2 mois offerts

Offre spéciale : 2 mois d'abonnement offerts

Profitez de l'offre spécial été : 3 mois pour 9€ seulement, soit 2 mois d'abonnement offerts. Clef usb, stylo, stickers... Des cadeaux Mediapart pour les 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Ven.04 septembre 201504/09/2015 Édition de la mi-journée

Jérôme Hourdeaux

Après avoir passé près de 13 ans au Nouvel Observateur, je rejoins le central de Mediapart, en charge notamment du Fil d'actu et de l'actualité du web au sens large.

Ses derniers articles

Brewster Kahle veut numériser le «meilleur de l'humanité»

|  Par Jérôme Hourdeaux

Le fondateur d'Internet Archive s'est mis en tête de mettre à la disposition de tous sur internet la production culturelle de l'humanité. Son site a déjà sauvegardé près de 450 milliards de pages internet.

A Berlin, les hackers du Chaos Computer Club serrent les rangs

|  Par Jérôme Hourdeaux

Les bâtiments décorés pour la CCCLes bâtiments décorés pour la CCC © (JH)

Du 13 au 17 août s'est tenu, près de Berlin, le rendez-vous quadriennal du Chaos Computer Club, l'une des principales organisations européennes de hackers. Durant cinq jours, des hacktivistes du monde entier se sont retrouvés pour échanger, discuter, partager leurs connaissances, et démontrer que le hacking n’est pas qu’une histoire d’informatique.

Loi renseignement : la surveillance de masse jugée constitutionnelle

|  Par Louise Fessard et Jérôme Hourdeaux

Les "Sages" ont validé la quasi-totalité de la loi renseignement. Seuls trois articles, dont un sur une procédure "d'urgence absolue" et sur l'interception des communications internationales, ont été censurés. Une question prioritaire de constitutionnalité déposée par des associations contre la collecte de données de masse a également été rejetée.

A Paris, le collectif culturel « Le Jardin d’Alice » menacé d'expulsion

|  Par Jérôme Hourdeaux

Depuis six ans, une ancienne caserne du XIIe arrondissement abrite « Le Jardin d’Alice », un lieu d'expérimentation artistique et social regroupant artistes, militants, hackers… La mairie souhaite désormais récupérer le bâtiment.

La diplomatie allemande était elle aussi sous surveillance américaine

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et Julian Assange (WikiLeaks)

De nouveaux documents publiés en collaboration avec WikiLeaks montrent que la NSA a placé sur écoute pendant au moins une quinzaine d'années une vingtaine de numéros de téléphone de responsables du ministère des affaires étrangères allemand : ceux de son ministre, mais également de ses proches collaborateurs ainsi que plusieurs diplomates.

Renseignement : la France a déjà négocié l'achat de logiciels espions

|  Par Jérôme Hourdeaux

Les documents piratés chez le fabricant de logiciels de surveillance Hacking Team montrent que, dès 2013, la société a été en contact avec les autorités françaises pour la vente de son produit phare, Galileo, un virus prenant le contrôle des ordinateurs. 

Angela Merkel était cernée par la NSA américaine

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et avec Julian Assange

Le portable d’Angela Merkel figure bien dans une liste de cibles de la NSA, selon un nouveau document révélé par WikiLeaks. Depuis des années, des dizaines de lignes fixes de la Chancellerie et quelques portables ont été espionnés. 

Les mercenaires numériques de Hacking Team visés par un vaste piratage

|  Par Jérôme Hourdeaux

Depuis plusieurs années, la société italienne Hacking Team est accusée de vendre des logiciels espions et des outils de surveillance offensive à de nombreuses dictatures. Dimanche, elle a été victime d'une vaste opération menée par un groupe de hackers qui diffusent sur Internet les preuves de sa collaboration avec de nombreux régimes autoritaires.

Une nouvelle écoute confirme la mise sous surveillance de l'appareil d'Etat allemand

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et Julian Assange (Wikileaks)

Angela Merkel et ses alliés sociaux-démocrates tentent d'esquiver la polémique suscitée par les révélations de Wikileaks sur l'espionnage massif des autorités allemandes par les Américains. Mais un nouveau document publié par Mediapart et Libération en prouve toute l'étendue.

