1€

2 mois offerts : plus que quelques heures pour en profiter

Mediapart fête son 7e anniversaire ! Offre spéciale : 3 mois d'abonnement pour 9€ seulement. En cadeau, des places pour le Cirque Romanes pour les 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mer.01 avril 201501/04/2015 Dernière édition

Fabrice Arfi

Service Investigation. Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), il a également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France...

Ses derniers articles

Affaire Balkany : l’associé de Sarkozy est trahi par un fax

|  Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu

Les juges viennent de mettre au jour un document qui confirme l’implication de l'avocat Arnaud Claude dans des montages offshore au centre d’un vaste système de corruption, de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. L'avocat, toujours associé avec l'ancien chef de l'État, assurait jusqu'ici que les accusations n'étaient « confortées par aucun élément matériel ». Révélations.

Isabelle Balkany est menacée par une information judiciaire pour «favoritisme»

|  Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu

Patrick et Isabelle Balkany, le 11 mars 2008, à l'Elysée. Patrick et Isabelle Balkany, le 11 mars 2008, à l'Elysée. © Reuters

C'est une nouvelle affaire Balkany. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Nanterre sur des soupçons de « favoritisme », qui menacent directement Isabelle Balkany. La chambre régionale des comptes d’Île-de-France suspecte l'élue d'avoir faussé un marché à 40 millions d’euros, portant sur la reconstruction et l’entretien d’un collège dans les Hauts-de-Seine. Le nom de Nicolas Sarkozy est cité dans le dossier.

Acte de naissance d’Ali Bongo: la justice botte en touche

|  Par Fabrice Arfi

Ali Bongo, en novembre 2009, à l'Elysée. Ali Bongo, en novembre 2009, à l'Elysée. © Reuters

Le procureur de Nantes refuse de communiquer à l'une des héritières de l’ancien président du Gabon, Omar Bongo, l’acte de naissance de son frère Ali, actuel chef de l’État gabonais. Le juge des référés va être saisi. Un dossier politiquement et financièrement explosif au Gabon.

Levée d'immunité de Balkany: le détail de ses villas et montages offshore

|  Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu

Patrick BalkanyPatrick Balkany © (dr)

Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé à l'unanimité de lever l'immunité parlementaire de Patrick Balkany, député UMP et maire de Levallois. Les juges ont adressé au bureau une synthèse de leurs investigations, que Mediapart s'est procurée. De Marrakech à Saint-Martin, ils passent en revue les diverses villas occupées par les Balkany et leurs montages offshore.

La justice française est saisie de l’affaire des origines d’Ali Bongo

|  Par Fabrice Arfi

Ali Bongo, le 25 septembre 2014, à l'ONU.Ali Bongo, le 25 septembre 2014, à l'ONU. © Reuters

Le procureur de Nantes tient peut-être entre ses mains l’avenir politique du Gabon. Le magistrat a été saisi de l’affaire des origines du président Ali Bongo. Un dossier explosif au Gabon, sur le plan des institutions ou d’un point de vue financier, à un an de l’élection présidentielle.

L'affaire des «BongoLeaks»: Gabon, le braquage du siècle

|  Par Fabrice Arfi

Ali Bongo, le président du Gabon.Ali Bongo, le président du Gabon. © Reuters

Mediapart a obtenu plusieurs documents confidentiels sur la holding familiale des Bongo, Delta Synergie. Ils révèlent un système de prédation probablement inégalé dans la Françafrique. Une poignée de membres du clan au pouvoir s'approprie des pans entiers de l'économie du pays. L'actuel président Ali Bongo en est le principal bénéficiaire.

Mis en examen, Claude Guéant est au cœur de l'affaire des financements libyens

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Claude Guéant, Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy à Tripoli, en 2007.Claude Guéant, Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy à Tripoli, en 2007. © Reuters

L'ancien n° 2 de l’Élysée et ancien ministre de l’intérieur est désormais, pour les juges, le suspect n° 1. Il a été mis en examen, samedi 7 mars, pour « blanchiment de fraude fiscale en bande organisée », « faux » et « usage de faux », dans un volet de l’affaire des financements libyens de Nicolas Sarkozy. À travers lui, c’est bien sûr le bras droit de l’ancien président de la République qui est poursuivi.

La vraie fortune des Bongo, une bombe à retardement pour le Gabon

|  Par Fabrice Arfi

Ali Bongo, en novembre 2009, à l'Elysée.Ali Bongo, en novembre 2009, à l'Elysée. © Reuters

Mediapart révèle plusieurs documents confidentiels sur l’héritage de l’ancien président du Gabon, Omar Bongo. Ils lèvent un coin de voile sur un système de captation des richesses de tout un pays d’une rare ampleur. Au moins deux entreprises françaises présentes sur place, Veolia et la BNP, sont citées. C’est une bombe à retardement pour la présidence d’Ali Bongo.

Jean-Luc Mélenchon joue à saute-cadavre

|  Par Fabrice Arfi et Antoine Perraud

Jean-Luc Mélenchon dédaigne l'assassinat de Boris Nemtsov et apporte son soutien à Vladimir Poutine. Sa fascination pour la force, l'efficacité, l'occupation musclée du pouvoir, l'éloigne de la conscience démocratique, réduite au rang d'une nocivité yankee. Halte-là !

La justice enquête sur l’héritage secret d’Omar Bongo

|  Par Fabrice Arfi

Omar Bongo, ancien président du Gabon décédé en 2009.Omar Bongo, ancien président du Gabon décédé en 2009. © Reuters

Les juges chargés de l’affaire des Biens mal acquis ont été saisis par le parquet national financier de soupçons de « blanchiment de détournement de fonds publics » liés à l’héritage de l’ancien président du Gabon. En cause : trois comptes offshore ouverts à Monaco, créditeurs de plus de 34 millions d’euros. Ali Bongo, actuel chef de l’État gabonais, est l’un des deux légataires universels de son père.

François Hollande, le «liquidateur»

|  Par Fabrice Arfi

Vidéo dans l'articleVidéo dans l'article

Avec son nouveau livre Les Tueurs de la République, le journaliste Vincent Nouzille a visité un continent caché : les assassinats ciblés commandités par l'État. Dans un entretien vidéo pour Mediapart, il revient sur cette pratique qui, à l'abri du “secret défense”, sans contrôle et hors de toute procédure judiciaire, vise à éliminer les ennemis déclarés de la France. Une pratique très prisée par François Hollande.

Biens mal acquis: rivières de diamants et valise de cash à Neuilly

|  Par Fabrice Arfi

La valise découverte chez Edgard Nguesso, neveu du président du Congo-Brazzaville.. La valise découverte chez Edgard Nguesso, neveu du président du Congo-Brazzaville.. © DR

Les dernières découvertes de la police au domicile d’un neveu du président du Congo-Brazzaville sont étourdissantes. Une société offshore est au cœur du système, essentiellement alimentée par… le Trésor public congolais, affirment les enquêteurs.

Nouvelle tempête dans la police judiciaire parisienne

|  Par Fabrice Arfi

Le siège de la PJ parisienne.Le siège de la PJ parisienne. © Reuters

L'actuel patron de la police parisienne et plusieurs autres policiers ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une affaire de « violation du secret de l'instruction ». Celle-ci est liée au dossier de l'escroc Rocancourt. C'est une fanfaronnade de Christian Prouteau, le créateur du GIGN, qui a mis les juges sur la piste d'éventuelles fuites illégales.

