2 mois offerts

En cadeau, le premier numéro de la Revue du Crieur

Lisez Mediapart tout l'été. Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ les 3 premiers mois, soit 2 mois offerts. En cadeau pour les 10 premiers, le premier numéro de la Revue du Crieur.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.30 juillet 201530/07/2015 Dernière édition

Louise Fessard

Après avoir suivi les questions d'éducation pour Mediapart, je m'intéresse désormais à la police. Une évolution d'avenir, m'a dit en plaisantant un enseignant. Tout en gardant un œil sur Marseille, ville qu'on ne quitte jamais tout à fait.

Ses derniers articles

Régionales : dans les Bouches-du-Rhône, une tête de liste PS rattrapée par la justice

|  Par Louise Fessard

Le député socialiste Jean-David Ciot, qui doit être jugé en appel le 25 novembre 2015 pour détournement de fonds publics avec Jean-Noël Guérini, a dû prendre du recul pour les régionales. 

Hollande se paie la plus importante saisie de cannabis depuis 2011

|  Par Louise Fessard

Près de 6 tonnes de cannabis ont été saisies le 26 juillet par la police à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). Une saisie record, tombée à pic pour le président de la République qui a fait un détour par Marseille le lundi 27 juillet.

Loi renseignement : la surveillance de masse jugée constitutionnelle

|  Par Louise Fessard et Jérôme Hourdeaux

Les "Sages" ont validé la quasi-totalité de la loi renseignement. Seuls trois articles, dont un sur une procédure "d'urgence absolue" et sur l'interception des communications internationales, ont été censurés. Une question prioritaire de constitutionnalité déposée par des associations contre la collecte de données de masse a également été rejetée.

Flash-Ball : «J’ai regardé les policiers et j’en ai vu un qui me visait»

|  Par Louise Fessard

Malgré deux cas de blessure dans la nuit du 13 au 14 juillet, le gouvernement rejette toute réflexion sur l'usage des lanceurs de balle de défense, et vient de refuser, ce mercredi 22 juillet, le moratoire sur le Flash-Ball Super-Pro demandé par le Défenseur des droits. Reportage à Argenteuil où Amine, 14 ans, a été grièvement blessé par un tir policier de LBD 40, sa version moderne.

A Saint-Astier, comment s'entraînent les gendarmes mobiles après Sivens

|  Par Louise Fessard

Centre d'entraînement de la gendarmerie, Saint-Astier, en Dordogne, est aussi le meilleur argument de vente des gendarmes mobiles, dont l'action a été fortement remise en cause après la mort de Rémi Fraisse. Reportage.

Sivens, Rémi Fraisse : la justice freine toujours

|  Par Michel Deléan et Louise Fessard

Rémi Fraisse, botaniste de 21 ansRémi Fraisse, botaniste de 21 ans

L’enquête judiciaire sur la mort du jeune manifestant Rémi Fraisse, en octobre dernier, avance toujours aussi lentement. Quant aux plaintes des zadistes de Sivens victimes de violences, c'est encore pire.

La justice administrative juge le Flashball comme une arme dangereuse

|  Par Louise Fessard

Alors que deux adolescents ont vraisemblablement été blessés le14 juillet par des tirs de lanceurs de balle de défense, le tribunal administratif de Nice a reconnu pour la première fois le 9 juin 2015 qu’il s’agissait d’une arme « comportant des risques exceptionnels ». C’est la seconde condamnation de l’État français dans une affaire de Flashball.

Migrants: à la frontière franco-italienne, la solidarité s’organise

|  Par Louise Fessard

La cantine «Eat the rich» à Vintimille, le 6 juillet 2015. La cantine «Eat the rich» à Vintimille, le 6 juillet 2015. © LF

À Vintimille, où sont bloqués quelque 250 migrants, la solidarité est principalement italienne. Ce qui n’empêche pas la mobilisation de plusieurs associations musulmanes françaises, parfois créées ad hoc, et de nombreux dons individuels. Un objectif : offrir un moment de répit.

Des migrants à Vintimille : «Pourquoi la France nous traite-t-elle ainsi?»

|  Par Louise Fessard

Derrière Mustapha, ce 7 juillet 2015, un interprète traduit ses paroles en italienDerrière Mustapha, ce 7 juillet 2015, un interprète traduit ses paroles en italien © LF

Bloqué à la frontière franco-européenne à Vintimille depuis un mois, Mustapha, 20 ans, a fui les milices janjawids au Soudan. Il ne comprend pas pourquoi les forces de l'ordre françaises l'empêchent de rejoindre la Suède : « Notre cas n’est pas important pour l’Europe. Ils nous ont oubliés. » Arrivé à Nice, Joseph, un Érythréen de 20 ans, veut lui aussi filer au plus vite vers le nord de l'Europe. « La France est riche, pourquoi nous traite-t-elle ainsi ? », demande-t-il.

