live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à minuit !

6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau, le dernier ebook de la rédaction Le FN à l'oeuvre.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Dim.29 mars 201529/03/2015 Édition de la mi-journée

La Parisienne Libérée: «Si Aurore Martin vous fait peur»

|  Par La Parisienne Liberee

 Cette semaine, la Parisienne Libérée chante l'extradition express d'Aurore Martin et dénonce une décision politique.

Partage


Cette semaine, la Parisienne Libérée chante l'extradition express d'Aurore Martin et dénonce une décision politique.

SI AURORE MARTIN VOUS FAIT PEUR
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

[citation F. Hollande]


Maintenant qu’on est aux affaires
Il est loin le temps des vacances
Où l’on invoquait, débonnaire
Un principe de clémence
Entre la France et l’Espagne
On arrête une militante
Et tant pis si dans la montagne
Les chemins de la paix sont en pente

De part et d’autre des Pyrénées
Il doit y avoir une erreur
Je ne sais pas ce qui peut vous rassurer
Si Aurore Martin vous fait peur (bis)

Dans l’équation de la maladresse
Pays basque = ETA
Car dans la langue de Nos Altesses
Iparralde n’existe pas
Mais quand l’espace communautaire
Envoie les droits de l’homme en prison
Notre Hexagone sécuritaire
A-t-il besoin d’une traduction ?

De part et d’autre des Pyrénées
Il doit y avoir une erreur
Je ne sais pas ce qui peut vous rassurer
Si Aurore Martin vous fait peur (bis)

Qui donc a donné son feu vert
À l’inédite opération ?
Qui a conduit la prisonnière
Vers son tribunal d’exception ?
Sans autre forme de procès
C’est une livraison punitive
Par ce qu’il faut bien appeler
Une justice expéditive

De part et d’autre des Pyrénées
Il doit y avoir une erreur
Je ne sais pas ce qui peut vous rassurer
Si Aurore Martin vous fait peur (bis)

Par voie d’extradition express
Pour cause de libre expression
Au cours de conférences de presse
Pour des articles, des réunions
C’est une décision politique
Qui n’ose même pas s’avouer
Un petit cadeau diplomatique
Un arrangement entre sommets

De part et d’autre des Pyrénées
Il doit y avoir une erreur
Je ne sais pas ce qui peut vous rassurer
Si Aurore Martin vous fait peur (bis)

Entre le parti socialiste
Et le partido popular
Si quelques différences persistent
De grâce, aidez-nous à les voir !
Même en pilote automatique
Au volant d’un mandat d’arrêt
Cette justice là est plus fortuite
Que n’importe quel contrôle routier

De part et d’autre des Pyrénées
Il doit y avoir une erreur
Je ne sais pas ce qui peut vous rassurer
Si Aurore Martin vous fait peur (bis)

Sources et documentation : cliquez sur l'onglet PROLONGER

-------------

Les précédentes chroniques
Le fol aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Ma tierce
Refondons
TSCG 2, le traité renégocié

L'empire du futur proche
La route des éthylotests

Les experts du smic horaire
"Je respecte le peuple grec"
La bouée qui fait couler

Les gradins de la démocratie

Les casseroles de Montréal

Fralib, Air France, Petroplus...

Comme un sentiment d'alternance
La boule puante

Le sens du vent

Sa concorde est en carton

Demain est un autre jour

L'Hirondelle du scrutin

Huit morts de trop

Le rouge est de retour

Financement campagne
Je ne descends pas de mon drakkar
Quand on fait 2 %
Toc toc toc
Travailleur élastique

A©TA, un monde sous copyright
Y'a pas que les fadettes...
Les investisseurs

La TVA, j'aime ça !

Votez pour moi !

Les bonnes résolutions

PPP
Le subconscient de la gauche (duo avec Emmanuel Todd)
Un président sur deux
Mamie Taxie
L'usine à bébés
Kayak à Fukushima
La gabelle du diabolo
Les banques vont bien
Le plan de lutte
«Si je coule, tu coules...»

Partage