Obiang et les biens mal acquis: «des centaines de millions d’euros » blanchis à Paris

|  Par Fabrice Arfi

Teodorin ObiangTeodorin Obiang © Reuters

En Guinée-Équatoriale, 77 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Soit deux dollars par jour. En France, son vice-président, Teodorin Obiang, a blanchi « plusieurs centaines de millions d'euros », d'après un rapport de police accablant. Les enquêteurs mettent également en cause la Société générale. 

Comment les services ont raté les terroristes

|  Par Fabrice Arfi

Les frères Kouachi, lors du braquage d'une station-service dans l'Aisne, le 8 janvier 2015.Les frères Kouachi, lors du braquage d'une station-service dans l'Aisne, le 8 janvier 2015. © Vidéo-surveillance

Les frères Kouachi ont fait l’objet, entre 2011 et 2014, de quinze mois d’écoutes et quatre mois de surveillance physique (pour Saïd Kouachi) et deux ans de surveillance téléphonique (pour Chérif, son cadet). En vain. Amedy Coulibaly, condamné dans une affaire de terrorisme en 2013, n'était plus dans les radars des services après sa sortie de prison.

Kouachi-Coulibaly, le réseau terroriste oublié par les services de renseignement

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

© Marion Montaigne.

L’apparition d’Amedy Coulibaly dans les attaques de Montrouge et de la porte de Vincennes, après le massacre de Charlie Hebdo, prouve l’implication d’un groupe structuré qui va au-delà des frères Kouachi, selon les documents obtenus par Mediapart.

La Russie au secours du FN : deux millions d’euros aussi pour Jean-Marie Le Pen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske et Marine Turchi

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen au parlement européen.Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen au parlement européen. © Reuters

Parallèlement à l’emprunt par le FN de 9 millions d’euros, l’association de financement présidée par Jean-Marie Le Pen a reçu, en avril 2014, deux millions d’euros d’une société chypriote détenue par Yuri Kudimov, un ancien du KGB reconverti dans la banque d’État russe VEB Capital. L’argent a été envoyé depuis un compte suisse. Le Pen affirme qu’il s’agit d’un prêt.

Sarkozy-Kadhafi: des experts valident l’authenticité du document de Mediapart

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

25 juillet 2007. Claude Guéant (à gauche) et Nicolas Sarkozy retrouvent le colonel Kadhafi à Tripoli.25 juillet 2007. Claude Guéant (à gauche) et Nicolas Sarkozy retrouvent le colonel Kadhafi à Tripoli. © Reuters

Les juges chargés d’enquêter sur le document publié par Mediapart concernant les financements libyens de Sarkozy en 2007 ont désigné un collège d’experts en écritures. Rendue le 6 novembre, la conclusion des trois graphologues est formelle : la signature figurant sur le document est « de la main de Moussa Koussa », l’ancien chef des services secrets du régime libyen.

Karachi: les armoires vides de la DGSI

|  Par Fabrice Arfi

Marc Trévidic et Ali Ben MoussalemMarc Trévidic et Ali Ben Moussalem

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve affirme dans un courrier officiel que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI, ex-DCRI) n’a conservé aucun document sur un acteur clé de l’affaire Karachi, Ali Ben Moussalem, un cheikh saoudien proche de plusieurs politiques français. Une absence suspecte : l’enquête judiciaire a fait apparaître que la DGSI avait bien travaillé sur lui à l'abri du secret défense.

Affaires africaines: 10 millions d’euros pour faire taire Pierre Péan

|  Par Karl Laske et Fabrice Arfi

Ziad Takieddine et Pierre PéanZiad Takieddine et Pierre Péan

Selon des documents obtenus par Mediapart, l’homme d’affaires Ziad Takieddine a offert, fin 2013, aux autorités gabonaises de surseoir à la parution d’un livre de Pierre Péan moyennant un versement sur le compte d’une société suisse, et l’emploi d’un ami du journaliste. Le porte-parole du président gabonais Ali Bongo accuse Pierre Péan d’avoir été partie prenante de ce « protocole » secret. Le journaliste dénonce une machination.