live
Mediapart Live

Jusqu'à minuit : 4 mois d'abonnement à Mediapart offerts !

Offre spéciale live : 6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas !

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.03 septembre 201503/09/2015 Dernière édition

Louise Fessard

Après avoir suivi les questions d'éducation pour Mediapart, je m'intéresse désormais à la police. Une évolution d'avenir, m'a dit en plaisantant un enseignant. Tout en gardant un œil sur Marseille, ville qu'on ne quitte jamais tout à fait.

Ses derniers articles

Vintimille: un militant italien en garde à vue

|  Par Louise Fessard

Un militant italien de 29 ans, placé en garde à vue dimanche 30 août à Menton et accusé de violences sans blessures sur un policier ainsi que d'outrage, a été libéré hier soir. Il sera jugé le 12 octobre 2015.

Vintimille: un militant français en détention provisoire

|  Par Louise Fessard

Interpellé dimanche 23 août 2015 à la frontière franco-italienne après une altercation avec la police aux frontières, un militant français No Border a été placé en détention provisoire lundi par le tribunal correctionnel de Nice.

Les gendarmes croient tenir leurs terroristes sur le plateau de Millevaches!

|  Par Louise Fessard

Manifestation à Tulle, le 15 novembre, après la mort de Rémi Fraisse.Manifestation à Tulle, le 15 novembre, après la mort de Rémi Fraisse. © (dr)

Sur le plateau de Millevaches, l'affaire de Tarnac a laissé des traces. Accusé d’avoir cadenassé une gendarmerie, un militant creusois de 35 ans sera jugé le 3 septembre pour «entrave au mouvement de personnel ou de matériel militaire». Au départ ouverte pour «terrorisme», l’enquête révèle une surveillance gendarmesque délirante.

Thalys: le suspect est passé à travers les mailles du renseignement européen

|  Par Michel Deléan et Louise Fessard

Fiché comme islamiste radical en France, en Belgique et en Espagne, Ayoub El-Khazzani n'était pas pour autant menacé d'une arrestation, et a pu se procurer des armes dont un fusil d'assaut. Explications.

Le parquet de Paris réclame un non-lieu pour le procureur d'Arras

|  Par Louise Fessard

Le parquet de Paris a demandé un non-lieu dans une information judiciaire pour abus de confiance, dans laquelle ont été entendus plusieurs notables du Nord-Pas-de-Calais, dont l'actuel procureur de la République d’Arras. En 1990, le magistrat avait acquis à bas coût la propriété familiale d'un couple placé artificiellement en liquidation judiciaire.

A la frontière de Vintimille, les tensions grandissent entre migrants et policiers

|  Par Louise Fessard

Alors que le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve se rend jeudi 20 août à Calais, le nombre d'interpellations de migrants à la frontière franco-italienne a connu un nouveau pic la semaine dernière et les incidents se multiplient.

Frappe aérienne meurtrière de l'armée syrienne

|  Par Louise Fessard

Une frappe aérienne menée par l'aviation syrienne a fait au moins 80 morts et quelque 200 blessés dimanche 15 août 2015 au nord-est de Damas.

Régionales : dans les Bouches-du-Rhône, une tête de liste PS rattrapée par la justice

|  Par Louise Fessard

Le député socialiste Jean-David Ciot, qui doit être jugé en appel le 25 novembre 2015 pour détournement de fonds publics avec Jean-Noël Guérini, a dû prendre du recul pour les régionales. 

Hollande se paie la plus importante saisie de cannabis depuis 2011

|  Par Louise Fessard

Près de 6 tonnes de cannabis ont été saisies le 26 juillet par la police à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). Une saisie record, tombée à pic pour le président de la République qui a fait un détour par Marseille le lundi 27 juillet.

Loi renseignement : la surveillance de masse jugée constitutionnelle

|  Par Louise Fessard et Jérôme Hourdeaux

Les "Sages" ont validé la quasi-totalité de la loi renseignement. Seuls trois articles, dont un sur une procédure "d'urgence absolue" et sur l'interception des communications internationales, ont été censurés. Une question prioritaire de constitutionnalité déposée par des associations contre la collecte de données de masse a également été rejetée.

