live
Mediapart Live

Offre exceptionnelle disponible jusqu'à dimanche minuit !

6 mois d'abonnement à Mediapart pour 20€ seulement, au lieu de 54€. N'attendez pas ! En cadeau, l'Ebook Le FN à l'oeuvre.

ABONNEZ-VOUS

Mediapart
Sam.28 mars 201528/03/2015 Édition de la mi-journée

L'Espagne veut criminaliser l'organisation en ligne de la protestation sociale

|  Par La rédaction de Mediapart

Le ministre de l'intérieur espagnol veut ajouter au code pénal un délit consistant en « tout appel à participer à une manifestation violente via Internet serait considéré comme un délit d’intégration à une organisation criminelle ». « Le retweet d'information d'une manifestation considérée comme violente deviendrait ainsi passible de 2 années d'emprisonnement en Espagne », précise Internet sans frontières.

Partage

Le ministre de l'intérieur espagnol veut ajouter au code pénal un délit consistant en « tout appel à participer à une manifestation violente via Internet serait considéré comme un délit d’intégration à une organisation criminelle ». « Le retweet d'information d'une manifestation considérée comme violente deviendrait ainsi passible de 2 années d'emprisonnement en Espagne », précise Internet sans frontières.

Partage