Plus que quelques jours pour profiter de l'offre d'été

Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ seulement au lieu de 27€. À gagner, cette semaine : le livre Combat pour une presse libre, dédicacé par Edwy Plenel, pour 10 premiers abonnés.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Ven.29 août 201429/08/2014 Édition de la mi-journée

Marine Le Pen en plein conflit d'intérêts au Parlement européen

|  Par Ludovic Lamant et Marine Turchi

La présidente du FN salarie depuis deux ans comme assistant à Strasbourg le numéro deux de son parti, à qui elle verse plus de 5 000 euros en brut par mois, pour un temps partiel. Problème, Louis Aliot est aussi son compagnon. À l'été 2012, les services du parlement européen ont tiqué. Ils ont également tiqué sur l'emploi comme assistant pendant la campagne présidentielle de Florian Philippot, qui était, tout comme Aliot, directeur de campagne.

Partage

Au Front national, les liens politiques, financiers et familiaux s’entremêlent, à la lisière de la légalité. Alors qu'elle n'a de cesse de dénoncer le népotisme et les conflits d'intérêts de la classe politique, Marine Le Pen salarie depuis l'été 2011 comme assistant au parlement européen son compagnon et numéro deux du parti, à qui elle verse plus de 5 000 euros brut par mois, pour un temps partiel. Aux yeux de l'institution, l'embauche de Louis Aliot pose question, à plusieurs titres : d'après nos informations, la présidente du FN a dû répondre, à l'été 2012, à une enquête des services financiers du parlement. 

Lire aussi Au Sénat, les parlementaires abusent des ...

2mois

Plus que quelques jours pour profiter de l'offre d'été

Abonnez-vous à Mediapart pour 9€ seulement au lieu de 27€. À gagner, cette semaine : le livre Combat pour une presse libre, dédicacé par Edwy Plenel, pour 10 premiers abonnés.Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte