live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à minuit !

6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau, le dernier ebook de la rédaction Le FN à l'oeuvre.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Dim.29 mars 201529/03/2015 Dernière édition

Jean-Noël Guérini est rentré chez lui après un malaise en garde à vue

|  Par La rédaction de Mediapart

Le sénateur socialiste Jean-Noël Guérini a été victime d'un malaise mardi 2 avril, après quelque neuf heures de garde à vue dans les locaux de la gendarmerie marseillaise dans le cadre d'une affaire de marchés publics truqués.

Partage

Le sénateur socialiste Jean-Noël Guérini a été victime d'un malaise mardi 2 avril, après quelque neuf heures de garde à vue dans les locaux de la gendarmerie marseillaise dans le cadre d'une affaire de marchés publics truqués. Selon un communiqué du conseil général des Bouches-du-Rhône qu'il préside, l'élu de 62 ans a été hospitalisé à la Timone en fin d'après-midi « à la suite d’une très forte poussée de tension », mais a regagné son domicile dès ce mercredi.

« Il devra observer un repos complet sous étroite surveillance médicale, afin de préparer au mieux l’intervention chirurgicale qu’il doit subir dans le courant du mois d’avril », précise le communiqué. Ses avocats n'ont pu être joints quant à la poursuite de la garde à vue. Celle-ci, initialement prévue mi-janvier, avait déjà été repoussée, Jean-Noël Guérini ayant été hospitalisé pour une péritonite. Son frère Alexandre Guérini, entrepreneur dans les déchets, également convoqué mardi, est lui toujours en garde à vue à la section de recherche de la gendarmerie marseillaise.

Partage