1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Mar.21 octobre 201421/10/2014 Édition de la mi-journée

Notre dossier: Mali, guerre et crises

Deux journalistes de RFI assassinés au Mali

|  Par La rédaction de Mediapart

Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes français travaillant pour RFI, effectuaient une enquête sur le MNLA touareg.

Mali: l'aventure ambiguë de François Hollande

|  Par Jean-Christophe Riguidel

François Hollande en visite à Bamako en février 2013.François Hollande en visite à Bamako en février 2013. © (Reuters)

L'Élysée met en avant ce qui serait une réussite totale de l'opération menée depuis janvier au Mali. Mais les zones d’ombre se multiplient et les interrogations montent sur la façon dont la France renoue avec son rôle de gendarme de l'Afrique de l'Ouest.

Michel Galy : «La guerre au Mali est loin d'être finie»

|  Par François Bonnet

Vidéo dans le corps de l'article.Vidéo dans le corps de l'article.

La découverte du corps d'un otage français dans le nord du Mali, le 14 juillet, vient rappeler que ce conflit est entré dans une nouvelle phase. Michel Galy, qui a coordonné l'essai Guerre au Mali, enjeux et zones d'ombre, explique les difficultés nouvelles de ce pays.

Le «vieux caïman» IBK prend les rênes du Mali

|  Par Jean-Christophe Riguidel

Ibrahim Boubacar Keïta sort vainqueur de l’élection présidentielle du 11 août du Mali. Se présentant comme un candidat « antisystème », ce politicien de 68 ans peut-il être l’homme du renouveau ? Difficile à croire. Correspondance de Bamako.

Au Mali, une élection sous influence

|  Par Jean-Christophe Riguidel

En attendant le meeting d'Ibrahim Boubacar Keita, samedi 13 juillet à Kayes.En attendant le meeting d'Ibrahim Boubacar Keita, samedi 13 juillet à Kayes. © REUTERS/Joe Penney.

L'élection présidentielle doit avoir lieu le 28 juillet prochain, alors que le Mali n'est pas prêt à un scrutin dans les meilleures conditions. Pourtant, les pressions françaises – François Hollande s'est dit «intraitable» sur la date – ont eu raison des réticences locales. Au risque d’accroître le sentiment de mise sous tutelle. De notre envoyé spécial à Bamako.

Mali: «On sait à l’avance que ces élections ne seront pas régulières»

|  Par Jean-Christophe Riguidel

Candidat à l'élection présidentielle malienne du 28 juillet, Tiébilé Drame était l’un des hommes les plus en vue de la campagne électorale. Considéré comme très proche de la France, il a pourtant décidé le 17 juillet de retirer sa candidature et dénonce une élection bâclée. De notre envoyé spécial à Bamako.

Samuel Sidibé: «Si on veut relever le Mali, il faut lui donner plus de sens de justice»

|  Par Thomas Cantaloube

Le directeur du Musée national revient sur la crise malienne et l'intervention française en les replaçant dans une perspective historique.

Au Mali, les réfugiés de Sévaré redoutent encore les groupes islamistes

|  Par Jean-Christophe Riguidel

Des milliers de réfugiés du camp de Sévaré s’apprêtent à regagner leurs domiciles dans le grand nord du Mali à la veille de l'élection présidentielle du 28 juillet. Ils rêvent à haute voix d’un pays pacifié, même si la terreur imposée par les islamistes a laissé des traces profondes.

Mali: des ONG dénoncent de nouveaux crimes de guerre

|  Par François Bonnet

Amnesty International publie un rapport très documenté pointant les nombreuses exactions commises par l'armée malienne comme par les groupes rebelles. Rapport que complètent des témoignages recueillis par Human Rights Watch.

Au Mali, ces mines d'or qui rendent fou

|  Par Jean-Christophe Riguidel

Un «creuseur» qui remonte d'un tunnel, dans la région de Sélingué.Un «creuseur» qui remonte d'un tunnel, dans la région de Sélingué. © (JCR)

Contrairement aux idées reçues, le Mali n’est pas dépourvu de richesses minières. Troisième pays producteur d’or en Afrique, il se livre à une exploitation particulièrement chaotique de ses gisements qui font vivre des centaines de milliers de personnes. Reportage dans la région de Sélingué, près de la frontière avec la Guinée.

Le Mali à reconstruire (4) : la victoire de l'islam modéré

|  Par Thomas Cantaloube

C’est l’un des rares points positifs de la crise malienne, la confrontation des deux visions de l’islam a permis de renforcer les idéaux de tolérance et de laïcité dans un pays à 90 % musulman. De notre envoyé spécial à Bamako.

Le Mali à reconstruire (3) : Sanogo est-il toujours une menace pour le pouvoir civil ?

|  Par Thomas Cantaloube

Même si le capitaine putschiste Sanago a été marginalisé par l'intervention militaire française, il faut maintenant rebâtir une armée malienne capable de sécuriser le pays.

Le Mali à reconstruire (2): l'urgence de nouveaux responsables politiques

|  Par Thomas Cantaloube

Une élection présidentielle est prévue pour juillet 2013. Mais elle risque d'arriver trop tôt pour être l'occasion d'un véritable renouvellement des élites discréditées depuis vingt ans. Une large partie du pays ne sera pas en mesure de voter.

Le Mali à reconstruire: le retour de la France coloniale?

|  Par Thomas Cantaloube

© Thomas Cantaloube

Alors que l'Élysée annonce le désengagement prochain de l'armée française, le Mali est maintenant à reconstruire. L'intervention militaire a radicalement redéfini les relations entre les deux pays. Les Maliens attendent beaucoup de l'ancienne puissance coloniale. La France a-t-elle de fait mis sous tutelle le pays ? Mediapart commence la publication d'une enquête en plusieurs volets.

Mali: de l'invention d'un pays à la guerre (3/3)

|  Par Antoine Perraud

Vidéo dans le corps de l'articleVidéo dans le corps de l'article

Comment appréhender le Mali en dehors du cliché de “l'État failli” ou du prisme éculé des “rivalités ethniques” ? Comment la longue durée se conjugue-t-elle avec les luttes sociales et générationnelles sur fond de corruption et de pauvreté, pour aboutir à une vie politique et civique largement ignorée ? Réponses dans cet ultime volet de notre tritptyque, avec les chercheurs Pierre Boilley, Ophélie Rillon, Alexis Roy et Johanna Siméant.

Mali: de l'invention d'un pays à la guerre (2/3)

|  Par Antoine Perraud

Vidéo dans le corps de l'articleVidéo dans le corps de l'article

Comment comprendre et délimiter l'intervention française ? Qui siégera à la table des négociations, pour quelle solution, avec quelles médiations internationales ? Deuxième volet de notre triptyque, avec les universitaires Pierre Boilley, Alexis Roy et Johanna Siméant.

Mali: de l'invention d'un pays à la guerre (1/3)

|  Par Antoine Perraud

Vidéo dans le corps de l'articleVidéo dans le corps de l'article

Nous vous proposons en une série vidéo exceptionnelle un tableau du Mali, aux lendemains de l'expédition militaire française. Premier volet avec les universitaires Pierre Boilley, Ophélie Rillon, Alexis Roy et Johanna Siméant : l'ancien Soudan français, les divisions du pays, ses bégaiements démocratiques, le rôle des femmes.

Guerre au Mali: comment l'Elysée a manœuvré

|  Par Lénaïg Bredoux

Le 19 janvier.Le 19 janvier. © Reuters

François Hollande s'est rendu au Mali samedi, où il estime que « le terrorisme a été chassé », mais « pas encore vaincu ». Retour sur trois semaines de guerre, pilotée depuis l'Élysée et le conseil restreint de défense.

Mali: Amnesty met en garde la France contre les exactions

|  Par La rédaction de Mediapart

La réalité de la guerre française au Mali commence à apparaître. Dans un rapport d'enquête, l'ONG Amnesty International détaille de nombreuses exactions ou tirs aveugles commis par l'armée française, l'armée malienne, comme par les groupes islamistes. Civils tués lors d'une frappe aérienne à Konna ; exécutions extrajudiciaires, disparitions, recrutements d'enfants-soldats. Mediapart publie la totalité de ce rapport.

Mali: après la prise de Kidal, les difficultés commencent

|  Par Thomas Cantaloube

L'arrivée des soldats français à Kidal grâce à la collaboration de certains rebelles touaregs signifie que le politique devrait désormais reprendre le pas sur le militaire.

Jean-Yves Le Drian, un ministre qui marche au pas

|  Par Lénaïg Bredoux

Jusqu'ici peu connu, le ministre de la défense est un très proche du président de la République qu'il suit depuis trente ans. Loué pour son « sérieux », il revendique une conception consensuelle de son poste. Et avec lui, l'armée est toujours l'armée.

Au-delà du Mali, les intérêts français au Sahel

|  Par Thomas Cantaloube

La France a peu d’intérêts au Mali, mais elle en a dans la zone sahélienne (uranium au Niger, par exemple). Surtout, elle a un très grand intérêt à la stabilité de la région en raison d’enjeux énergétiques pas complètement négligeables.

En direct de Mediapart : questions sur la guerre au Mali

|  Par La rédaction de Mediapart

Vidéo dans l'article.Vidéo dans l'article.

Questions sur l'engagement français et sur l'après-conflit avec le philosophe Tzvetan Todorov, Salvatore Saguès, d'Amnesty International, Pouria Amirshahi, député PS et François Asensi, député Front de gauche.

Mali: comment reconstruire une classe politique totalement discréditée?

|  Par Thomas Cantaloube

Tout le monde est convaincu que l’issue de la crise malienne ne peut être que politique et se jouera à Bamako. Malheureusement, les politiciens maliens ne semblent pas à la hauteur des enjeux et la fameuse démocratie d'ATT, tant vantée par les Occidentaux, n'était qu'un château de cartes.

Mali : de la stratégie «néocons» à la rhétorique «néo-com»

|  Par Stéphane Alliès

La sémantique guerrière de l’exécutif a des airs de néoconservatisme bushiste, sans toutefois en partager l’idéologie.

Le Drian: «La prise d'otages était un acte de guerre»

|  Par La rédaction de Mediapart

Les forces spéciales algériennes auraient arrêté cinq assaillants dimanche. Les dirigeants occidentaux affichent un front commun contre le terrorisme, et le ministre français de la défense qualifie la prise d'otages d'« acte de guerre ».

La Parisienne Libérée: «Le théâtre malien»

|  Par La Parisienne Liberee

Cette semaine, la Parisienne Libérée met en scène les déclarations officielles sur la guerre au Mali – une intervention nécessaire, légitime, désintéressée, et plébiscitée dans le monde entier...

Mali: urgent, la France cherche des partenaires

|  Par François Bonnet et Ludovic Lamant et Thomas Cantaloube

Avec la prise d'otages dans un complexe gazier en Algérie et alors que les troupes françaises sont engagées dans des combats de terrain au Mali, l'Élysée et Matignon recherchent des alliés et partenaires. L'Union européenne n'apporte qu'un soutien cosmétique. Les autres pays européens sont au balcon. Les États-Unis sont en service minimum. À ce rythme, le consensus politique français pourrait vite s'effriter.

Mali: les écolos face aux démons de la Françafrique

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

La guerre menée au Mali par François Hollande est soutenue par la majorité d’Europe Ecologie-Les Verts. Et par ses ministres. « Je suis politiquement et moralement tout à fait à l'aise », assure le ministre du développement, Pascal Canfin. Mais si l’intervention devait durer, les militants écologistes, adversaires proclamés de la Françafrique et des bases militaires françaises à l’étranger, pourraient se désolidariser.

Mali: la guerre aveugle et solitaire de la France

|  Par François Bonnet

C’est une guerre à grande échelle que François Hollande vient d’engager au Sahel. De manière impromptue, avec des objectifs fluctuants, un calendrier incertain et en ayant volontairement ignoré des processus complexes de négociations politiques. Du coup la France se retrouve seule, sans ses alliés européens, dans un pays en totale déliquescence.

Mali : un dispositif militaire français très important

|  Par Thomas Cantaloube

Le ministère de la défense annonce que 2 500 soldats français seront déployés au Mali. Sans compter l'aviation et des dizaines de blindés. On est loin des 200 soldats-instructeurs annoncés il y a encore quelques semaines.

Mali: «France et Etats-Unis ont aussi contribué au pourrissement»

|  Par Lénaïg Bredoux

Gregory Mann est historien à l'université américaine de Columbia. Spécialiste de l'Afrique de l'Ouest, il décrypte les causes multiples du délitement de l'État malien, dont la guerre en Libye.

Comment le Mali s'est effondré en moins d'un an

|  Par Thomas Cantaloube

Amadou Haya SanogoAmadou Haya Sanogo

En intervenant militairement, la France entend « sauver le soldat Mali ». Mais il n'est pas sûr que celui-ci ait encore la force de tendre la main au regard de l'effondrement de toutes ses institutions et d'une armée divisée entre putschistes, incompétents et corrompus.

Mali : PS et UMP unis, une partie de la gauche s’interroge

|  Par Lénaïg Bredoux

L’intervention militaire lancée vendredi par François Hollande est soutenue par la majorité des partis français. Mais les écologistes sont plus prudents et le Front de gauche s’interroge sur le mandat international de l’Onu et l’absence de consultation du parlement.

Hollande envoie l'armée française au Mali

|  Par Lénaïg Bredoux et Jérôme Hourdeaux

Le président de la République a annoncé que des soldats français participent depuis vendredi à la contre-offensive lancée par les autorités maliennes contre les islamistes installés dans le nord du pays. «Cette opération durera le temps nécessaire»a-t-il expliqué depuis l'Elysée.

La crise malienne fragilise tout le Sahel

|  Par La rédaction de Mediapart

Diaporama dans l'articleDiaporama dans l'article

Plus de 180 000 personnes ont fui le Mali depuis janvier dernier, principalement vers le Niger, la Mauritanie et le Burkina Faso, pays déjà ravagés par une grave crise alimentaire. Reportage au Burkina Faso de Sophie Arutunian et Cécile Bourgneuf.

Tombouctou, le mythe et la destruction

|  Par Joseph Confavreux

Les extrémistes d'Ansar Eddine ont de nouveau attaqué des mausolées à Tombouctou. Par ce geste, ils s'en prennent à la fois à des lieux de culte d’autres musulmans et lancent un défi à l’Occident. Entretien avec le chercheur Charles Grémont sur la situation au Nord-Mali.

Le Mali est en plein chaos, entre rébellion touareg et milices islamistes

|  Par MEHDI MEDDEB

Tandis que les rebelles touaregs du MNLA proclament leur indépendance, les groupes islamistes liés à AQMI renforcent leur emprise sur les villes. Intervention armée, opération internationale, compromis avec les Touaregs ?

«Le Mali est devenu une poudrière»

|  Par La rédaction de Mediapart

Anthropologue au CNRS, spécialiste de l'Afrique sub-saharienne, André Bourgeot revient sur deux semaines qui ont bouleversé le Mali depuis le putsch du 22 mars. Pour lui, cette situation résulte indirectement de l'intervention occidentale en Libye. Propos recueillis par Simon Castel.

Au Mali, des mutins prennent le pouvoir

|  Par MEHDI MEDDEB

Excédés par le manque de moyens dans la guerre opposant, dans le nord du pays, l’armée à la rébellion touareg et à des groupes islamistes, des militaires ont pris le contrôle du palais présidentiel. Incertitude sur le sort du président Amadou Toumani Touré.

Tous les articles

Édition : Les invités de Mediapart

Guerre du Mali et stratégie pour une défense française

|  Par Les invités de Mediapart

« L'intervention au Mali a pour objectif de ramener la paix. Mais un tel résultat exige plus de précisions dans la définition politique, sociale et économique du conflit. » Pour Alain Joxe, il est temps de «liquider le budget nucléaire militaire» au profit de crédits de développement. A l'heure où doit paraître le nouveau livre blanc sur la défense, il faut «considérer comme principe fondamental la protection des peuples contre la guerre économique de tous contre tous»

Mali: «Paris n'a pas construit de coalition opérationnelle»

|  Par La rédaction de Mediapart

Les réponses de François Bonnet, Thomas Cantaloube et Pierre Puchot aux questions posées par les internautes vendredi 8 janvier, au cours d'un tchat, sur l'intervention française au Mali, ses causes et ses conséquences, et sur la prise d'otages dans le sud algérien.

Mali : que va faire l'Europe ?

|  Par Christophe Midol-Monnet

Vu de Bruxelles, l'intervention militaire française au Mali aura bel et bien été l'événement marquant de ce début d'année

Édition : Les invités de Mediapart

La France qui gagne est-elle synonyme du Mali qui gagne ?

|  Par Les invités de Mediapart

Américain d’origine malienne, écrivain, professeur à l’Université de New York et professeur visiteur au Centre d’études africaines de l’EHESS, Manthia Diawara questionne l’intervention française au Mali au regard de la promesse des indépendances. « Quel est l’intérêt du Mali, en tant qu’Etat nation, incapable de protéger ses propres frontières? », demande-t-il en interrogeant le bilan des nationalismes africains.

Hollande : un état de grâce armé, mais jusqu'à quand ?

|  Par Hubert Huertas

     Incontestablement la prise d’otages du site BP de Tigantourine, en Algérie, non loin de la frontière libyenne, internationalise ce qui était jusqu’à présent, à tort ou à raison, regardé comme la guerre de François Hollande. Cette situation incertaine, et qui peut évoluer à tout instant, renforce et fragilise à la fois la situation politique du président français.

La Guerre

|  Par joelle Koenig

Un sondage effectué en 2011 par l’institut de sondage américain Pew Survey auprès des vétérans d’Afghanistan et d’Irak nous informe que la moitié d’entre eux pensent qu’il ne valait pas la peine de combattre en Afghanistan, et presque 60% pensent la même chose à propos de la guerre d’Irak (information donnée par The New Yorker du 28 janvier).

Les Touaregs : Victimes expiatoires de la guerre au Mali et la France complice ?

|  Par habitus

Les Touaregs ont été longtemps les victimes de politiques discriminatoir

Mali : les démiurges d’incertitude insupportable

|  Par Michel Koutouzis

Murray Gell-Man expliquait que  l’entropie peut être considérée  comme une  mesure de l’ignorance. Partir  du connu pour imposer l’inconnu, implique que l’on sache qui l’on est, où l’on va et ce qu’on veut, aussi bien que la nature de l’adversaire. Sinon, prévient  Sunzi,  on perd inéluctablement toutes les batailles.  La question sur le conflit en cours au Mali, n’est pas de savoir s’il est justifié.

Mali: la guerre- suite

|  Par kakadoundiaye

L'appellation « lutte contre le terrorisme » est pour le moins ambiguë. Est-ce vraiment contre le terrorisme qui la lutte est engagée au Mali ? Qu'est-ce que le terrorisme ? Peut-on dire que les militants se réclamant de Ansar Dine, Aqmi, Mujao, Borok Haran ou encore du MNLA  sont des «  terroristes » ? Je ne le crois pas.

Mali : les démiurges d’incertitude insupportable

|  Par Michel Koutouzis

Murray Gell-Man expliquait que  l’entropie peut être considérée  comme une  mesure de l’ignorance. Partir  du connu pour imposer l’inconnu, implique que l’on sache qui l’on est, où l’on va et ce qu’on veut, aussi bien que la nature de l’adversaire. Sinon, prévient  Sunzi,  on perd inéluctablement toutes les batailles.  La question sur le conflit en cours au Mali, n’est pas de savoir s’il est justifié.

Djihadistes, quelle stratégie?

|  Par Jean-Paul Baquiast

La question se pose à propos de la prise d'otages conduite sur un site gazier algérien par un chef djihadiste présenté comme averti. A l'heure où cet article est écrit, il est encore trop tôt pour connaître et évaluer les conséquences de ce coup de force.

