Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart

Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.

Abonnez-vous

Mediapart
Ven.21 novembre 201421/11/2014 Dernière édition

Hollande en Algérie : pas «d'excuses» mais une «vérité» dite avec prudence

|  Par Lénaïg Bredoux

Le président de la République avait prévenu : il n’y aurait « ni excuses ni repentance » lors de sa première visite d'État en Algérie. Jeudi, il a tenu parole. Mais au Palais des nations, il a condamné les 132 ans de  « colonisation », et reconnu « les souffrances » du peuple algérien et le massacre de Sétif. 
De notre envoyée spéciale à Alger

Partage

De notre envoyée spéciale à Alger et Tlemcen (Algérie)

L’instant se voulait solennel. François Hollande pénétrant dans le Palais des nations, sur les hauteurs d’Alger, et livrant, 50 ans après l’indépendance, un discours historique devant les parlementaires algériens. Celui d’une France réconciliée avec son histoire, son passé, avec les crimes commis en son nom par l’État. Jeudi, le président français a renoncé à livrer des « excuses », préférant la politique des petits pas. Avec l’espoir de satisfaire les Algériens et les militants de la mémoire anticoloniale, et de ménager son opinion publique.

Sous la grande coupole blanche du Palais, après quelques phrases de ...

Abonnez-vous à Mediapart pour un euro

Offre spéciale d'abonnement à Mediapart


Depuis 2008 : plus d'enquêtes, plus de vidéos, plus de participatif... Et c'est toujours 9€/mois. Abonnez-vous à Mediapart pour 1€ le premier mois + 15 jours de musique offerts.
Abonnez-vous

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte