1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Ven.27 février 201527/02/2015 Dernière édition

Marine Turchi

Diplômée de l'ESJ Lille en 2007, j'ai rejoint Mediapart à sa création pour couvrir la droite et l'extrême droite.

Ses derniers articles

Les réseaux radicaux de Robert Ménard

|  Par Marine Turchi

Le maire de Béziers s'affiche au-dessus des partis et refuse l'étiquette d'extrême droite. Pourtant son réseau est clairement ancré à la droite extrême : identitaires placés dans son cabinet ou venus travailler avec la ville, invités ultra-réactionnaires pour « libérer la parole » à Béziers, tournée de conférences à l'extrême droite.

A Béziers, le laboratoire de la nouvelle extrême droite de Robert Ménard

|  Par Marine Turchi

Robert Ménard, le 6 novembre 2014.Robert Ménard, le 6 novembre 2014. © M.T. / Mediapart

Soutenu par le FN, Robert Ménard érige sa gestion en « exemple » et multiplie les coups de com'. Du vent pour certains. Pour d'autres, les bases d'un laboratoire d'une nouvelle extrême droite, à mi-chemin entre le FN, les identitaires et le modèle du maire d'Orange Jacques Bompard.

Financement du FN: la justice explore le maquis financier de plusieurs sociétés

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

La récente mise en examen du prestataire de services du FN Frédéric Chatillon tétanise le FN. Des perquisitions ont eu lieu dans les bureaux d’Axel Loustau, trésorier de l’association de financement Jeanne. L’enquête a révélé des virements croisés et des sorties d’argent en espèces sur les comptes de l’agence de communication Riwal.

Edouard Ferrand, fidèle de Marine Le Pen, succède à Chauprade

|  Par Marine Turchi

 

Edouard Ferrand et Frédéric Chatillon, le 1er mai 2011.Edouard Ferrand et Frédéric Chatillon, le 1er mai 2011. © M. Soudais
Successeur d'Aymeric Chauprade à la tête du FN au parlement européen, adhérent historique, Édouard Ferrand émerge depuis deux ans parmi les fidèles de Marine Le Pen. Il s'est aussi rapproché de la nébuleuse des anciens du GUD qui entoure la présidente du FN.

L'affaire Chauprade révèle les contradictions du FN

|  Par Marine Turchi

Marine Le Pen et Aymeric Chauprade en avril 2014.Marine Le Pen et Aymeric Chauprade en avril 2014.

Marine Le Pen a écarté son conseiller international après sa vidéo dénonçant une « cinquième colonne » islamiste en France. Mais de nombreux responsables et cadres multiplient les liens entre islam, immigration, délinquance et terrorisme, loin du refus des amalgames que prétend défendre leur présidente.

Robert Ménard ne débaptisera finalement pas l'école Nelson Mandela

|  Par Marine Turchi

Dans le Journal municipal de Béziers, publié jeudi, la mairie dirigée par Robert Ménard annonce que l'école Nelson Mandela sera « débaptisée(e) prochainement » pour prendre le nom de l'écrivain occitan Yves Rouquette, décédé début janvier. La directrice de communication du maire explique à Mediapart que « ce sera finalement une autre école ».

À Fréjus, le maire FN supprime l'abonnement à Libération de la médiathèque

|  Par Marine Turchi

David Rachline veut-il tenir à l’écart certains médias nationaux ? La mairie FN a mis fin à l’abonnement à Libération de la médiathèque le 31 décembre. Le cabinet du maire explique à Mediapart qu’il en sera de même avec Le Figaro fin avril.

Jour de concorde entre République et Nation

|  Par Rachida El Azzouzi et Lucie Delaporte et Michaël Hajdenberg et Dan Israel et martine orange et Yannick Sanchez et Marine Turchi

Paris a vécu dimanche un défilé d'une ampleur historique avec quelque 1,5 million de manifestants. Dans la foule, des angoisses, de l'espoir, et beaucoup de dignité.

Isolé, le FN fait son « unité nationale » à l’extrême droite

|  Par Marine Turchi

Renvoyé à sa marginalisation, le parti a repris sa dénonciation d’un supposé « système UMPS » et n’a eu de cesse de lier, plus ou moins explicitement, terrorisme et immigration. Sur les réseaux sociaux, une partie du Front national et l’extrême droite la plus radicale ont relayé les mêmes amalgames et arguments. Récit.

L'union républicaine se construit sans le Front national

|  Par Mathieu Magnaudeix et Marine Turchi

La gauche et de nombreux responsables de l'opposition appellent à l'«union nationale». Une grande «marche républicaine» est prévue ce dimanche à laquelle participera l'UMP. Marine Le Pen, de son côté, rode son discours sur la «peur». Jeudi, elle s'est indignée d'être tenue à l'écart de la marche et de cette union, «manœuvre politicienne minable».

Robert Ménard visé par une plainte après le licenciement du directeur des théâtres

|  Par Marine Turchi

Robert Ménard dans son bureau de maire, le 6 novembre 2014.Robert Ménard dans son bureau de maire, le 6 novembre 2014. © M.T. / Mediapart

À Béziers (Hérault), le maire Robert Ménard est visé par une plainte pour « détournement de fonds publics » déposée par trois contribuables.

