1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.28 novembre 201428/11/2014 Édition du matin

Tapie: le secret inavouable de Christine Lagarde

|  Par Laurent Mauduit

Alors que la Commission des requêtes de la Cour de justice de la République se prononcera le 8 juillet sur l'ouverture d'une enquête, Christine Lagarde est mise en cause par nos investigations. La ministre des finances a appris dès novembre 2008 que l'un des arbitres de l'affaire Tapie avait participé à deux arbitrages, à la demande de Me Maurice Lantourne, avocat de Tapie, mais sans le mentionner dans sa déclaration d'indépendance. Elle aurait pu le récuser et mettre fin à cet arbitrage mais elle a refusé.

Partage

C'est un rebondissement majeur dans l'affaire Tapie : selon nos informations, Pierre Estoup, l'un des trois arbitres qui ont alloué, le 7 juillet 2008, 403 millions d'euros à Bernard Tapie, n'a pas honoré les obligations d'indépendance et de transparence auxquelles il était soumis. Il n'a pas fait mention dans sa déclaration d'indépendance qu'il avait été en relation de travail dans le passé avec Me Maurice Lantourne, l'avocat de l'ex-homme d'affaires, à l'occasion des deux arbitrages qui ont eu lieu en 1999 et 2001.

La mise au jour de cette proximité aura d'autant plus de retentissement que Christine Lagarde en a eu connaissance mais a choisi de ne pas demander la récusation de l'arbitre. En clair, la ministre des finances aurait pu obtenir quasi à coup sûr en novembre 2008 la ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte