © Reuters

Rien ne les sépare, paraît-il. Mais la polémique sur l’assurance-chomage a montré la première volonté de Valls de s’affranchir. Pendant ce temps, Hollande réfléchit à la façon de remonter la pente.

Martine Aubry passe à l'attaque

|  Par Stéphane Alliès

Dans un entretien au JDD, ainsi que dans une contribution aux états généraux du PS, la maire de Lille critique durement l'orientation politique du gouvernement.

Jean-Luc Bennahmias: «Je suis un libertaire!»

|  Par Hubert Huertas et Stéphane Alliès

À l’Élysée, Jean-Luc Bennahmias est un visiteur du soir, du matin et du jour. Un homme très consulté depuis qu’il a fondé un parti, une « formation fédérative », comme il dit. Ancien dirigeant des Verts en 1997, ancien cofondateur du MoDem en 2007, créateur du Front démocrate en 2014, il soutient aujourd’hui François Hollande. Invité d’Objections, ce mutant politique commence l'entretien par ces mots : « Je ne change pas »... 

Philippe Poutou démissionne de la direction du NPA

|  Par Stéphane Alliès

L'ancien candidat anticapitaliste à la présidentielle de 2012 a annoncé se retirer de la direction du parti d'extrême gauche, regrettant que celle-ci soit trop « parisienne » et que « de trop nombreuses choses sont décidées et faites hors du collectif ».

Benoît Hamon cherche à se placer au centre de la gauche

|  Par Stéphane Alliès

À l’occasion de l’université de son courant, “Un monde d’avance”, les divers représentants de la gauche non gouvernementale se sont une nouvelle fois retrouvés, dimanche 5 octobre, à Vieux-Boucau (Landes), pour se dire qu’il serait bien d’avancer ensemble. L’ancien ministre de l’éducation nationale, lui, s’est montré disponible pour aider au rassemblement, et prendre le Parti socialiste.

La « fronde » du Palais-Bourbon se décline dans les baronnies socialistes

|  Par Stéphane Alliès

L'initiative “Vive la gauche”, lancée par les députés “frondeurs” fin août, se prolonge localement. À Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), à côté de la circonscription ouvrière de Laurent Fabius, plus de deux cents militants se sont réunis pour demander à leur tour un changement de cap au gouvernement, et un congrès à la direction du PS.

Malgré le soutien de l'Elysée, le sénateur Robert Navarro ne siégera pas avec les socialistes

|  Par Stéphane Alliès

Durant toute la journée de mercredi, les sénateurs PS au Sénat ont débattu de l'opportunité de conserver dans ses rangs le sénateur Robert Navarro, socialiste exclu et mis en examen pour abus de confiance après une plainte de la fédération PS de l'Hérault, mais réélu dimanche. Malgré le soutien de l'Elysée, celui-ci devrait finalement siéger parmi les non-inscrits.