Flash-Ball : «J’ai regardé les policiers et j’en ai vu un qui me visait»

|  Par Louise Fessard

Malgré deux cas de blessure dans la nuit du 13 au 14 juillet, le gouvernement rejette toute réflexion sur l'usage des lanceurs de balle de défense, et vient de refuser, ce mercredi 22 juillet, le moratoire sur le Flash-Ball Super-Pro demandé par le Défenseur des droits. Reportage à Argenteuil où Amine, 14 ans, a été grièvement blessé par un tir policier de LBD 40, sa version moderne.

A Saint-Astier, comment s'entraînent les gendarmes mobiles après Sivens

|  Par Louise Fessard

Centre d'entraînement de la gendarmerie, Saint-Astier, en Dordogne, est aussi le meilleur argument de vente des gendarmes mobiles, dont l'action a été fortement remise en cause après la mort de Rémi Fraisse. Reportage.

Sivens, Rémi Fraisse : la justice freine toujours

|  Par Michel Deléan et Louise Fessard

Rémi Fraisse, botaniste de 21 ansRémi Fraisse, botaniste de 21 ans

L’enquête judiciaire sur la mort du jeune manifestant Rémi Fraisse, en octobre dernier, avance toujours aussi lentement. Quant aux plaintes des zadistes de Sivens victimes de violences, c'est encore pire.

La justice administrative juge le Flashball comme une arme dangereuse

|  Par Louise Fessard

Alors que deux adolescents ont vraisemblablement été blessés le14 juillet par des tirs de lanceurs de balle de défense, le tribunal administratif de Nice a reconnu pour la première fois le 9 juin 2015 qu’il s’agissait d’une arme « comportant des risques exceptionnels ». C’est la seconde condamnation de l’État français dans une affaire de Flashball.

Migrants: à la frontière franco-italienne, la solidarité s’organise

|  Par Louise Fessard

À Vintimille, où sont bloqués quelque 250 migrants, la solidarité est principalement italienne. Ce qui n’empêche pas la mobilisation de plusieurs associations musulmanes françaises, parfois créées ad hoc, et de nombreux dons individuels. Un objectif : offrir un moment de répit.

Des migrants à Vintimille : «Pourquoi la France nous traite-t-elle ainsi?»

|  Par Louise Fessard

Bloqué à la frontière franco-européenne à Vintimille depuis un mois, Mustapha, 20 ans, a fui les milices janjawids au Soudan. Il ne comprend pas pourquoi les forces de l'ordre françaises l'empêchent de rejoindre la Suède : « Notre cas n’est pas important pour l’Europe. Ils nous ont oubliés. » Arrivé à Nice, Joseph, un Érythréen de 20 ans, veut lui aussi filer au plus vite vers le nord de l'Europe. « La France est riche, pourquoi nous traite-t-elle ainsi ? », demande-t-il.

Le tribunal administratif de Paris annule une interdiction de sortie de territoire

|  Par Louise Fessard et Michaël Hajdenberg

Pour la première fois, le tribunal administratif de Paris a annulé ce mardi 7 juillet 2015 une interdiction de sortie du territoire. Il a ordonné au ministère de l’intérieur de renouveler la carte d’identité et le passeport d'une jeune Mulhousienne convertie à l’islam. 

A Marseille, les sinistres expulsions estivales ont repris

|  Par Louise Fessard

La police a évacué vendredi, en vertu d’un arrêté municipal de péril imminent, une caserne désaffectée du 3e arrondissement où vivaient depuis près d'un an 140 personnes, dont 60 enfants.

Interdite de quitter le territoire : « Ma mère a peur que je tombe entre de mauvaises mains »

|  Par Louise Fessard et Michaël Hajdenberg

La mère d'Émelyne craint le pire : sa fille, convertie à un islam rigoriste, prononce des phrases étranges sur les martyrs et projette de partir à l'étranger. Son signalement a abouti en mars à lui interdire de quitter la France. Mais ce mercredi, devant le tribunal administratif de Paris, rien ne laissait à penser qu'on entendait une future terroriste. Récit. 

Sivens : le militant accusé d'avoir fracturé la main d'un gendarme est finalement relaxé

|  Par Louise Fessard

Yannick, un militant de 42 ans, accusé d'avoir grièvement blessé un gendarme (45 jours d'ITT) en septembre 2014 à Sivens a été relaxé ce mercredi 1er juillet 2015 par la cour d'appel de Toulouse. Une vidéo montre que c'est en fait un autre gendarme qui a donné un coup de ranger dans la main de son collègue...