Gagnez 3 ebooks Mediapart

Spécial offre d'été : Abonnez-vous à Mediapart pour 9€, au lieu de 27€. Affaire Bygmalion, Guerre dans les Balkans, Europe... Les 10 premiers abonnés gagneront 3 ebooks Mediapart.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mer.23 juillet 201423/07/2014 Dernière édition

Fabrice Arfi

Service Investigation. Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), il a également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France...

Ses derniers articles

Financement libyen : des notes accusant Sarkozy retrouvées chez un avocat

|  Par Fabrice Arfi et Michel Deléan

Dans la cour de l'Elysée en décembre 2007.Dans la cour de l'Elysée en décembre 2007. © Reuters

De mystérieuses notes “blanches” mettant en cause Nicolas Sarkozy dans l’affaire des financements libyens ont été retrouvées dans le cabinet d’un avocat d’affaires parisien, au hasard d’une perquisition dans un tout autre dossier. Le juge Tournaire soupçonne que des informations contenues dans ces documents puissent émaner des services secrets.

Bygmalion : Mediapart publie l’intégralité des fausses factures à l'UMP

|  Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu et Ellen Salvi

Au total, ce sont 58 fausses factures – pour un total de 15 millions d'euros – que Bygmalion a adressées en 2012 à l'UMP pour l'organisation de réunions fictives. Le but : payer secrètement le dépassement du compte de campagne du candidat Sarkozy.

Document. Meeting par meeting, le détail du financement

|  Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu

Mediapart a reconstitué la double facturation établie pour les 44 meetings électoraux de Nicolas Sarkozy en 2012. 

Les 17 millions d'euros cachés de la campagne Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu

Nicolas Sarkozy au Trocadéro, le 1er mai 2012.Nicolas Sarkozy au Trocadéro, le 1er mai 2012. © Reuters

Selon une comptabilité interne de la société Bygmalion, le candidat Sarkozy a dissimulé presque 17 millions d'euros de frais de campagne aux autorités de contrôle en 2012. Cette comptabilité contenue dans une clef USB a été récupérée par la police judiciaire. Mediapart y a eu accès en intégralité.

Karachi : les doublures de Balladur, Léotard et Sarkozy renvoyées devant le tribunal

|  Par Fabrice Arfi

Thierry Gaubert et Nicolas Bazire, en Normandie. Thierry Gaubert et Nicolas Bazire, en Normandie. © DR

Après trois ans et demi d'enquête, les juges Van Ruymbeke et Le Loire renvoient devant le tribunal correctionnel Nicolas Bazire et Thierry Gaubert, deux proches de Nicolas Sarkozy, l'ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres, ainsi que les marchands d'armes Ziad Takieddine et Abdul Rahman el-Assir. Il s’agit du premier épilogue, avant procès, de l’un des plus importants scandales politico-financiers de ces dernières décennies.

Une filiale du Crédit Mutuel en pleine «dérive mafieuse»

|  Par Dan Israel et Fabrice Arfi et Geoffrey Livolsi

Deux hauts dirigeants de Pasche, Christophe Mazurier et Jürg Schmid, pour les 125 ans de la banque en 2010.Deux hauts dirigeants de Pasche, Christophe Mazurier et Jürg Schmid, pour les 125 ans de la banque en 2010. © DR

Des documents et témoignages recueillis par Mediapart révèlent un système d’évaporation de fonds vers les paradis fiscaux et divers circuits de blanchiment d’argent au sein de la banque Pasche de Monaco, quand elle était une filiale du groupe français Crédit Mutuel. Un ancien dirigeant de la FIFA, impliqué dans des affaires de corruption, apparaît dans la liste des clients avec plus de 30 millions d’euros sur son compte.

Vente d'Alstom: l'enjeu caché de la corruption

|  Par Fabrice Arfi et martine orange

Patrick Kron, PDG d'Alstom depuis 2003.Patrick Kron, PDG d'Alstom depuis 2003. © Reuters

Le 23 avril, le jour où Alstom et General Electric scellaient leur accord, un ancien haut dirigeant du groupe français était arrêté, dans les îles Vierges américaines, dans le cadre d'une vaste affaire de corruption. D'après une enquête de Mediapart, les poursuites de la justice américaine ne sont pas sans lien avec la précipitation et l'opacité entourant le démantèlement d'Alstom.

Un million d'euros de caution pour Isabelle Balkany

|  Par Fabrice Arfi et Michel Deléan et Mathilde Mathieu

L'épouse du maire (UMP) de Levallois Patrick Balkany ainsi que Jean-Pierre Aubry, l'ex-directeur de cabinet du maire, ont été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, jeudi par le juge Van Ruymbeke, dans le cadre de l'enquête sur le patrimoine du couple.

Patrick et Isabelle BalkanyPatrick et Isabelle Balkany © Reuters

Nicolas Sarkozy sur le patron de la DCRI : «Il nous est fidèle, lui ?»

|  Par Fabrice Arfi

Dans la cour de l'Elysée en décembre 2007.Dans la cour de l'Elysée en décembre 2007. © Reuters

De nouvelles écoutes judiciaires montrent que Nicolas Sarkozy s'est inquiété l'été dernier du peu de coopération de l'actuel patron de la DCRI dans l'affaire Kadhafi pour l’informer des développements des enquêtes en cours. Les juges sont par contre parvenus à identifier une possible “taupe” de l'équipe Sarkozy, Tristan H., travaillant sur les questions libyennes dans les services secrets. Ils s'interrogent aussi sur le rôle d'un cadre dirigeant d'EADS.

Karachi : le parquet accable les doublures de Balladur, Léotard et Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi

MM. Sarkozy, Balladur et Léotard.MM. Sarkozy, Balladur et Léotard. © Reuters

Mediapart a obtenu la copie du réquisitoire définitif du parquet de Paris dans le volet non-ministériel de l’affaire Karachi. Les procureurs confirment l’existence de rétrocommissions sur des marchés militaires de l’État dans le but de « rétribuer de façon occulte des politiques français ». Le réseau Takieddine est qualifié de « véritable imposture ».

Biens mal acquis : l’art de la corruption du vice-président de la Guinée-Equatoriale

|  Par Fabrice Arfi

Renoir, Degas, Matisse, Monet, Toulouse Lautrec... Les grands noms de la collection Obiang.Renoir, Degas, Matisse, Monet, Toulouse Lautrec... Les grands noms de la collection Obiang.

L’actuel vice-président de la Guinée-Équatoriale, Teodorin Obiang, a acquis pour près de 104 millions de dollars d’œuvres d’art de la fin du XIXe siècle grâce au pillage des richesses de son pays, selon plusieurs documents obtenus par Mediapart. Plus de 60 % de son peuple vit avec moins d'un dollar par jour.

Enregistrements Buisson : un sondage sur DSK au cœur de l'enquête

|  Par Mathilde Mathieu et Fabrice Arfi

Mediapart a récupéré des enregistrements clandestins de Patrick Buisson. Ces bandes sont  entre les mains de la justice. Des extraits montrent comment l'Élysée de Nicolas Sarkozy a payé des sondages sans le moindre rapport avec la fonction présidentielle.

Ecoutes: les mensonges et silences de l’avocat de Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Pour sa première prise de parole publique après les révélations de Mediapart, Me Thierry Herzog a assuré, sur Europe 1, jeudi 20 mars : « Je ne suis soupçonné de rien. » « Le moment venu, s'il le faut, je m'en expliquerai », a-t-il ajouté, gêné.

Ecoutes : le complot de Sarkozy contre ces «bâtards» de juges

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierre Herzog. Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierre Herzog. © Reuters

Mediapart révèle la teneur de sept écoutes judiciaires. L’ancien président a mis en place un cabinet noir pour neutraliser les juges qui enquêtent sur lui. Le magistrat Gilbert Azibert est bien intervenu auprès de trois conseillers de la Cour de cassation. L’avocat de Nicolas Sarkozy est informé par une taupe dans l’appareil d’État.

Un ambassadeur évoque les financements libyens de Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Sarkozy et Kadhafi, en 2007, à l'Elysée. MM. Sarkozy et Kadhafi, en 2007, à l'Elysée. © Reuters

L’ex-ambassadeur de France en Libye François Gouyette, aujourd’hui en poste à Tunis, a été entendu fin janvier par les juges. Le diplomate a déclaré qu’un de ses contacts libyens lui avait confirmé, en 2011, « qu’il y avait eu effectivement un financement de la campagne présidentielle de M. Sarkozy ».

Affaire Kadhafi : ce que disent les écoutes de Brice Hortefeux

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Hortefeux et Takieddine, au domicile de ce dernier, en 2005MM. Hortefeux et Takieddine, au domicile de ce dernier, en 2005 © dr

Mediapart rend public le contenu d’écoutes téléphoniques de Brice Hortefeux dans l’affaire des financements libyens. Le patron de la police judiciaire parisienne y explique à l’ancien ministre comment se « préparer » à une audition par les juges, en lui signalant des questions qui lui seraient posées et en lui soufflant les documents qu’il devra apporter pour assurer ses arrières.

Sarkozy, un homme en bande organisée

|  Par Fabrice Arfi

Jamais sous la Ve République un système présidentiel n'aura été cerné de si près par des juges anticorruption. Conseillers, collaborateurs, ministres, amis, magistrats, grands flics, hommes d’affaires… et désormais avocat. Toute la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy a eu affaire à la justice et à la police ces deux dernières années. Inventaire.

La villa Balkany au Maroc a coûté 2,75 millions d'euros

|  Par Fabrice Arfi

Patrick et Isabelle Balkany.Patrick et Isabelle Balkany. © Reuters

Le palais des “Mille et une Nuits” des époux Balkany à Marrakech a coûté à l’achat pas moins de 2,75 millions d’euros, d’après des actes notariés obtenus par Mediapart. La justice les soupçonne d'en être les propriétaires cachés par le biais de sociétés logées dans des paradis fiscaux. L'achat de la villa a été réglé par « virements de l'étranger », d'après le notaire.

L'étau judiciaire se referme sur Dassault

|  Par Fabrice Arfi et Pascale Pascariello

Serge Dassault, au Sénat, le 28 octobre 2010.Serge Dassault, au Sénat, le 28 octobre 2010. © Reuters

Après la levée de son immunité parlementaire, les juges ont les mains libres pour entendre le sénateur UMP. Les versements suspects du milliardaire, liés à un possible système organisé d'achats de votes à Corbeil-Essonnes, s'élèvent à près de 7 millions d'euros. Les policiers ont retrouvé une liste d'électeurs, avec la mention « payé » ou « non payé », d'après Libération.

Karachi : les quatre leçons de l’enquête

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Sarkozy, Balladur et Léotard.MM. Sarkozy, Balladur et Léotard. © Reuters

Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire ont signifié, lundi 10 février, la fin de leur instruction. Dans un document de 168 pages, ils résument trois ans d’investigations. Ventes d’armes, commissions occultes, valises d’espèces, financements politiques illicites, zones d'ombres persistantes : Mediapart analyse le document clé des magistrats et tire les premières leçons de l'enquête judiciaire.