Au Front national, le lobbying pro-russe s'accélère

|  Par Marine Turchi

M. Le Pen et le trésorier du FN, W. de Saint-Just, au congrès du parti le 29 novembre.M. Le Pen et le trésorier du FN, W. de Saint-Just, au congrès du parti le 29 novembre. © Reuters
Marine Le Pen balaie la question d'éventuelles contreparties politiques aux prêts russes du FN en affirmant que l'engagement pro-russe de son parti est ancien. Depuis deux ans, elle a pourtant mis en place un véritable lobbying: multiplication des voyages et rencontres, nombreuses déclarations défendant les intérêts russes, postes et investitures confiés à des pro-russes.

Le troisième prêt russe des Le Pen

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

Marine et Jean-Marie Le Pen, au congrès du FN, le 29 novembre 2014.Marine et Jean-Marie Le Pen, au congrès du FN, le 29 novembre 2014. © Reuters

Le président d’honneur du Front national a expliqué à Mediapart avoir d’ores et déjà décroché un nouveau financement pour son micro-parti Cotelec, dont il n'a pas communiqué le montant. Après l’emprunt de 9 millions auprès de la First Czech Russian Bank (FCRB), et celui de 2 millions d’une émanation de la banque d’État VEB Capital, c’est donc le troisième emprunt obtenu en Russie. « Je peux même vous dire que j’étais emprunteur de 20 millions », a dévoilé Le Pen.

Argent du FN: les hommes de la filière russe

|  Par Agathe Duparc et Karl Laske et Marine Turchi

Aymeric Chauprade, Jean-Luc Schaffhauser et Marine Le Pen au parlement européen, le 27 novembre 2014.Aymeric Chauprade, Jean-Luc Schaffhauser et Marine Le Pen au parlement européen, le 27 novembre 2014. © Reuters

Après avoir expliqué avoir été « contrainte » de se tourner vers la Russie, Marine Le Pen a dévoilé lundi cinq réponses de banques. Mais le FN se refuse à rendre publics ses contrats de prêts en Russie. Pour obtenir ces financements, le parti d'extrême droite a mobilisé une galaxie d'intermédiaires et d'oligarques. Enquête sur les principaux acteurs de cette opération.

Micro-parti de Le Pen : l’enquête élargie au financement de la présidentielle 2012

|  Par Mathilde Mathieu et Marine Turchi

Marine Le Pen en 2011Marine Le Pen en 2011 © Reuters

Outre les cantonales de 2011 et les législatives de 2012, l’information judiciaire qui vise le micro-parti de Marine Le Pen a été élargie à la campagne présidentielle de la présidente du FN. L'enquête porte sur le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. D’après nos informations, des conventions de prêt pourraient avoir été falsifiées ou antidatées.

La Russie au secours du FN : deux millions d’euros aussi pour Jean-Marie Le Pen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske et Marine Turchi

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen au parlement européen.Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen au parlement européen. © Reuters

Parallèlement à l’emprunt par le FN de 9 millions d’euros, l’association de financement présidée par Jean-Marie Le Pen a reçu, en avril 2014, deux millions d’euros d’une société chypriote détenue par Yuri Kudimov, un ancien du KGB reconverti dans la banque d’État russe VEB Capital. L’argent a été envoyé depuis un compte suisse. Le Pen affirme qu’il s’agit d’un prêt.

Le FN attend 40 millions d'euros de Russie

|  Par Marine Turchi

© Reuters
Selon les informations obtenues par Mediapart, les responsables du Front national ont voulu emprunter en Russie une somme globale de 40 millions d’euros. Les 9 millions obtenus de la First Czech Russian Bank ne sont que « la première tranche », a confirmé un haut responsable du FN. Le député européen Jean-Luc Schaffhauser admet avoir été rétribué 140 000 euros pour son rôle.

Le salut fasciste de l'argentier de Marine Le Pen

|  Par Marine Turchi

Axel Loustau lors de son 40e anniversaire, en 2011, sur une péniche, à ParisAxel Loustau lors de son 40e anniversaire, en 2011, sur une péniche, à Paris © Thierry Vincent / Mediapart

Une photo révélée par Spécial Investigation (diffusé ce lundi soir sur Canal Plus) montre le trésorier du micro-parti de Marine Le Pen faisant un salut fasciste. Axel Loustau, ancien du GUD, anime avec Frédéric Chatillon le réseau de sociétés qui fournissent le matériel de campagne de la présidente du FN. Des éléments recueillis par Mediapart montrent les curieux rituels de ce cercle qui entoure Marine Le Pen.

Le Front national décroche les millions russes

|  Par Marine Turchi

Au Parlement européen, le 2 juillet 2013.Au Parlement européen, le 2 juillet 2013. © Reuters
La présidente du FN a obtenu, en septembre, un prêt de 9 millions d’euros de la First Czech Russian Bank. 2 millions d’euros ont déjà été versés. À l’approche du congrès du FN, ce financement, obtenu après un intense lobbying des dirigeants frontistes à Moscou, pose la question de l’origine des fonds.

Dieudonné et Soral créent leur parti de l'obsession antisémite

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

Alain Soral et Dieudonné dans leur vidéo, le 11 novembre 2014.Alain Soral et Dieudonné dans leur vidéo, le 11 novembre 2014. © Capture d'écran de la vidéo d'ERTV

Dans une vidéo, le pamphlétaire d’extrême droite et l’humoriste officialisent la création du parti Réconciliation nationale. Ils annoncent « un parti antisystème » en multipliant les commentaires antisémites. Le parti s'expose à une procédure de dissolution.