1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.24 octobre 201424/10/2014 Édition de la mi-journée

Mathieu Magnaudeix

J'ai 33 ans. Diplômé d'histoire, de sciences politiques et de l'ESJ Lille, j'ai débuté dans le journalisme pendant mes études à Berlin puis travaillé pour le magazine économique Challenges. A Mediapart, j'ai couvert l'actu sociale pendant quatre ans. J'ai coécrit Tunis Connection, enquête sur les réseaux franco-tunisiens sous Ben Ali (Seuil 2012). Désormais, je m'occupe de politique, entre autres du Parlement. Pour me joindre: @mathieu_m sur twitter ou [email protected]

Ses derniers articles

Budget 2015 : les anciens ministres s'abstiennent

|  Par Mathieu Magnaudeix

Une quarantaine de députés socialistes n'ont pas voté la première partie du budget 2015. Les ex-ministres Benoît Hamon, Aurélie Filippetti, et les proches d'Arnaud Montebourg, se sont abstenus. Benoît Hamon estime que la politique menée « menace la République ». Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, lui demande de quitter le PS.

Hollande-Valls, une « idylle » pleine de sous-entendus

|  Par Stéphane Alliès et Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

François Hollande et Manuel Valls, le 15 août, au fort de BrégançonFrançois Hollande et Manuel Valls, le 15 août, au fort de Brégançon © Reuters

Rien ne les sépare, paraît-il. Mais la polémique sur l’assurance-chomage a montré la première volonté de Valls de s’affranchir. Pendant ce temps, Hollande réfléchit à la façon de remonter la pente.

La baisse des allocations familiales pour les plus riches actée pour 2015

|  Par Mathieu Magnaudeix

La rapporteure PS de la partie famille du budget de la Sécurité sociale pour 2015 confirme que les allocations familiales vont baisser pour les familles aisées, dès 6 000 euros de revenus pour un couple avec deux enfants. Mesure juste ou gadget ?

Le marathon du budget débute, sous l'œil de Bruxelles et de la gauche

|  Par Mathieu Magnaudeix

Début ce mardi du marathon budgétaire au Parlement. Le budget 2015 prévoit 21 milliards d'euros d'économie. Mais il est trop austère pour la gauche du PS et une partie de la majorité. Et pas assez rigoureux pour Bruxelles.

Accords de libre-échange: ce qu'en pense la France

|  Par Ludovic Lamant et Mathieu Magnaudeix

Des manifestations « stop TAFTA » ont lieu samedi en France et en Europe. Leur cible : les accords de libre-échange entre l'UE, les États-Unis et le Canada. Dans un entretien à Mediapart, le secrétaire au commerce extérieur, Matthias Fekl, veut répondre aux inquiétudes. Mais il se garde d'exiger le retrait du mécanisme d'arbitrage entre État et investisseur, l'un des volets les plus controversés des négociations.

Jospin à l'Assemblée, vedette vintage pour "frondeurs" désemparés

|  Par Mathieu Magnaudeix

Lionel Jospin devant la commission d'enquête sur les 35 heures, jeudi 9 octobreLionel Jospin devant la commission d'enquête sur les 35 heures, jeudi 9 octobre © capture d'écran Assemblée nationale

Devant la commission d'enquête sur les 35 heures de l'Assemblée nationale, l'ancien premier ministre socialiste a vanté sa grande réforme du temps de travail. Au grand plaisir des "frondeurs" socialistes venus l'écouter.

Et revoilà la baisse des allocations familiales pour les plus riches

|  Par Mathieu Magnaudeix

C'est le retour d'un serpent de mer. Opposés à certaines coupes du budget de la Sécurité sociale envisagées par le gouvernement, les députés socialistes proposent de réduire les allocations familiales des familles les plus aisées. Mesure juste ou gadget ?

Arnaud Montebourg revient, l'œil rivé sur la présidentielle

|  Par Mathieu Magnaudeix

© Reuters

Démissionné fin août, l’ancien ministre de l’économie est réapparu ce week-end, dans le Gard, où il a réuni quelque 300 partisans. Il vise la présidentielle et se veut au-dessus de la mêlée. Mais il va devoir organiser ses réseaux.

Assistance médicale à la procréation, GPA, familles: la grande régression

|  Par Mathieu Magnaudeix

À chaque démonstration de force de la "Manif pour tous", le gouvernement socialiste, comme tétanisé, ne cesse de donner des gages aux plus conservateurs. Au nom de l'« apaisement », le PS au pouvoir a renoncé à imposer les termes du débat. Les derniers propos de Manuel Valls sur les mères porteuses n'en sont qu'une illustration supplémentaire.

Un rapport parlementaire vole au secours du CICE

|  Par Rachida El Azzouzi et Mathieu Magnaudeix

Pilier de la politique de l’offre de François Hollande, le crédit impôt compétitivité connaît un démarrage lent et des résultats loin d’être probants. Un rapport parlementaire vient de rendre un bilan d'étape « positif » n'appelant aucune remise en cause. Mais de près, il est bien plus nuancé.

A l'Assemblée, des députés frondeurs sont punis par le PS

|  Par Mathieu Magnaudeix

Six parlementaires «frondeurs» qui n'avaient pas voté la confiance à Manuel Valls ont été informés qu'ils ne pourraient plus siéger à la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, là où seront examinées plusieurs mesures très contestées. Une punition, que le chef des députés PS, Bruno Le Roux, assume.

Le Sénat repasse à droite, le FN gagne deux sièges

|  Par Mathieu Magnaudeix

Le Sénat est revenu à droite dimanche soir, après une parenthèse de trois ans à gauche. Le PS encaisse encore une défaite. Malgré un scrutin indirect qui ne l’avantage guère, le FN fait une entrée remarquée dans la Haute Assemblée.

Jean-Pierre Bel, le fantôme du Sénat

|  Par Mathieu Magnaudeix

Jean-Pierre Bel dans la cour de l'Elysée, en octobre 2011Jean-Pierre Bel dans la cour de l'Elysée, en octobre 2011 © Reuters

Selon la Constitution, il aurait pu exercer l'intérim présidentiel. Jean-Pierre Bel, proche de François Hollande, présidait le Sénat depuis l'automne 2011. Il va le quitter dans quelques jours, alors que le Sénat devrait basculer à droite ce dimanche. Il ne laissera pas un souvenir impérissable. Pas plus que ces trois ans de majorité de gauche dans la Haute Assemblée.

Sénat : mes amis, mes amours, mes électeurs

|  Par Mathieu Magnaudeix et Stéphane Alliès et Louise Fessard et Ellen Salvi

Dans les grandes villes, une partie des électeurs qui renouvelleront dimanche 28 septembre la moitié du Sénat sont nommés, et non élus, par le conseil municipal. De l'UMP au PS, en passant par le FN, c'est l'occasion pour les candidats ou leurs soutiens politiques de faire voter amis, parents ou collaborateurs. Petit tour de France non exhaustif.

La Cour de cassation autorise les adoptions d'enfants nés de PMA

|  Par Mathieu Magnaudeix

La Cour de cassation valide l'adoption d'enfants nés de procréation médicale assistée (PMA) au sein de couples de femmes mariées. Cette décision vient clore des mois d'incertitude juridique.

FN à Hayange: une enquête préliminaire est ouverte

|  Par Michel Deléan et Mathieu Magnaudeix

Selon nos informations, le parquet de Thionville a ouvert une enquête préliminaire après les révélations de l'ancienne adjointe du maire FN d'Hayange sur les irrégularités du financement de la campagne des municipales. L'ex-adjointe, Marie Da Silva, a été entendue par la police jeudi dernier.

Le maire FN d'Hayange démet deux autres adjoints de leurs fonctions

|  Par Mathieu Magnaudeix

Patrice Hainy et Emmanuelle Springmann ont eu le tort de prendre ouvertement parti pour l'ancienne première adjointe, qui a révélé fin août les irrégularités du financement de la campagne du maire FN.

Hollande, condamné à attendre

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

Lors de sa conférence de presse, le chef de l'Etat a donné l’impression d’un président qui a abattu toutes ses cartes et à qui il ne reste plus d’autre choix que d’attendre d'hypothétiques « résultats ».

Macron et les «illettrées» : «Mais on leur apprend quoi dans les grandes écoles ?»

|  Par Mathieu Magnaudeix

Les propos du ministre de l'économie Emmanuel Macron au sujet des ouvrières « illettrées » de l'abattoir breton Gad ont suscité un tel tollé que celui-ci a dû s'excuser. « À force d'avoir des gens qui ont toujours été dans des hautes sphères et n'ont jamais côtoyé la majorité des Français, j'ai l'impression qu'ils sont coupés du monde », lance la députée PS du Finistère Chantal Guittet.

Valls obtient une majorité sur le fil

|  Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix

Le discours du premier ministre n'a pas dissuadé 32 socialistes de s'abstenir, trois fois plus qu'il y a cinq mois. Valls ne dispose plus que d'une majorité relative à l'Assemblée.

Manuel VallsManuel Valls © Reuters