La France intervient au Mali et réaffirme son rôle de gendarme en Afrique

|  Par WataYaga

C'est finalement le 10 janvier 2013 que la France est entrée en guerre au Mali. La communication du gouvernement français, reprise sans questionnement par les principaux médias, tend aujourd'hui à légitimer par tous les moyens et tous les arguments cette nouvelle intervention militaire française sur le sol africain et son rôle de "gendarme de l’Afrique". Pour Survie, association qui dénonce depuis longtemps l'ingérence

La guerre vue de Montreuil et de Kayes

|  Par Mireille Alphonse

Soutenir la guerre au Mali, et donc risquer d'accepter que notre armée parte tuer des civils, ou se dire contre et accepter l'instauration de la charia et de systèmes mafieux, dans des territoires maliens toujours plus étendus ? Cruel dilemme… même si, de ce côté-ci de la Méditerranée il n'est qu'intellectuel (et donc confortable). Témoignages d'amis Maliens, ici et là-bas pour tenter d'éclairer le débat.

A propos du Mali

|  Par Paul Quilès

Depuis l’annonce de l’intervention militaire française au Mali, les commentaires mélangent allègrement quatre problèmes que cette opération serait censée résoudre : l’intégrité de l’Etat malien, la sécurité des 6 000 ressortissants français, le sort de nos otages, la lutte contre le terrorisme islamiste.

Discussion dominicale sur le Mali : "Non, je ne suis pas pro-islamiste ! "

|  Par Pablita Faust

« Non, je ne suis pas islamiste ou pro-islamiste, car j’ai un regard critique sur l’intervention de la France au Mali ». C’est ce que j’ai du répondre, dans le cadre d’une discussion dominicale, sur un ton sec pour que les choses soient bien claires à mon interlocuteur,  qui est pourtant très critique sur le système où la pensée unique est globalisée.

François Hollande, cabotin caboteur

|  Par Emmanuel Tugny

Quelle gouvernance, en temps de crise ? Quel capitaine, dans la tempête ?

Pour la traversée de cette tempête d’aujourd’hui qui place en opposition d’immenses territoires, des champs de forces considérables, des empires logiques insécables, des ensembles immensément abstraits et cependant bourreaux de l’ordinaire millimétrique, quel capitaine ?

Et si le capitaine de pédalo était le bon ?


Nicolas au Sahara

|  Par Jean-François Bayart

A quelques semaines des élections présidentielles tant maliennes que françaises, le renversement par la soldatesque de Amadou Toumani Touré, dit ATT, confirme le caractère erratique de la politique africaine de Nicolas Sarkozy. Inauguré, au sud du Sahara, par le calamiteux discours de Dakar, le mandat de ce dernier se clôt sur la destruction de l’une des rares démocraties africaines

Édition : Les invités de Mediapart

Mali: les dessous impérialistes d'une intervention franco-américaine

|  Par Les invités de Mediapart

« Au Mali, les menaces d’intervention américano-françaises [visent] à profiter de la déliquescence [de l'Etat] sous domination continue depuis les indépendances [afin de] réintroduire directement une présence militaire camouflée derrière des armées locales dont nul n’ignore l’insigne faiblesse». Par Mireille Fanon-Mendes-France, experte à l'ONU et présidente de la Fondation Frantz Fanon.

Mali. Quand Villepin double Mélenchon ... sur sa gauche

|  Par Antoine (Montpellier)

Faut-il invoquer la France devant une intervention militaire en Françafrique ? C'est la question qui vient à l'esprit quand nous lisons les prises de position de Hollande, Villepin et Mélenchon. Le premier, dans la pleine logique de soumission du social-libéralisme au système, fonce sur les mêmes autoroutes militaristes que son prédécesseur à l'Elysée et reçoit l'appui de la droite !

De la Guerre à la Paix, Mali

|  Par kakadoundiaye

Ansar Dine et le MNLA viennent de signer hier Samedi 22 décembre à Alger un accord et une déclaration communes alors que les forces djihadistes continuent à détruire les mausolées à Tombouctou et s

Mali: Giscard d'Estaing met en garde contre une action "néocolonialiste"

|  Par le courrier turc

L'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing a mis en garde contre "une évolution de l'action de la France au Mali, qui serait de type néocolonialiste".