élections européennes
Mediapart Live

«En direct de Mediapart», jeudi 24 avril dès 17h !

Rwanda, affaire Morelle, élections européennes... Ne ratez pas notre soirée spéciale «Europe : tout est à refaire !», en direct depuis la rédaction.

REJOIGNEZ-NOUS

Mediapart
Jeu.24 avril 201424/04/2014 Dernière édition

Stéphane Alliès

Fan de sport (allez Montpellier!), admirateur du Tour de France et adorateur de ris de veau, je couvre l'actualité des partis de gauche pour Mediapart, après des passages à Libération, lefigaro.fr et 20minutes.fr… J'ai aussi co-écrit une biographie de Jean-Luc Mélenchon, parue en janvier 2012 (Le Plébéien, Robert Laffont)

Ses derniers articles

Cambadélis placé au premier rang d'un PS crépusculaire

|  Par Stéphane Alliès

Cambadélis.Cambadélis. © (dr)

À huis clos et dans le flou statutaire, Cambadélis remplace Désir à la tête du PS. Ce choix ne sera finalement pas validé par un vote militant. Il s'agit en priorité de « tenir » l'appareil.

Besancenot: «Valls, c'est Ayrault, l'autoritarisme en prime»

|  Par Mathieu Magnaudeix et Stéphane Alliès

Dirigeant du NPA, Olivier Besancenot estime que le nouveau premier ministre « s'est échappé des cartons laissés par Nicolas Sarkozy » au ministère de l'intérieur. À la veille de la marche anti-austérité, samedi 12 avril à Paris, il appelle à « se poser la question de la grève générale ». Dixième numéro d'Objections.

Désir et Cambadélis recasés : c'est la prime au vide au PS

|  Par Stéphane Alliès et Ludovic Lamant

Nommé secrétaire d'État aux affaires européennes, Harlem Désir quitte la tête du parti socialiste. Il sera remplacé par Jean-Christophe Cambadélis. Un choix qui laisse pantois quant à la gestion des ressources humaines socialistes par François Hollande et Manuel Valls.

Les députés PS placent le premier ministre sous surveillance

|  Par Mathieu Magnaudeix et Stéphane Alliès

Les cent députés PS qui menaçaient de ne pas voter la confiance sont rentrés dans le rang, tout en multipliant les avertissements sur le pacte de responsabilité.

Le pari presque gagné de Cécile Duflot

|  Par Stéphane Alliès

La ministre démissionnaire a largement remporté l’applaudimètre devant le conseil fédéral d’Europe Écologie-Les Verts, réuni samedi à Paris. Mais même surmontée, la fronde des parlementaires face à la non-participation gouvernementale des écolos pourrait laisser des traces.

Le vote de confiance, premier test du « soutien vigilant » des écologistes à Valls

|  Par Stéphane Alliès et Mathieu Magnaudeix

Les parlementaires écologistes voteront-ils la confiance à Manuel Valls le 8 avril ? Le sujet sera abordé lors du conseil fédéral d’EELV, ce week-end. La polémique sur la participation au gouvernement a révélé des désaccords profonds.

Valls ne convainc pas les écologistes et ressoude le Front de gauche

|  Par Stéphane Alliès

Cécile Duflot.Cécile Duflot. © (Reuters)

Les dirigeants écologistes, après six heures de tergiversations, ont choisi de ne pas participer au nouveau gouvernement socialiste. Dans le même temps, syndicats, Attac, Front de gauche et NPA ont confirmé leur marche anti-austérité le 12 avril à Paris, qu’ils espèrent, sans tous le dire, anti-gouvernementale.

Valls, au risque de la fracture à gauche?

|  Par Stéphane Alliès et Mathieu Magnaudeix

Les ministres écologistes ne seront pas du nouveau gouvernement et, au PS, des parlementaires assurent que la « confiance n’est pas acquise ». Mais pour l’heure, bien peu se risquent à critiquer le nouveau premier ministre.

Grenoble, le début d'une alternative à gauche?

|  Par Stéphane Alliès et Mathieu Magnaudeix

Détenue par le PS depuis 1995, la préfecture de l’Isère, 160 000 habitants, bascule et devient la plus grande ville de France dirigée par les écologistes, alliés au parti de gauche et à des collectifs citoyens. Ils rêvent d'incarner le « modèle » d'une alternative à la gauche du PS.

A Saint-Denis, le PCF n’en a pas fini avec les socialistes

|  Par Stéphane Alliès

La cité dionysienne a voté à contre-courant du reste du 93. La droite y est désintégrée et le PS a davantage résisté aux communistes sortants que dans le reste du département. Le maire PCF Didier Paillard, comme son challenger député PS Mathieu Hanotin, croient tous deux fermement à leur chance.

Le PS patauge dans le marigot du «front républicain»

|  Par Stéphane Alliès

Après deux jours de pressions du siège de Solférino et de tergiversations locales, une dizaine de listes socialistes se retirent du second tour dans des villes menacées par le FN, afin de favoriser une élection de l’UMP. Mais le principe souffre d'exceptions. L’attitude de l’UMP comme l’hypothèse d’un FN durablement implanté ébranlent la direction socialiste.

A gauche du PS, on se maintient et on scrute Grenoble

|  Par Stéphane Alliès

Quand ils se présentaient en autonomie des socialistes au premier tour, écologistes et Front de gauche se situent autour des 10 %, voire plus. A Grenoble, ils ont fini en tête, mais n'en tirent pas les mêmes enseignements.

Municipales : l’air frais venu du Havre

|  Par Stéphane Alliès

Face au maire UMP Édouard Philippe (44 ans), la gauche présente deux candidats aux profils inédits : une communiste de 45 ans, Nathalie Nail, qui entend renouer avec l’histoire rouge de la ville, et un ancien président d’université noir de 49 ans, Camille Galap, vainqueur inattendu d’une primaire ouverte socialiste.

Valls, Montebourg et Hamon: le ménage à trois du gouvernement

|  Par Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux

© Reuters

Le ministre du redressement productif et celui délégué à l’économie sociale et solidaire se sont rapprochés ces derniers mois de leur collègue Manuel Valls. Par effet de génération, par nécessité et par tactique. Le ministre de l’intérieur le leur rend bien pour ne pas se couper de l’électorat de gauche.

A Pau, Bayrou mise sur sa notoriété et fustige le «socialisme municipal»

|  Par Stéphane Alliès

© Reuters

L’incertitude est grande pour les municipales, entre François Bayrou, soutenu du bout des lèvres par l’UMP, et David Habib, un socialiste en rupture avec la municipalité sortante, qui joue la carte du développement économique avant tout.

Dans les basses-eaux du Front de gauche, Mélenchon « creuse le sillon tribunitien »

|  Par Stéphane Alliès

Alors que le différend sur l'utilisation du logo Front de gauche par les communistes alliés au PS a fini par être surmonté (douloureusement), le co-président du Parti de gauche est toujours convaincu qu'il faut « se tenir prêt » à l'effondrement de la social-démocratie, qui « est en train de connaître sa chute du mur de Berlin ».

Pierre Serne : « L'écologie politique, trente ans de mille-feuille politico-culturel »

|  Par Stéphane Alliès

Entretien vidéo dans l'articleEntretien vidéo dans l'article

À l'occasion des trente ans de la naissance des Verts, le politiste et élu écologiste Pierre Serne revient dans un petit ouvrage sur le cheminement des écologistes en politique, entre luttes internes de pouvoir, progressif ancrage à gauche et permanence du rapport de force avec le PS.

Acteurs des quartiers populaires et universitaires tentent une alliance inédite

|  Par Stéphane Alliès

Ce samedi à Paris, représentants associatifs et chercheurs spécialisés en démocratie participative se sont réunis pour entériner leur « coalition », et préparer la naissance d'une « plateforme des quartiers populaires ».

En finir avec le clientélisme féodal de la réserve parlementaire

|  Par Stéphane Alliès

Grâce à l'effort de transparence mené sur les « fonds secrets » de l’Assemblée nationale, tout le monde peut désormais constater l’aberrant saupoudrage de subventions que s’autorisent les représentants de la nation, réduits à de vulgaires barons locaux.

Européennes: PS et Front de gauche misent sur Schulz et Tsipras

|  Par Stéphane Alliès

Après le candidat allemand des sociaux-démocrates européens ce samedi, c'est le leader grec de Syriza, candidat du parti de la gauche européenne, qui est venu ce lundi à Paris motiver les troupes militantes hexagonales. Les directions du PS et du Front de gauche comptent sur eux pour rebondir dans les urnes.