1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.24 octobre 201424/10/2014 Dernière édition

Au-delà du Mali, les intérêts français au Sahel

|  Par Thomas Cantaloube

La France a peu d’intérêts au Mali, mais elle en a dans la zone sahélienne (uranium au Niger, par exemple). Surtout, elle a un très grand intérêt à la stabilité de la région en raison d’enjeux énergétiques pas complètement négligeables.

Partage

Comme tous les conflits récents qui ont vu des puissances occidentales intervenir dans des pays étrangers, l’opération militaire française au Mali a suscité un grand nombre de commentaires sur les enjeux énergétiques et les investissements économiques supposés de Paris au Sahel : des observateurs qui y voient la raison exclusive de l’entrée en guerre de la France, jusqu’au président François Hollande qui a affirmé, dès les premiers jours, que « la France n'a aucun intérêt au Mali. Elle ne défend aucun calcul économique ou politique ».

La réalité est plus prosaïque, et se situe entre les deux. Ou, pour résumer : la France a peu d’intérêts au Mali, mais elle en a ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte