Gagnez 3 ebooks Mediapart

Spécial offre d'été : Abonnez-vous à Mediapart pour 9€, au lieu de 27€. Affaire Bygmalion, Guerre dans les Balkans, Europe... Les 10 premiers abonnés gagneront 3 ebooks Mediapart.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Jeu.24 juillet 201424/07/2014 Dernière édition

Fukushima (2/7): le supermarché abandonné

Photographe : Antonio Pagnotta

La zone interdite autour de Fukushima s'étend sur un rayon de vingt kilomètres. A l'intérieur, il y a un supermarché, resté en l'état depuis mars 2011. Ces photos du chaos, signées Antonio Pagnotta, aucun journal n'a voulu les publier au Japon. Deuxième de notre série de sept portfolios. (premier volet: "le dernier homme" ici et là, l'article sur Antonio Pagnotta).

Partage

  1. © Antonio Pagnotta

    01

    9 février 2012. Les nombreuses répliques du tremblement de terre ont provoqué un véritable chaos dans le supermarché.

  2. © Antonio Pagnotta

    02

    9 février 2012. Autour de Fukushima, une zone d'un rayon de 20 kilomètres est désormais interdite. S'y trouve, à Tomioka, le supermarché Tom Tom ravagé par le séisme.

  3. © Antonio Pagnotta

    03

    9 février 2012. Le séisme s'est produit le 11 mars 2011. Suite à la catastrophe nucléaire, l'évacuation de la zone a été menée le 15 mars.

  4. © Antonio Pagnotta

    04

    9 février 2012. Avant le séisme et la catastrophe nucléaire, la ville de Tomokia comptait quelque 17 000 habitants.

  5. © Antonio Pagnotta

    05

    9 février 2012. Quand Antonio Pagnotta entre dans le magasin, voilà onze mois qu'il est dans cet état.

  6. © Antonio Pagnotta

    06

    9 février 2012. Le photographe dit avoir eu l'impression d'être un «archéologue du temps présent» tellement l'histoire semblait immobile.

  7. © Antonio Pagnotta

    07

    9 février 2012. Au rayon habillement.

  8. © Antonio Pagnotta

    08

    9 février 2012. Ici, le pain semble frais...

  9. © Antonio Pagnotta

    09

    9 février 2012. ... Il ne montre aucune trace de moisissure. Pourquoi ?

  10. © Antonio Pagnotta

    10

    9 février 2012. Au rayon poissonnerie. Dans les casiers blancs, les calmars ont séché.

     

  11. © Antonio Pagnotta

    11

    9 février 2012. Au rayon primeur. Les brocolis sont, eux, complètement déshydratés.  

  12. © Antonio Pagnotta

    12

    9 février 2012. Seule la caisse du magasin a été forcée et pillée. Qui est entré ? Quand ?

  13. © Antonio Pagnotta

    13

    9 février 2012. La façade du supermarché aujourd'hui.

Partage

Voir tous les portfolios