Abonnements cadeaux Mediapart

Plus que quelques jours pour trouver votre cadeau

Offrez Mediapart en profitant de l'offre d'abonnement cadeau : 3 mois pour 20 euros seulement au lieu de 27€.

OFFREZ MEDIAPART

Mediapart
Mer.17 décembre 201417/12/2014 Dernière édition

Marine Turchi

Diplômée de l'ESJ Lille en 2007, j'ai rejoint Mediapart à sa création pour couvrir la droite et l'extrême droite.

Ses derniers articles

Le troisième prêt russe des Le Pen

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

Marine et Jean-Marie Le Pen, au congrès du FN, le 29 novembre 2014.Marine et Jean-Marie Le Pen, au congrès du FN, le 29 novembre 2014. © Reuters

Le président d’honneur du Front national a expliqué à Mediapart avoir d’ores et déjà décroché un nouveau financement pour son micro-parti Cotelec, dont il n'a pas communiqué le montant. Après l’emprunt de 9 millions auprès de la First Czech Russian Bank (FCRB), et celui de 2 millions d’une émanation de la banque d’État VEB Capital, c’est donc le troisième emprunt obtenu en Russie. « Je peux même vous dire que j’étais emprunteur de 20 millions », a dévoilé Le Pen.

Argent du FN: les hommes de la filière russe

|  Par Agathe Duparc et Karl Laske et Marine Turchi

Aymeric Chauprade, Jean-Luc Schaffhauser et Marine Le Pen au parlement européen, le 27 novembre 2014.Aymeric Chauprade, Jean-Luc Schaffhauser et Marine Le Pen au parlement européen, le 27 novembre 2014. © Reuters

Après avoir expliqué avoir été « contrainte » de se tourner vers la Russie, Marine Le Pen a dévoilé lundi cinq réponses de banques. Mais le FN se refuse à rendre publics ses contrats de prêts en Russie. Pour obtenir ces financements, le parti d'extrême droite a mobilisé une galaxie d'intermédiaires et d'oligarques. Enquête sur les principaux acteurs de cette opération.

Micro-parti de Le Pen : l’enquête élargie au financement de la présidentielle 2012

|  Par Mathilde Mathieu et Marine Turchi

Marine Le Pen en 2011Marine Le Pen en 2011 © Reuters

Outre les cantonales de 2011 et les législatives de 2012, l’information judiciaire qui vise le micro-parti de Marine Le Pen a été élargie à la campagne présidentielle de la présidente du FN. L'enquête porte sur le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. D’après nos informations, des conventions de prêt pourraient avoir été falsifiées ou antidatées.

La Russie au secours du FN : deux millions d’euros aussi pour Jean-Marie Le Pen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske et Marine Turchi

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen au parlement européen.Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen au parlement européen. © Reuters

Parallèlement à l’emprunt par le FN de 9 millions d’euros, l’association de financement présidée par Jean-Marie Le Pen a reçu, en avril 2014, deux millions d’euros d’une société chypriote détenue par Yuri Kudimov, un ancien du KGB reconverti dans la banque d’État russe VEB Capital. L’argent a été envoyé depuis un compte suisse. Le Pen affirme qu’il s’agit d’un prêt.

Le FN attend 40 millions d'euros de Russie

|  Par Marine Turchi

© Reuters
Selon les informations obtenues par Mediapart, les responsables du Front national ont voulu emprunter en Russie une somme globale de 40 millions d’euros. Les 9 millions obtenus de la First Czech Russian Bank ne sont que « la première tranche », a confirmé un haut responsable du FN. Le député européen Jean-Luc Schaffhauser admet avoir été rétribué 140 000 euros pour son rôle.

Le salut fasciste de l'argentier de Marine Le Pen

|  Par Marine Turchi

Axel Loustau lors de son 40e anniversaire, en 2011, sur une péniche, à ParisAxel Loustau lors de son 40e anniversaire, en 2011, sur une péniche, à Paris © Thierry Vincent / Mediapart

Une photo révélée par Spécial Investigation (diffusé ce lundi soir sur Canal Plus) montre le trésorier du micro-parti de Marine Le Pen faisant un salut fasciste. Axel Loustau, ancien du GUD, anime avec Frédéric Chatillon le réseau de sociétés qui fournissent le matériel de campagne de la présidente du FN. Des éléments recueillis par Mediapart montrent les curieux rituels de ce cercle qui entoure Marine Le Pen.

Le Front national décroche les millions russes

|  Par Marine Turchi

Au Parlement européen, le 2 juillet 2013.Au Parlement européen, le 2 juillet 2013. © Reuters
La présidente du FN a obtenu, en septembre, un prêt de 9 millions d’euros de la First Czech Russian Bank. 2 millions d’euros ont déjà été versés. À l’approche du congrès du FN, ce financement, obtenu après un intense lobbying des dirigeants frontistes à Moscou, pose la question de l’origine des fonds.

Dieudonné et Soral créent leur parti de l'obsession antisémite

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

Alain Soral et Dieudonné dans leur vidéo, le 11 novembre 2014.Alain Soral et Dieudonné dans leur vidéo, le 11 novembre 2014. © Capture d'écran de la vidéo d'ERTV

Dans une vidéo, le pamphlétaire d’extrême droite et l’humoriste officialisent la création du parti Réconciliation nationale. Ils annoncent « un parti antisystème » en multipliant les commentaires antisémites. Le parti s'expose à une procédure de dissolution.

Les jeux d’ombre du prestataire de Le Pen avec les néofascistes italiens

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

Le 22 novembre, le GUD organise à Paris un « congrès européen » des groupuscules néofascistes avec pour invités d’honneur les Grecs d’Aube dorée. Co-organisateurs de l’événement, les Italiens de CasaPound se sont mis au service du réseau de Frédéric Chatillon, conseiller officieux de Marine Le Pen, qui vient de s’installer à Rome.

Un journaliste du «Ravi» refoulé de la conférence de presse de Marion Maréchal-Le Pen

|  Par Marine Turchi

Après des journalistes de Canal Plus, L’Express, France Info, Mediapart, Radio Galère, au tour du mensuel Le Ravi de se faire éjecter d’une réunion publique du Front national. Le journaliste Clément Chassot a été refoulé samedi de la conférence de rentrée de Marion Maréchal-Le Pen au Pontet (Vaucluse).

L'UMP Brigitte Barèges est déclarée inéligible pour un an

|  Par Marine Turchi

La maire de Montauban a été condamnée à un an d'inéligibilité pour « violation substantielle » des règles de financement de campagne lors des municipales de mars. Elle compte faire appel de cette décision. Comme Mediapart l'avait révélé, un chargé de communication l'accusait de l'avoir rémunéré « aux frais de la collectivité ».

Sur fond d’antisémitisme, Soral et Dieudonné lancent leur parti

|  Par Karl Laske et Marine Turchi

Alain Soral et Dieudonné en mai 2009 lors du dépôt de leur liste aux européennes.Alain Soral et Dieudonné en mai 2009 lors du dépôt de leur liste aux européennes. © Reuters

En rupture avec la récente prise de position « pro-israélienne » du conseiller international de Marine Le Pen, Alain Soral a décidé de créer un parti politique avec Dieudonné. Mediapart s’est procuré les statuts de la future organisation qui doit s’appeler Réconciliation nationale. Les deux hommes préparent déjà une demande d’agrément auprès de la commission des comptes de campagne.

Micro-parti de Le Pen : l’enquête est élargie au «blanchiment en bande organisée»

|  Par Mathilde Mathieu et Marine Turchi

Marine Le Pen en 2011Marine Le Pen en 2011 © Reuters

L’information judiciaire qui vise le micro-parti de Marine Le Pen a été élargie à des soupçons de « blanchiment en bande organisée » à la mi-septembre. Les enquêteurs décortiquent le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. D’après nos informations, ils soupçonnent que des conventions de prêts aient été falsifiées ou antidatées.

L'organisation parallèle de Marine Le Pen pour 2017

|  Par Marine Turchi

En amont de la présidentielle de 2017, un petit cercle fermé s'active pour Marine Le Pen, loin de l’agitation du siège du Front national et des caméras. On y trouve son micro-parti, "Jeanne", mais aussi des prestataires liés à la nébuleuse des anciens du GUD qui travaillent pour le FN et pour ses villes.

Les anti-FN se réorganisent mais sans stratégie commune

|  Par Marine Turchi

La conquête par l'extrême droite de 14 villes a réveillé les anti-FN. Six mois plus tard vient l'heure des questionnements sur leurs moyens d'action. Quelle stratégie adopter quand l'indignation morale ne suffit plus?

Bygmalion: les mis en examen de l'UMP ont interdiction de rencontrer Sarkozy et Copé

|  Par Mathilde Mathieu et Ellen Salvi et Marine Turchi

© Reuters

Après les responsables de Bygmalion, trois anciens cadres de l'UMP ont été mis en examen, à leur tour, samedi 4 octobre. L'information judiciaire, ouverte sur des soupçons de « faux et usage de faux »« abus de confiance » et « tentative d'escroquerie » en lien avec la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, s’accélère.

Après six mois de gestion, le FN est toujours en manque de cadres

|  Par Marine Turchi

Les six premiers mois du Front national dans ses onze villes et l'amateurisme de ses maires révèlent la difficulté pour le parti lepéniste de recruter et former des cadres compétents. Un obstacle pour Marine Le Pen, qui voudrait crédibiliser son parti d'ici la présidentielle de 2017.

Le FN ne s'applique pas le non-cumul des mandats qu'il défend

|  Par Marine Turchi

Plusieurs élus FN sont touchés par le cumul des mandats, notamment les deux sénateurs élus dimanche, qui cumulent chacun trois mandats. Le Front national a pourtant dit et répété son opposition au cumul des mandats.

A Béziers, Robert Ménard promeut le livre de Zemmour

|  Par Marine Turchi

Robert Ménard assure-t-il la promotion du dernier livre d'Éric Zemmour aux frais du contribuable ? Le polémiste, invité à Béziers le 16 octobre dans le cadre d'un cycle de conférences intitulé « Béziers libère la parole ! », bénéficie d'une campagne d'affichage de la ville.

Meeting des «Amis de Nicolas Sarkozy»: une enquête préliminaire ouverte

|  Par Marine Turchi

Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête préliminaire pour se pencher sur le meeting de l'association des « Amis de Nicolas Sarkozy » organisé en septembre 2013 à Arcachon, ville d'un proche de l'ex-président. Cette décision fait suite à une plainte déposée contre la municipalité par une élue. Mediapart avait révélé que ce rassemblement avait été en partie pris en charge par la collectivité.