Le tribunal administratif de Paris annule une interdiction de sortie de territoire

|  Par Louise Fessard et Michaël Hajdenberg

Pour la première fois, le tribunal administratif de Paris a annulé ce mardi 7 juillet 2015 une interdiction de sortie du territoire. Il a ordonné au ministère de l’intérieur de renouveler la carte d’identité et le passeport d'une jeune Mulhousienne convertie à l’islam. 

A Marseille, les sinistres expulsions estivales ont repris

|  Par Louise Fessard

La police a évacué vendredi, en vertu d’un arrêté municipal de péril imminent, une caserne désaffectée du 3e arrondissement où vivaient depuis près d'un an 140 personnes, dont 60 enfants.

Interdite de quitter le territoire : « Ma mère a peur que je tombe entre de mauvaises mains »

|  Par Louise Fessard et Michaël Hajdenberg

La mère d'Émelyne craint le pire : sa fille, convertie à un islam rigoriste, prononce des phrases étranges sur les martyrs et projette de partir à l'étranger. Son signalement a abouti en mars à lui interdire de quitter la France. Mais ce mercredi, devant le tribunal administratif de Paris, rien ne laissait à penser qu'on entendait une future terroriste. Récit. 

Sivens : le militant accusé d'avoir fracturé la main d'un gendarme est finalement relaxé

|  Par Louise Fessard

Yannick, un militant de 42 ans, accusé d'avoir grièvement blessé un gendarme (45 jours d'ITT) en septembre 2014 à Sivens a été relaxé ce mercredi 1er juillet 2015 par la cour d'appel de Toulouse. Une vidéo montre que c'est en fait un autre gendarme qui a donné un coup de ranger dans la main de son collègue...

Rythmes scolaires : la mairie de Marseille toujours à la ramasse

|  Par Louise Fessard

La mairie de Marseille peine encore à appliquer la réforme des rythmes scolaires. Du fait des retards de paiement de la ville, certaines associations se retrouvent au bord de la cessation de paiement. De plus, le nouveau règlement des activités périscolaires exclut les enfants des chômeurs des garderies.

Le Conseil d'Etat ne voit pas de «contrôle systématique» à la frontière franco-italienne

|  Par Louise Fessard

Les gendarmes mobiles d'un escadron se relaient à la frontière au pont Saint-Ludovic, le 15 juin 2015.Les gendarmes mobiles d'un escadron se relaient à la frontière au pont Saint-Ludovic, le 15 juin 2015. © LF

Saisi en urgence par des associations de défense des migrants contestant le blocus de la frontière franco-italienne, le juge des référés du Conseil d’État vient ce lundi de s'estimer incompétent en l'absence de décision ministérielle formelle. Récit d'une fable étatique.

Une jeune Mulhousienne conteste son interdiction de sortie du territoire

|  Par Louise Fessard

Un arrêté du ministère de l'intérieur en date du 23 mars 2015, visant une jeune femme de 22 ans, se fonde principalement sur sa « radicalisation » religieuse et sa demande de passeport, sans démontrer aucunement son intention de se rendre en Syrie et encore moins d'y rejoindre un groupe djihadiste.

Contrôles au faciès: l'Etat est condamné pour «faute lourde»

|  Par Louise Fessard

C'est une belle victoire pour les citoyens. La cour d’appel de Paris a condamné mercredi 24 juin l’État pour « faute lourde » dans cinq cas de contrôle au faciès présentant « un caractère discriminatoire qui engage la responsabilité de l’État ». Les juges déplorent au passage l'absence « d’obligation de traçabilité » des contrôles d'identité qui « constitue une entrave au contrôle juridictionnel ».

Des associations attaquent devant le Conseil d'Etat le blocus de la frontière franco-italienne

|  Par Louise Fessard

Quatre associations de défense de centaines de migrants contestent devant le Conseil d’État le blocus de fait des migrants à Vintimille. Elles ont déposé une requête en référé-liberté devant le juge des référés lundi 22 juin 2015.

BAC nord : l’enquête démonte les accusations du lanceur d’alerte

|  Par Louise Fessard

À l'origine de l'affaire de la BAC nord, l'ex-policier Sébastien Bennardo a accusé ses anciens collègues marseillais d'avoir racketté des dealers et revendu du cannabis. Les vérifications menées depuis « infirment pour la plupart des allégations », a conclu la police des polices. La crédibilité du pilier de l’accusation s’effondre.

A Vintimille, la police française organise un blocus illégal

|  Par Louise Fessard

Contrôles au faciès, 24 h/24, hors « événement ponctuel »... : malgré les dénégations de Bernard Cazeneuve, la France bloque bel et bien la frontière franco-italienne avec des méthodes contraires au droit européen ou national.