1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Dim.26 octobre 201426/10/2014 Dernière édition

Comment Vinci et Eiffage ont parié sur le retard du contournement de Marseille

|  Par La rédaction de Mediapart

Candidats au partenariat public-privé de la future rocade marseillaise, les deux groupes de BTP ont pourtant tout intérêt à ce que le chantier n'aboutisse que le plus tard possible.

Partage

Le 15 janvier 2013, les trois candidats au partenariat public-privé du chantier de la rocade marseillaise L2 doivent rendre leurs offres. Le grand projet de contournement de Marseille a déjà pris un retard considérable. Le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, en visite du chantier de la L2 en octobre 2012, avait évoqué un « véritable scandale d’Etat ».

Candidats à ce partenariat public privé, Eiffage et Vinci sont également actionnaires des deux tunnels marseillais Prado Carénage et Prado Sud, directement concurrents de la L2. Or, dans le contrat qui les lie à la communauté urbaine, une clause pariait sur le retard de la L2 et du boulevard urbain sud. La clause avait été jugée « léonine » par ...

1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement


Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte