1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Mer.04 mars 201504/03/2015 Dernière édition

Michaël Hajdenberg

Michaël Hajdenberg, 35 ans, est journaliste à Mediapart au service Société. Auparavant, il a travaillé à Libération et à 20 minutes.

Ses derniers articles

La prime d'activité, une vraie bonne idée ?

|  Par Michaël Hajdenberg

Manuel Valls a annoncé les modalités de la fusion du RSA, mis en place par Martin Hirsch, et de la prime pour l'emploi. Ce sera la prime d'activité. Aucun des deux dispositifs n'a répondu aux objectifs attendus de soutien aux revenus modestes et d'incitation à la reprise d'un emploi.

A Sarre-Union, un antisémitisme « recyclé »

|  Par Michaël Hajdenberg

A Sarre-Union, le 16 février 2015A Sarre-Union, le 16 février 2015 © Vincent Kessler / Reuters

Une quinzaine de jours après la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, en Alsace, les enquêteurs semblent avoir reconstitué les faits. Pour les motivations en revanche, le mystère reste entier. L'envie de transgression de cinq adolescents ne peut à elle seule expliquer la récurrence de ce type d'actes. Parents et avocats des mis en examen, habitant juif du village, sociologue et politologue témoignent.

La Fondation Abbé Pierre en manque de données

|  Par Michaël Hajdenberg

Le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre est publié ce mardi. Il pointe un problème majeur : l'absence d'études et de données fiables dans le domaine du logement, qui handicape lourdement les politiques publiques.

Pour faire vivre son « esprit du 11 janvier », Hollande s’inspire tous azimuts

|  Par Stéphane Alliès et Michaël Hajdenberg et Lucie Delaporte

Durant toute la journée de jeudi, le président a reçu directeurs d’école, élus de banlieue, responsables associatifs et intellectuels, afin de préparer sa conférence de presse et les annonces qu’il entend faire sur « l’après-Charlie ». Mediapart a débriefé une dizaine de ses interlocuteurs.

« Deux poids deux mesures » : une expression piégeuse et perverse

|  Par Michaël Hajdenberg

L'expression « deux poids deux mesures », dont Dieudonné a fait son miel, est utilisée pour dire que les citoyens juifs sont mieux protégés que les citoyens musulmans par la justice, les médias et les politiques. Mais même lorsqu'elle contient une part de vérité, la formule est pernicieuse et alimente les préjugés antisémites. 

Quinze mois de prison pour avoir glorifié les frères Kouachi

|  Par Michaël Hajdenberg

Depuis la loi Cazeneuve de novembre 2014 contre le terrorisme, l'apologie du terrorisme n'est plus réprimée par la loi sur la liberté de la presse, mais par le Code pénal. Les prévenus peuvent être placés en garde à vue, et jugés en comparution immédiate. Exemple au Palais de justice de Paris où Oussama a été condamné jeudi à 15 mois de prison pour avoir loué l'action des frères Kouachi.

Pourquoi Dieudonné n’est pas Charlie

|  Par Michaël Hajdenberg

Charlie Hebdo est devenu le symbole de la liberté d’expression. Et Dieudonné celui de ses limites. Pourquoi ? Un philosophe, un chercheur, un journaliste et un avocat répondent.

Michèle Rivasi: opération mains propres sur la santé

|  Par Hubert Huertas et Michaël Hajdenberg

Un appel à dix milliards d'euros... Il est lancé par la députée européenne Michèle Rivasi, membre d’Europe Écologie. Elle considère, chiffres et noms à l’appui, que la filière du médicament est gangrenée en France par les conflits d’intérêts entre pouvoir politique et laboratoires pharmaceutiques.

Jour de concorde entre République et Nation

|  Par Rachida El Azzouzi et Lucie Delaporte et Michaël Hajdenberg et Dan Israel et martine orange et Yannick Sanchez et Marine Turchi

Paris a vécu dimanche un défilé d'une ampleur historique avec quelque 1,5 million de manifestants. Dans la foule, des angoisses, de l'espoir, et beaucoup de dignité.

Les militants musulmans savent ce qu'ils ont à faire, merci pour eux

|  Par Stéphane Alliès et Michaël Hajdenberg

« Désolidarisez-vous ! » ; « Manifestez ! » ; « Indignez-vous ! ». Les responsables associatifs musulmans ou de quartiers sensibles en ont assez des injonctions. Aujourd'hui, c'est une autre parole publique qu'ils aimeraient porter.

