À minuit, il sera trop tard

Plus que quelques heures pour bénéficier de l'offre d'été : deux mois d'abonnement à Mediapart offerts. À gagner, le tee shirt Mediapart pour les 50 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mer.03 septembre 201403/09/2014 Édition du matin

Lénaïg Bredoux

Journaliste politique à Mediapart depuis novembre 2010, après plusieurs années à m'occuper d'économie (à l'AFP) et de social (à l'Huma). Coauteure de Tunis Connection, enquête sur les réseaux franco-tunisiens sous Ben Ali (Seuil, 2012).

Ses derniers articles

A La Rochelle, des rébellions désordonnées

|  Par Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux

La Rochelle, samedi.La Rochelle, samedi. © Yannick Sanchez

La deuxième journée des universités d’été du PS a donné lieu à l’expression des multiples désaccords avec le « tournant libéral » du pouvoir. Mais les rébellions restent sporadiques, et pour l'instant désordonnées, des « frondeurs » à Christiane Taubira, en passant par les anciens ministres débarqués et les autres partis de gauche. 

Les socialistes dans le piège de la Ve République

|  Par Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux

Le changement de gouvernement et l’orientation libérale défendue par Valls, comme la menace implicite de dissolution brandie par l’exécutif, placent les socialistes critiques dans une impasse dont ils ont du mal à se sortir. Comment attaquer la forteresse institutionnelle? Surtout quand le pouvoir annonce son intention de recourir aux ordonnances.

A La Rochelle, des ministres «lost in translation»

|  Par Lénaïg Bredoux et Stéphane Alliès

Social-libéral, social-démocrate, socialiste: les ministres du gouvernement Valls ne savent plus comment ils s’appellent, et plus vraiment où ils habitent. Deux ans et demi après la victoire de François Hollande, ils en sont à devoir prouver leur appartenance à la gauche et à aligner de confuses explications.

Emmanuel Macron: la gauche classique est une «étoile morte»

|  Par Lénaïg Bredoux

Le nouveau ministre de l’économie, ancien conseiller de Hollande, est un ardent défenseur d’une rénovation profonde des théories de la gauche. «L’idéologie de gauche classique ne permet pas de penser le réel tel qu’il est», estime-t-il. Verbatim d'un entretien réalisé il y a un an.

Emmanuel Macron, symbole de la dérive libérale de l'exécutif

|  Par Lénaïg Bredoux et martine orange

Arnaud Montebourg remplacé par Emmanuel Macron au ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique: c'est le grand symbole du remaniement.

Les voix de gauche sont éliminées du gouvernement

|  Par Lénaïg Bredoux

En désaccord avec la politique économique, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti quittent le gouvernement. Face à l'aggravation de la crise, Hollande et Valls veulent aller plus loin, et plus vite, dans leur rupture avec la gauche. Au risque de ne plus avoir de majorité.

Aurélie Filippetti: «Je ne serai pas candidate à un nouveau poste ministériel»

|  Par Lénaïg Bredoux

Dans une lettre envoyée à François Hollande et Manuel Valls, Aurélie Filippetti, ministre de la culture depuis mai 2012, explique pourquoi elle n'est pas «candidate à un nouveau poste ministériel».

Palestine : le revirement de Manuel Valls

|  Par Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux

Manuel VallsManuel Valls © Reuters

Depuis le début de la guerre menée par Israël à Gaza, Manuel Valls a été le plus virulent pour dénoncer les manifestations de soutien aux Palestiniens organisées en France et pour condamner ce qu’il appelle un « nouvel antisémitisme ». Des propos conformes à ses déclarations des dernières années, mais qui détonnent avec ses engagements passés comme maire d’Évry.

François Hollande perd son conseiller diplomatique, décédé à 57 ans

|  Par Lénaïg Bredoux

Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande depuis mai 2012, est décédé d'un cancer jeudi 31 juillet. Ancien conseiller de Hubert Védrine, c'était un diplomate chevronné, sinologue réputé.

« J'ai été dans une manif et maintenant, je suis un délinquant »

|  Par Lénaïg Bredoux

A. a été condamné à quatre mois de prison avec sursis après les incidents de la manifestation de soutien à Gaza, interdite le 19 juillet. À 33 ans, cet informaticien, père de trois enfants, et au casier judiciaire vierge, ne comprend toujours pas ce qu'il lui est arrivé.

François Hollande, l'apprenti sorcier

|  Par Lénaïg Bredoux

Depuis qu’il est à l’Élysée, François Hollande a presque autant déçu sur la scène internationale qu’en matière de politique intérieure. Il donne le sentiment d’un pouvoir qui dirige et décide au fil de l’eau, cédant aux sirènes souvent réactionnaires de l’air du temps.

Hollande au Tchad : comment Idriss Déby est redevenu le meilleur ami de la France

|  Par Lénaïg Bredoux

François Hollande et Idriss DébyFrançois Hollande et Idriss Déby © Présidence de la République

Le président français s'est rendu samedi au Tchad, quelques jours après l’annonce d’une nouvelle opération française au Sahel, consacrée à la lutte antiterroriste et basée à N'Djamena. Les interventions militaires au Mali et en Centrafrique ont contribué à rendre incontournable le despote Idriss Déby. Et tant pis pour les droits de l’Homme. 

La manifestation pour Gaza interdite à Paris, après une semaine sous tension

|  Par Lénaïg Bredoux et Stéphane Alliès

C’est une décision rarissime pour une manifestation de ce type : vendredi, le gouvernement a annoncé l’interdiction du défilé parisien de soutien à Gaza, prévu samedi. Au risque de heurter profondément ceux qui avaient prévu de manifester, déjà échaudés par le soutien de François Hollande à l’intervention militaire israélienne et par le rôle d'un groupuscule radical, la Ligue de défense juive.

Hollande déroule son plan de campagne pour 2017

|  Par Lénaïg Bredoux

Lors du traditionnel entretien du 14-Juillet, le président de la République a de nouveau justifié son « pacte de responsabilité », avant de promettre des réformes pour la santé, la jeunesse et le grand âge en 2015, avant des réformes de société marquées à gauche à la veille de la présidentielle. 

Hollande et Valls, l’alternance sans le dire

|  Par Lénaïg Bredoux

© Reuters

Les cent premiers jours de Manuel Valls à Matignon révèlent de plus en plus clairement ce que François Hollande n’a pas voulu dire jusque-là : il a opté pour une alternance. Sans nouveau scrutin, sans nouvelle majorité, mais avec une autre assise idéologique que sa campagne de 2012.

Loi transparence : le dernier décret anti-conflits d'intérêts enfin publié

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

Le dernier décret d’application de la loi sur la transparence de la vie politique a enfin été publié malgré les réticences de Bercy. Il oblige les membres des autorités administratives économiques, comme l'Autorité des marchés financiers, à ne plus gérer eux-mêmes leur patrimoine personnel.

Le gouvernement cède au patronat, misant sur la résignation des syndicats

|  Par Lénaïg Bredoux et Rachida El Azzouzi

© Reuters

Manuel Valls a annoncé mercredi le report partiel de la mise en œuvre du « compte pénibilité », mesure phare de la dernière réforme des retraites, jugée essentielle par les syndicats mais décriée depuis des mois par le Medef. À moins d’une semaine de la conférence sociale, l’exécutif confirme chaque jour davantage sa ligne libérale.

Faouzi Lamdaoui, la nouvelle affaire qui inquiète l'Elysée

|  Par Lénaïg Bredoux et Emmanuel Morisse

François Hollande et Faouzi Lamdaoui, au premier planFrançois Hollande et Faouzi Lamdaoui, au premier plan © Reuters

Le 11 juin, Faouzi Lamdaoui, conseiller à l’Élysée et très proche de François Hollande, a été entendu par les policiers qui le soupçonnent de « recel d’abus de biens sociaux » et de « fraude fiscale ». En cause : une myriade de sociétés dont il a été soit l’associé, soit le gérant, soit le directeur, dont deux ont fait l’objet de procédures judiciaires.

Hollande change son cabinet, pas sa politique

|  Par Lénaïg Bredoux

Le secrétaire général adjoint Emmanuel Macron, un des principaux artisans de la politique économique et ex de la banque Rothschild, est remplacé par Laurence Boone, jusque-là salariée de Bank of America et membre du conseil d’administration du groupe Pinault. Six autres conseillers quittent l’Élysée.

«Socialistes affligés» cherchent alliés à gauche

|  Par Lénaïg Bredoux

Le club des « socialistes affligés » lancé par l’ex-eurodéputé socialiste Liêm Hoang-Ngoc et le chercheur Philippe Marlière, a réuni samedi à Paris les principales forces à la gauche du PS. La première d’une série d’initiatives pour construire une alternative à François Hollande, jusque-là introuvable.