1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.25 avril 201425/04/2014 Édition du matin

Belgique: une certaine idée du chaos

|  Par La rédaction de Mediapart

Après la chute du gouvernement, lundi 26 avril, les Belges s'enfoncent dans un cauchemar politique et institutionnel qui secouera forcément l'Europe. Car en juillet, la Belgique doit prendre la présidence tournante de l'Union ... Une analyse de Chloé Andries, à Bruxelles.

Partage

Une analyse de Chloé Andries, journaliste à Bruxelles

Le gouvernement est tombé. Et alors? La Belgique commence à en avoir l'habitude. En 2007, il avait bien fallu plus de 9 mois pour former un gouvernement fédéral. Mais le pays continuait à rouler. Alors cette fois, la démission du premier ministre chrétien démocrate flamand Yves Leterme, le 22 avril (la cinquième en trois ans), n'allait pas faire flancher le royaume. Sauf que lundi 26 avril, face à l'impasse totale du dialogue communautaire, le roi Albert II a dû se résoudre à accepter la démission d'Yves Leterme et la Belgique se retrouve au pied du mur. Obligée de choisir entre la peste et le choléra, s'alarme même Le Soir, dans son édito du 27 avril.Que va-t-il se passer? Va-t-on assister ...

1€

Les 15 premiers jours

Testez-nous pour 1€ seulement !
Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous !

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte