2 mois offerts

Offre spéciale : 2 mois d'abonnement offerts

Profitez de l'offre spécial été : 3 mois pour 9€ seulement, soit 2 mois d'abonnement offerts. Clef usb, stylo, stickers... Des cadeaux Mediapart pour les 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mer.02 septembre 201502/09/2015 Édition du matin

Christine Marcandier

Et tout le reste est littérature

Ses derniers articles

Il était une fois Motor city

|  Par Christine Marcandier

© Thomas Cantaloube

« La forme d'une ville/Change plus vite, hélas ! que le cœur d'un mortel », écrivait Baudelaire face au Paris moderne. C’est une disparition qu’observent dans deux livres Thomas B. Reverdy et Alexandre Friederich, celle de Detroit, incarnation urbaine d’une « apocalypse lente » et parabole : « l’occasion troublante, normalement impensable, de contempler les ruines de notre propre civilisation»

«Illska», après le mal total

|  Par Christine Marcandier

« Évidemment, l’Holocauste pose problème à tous ceux qui se penchent sur la question. » Peut-on encore écrire sur ce passé qui conditionne nos modes de pensée contemporains ? Telle est la question centrale du roman-monde que publie l’écrivain islandais Eiríkur Örn Norđdahl, Illska (Le Mal), sans doute l’un des plus ambitieux de cette rentrée littéraire. Critique et premier chapitre du livre.

« La science, comme la poésie, se trouve, on le sait, à un pas de la folie »

|  Par Christine Marcandier

« Science sans conscience n'est que ruine de l'âme », la formule de Rabelais est connue. Elle pourrait éclairer En cherchant Majorana d’Étienne Klein, Le Principe de Jérôme Ferrari et Évariste de François-Henri Désérable qui raniment trois génies des sciences et à travers eux interrogent le rapport de l'homme à sa volonté de puissance.

Canevas : imposture et drôle de trame (2/2)

|  Par Christine Marcandier et Dominique Conil

En s’inspirant d’une histoire réelle, l’écrivain Benjamin Stein a construit un extraordinaire double thriller métaphysique et philosophique, Canevas : usurpation de malheur, identité, foi… et vérités relatives. Le lecteur peut aussi bien aborder Canevas par la droite que par la gauche, et un sous-titre différent figure sur chaque couverture. Après vous avoir présenté ce roman côté Jan Wechsler, voici sa version côté Amnon Zichroni. Avec extraits en fin d'article.

Canevas: impostures et drôle de trame (1/2)

|  Par Dominique Conil et Christine Marcandier

En s’inspirant d’une histoire réelle, l’écrivain Benjamin Stein a construit un extraordinaire double thriller métaphysique et philosophique : usurpation de malheur, identité, foi… et vérités relatives. Extraits en fin d'article.

© DR

Au commencement était la fin

|  Par Christine Marcandier

Est-ce le signe d’une époque qui interroge sa finitude ? Trois livres juste parus ont la mort pour centre, moins le passage de vie à trépas que l’après : Le Monde de la fin, roman d’Ofir Touché Gafla ; les Chroniques de mon crématorium de Caitlin Doughty ; et Juste Ciel d’Éric Chevillard.

« Berlin est une fiction »

|  Par Christine Marcandier

Et si Berlin était moins un lieu qu’un temps ? C’est en tout cas le paradoxe autour duquel s’articulent six livres récents qui gravitent autour de cette ville d’hier, d’aujourd’hui et de demain. « Berlin est une fiction », comme l’écrit Christian Prigent, comme le racontent aussi Cécile Wajsbrot, Gonçalo M. Tavares, Wilfried N’Sondé, Stefanie de Velasco ou Oscar Coop-Phane.

A lire, une bande-son rock & pop

|  Par Christine Marcandier

Que peuvent bien avoir en commun Johnny Cash, Joe Strummer et David Bowie ? Une forme de « pop fiction », interrogeant notre époque et ses normes, susceptibles d'infinies variations, sexuelles comme textuelles, comme le montrent une dizaine de parutions récentes, essais comme romans, français comme étrangers.

Des nouvelles de l’Amérique

|  Par Christine Marcandier

« À l'approche d'un millénaire dépourvu d'illusions », trois recueils de nouvelles viennent de paraître, signés Russell Banks, George Saunders, Kate Braverman, qui peignent, avec une lucidité cruelle, une Amérique en éclats.

© Martin Usbonne (détail de couverture du Russell Banks)

Contes de faits : quand la littérature se confronte à la justice

|  Par Christine Marcandier

Tout fait divers est roman potentiel : il offre des personnages, un cadre, des événements. Trois romans qui viennent de paraître illustrent ces noces de la justice, de la presse et de la littérature et déploient les possibles d'une écriture, factuelle ou fictionnelle, du réel. Extraits des livres en fin d'article.

Alexandre Civico, un roman comme un étranger aux mains sales

|  Par Christine Marcandier

La Terre sous les ongles aurait pu s'intituler L’Étranger ou Les Mains sales, «mais il paraît que c’était pris». Dans ce roman poétique, social, politique, Alexandre Civico revient sur sa propre histoire et la dépasse, montrant que «celui qui représente le mieux, ou de la manière la plus vive, la condition ouvrière, c’est l’immigré». Critique, entretien avec l'auteur et premières pages du livre en fin d'article.

68, année érotique

|  Par Christine Marcandier

Mai 68 est au centre de deux romans de cette rentrée d'hiver : Une fille de Juliette Kahane et Un an après d'Anne Wiazemsky. Toutes deux racontent l'effervescence de ces journées, la parole qui s'élève, les corps qui exultent, mais aussi un mouvement de libération plus intime. Lecture et extraits des romans en fin d'article.

Deux romans: «Athènes, un endroit à lire en permanence»

|  Par Christine Marcandier

Deux romans, juste publiés, explorent les effets de la crise grecque. L’un, écrit par Charly Delwart, s’ouvre sur une citation de Timothy Leary qui pourrait servir d’exergue à toute fiction : « L’univers est un test d’intelligence. » L’autre, signé Ersi Sotiropoulos, est une chambre d’échos d’Athènes. Dans Chut comme dans Eva se dit la Grèce d'aujourd'hui.

"Vasanizomai" ("Je souffre") sur un mur d'Athènes"Vasanizomai" ("Je souffre") sur un mur d'Athènes © DR

Rafael Chirbes et « l’odeur du XXIe siècle commençant »

|  Par Christine Marcandier

Rafael Chirbes est l'une des voix importantes de la littérature espagnole contemporaine, peu connue en France. Sur le rivage, qui paraît en cette rentrée d'hiver, accompagné de Crémation en format poche, est un impressionnant reflet de notre époque en crise. Analyse et rencontre.

Les cartographies fictionnelles de John Burnside

|  Par Christine Marcandier

John Burnside compose, depuis des années, une œuvre littéraire d'envergure. Son dernier roman, L’Été des noyés, est la mise en péril de tous nos repères. Entretien avec un écrivain engagé, explorant le lieu, dans son rayonnement poétique comme son importance politique.

Siri Hustvedt et nos « braguettes mentales »

|  Par Christine Marcandier

Comment être reconnue par le monde de l'art quand on est une femme ? Comment devenir soi-même à travers ses personnages ? Ces questions irriguent le dernier roman de Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, analyse des catégories et genres qui altèrent nos perceptions. Or, « c’est le brouillage qui m’intéresse. Le désordre » : rencontre avec l'auteure et extrait du roman.

Eric Reinhardt explore l'intime

|  Par Christine Marcandier

L'Amour et les forêts est un tournant dans l'œuvre d'Éric Reinhardt, le récit d'une libération. Celle de son héroïne, Bénédicte Ombredanne, en proie au harcèlement conjugal. Celle de son auteur, surtout, comme il le confie à Mediapart dans un long entretien.

Autour du monde avec Laurent Mauvignier

|  Par Christine Marcandier

« Je voulais voir de l’autre côté de la frontière (…) le monde comme il ne va pas. » Ce « je » pourrait être celui de Laurent Mauvignier qui déploie une journée de la marche du monde, un certain 11 mars 2011. Son roman, Autour du monde, répercute l’onde de choc du tsunami au Japon à travers plusieurs vies dans l’un des livres les plus somptueux, non seulement de cette rentrée littéraire mais de ces dernières années.

Geneviève Brisac au miroir des autres

|  Par Christine Marcandier

Geneviève Brisac revendique sans ambages sa filiation avec Doris Lessing, Virginia Woolf... Dans les yeux des autres, son récent roman, est un « appel à la liberté » et à « marcher ensemble ». Rencontre vidéo avec l'auteure et premières pages du roman en fin d'article.

Paris, mai 1968Paris, mai 1968

Julia Deck, les lois de l'abstraction

|  Par Christine Marcandier

Qu'est-ce qu'une romancière ? D'abord un nom, Bérénice Beaurivage, emprunté à une héroïne de Rohmer, et une « activité séduisante ». Mais sous la plume retorse de Julia Deck, cette dérive vers d'autres vies que la sienne est une machine romanesque vertigineuse. Rencontre vidéo avec l'auteure du Triangle d'hiver.