2 mois offerts

En cadeau, le premier numéro de la Revue du Crieur

Lisez Mediapart tout l'été. Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ les 3 premiers mois, soit 2 mois offerts. En cadeau pour les 10 premiers, le premier numéro de la Revue du Crieur.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Mar.28 juillet 201528/07/2015 Édition de la mi-journée

Mathieu Magnaudeix

J'ai 33 ans. Diplômé d'histoire, de sciences politiques et de l'ESJ Lille, j'ai débuté dans le journalisme pendant mes études à Berlin puis travaillé pour le magazine économique Challenges. A Mediapart, j'ai couvert l'actu sociale pendant quatre ans. J'ai coécrit Tunis Connection, enquête sur les réseaux franco-tunisiens sous Ben Ali (Seuil 2012). Désormais, je m'occupe de politique, entre autres du Parlement. Pour me joindre: @mathieu_m sur twitter ou mathieu.magnaudeix@mediapart.fr

Ses derniers articles

Allemagne : le primat de la règle

|  Par Mathieu Magnaudeix

Une partie de l'Europe voit le gouvernement allemand en agresseur de la Grèce. Angela Merkel et Wolfgang Schäuble, eux, ont le sentiment de faire respecter les règles de droit qui fondent l'Union européenne. Mais les médias et les politiques allemands ont eux aussi défendu une ligne très dure, excédés par le cas grec. Que se passe-t-il donc avec les Allemands ?

Angela Merkel, au sommet de Bruxelles.Angela Merkel, au sommet de Bruxelles. © Chancellerie allemande

François Brottes, de l'Assemblée à EDF sans transition

|  Par Jade Lindgaard et Mathieu Magnaudeix

François Brottes et le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, le 15 juillet dernier, lors d'une audition à l'Assemblée nationale.François Brottes et le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, le 15 juillet dernier, lors d'une audition à l'Assemblée nationale. © Reuters

François Brottes, président de l’influente commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, devrait prendre la tête de RTE, la filiale d’EDF chargée de transporter l'électricité. Une récompense à 33 000 euros par mois, qui soulève la question du conflit d’intérêts pour ce proche de François Hollande.

La diplomatie allemande était elle aussi sous surveillance américaine

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et Julian Assange (WikiLeaks)

De nouveaux documents publiés en collaboration avec WikiLeaks montrent que la NSA a placé sur écoute pendant au moins une quinzaine d'années une vingtaine de numéros de téléphone de responsables du ministère des affaires étrangères allemand : ceux de son ministre, mais également de ses proches collaborateurs ainsi que plusieurs diplomates.

Merkel, Schäuble et le SPD attaqués au Bundestag

|  Par Mathieu Magnaudeix

Angela Merkel et Wolfgang Schäuble au Bundestag, vendredi 17 juillet.Angela Merkel et Wolfgang Schäuble au Bundestag, vendredi 17 juillet. © Reuters

Les députés allemands ont accepté le principe d'une nouvelle aide à la Grèce. La chancelière et son controversé ministre des finances ont défendu leur position dure et essuyé les critiques. Le patron du SPD, le parti social-démocrate, qui gouverne avec Merkel, a été chahuté par l'opposition, les Grünen et le parti Die Linke.

En France, frondeurs et gauche de la gauche sont désorientés

|  Par Mathieu Magnaudeix

Avec 412 voix pour, gauche et droite confondues, 69 contre et 49 abstentions, les députés ont massivement approuvé l'accord signé lundi. Au prix d'une cacophonie à la gauche de la gauche.

Angela Merkel était cernée par la NSA américaine

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et avec Julian Assange

Le portable d’Angela Merkel figure bien dans une liste de cibles de la NSA, selon un nouveau document révélé par WikiLeaks. Depuis des années, des dizaines de lignes fixes de la Chancellerie et quelques portables ont été espionnés. 

Merkel : le courage ou le naufrage

|  Par Mathieu Magnaudeix

Avec la victoire du « non » en Grèce, la chancelière allemande a subi un lourd revers qui la force à sortir de sa prudence légendaire. Dans le cas contraire, elle restera comme la dame de fer de l'austérité.

Une nouvelle écoute confirme la mise sous surveillance de l'appareil d'Etat allemand

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et Julian Assange (Wikileaks)

Angela Merkel et ses alliés sociaux-démocrates tentent d'esquiver la polémique suscitée par les révélations de Wikileaks sur l'espionnage massif des autorités allemandes par les Américains. Mais un nouveau document publié par Mediapart et Libération en prouve toute l'étendue.

Hollande refuse l'asile à Assange, une décision critiquée

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

Une heure à peine après la parution d'une lettre de Julian Assange dans Le Monde, l'Élysée a rejeté fermement toute possibilité d'asile en France pour le fondateur de WikiLeaks. Une décision sans surprise, critiquée à droite comme à gauche.

Des documents confirment l'espionnage de l'Allemagne par les Etats-Unis

|  Par Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix et Julian Assange (Wikileaks)

Seule ou avec l’aide du renseignement britannique, la NSA a écouté la chancelière Angela Merkel, un de ses collaborateurs et les ministres les plus en vue. Une liste de 70 numéros a été établie.

François Hollande refuse l'asile à Julian Assange

|  Par Lénaïg Bredoux et Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix

François Hollande a explicitement refusé l'asile au fondateur de Wikileaks, Julian Assange. La publication par Mediapart et Libération des documents de WikiLeaks sur l'espionnage de la France par la NSA a relancé la question du sort des lanceurs d'alerte comme Assange et Edward Snowden.

Dire son homosexualité, encore trop dur pour les politiques

|  Par Mathieu Magnaudeix

L'Assemblée nationale, hétéro par défaut.L'Assemblée nationale, hétéro par défaut. © Assemblée nationale

Une « anomalie » française. Malgré les débats sur le mariage des couples de même sexe, malgré une Marche des fiertés LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) qui se déroule ce samedi 27 juin à Paris comme chaque année, la visibilité des homosexuels dans les lieux de pouvoir reste faible. Exemple avec la politique, où ceux qui disent simplement leur homosexualité restent ultra-minoritaires.

Le député Philippe Noguès quitte le PS: «J'aimerais que mon départ en entraîne d'autres»

|  Par Mathieu Magnaudeix

Le député frondeur Philippe Noguès, élu en 2012, quitte le parti socialiste. « Je suis socialiste, je le reste, mais je ne crois plus que le PS puisse être le moteur de l'espoir. Il est urgent de réagir et de proposer une autre politique. »

« On ne peut exclure que l’Allemagne ait participé à ces écoutes »

|  Par Mathieu Magnaudeix

Le député vert Konstantin von Notz, de la commission d’enquête sur la NSA au parlement allemand, réclame la transparence sur les cibles écoutées par les services allemands pour le compte de la NSA. Merkel refuse.

Espionnage : à droite et à gauche, l'allié américain a déçu

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix et Ellen Salvi

Après les révélations de Mediapart et Libération, en collaboration avec Wikileaks, sur l'espionnage des trois derniers présidents français par la NSA, des politiques exigent des explications. Toutes les réactions au scandale du FranceLeaks.

Ecoutes : depuis Snowden, les silences gênés du pouvoir français

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

La France est espionnée par la NSA. Elle le sait, mais s’en est rarement émue. Normal : elle est insérée dans un vaste réseau d’échange d’informations entre services de renseignement. Et surveille volontiers ses « amis ».

Des dizaines de responsables et militants de Nouvelle Donne claquent la porte

|  Par Mathieu Magnaudeix

Plusieurs responsables de Nouvelle Donne, dont la députée Isabelle Attard et des membres du bureau national, annoncent dans Mediapart qu'ils quittent l'organisation. « Nouvelle Donne ne changera rien à la vie politique », déplorent-ils.

49-3 : le Parlement écrabouillé

|  Par Mathieu Magnaudeix

Le gouvernement a une nouvelle fois dégainé le 49-3 pour faire adopter la loi Macron. Il semble décidé à y recourir dès qu’une difficulté avec la majorité se posera. L'exécutif pense en faire une preuve de son volontarisme politique.

Urvoas, l'homme du «Patriot Act» à la française

|  Par Lénaïg Bredoux et Jérôme Hourdeaux et Mathieu Magnaudeix

Député du Finistère, proche de Valls, il a porté contre toutes les oppositions la loi renseignement. Il en a été l’initiateur, le rapporteur, et celui qui l’a le plus amendé, quitte à mettre le gouvernement en minorité et apparaître comme le relais des services.

Renseignement: comment les politiques ont fermé les yeux

|  Par Mathieu Magnaudeix

L'Assemblée et le Sénat se sont mis d'accord, mardi 16 juin, sur une version définitive de la loi renseignement. Un texte voté dans une sorte d'indifférence générale et qui dote la France d'une des lois les plus intrusives d’Europe.