Petits espionnages entre amis, les marchés de dupes de la NSA

|  Par Jérôme Hourdeaux

Un des documents publiés par WikiLeaks atteste d'une écoute de dirigeants allemands directement opérée par les services britanniques pour le compte de la NSA, fruit d'un savant jeu d'alliances orchestré par le tout-puissant service de renseignement américain.

Des documents confirment l'espionnage de l'Allemagne par les Etats-Unis

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et Julian Assange (Wikileaks)

Seule ou avec l’aide du renseignement britannique, la NSA a écouté la chancelière Angela Merkel, un de ses collaborateurs et les ministres les plus en vue. Une liste de 70 numéros a été établie.

Moscovici et Baroin écoutés sur fond d'espionnage économique

|  Par Fabrice Arfi et Lénaïg Bredoux et martine orange et Jérôme Hourdeaux et Julian Assange (Wikileaks)

En plus de l'espionnage diplomatique et politique, les États-Unis utilisent les moyens non conventionnels de la NSA pour mettre à mal la concurrence française sur les grands marchés internationaux, selon six documents « top secret » obtenus par WikiLeaks.

François Hollande refuse l'asile à Julian Assange

|  Par Lénaïg Bredoux et Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix

François Hollande a explicitement refusé l'asile au fondateur de Wikileaks, Julian Assange. La publication par Mediapart et Libération des documents de WikiLeaks sur l'espionnage de la France par la NSA a relancé la question du sort des lanceurs d'alerte comme Assange et Edward Snowden.

Ecoutes : 25 ans de politique de l'autruche des gouvernements

|  Par Jérôme Hourdeaux

C'est en 1988 qu'est paru le premier article révélant précisément le système d'écoute déployé dans le monde par les États-Unis. Depuis, malgré les rapports parlementaires et révélations de lanceurs d'alerte, les responsables politiques ont pris soin d'éviter toute confrontation avec leur allié.

Loi sur le renseignement: une copie de la NSA

|  Par Jérôme Hourdeaux et François Bonnet

Les révélations sur l'espionnage de hauts responsables français interviennent au moment du vote définitif du très critiqué projet de loi renseignement. Ce «Patriot Act» à la française offre à nos services le même type de pouvoirs que leurs homologues américains.

2006-2012: Hollande, Sarkozy et Chirac écoutés

|  Par Fabrice Arfi et Jérôme Hourdeaux et Julian Assange (WikiLeaks)

Les trois présidents français écoutés par la NSALes trois présidents français écoutés par la NSA © DR

Au-delà des trois chefs d'État français, des ministres, des hauts fonctionnaires, des parlementaires et des diplomates ont été surveillés téléphoniquement pendant près d’une décennie par les services secrets américains, selon des documents obtenus par WikiLeaks.

Le testament du Conseil national du numérique

|  Par Jérôme Hourdeaux

Le CNNum vient de remettre à Manuel Valls le rapport « Ambition numérique », fruit d'une consultation de cinq mois. Sur 400 pages, le conseil formule 70 propositions touchant à quasiment tous les domaines de la vie publique. Reste à savoir ce que le gouvernement, qui a pour l'instant fait peu de cas des avis du CNNum, conservera de ce travail pour sa future grande loi sur le numérique.

Urvoas, l'homme du «Patriot Act» à la française

|  Par Lénaïg Bredoux et Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix

Député du Finistère, proche de Valls, il a porté contre toutes les oppositions la loi renseignement. Il en a été l’initiateur, le rapporteur, et celui qui l’a le plus amendé, quitte à mettre le gouvernement en minorité et apparaître comme le relais des services.

Loi renseignement : le Sénat fait un pas de plus vers la surveillance de masse

|  Par Jérôme Hourdeaux

Après les députés, les sénateurs ont adopté à une large majorité ce texte critiqué par l'ensemble de la société civile. Malgré quelques rustines, les grands principes du projet de loi sont conservés. Il doit maintenant être étudié en commission mixte paritaire avant son adoption définitive.

Surveillance de masse : la France prend le relais des Etats-Unis

|  Par Jérôme Hourdeaux et Thomas Cantaloube

Mardi 2 juin, les sénateurs américains ont adopté le “USA Freedom Act”, qui limite la collecte de données téléphoniques par la NSA: c'est la première loi à revenir sur le “Patriot Act” adopté après le 11-Septembre. Le même jour, les sénateurs français entamaient l'examen du projet de loi renseignement... autorisant la collecte de données « en temps réel » sur internet ou la pose de « boîtes noires » sur le réseau.