Un décret sur mesure pour Aquilino Morelle à l'Igas

|  Par Michaël Hajdenberg

Aquilino Morelle pourrait échapper à toute sanction au sein de l'Inspection générale des affaires sociales, dont il a pourtant violé les règles en travaillant pour l'industrie pharmaceutique. Un décret pour contourner les procédures de sanction est rédigé. Les syndicats s'en offusquent.

Mort de Rémi Fraisse: la chronologie du mensonge, jour après jour

|  Par Michel Deléan et Michaël Hajdenberg et Jade Lindgaard

Alors que l’État sait dès la nuit du samedi au dimanche 26 octobre que Rémi Fraisse a été tué par une grenade lancée par les gendarmes, les pouvoirs publics ont fait comme s'ils l’ignoraient pendant 48 heures.

Willy Sagnol ravive les préjugés racistes du football français

|  Par Michaël Hajdenberg

Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, loue la « puissance » des footballeurs africains, mais regrette leur manque d'« intelligence » et de « discipline » ? Les instances du football français se taisent ou plaident la maladresse. Comme d'habitude.  

Aquilino Morelle, une rentrée tout en mensonges

|  Par Lénaïg Bredoux et Michaël Hajdenberg

Cinq mois après sa démission forcée, Aquilino Morelle n'en peut plus de se taire : il multiplie les confidences et les entretiens dans la presse. Il y accumule les mensonges, les oublis et fait preuve d'une paranoïa aiguë. Rappel des faits.

Aquilino Morelle de retour « très prochainement » à l'IGAS

|  Par Michaël Hajdenberg

La direction de l'IGAS a refusé de communiquer hier aux syndicats de la maison les conclusions de son enquête interne sur Aquilino Morelle, qui avait été viré de l'Élysée après notre enquête sur ses conflits d'intérêts. Une omerta incompréhensible à l'heure où l'ancien conseiller de l'Élysée explique au Point être la victime d'un grand complot mêlant la Hollandie et Jacques Servier. 

Logement: Valls taille en pièces la loi Duflot

|  Par Michaël Hajdenberg et martine orange

La Une du JDD, dimanche dernier.La Une du JDD, dimanche dernier.

Manuel Valls a annoncé vendredi 29 des mesures pour relancer la construction. Il abandonne l'encadrement des loyers, qui est réduit à une simple expérimentation à Paris. Le premier ministre tourne ainsi la page Duflot, et sa loi taxée depuis quelques semaines de tous les maux. Lui faire porter le chapeau n'a pourtant pas grand sens alors que l'explosion des prix constitue le premier obstacle.

François Hollande a verrouillé l'équipe «Valls-II»

|  Par Stéphane Alliès et Michaël Hajdenberg et Mathieu Magnaudeix

Le nouveau gouvernement dirigé par Manuel Valls, annoncé ce mardi 26 août, reste à la main du chef de l’État. Le premier ministre n’a pas réussi à imposer ses proches. Michel Sapin et Emmanuel Macron, deux fidèles de François Hollande, dirigent désormais l'ensemble de la politique économique.

Même au chômage, les hommes ne lavent pas le linge

|  Par Michaël Hajdenberg

Grâce à un surcroît de temps libre, un homme sans emploi s'occupe un peu plus de ses enfants. Mais il ne nettoie pas plus souvent les vitres. Quant à tourner le bouton de la machine à laver le linge, cela reste hors de son champ de compétences. La doctorante Myriam Chatot a mené une étude sur le sujet. Entretien concret. 

Fusionner le RSA et la prime pour l'emploi, explications

|  Par Michaël Hajdenberg

Le président de la République a annoncé la fusion du RSA, mis en place par Martin Hirsch, et de la prime pour l'emploi. Aucun des deux dispositifs n'a répondu aux objectifs attendus de soutien aux revenus modestes et d'incitation à la reprise d'un emploi.

Dans une école de Belleville, « ras-le-bol des rumeurs et de l'évitement scolaire »

|  Par Michaël Hajdenberg

Des parents d'élève de l'école primaire du boulevard de Belleville.Des parents d'élève de l'école primaire du boulevard de Belleville.

Le 5 juillet, nous donnions la parole à des parents d'une école maternelle du quartier de Belleville qui, en opposition avec leurs principes, avaient demandé une dérogation pour que leurs enfants n'intègrent pas l'école primaire du quartier. Choqués, des parents de cette école nous ont contactés pour mettre fin aux rumeurs, témoigner de leur expérience et prôner la fin de l'évitement scolaire.