1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Dim.20 avril 201420/04/2014 Édition du matin

Des salariés d'Ikea accusent la direction d'espionnage

|  Par La rédaction de Mediapart

Le groupe suédois aurait pillé des fichiers de la police nationale, moyennant finance, pour tout connaître de ses employés et de ses clients.

Partage

Une dizaine de salariés d'Ikea vont porter plainte pour utilisation frauduleuse de données personnelles. Selon Le Canard enchaîné, la direction du géant suédois se servirait, depuis des années, dans les bases de données réservées aux services de l'Etat. Le journal reproduit ce mercredi des courriels échangés par le directeur de la gestion du risque chez Ikea France et des officines privées de sécurité.Pour 80 euros par transaction, le responsable y réclame un casier judiciaire, le porteur de numéro de portable ou le propriétaire d'une voiture. Un espionnage qui viserait des salariés mais aussi des clients en litige avec le groupe.Ni la direction d'Ikea ni la police nationale n'ont réagi pour le moment.

1€

Les 15 premiers jours

Testez-nous pour 1€ seulement !
Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous !

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte