Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart

Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.

Abonnez-vous

Mediapart
Sam.22 novembre 201422/11/2014 Dernière édition

Face au séisme, Hollande applique un peu de son programme

|  Par Stéphane Alliès

En une courte intervention enregistrée et diffusée à la mi-journée, le président a tenté de clore l'affaire, et a indiqué que, finalement, c'était à sa demande que Jérôme Cahuzac avait démissionné, tout en annonçant la mise en œuvre imminente de trois mesures contenues dans son programme.

Partage

Juste une mise au point. À la mi-journée ce mercredi, François Hollande a tenté de circonscrire l'incendie de l'affaire Cahuzac, au lendemain de son aveu. Une courte intervention, enregistrée en fin de matinée, et diffusée sur les chaînes d'information dans la foulée. D'emblée, il lâche : « Jérôme Cahuzac a trompé les plus hautes autorités, le chef de l'État, le gouvernement, c'est une faute impardonnable, c'est un outrage fait à la République. » Désormais, il faut comprendre que c'est à sa demande que l'ex-ministre du budget a démissionné, et non plus à celle de Cahuzac lui-même, comme annoncé dans les communiqués ayant annoncé son départ du gouvernement.

Autre ...

Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart


Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.
Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte