1€

Testez Mediapart pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Dim.26 octobre 201426/10/2014 Dernière édition

Les documents Takieddine

|  Par La rédaction de Mediapart

L'ensemble des révélations de Mediapart sur le marchand d'armes, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi.

Partage

  • Série : 45 articles

Les documents Takieddine. Le financier secret qui met en danger le clan Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Brice Hortefeux et Ziad Takieddine.Brice Hortefeux et Ziad Takieddine. © Photo Mediapart

Il est le suspect n°1 dans le volet financier de l'affaire Karachi. Il est aussi celui dont les secrets mettent en danger la présidence de la République. Mediapart dévoile une série de documents et de photos inédites entre l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine et le premier cercle du chef de l’État. Sont concernés: Brice Hortefeux, Thierry Gaubert, Jean-François Copé, Claude Guéant, Pierre Charon, Dominique Desseigne...

Les documents Takieddine. Le marchand d'armes de la Sarkozie ne paie pas d'impôts

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Z.TakieddineZ.Takieddine © Mediapart

Ziad Takieddine est un contribuable comblé. Le marchand d'armes ami de la Sarkozie, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, ne paie pas d'impôt sur le revenu, ni d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Résident fiscal en France, il y possède un patrimoine estimé à plus de 40 millions d'euros, selon des documents obtenus par Mediapart.

Les documents Takieddine. Sarkozy-Takieddine: un secret à 350 millions d'euros

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Les notes TakieddineLes notes Takieddine © Mediapart

Il s'agit de l'un des secrets les mieux gardés du clan Sarkozy. L'homme d'affaires Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, devait toucher en 2003 des commissions occultes d'un montant de 350 millions d'euros dans le cadre d'un marché d'armement avec l'Arabie saoudite. Les fonds devaient être versés, sous l'autorité de Nicolas Sarkozy, via une société contrôlée par le ministère de l'intérieur. Documents et témoignages exclusifs.

Les documents Takieddine. Le jour où le clan Sarkozy a sauvé la vie du marchand d'armes

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Copé et TakieddineMM. Copé et Takieddine © Mediapart

En avril 2004, Thierry Gaubert, ancien collaborateur et ami du chef de l'Etat, et Jean-François Copé, ministre délégué auprès de Nicolas Sarkozy, ont organisé l'hospitalisation et le rapatriement d'urgence à Paris du principal suspect du volet financier de l'affaire Karachi. Il venait d'être victime d'un mystérieux accident sur l'île Moustique.

Les documents Takieddine. Les négociations secrètes de l'Elysée pour blanchir le bras droit de Kadhafi

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

A.SenoussiA.Senoussi © (dr.)

Le marchand d'armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, a été l'émissaire secret de Nicolas Sarkozy et de Claude Guéant en Libye, de 2005 jusqu'en 2009. Selon des documents recueillis par Mediapart, l'équipe de Nicolas Sarkozy a tout fait, par l'intermédiaire de Takieddine, pour répondre favorablement à une des exigences du régime: sauver la mise judiciaire d'Abdallah Senoussi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international.

Les documents Takieddine. Quand Mougeotte dînait chez «M. Ziad»

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Mougeotte et Copé. MM. Mougeotte et Copé. © (dr.)

Mediapart a obtenu la copie d'un petit album photo d'une soirée organisée par Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, le 20 juin 2002, à son domicile parisien. Outre les politiques proches du marchand d'armes, hauts fonctionnaires, industriels et personnalités des médias se sont retrouvés à sa table: Etienne Mougeotte, Charles Villeneuve, Thierry Dassault (le fils de Serge)...

Sarkozy-Guéant: le grand soupçon libyen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Sarkozy et GuéantMM. Sarkozy et Guéant

Mediapart publie une dizaine de documents confidentiels qui dévoilent la face cachée du cabinet de Nicolas Sarkozy, du ministère de l'intérieur à l'Elysée.

— Le marchand d'armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, a bénéficié de la caution de la place Beauvau et de la présidence de la République pour décrocher des contrats avec le régime libyen.

— L’intermédiaire a obtenu en 2007 des commissions occultes sur des matériels de guerre électronique livrés à la Libye, destinés à contrer la surveillance des services secrets occidentaux.

— Devant la commission d'enquête parlementaire sur la libération des infirmières bulgares, Claude Guéant avait affirmé: «La France n’a pas échangé leur élargissement contre des perspectives de coopération supplémentaires.» Il a menti. 

La sale vérité du sarkozysme

|  Par Edwy Plenel

Les documents Takieddine dévoilent la vérité de la présidence de Nicolas Sarkozy. Ayant pour fil conducteur l'argent noir des ventes d'armes, cette documentation met à nu un système dont l'intérêt financier est le seul mobile.

Les documents Takieddine. Syrie: l'inavouable diplomatie occulte de l'Elysée avec la dictature

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

M. Sarkozy et AssadM. Sarkozy et Assad © Reuters

Les frontières des compromissions du sarkozysme avec les régimes autoritaires s'agrandissent. Après le Pakistan, l'Arabie saoudite et la Libye: la Syrie. Alors que les forces de sécurité syriennes continuent de réprimer dans le sang les manifestations, Mediapart publie une série de documents inédits qui prouvent que le marchand d'armes Ziad Takieddine, soupçonné de financement politique occulte dans l'affaire Karachi, a été, entre 2007 et 2009, l'homme-orchestre du rapprochement entre la France et la Syrie et l'introducteur du président français auprès du chef de l'Etat syrien. Le tout sur fond d'intérêts financiers.

Ziad Takieddine: «Sarkozy a tout fait pour la France formidablement»

|  Par La rédaction de Mediapart

France Inter publie sur son site cinq minutes d'interview avec le marchand d'armes Ziad Takieddine qui réagit aux révélations de Mediapart.

Les documents Takieddine. Le marchand d'armes, le neveu Kadhafi et les prostituées tabassées à Londres

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Entre 2006 et 2008, le marchand d'armes Ziad Takieddine a placé sous sa triple protection ­– financière, juridique et immobilière – le neveu du dictateur libyen Mouammar Kadhafi (photo) à l'époque où il était accusé par la justice anglaise d'avoir tabassé deux prostituées à Londres, selon plusieurs documents recueillis par Mediapart. Dans le même temps, Ziad Takieddine négociait, avec le soutien du ministère de l'intérieur français puis de l'Elysée, de juteux marchés commerciaux en Libye.

Les documents Takieddine. L'émissaire du clan Sarkozy en Libye rétribué secrètement par Total

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

25 juillet 2007, Tripoli25 juillet 2007, Tripoli © Reuters

En 2009, le groupe Total a versé 6,9 millions d'euros à l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine pour un contrat gazier en Libye. Le directeur général du groupe, Christophe de Margerie, a personnellement supervisé l'opération, avec le feu vert de Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée. Mediapart publie les documents.

Les documents Takieddine. Comment la DGSE a protégé l’émissaire du clan Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

La Direction générale de la sécurité extérieure a dissimulé aux juges de l'affaire Karachi ses informations sur l'homme d'affaires franco-libanais. Secondé par une société d'intelligence économique, Ziad Takieddine avait proposé en 2005 à la DGSE de lui livrer «des renseignements touchant à la sécurité extérieure de la France».

Affaire Takieddine: la justice gèle les avoirs du marchand d'armes

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Ziad TakieddineZiad Takieddine

Alors que Ziad Takieddine aurait tenté de disperser son patrimoine, sa femme, Nicola Johnson, a obtenu, début août, le gel des avoirs du marchand d'armes proche du clan Sarkozy par une juge aux affaires familiales. Par ailleurs, le juge Renaud Van Ruymbeke, chargé du volet financier du dossier Karachi, s'empare de l'affaire et a fait convoquer pour ce mardi l'épouse de l'homme d'affaires franco-libanais, en instance de divorce, par la police.

Les documents Takieddine en accès libre sur FrenchLeaks

|  Par christophe Gueugneau

Mediapart a mis en ligne sur son site FrenchLeaks les documents Takieddine. Ces documents jettent une lumière crue sur la proximité de Ziad Takieddine avec le clan Sarkozy, amitié partagée sur son yacht ou dans ses propriétés, intervention dans le cadre d'une diplomatie parallèle en vue de mirifiques contrats avec des régimes aussi peu recommandables que ceux de Mouammar Kadhafi en Libye, ou Bachar El-Assad en Syrie...

Gouvernement Balladur: le dossier de la corruption

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

E. BalladurE. Balladur © Reuters

Mediapart révèle le dossier «secret défense» des ventes d'armes du gouvernement Balladur à l'Arabie saoudite au cœur de l'enquête du juge Van Ruymbeke dans le volet financier de l'affaire Karachi.

  • Un courrier d'avocat évoque des versements d'argent occulte à Léotard.
  • Le marchand d'armes Takieddine devait encaisser 213 millions d'euros.
  • Il a finalement perçu une compensation de 91 millions d'euros.
  • Un ancien responsable de l'armement français parle d'un «crime contre l'Etat».

Les documents Takieddine. Livré par le clan Sarkozy, le 4×4 français qui protège Kadhafi

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy, Ziad Takieddine a fourni en 2008 au dictateur libyen un 4×4 ultra-sécurisé fabriqué par la société française Bull-Amesys. Vendu 4 millions d'euros, ce véhicule furtif devait permettre à Mouammar Kadhafi de passer entre les bombes. Mediapart publie de nouveaux documents exclusifs sur les relations franco-libyennes d'avant guerre.

Karachi: Takieddine mis en examen par le juge Van Ruymbeke, Sarkozy en danger

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

M.Takieddine.M.Takieddine. © (dr)

A l'issue de son audition, l'homme d'affaires a été mis en examen pour «complicité et recel d'abus de biens sociaux» dans le cadre du volet financier de l'affaire Karachi. Un nouveau témoin avait révélé aux policiers avoir eu connaissance de transferts de fonds opérés en espèces, depuis la Suisse, par Ziad Takieddine avec deux proches de Nicolas Sarkozy: Thierry Gaubert et Nicolas Bazire.

Affaire Takieddine: les pièces qui accablent les hommes du Président

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Takieddine, Desseigne et Gaubert.Takieddine, Desseigne et Gaubert.

Les juges se rapprochent dangereusement du plus haut niveau de l'Etat. Une semaine après la mise en examen du marchand d'armes Ziad Takieddine par le juge Renaud Van Ruymbeke, deux proches du président de la République, Thierry Gaubert et Nicolas Bazire, ont été placés en garde à vue puis mis en examen. Mediapart fait le point sur cette affaire d'Etat.

Les documents Takieddine. Les preuves de l’espionnage français du net libyen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

La société française Amesys, filiale du groupe Bull, a bien vendu aux Libyens un vaste système d'espionnage du net. L'intégralité du contrat, aujourd'hui dévoilée par Mediapart, présente même des traces d'interceptions de mails au sein d'un laboratoire de l'université Paris-VI. Pour tenter d'étouffer le scandale, Amesys menace de poursuites judiciaires ses anciens salariés qui parleraient à la presse.

Affaire Takieddine: les curieux oublis de Jean-François Copé

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, n'a pas entretenu que des relations «amicales» avec Ziad Takieddine. Selon plusieurs documents obtenus par Mediapart, le marchand d'armes a assuré en octobre 2003 l'organisation et le financement d'un voyage de trois jours au Liban de la famille Copé, qui comportait de nombreux rendez-vous officiels pour Jean-François, à l'époque secrétaire d'Etat en charge des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement français.

Pour l’Elysée, Takieddine espérait aussi faire libérer Ingrid Betancourt

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

© Reuters

Selon de nouvelles notes obtenues par Mediapart, le marchand d'armes a offert à l'Elysée la médiation de Kadhafi pour obtenir des FARC qu'elles libèrent Ingrid Betancourt en 2008. Le scénario aurait été supervisé par Claude Guéant et suggérait l'envoi de Brice Hortefeux en Colombie.

Affaire Takieddine : Longuet aux obsèques d'un acteur clé

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Le ministre de la défense, Gérard Longuet, s'est rendu samedi aux obsèques de Jacques Douffiagues, qui avait coordonné le paiement des commissions dévolues à Ziad Takieddine et ses associés dans le cadre d'une vente d'armes à l'Arabie saoudite.

Mme Takieddine sort du silence: «Ziad m’a toujours dit qu’il était protégé»

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Nicola Johnson.Nicola Johnson. © Hugo Vitrani

Nicola Johnson, l'ex-épouse du marchand d'armes Ziad Takieddine, contre-attaque. Accusée par son ancien mari d'avoir «violé le secret défense» en communiquant des pièces à la justice, elle annonce dans un entretien le dépôt de trois plaintes contre Ziad Takieddine. Vidéo.

Pakistan: la preuve des millions de Takieddine

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Ziad Takieddine a toujours nié être impliqué dans les ventes d'armes au Pakistan par le gouvernement Balladur. Les juges disposent des preuves du contraire: ils ont obtenu du Liechtenstein les documents attestant de commissions occultes. Mediapart publie un avis de versement reçu en 1995 par une société du marchand d'armes et le détail du circuit financier.

Takieddine: son deal avec Chirac, les paiements de Hariri

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

© (Mediapart)

Ziad Takieddine a fait intervenir l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri auprès de son «ami» Jacques Chirac afin de recevoir ses commissions bloquées sur la vente des frégates à l'Arabie saoudite. Mediapart révèle un courrier inédit du marchand d'armes à M. Hariri, et ses explications sur les 130 millions de dollars reçus. Un scénario qui laisse entrevoir un deal mettant fin à la querelle des commissions entre ex-balladuriens et chiraquiens.

2002: Takieddine fête sur son yacht l’ancien patron des douanes et du budget

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

M. Duhamel, au centre.M. Duhamel, au centre.

En 2002, Ziad Takieddine invite celui qui allait devenir directeur du budget, Pierre-Mathieu Duhamel, sur son yacht La Diva, immatriculé au Luxembourg. Cette découverte relance les interrogations sur l'absence d'investigations fiscales sur la situation du marchand d'armes.

En Colombie, le palais caché d'un homme du Président

|  Par Karl Laske et Fabrice Arfi

Le balcon de la maison Gaubert.Le balcon de la maison Gaubert. © dr

Mediapart s'est rendu à Nilo, en Colombie, sur les traces de la propriété édifiée par Thierry Gaubert, en 2001, au cœur des Andes. Bâtie avec de l'argent noir et dissimulée au fisc français, la résidence de l'ancien conseiller de Sarkozy a accueilli le marchand d'armes Ziad Takieddine, l'avionneur et député UMP Olivier Dassault, et l'actuel patron d'Air France, Alexandre de Juniac. Premier volet de notre série-enquête Les secrets colombiens du clan Sarkozy

Hacer click aquì para leer o compartir este artìculo en español.

Dassault, Takieddine, Juniac, Gaubert : l'album photos du clan présidentiel en Colombie

|  Par Karl Laske et Fabrice Arfi

MM. Takieddine, Gaubert et Dassault.MM. Takieddine, Gaubert et Dassault. © (dr)

Mediapart s'est procuré les photos des visiteurs de Thierry Gaubert en Colombie, là où le protégé du chef de l'Etat s'est fait construire un palais qu'il soustrait depuis dix ans à la curiosité du fisc français. On y découvre le marchand d'armes Ziad Takieddine, le député UMP Olivier Dassault ou l'actuel président d'Air France, Alexandre de Juniac, ancien directeur adjoint de cabinet de Nicolas Sarkozy.

Hacer click aquì para leer o compartir este artìculo en español.

Nibar et Nichon, les drôles d'affaires de Thierry Gaubert et de son associé

|  Par Karl Laske et Fabrice Arfi

Le bar Nibar, à Nilo.Le bar Nibar, à Nilo. © (dr)

La police de Bogota a engagé des investigations pour blanchiment présumé visant les propriétés de Thierry Gaubert et de son associé en Colombie, Jean-Philippe Couzi. Après avoir construit leurs villas avec des fonds occultes, les deux hommes ont monté des bars dans le village de Nilo: le Nibar et le Nichon, qui attirent, eux, d'autres soupçons. En France, Hélène Gaubert et Astrid Betancourt ont accusé leurs maris d'héberger des prostituées. Les intéressés démentent.

Click here for this article in English.

Hacer click aquì para leer o compartir este artìculo en español.

Thierry Gaubert: «Il faut dire qu’on a une petite, petite maison»

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

T. GaubertT. Gaubert © Reuters

Brice Hortefeux, doit être entendu par le juge Roger Le Loire comme témoin assisté dans l'enquête pour « subornation de témoin ». Il est soupçonné d'avoir averti Thierry Gaubert que sa femme avait remis aux enquêteurs l'enregistrement d'une conversation compromettante. Mediapart dévoile le décryptage de cette discussion durant laquelle M. Gaubert exige de sa femme qu'elle cache la réalité de leurs avoirs en Colombie.

Donnedieu de Vabres mis en examen: ce qui accuse l'ancien ministre UMP

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

L'actuel secrétaire national de l'UMP, Renaud Donnedieu de Vabres, a été mis en examen pour «complicité d'abus de biens sociaux» dans l'affaire des ventes d'armes au Pakistan et à l'Arabie saoudite. Il est soupçonné d'avoir participé à la mise en place, au sein du gouvernement Balladur, d'un système de détournement de fonds.

La justice enquête sur l’espionnage du Net libyen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

© Reuters

La société française Amesys, qui a fourni du matériel d'espionnage électronique au régime de Kadhafi avec l'appui de Nicolas Sarkozy, au ministère de l'intérieur puis à l'Elysée, se retrouve désormais au centre d'investigations judiciaires. Le procureur de la République d'Aix-en-Provence vient d'ouvrir une enquête préliminaire visant Amesys, après le dépôt d'une plainte de l'ONG Sherpa.

Affaire Takieddine: des espèces pour le clan Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

L'ex-femme de M. Takieddine a assuré sur procès-verbal que son mari aurait remis des espèces à Brice Hortefeux en 2005. «Une plaisanterie», selon le n°2 de l'UMP.Les juges ont longuement interrogé un ancien collaborateur du chef de l'État, Thierry Gaubert, au sujet de fonds déposés sur un compte en Suisse, entre 1995 et 2000.En juillet 1994, Ziad Takieddine a été interpellé à la frontière suisse en possession de 500.000 francs en espèces, qu'il n'avait pas déclarés.

Karachi: Sarkozy coincé, Léotard fragilisé

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Les interrogatoires de l'ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres et des ex-dirigeants de la Direction des constructions navales révèlent la responsabilité du ministre de la défense, François Léotard, dans le choix des intermédiaires, et celle du ministre du budget, Nicolas Sarkozy, dans la validation financière des contrats Sawari 2 et Agosta. Un document inédit du 30 mars 1995 prouve qu'un feu vert a bien été donné par le ministre du budget afin d'apporter la garantie de l'Etat à l'office d'armement Sofresa dans la vente des frégates saoudiennes.

Affaire Takieddine: la police enquête sur une ristourne fiscale de Copé

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

La police judiciaire enquête sur une faveur fiscale accordée par Jean-François Copé à l'époque où il était ministre du budget. Les faits portent sur l'effacement, en 2005, des deux tiers de la dette fiscale d'un riche homme d'affaires. Une ristourne de 4 millions d'euros obtenue grâce à l'intervention de Nicolas Bazire et Ziad Takieddine, selon l'ex-femme du marchand d'armes. Révélations.

Affaire Takieddine: 82,6 millions d'euros détournés par les balladuriens

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

© (Reuters)

Selon les documents de l’enquête consultés par Mediapart, 82,6 millions d’euros ont été versés au réseau d’intermédiaires Ziad Takieddine et Abdul Rahman El-Assir dans l'affaire des ventes d'armes du gouvernement Balladur au Pakistan et l'Arabie saoudite.

L’associé de Takieddine est recherché pour blanchiment

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

El AssirEl Assir

Les juges sont à la recherche d’Abdul Rahman El Assir, bénéficiaire avec Ziad Takieddine des commissions occultes dans l’affaire des ventes d’armes à l'Arabie saoudite et au Pakistan. L’Espagne a émis un mandat d'arrêt international pour « blanchiment ». Enquête sur le fantôme de l'affaire Karachi.

Les biens de Ziad Takieddine placés sous scellés

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

© Mediapart

Du mobilier de prestige, de nombreuses œuvres d’art et plus de mille bouteilles de grands crus... L’ex-épouse du marchand d’armes, qui a déposé plainte contre lui pour « abandon de famille », a envoyé les huissiers dans ses propriétés parisienne et du cap d’Antibes. La valeur du patrimoine de Ziad Takieddine s'élève à plus de 40 millions d'euros en France.

Thierry Gaubert, un homme du Président cerné par le fisc et Tracfin

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Les multiples découvertes de la justice en marge de l’affaire Takieddine sur les avoirs occultes en Suisse, aux Bahamas ou en Colombie de Thierry Gaubert ont conduit, mi-février, le fisc à ouvrir une enquête sur l'ami et ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy. En parallèle, la cellule Tracfin a saisi le parquet de Nanterre de soupçons de « blanchiment de fonds issus d’une activité délictueuse ».

Présidentielle 2007: Kadhafi aurait financé Sarkozy

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Selon un document consulté par Mediapart, le marchand d’armes Ziad Takieddine, organisateur en 2005 et 2007 des visites de Nicolas Sarkozy et de ses proches en Libye, aurait mis en place les « modalités de financement » de sa campagne présidentielle de 2007 par le régime de Kadhafi, en lien avec Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités locales, et Saïf al-Islam. Un montant de 50 millions d'euros, une banque suisse et un compte à Panama sont évoqués dans ce document.

Kadhafi-Sarkozy : nos nouvelles révélations

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

MM. Hortefeux et Takieddine, en 2005MM. Hortefeux et Takieddine, en 2005 © dr

Jean-Charles Brisard, l’auteur du mémo sur le financement par le régime libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, confirme lors d'un entretien avec Mediapart la mention du nom de l’ancien ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, dans le montage financier. Il affirme détenir « un classeur » et disposer « des montants, des noms, des pays, des dates précises ».

Sarkozy-Kadhafi : la preuve du financement

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Selon un document officiel libyen, le régime de Kadhafi a décidé de débloquer une somme de 50 millions d'euros pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Le chef des services libyens d'alors y évoque des réunions préparatoires avec Brice Hortefeux et l'intermédiaire Ziad Takieddine. « Ce document prouve qu'on est en présence d'une affaire d'Etat », confirme ce dernier.

Kadhafi-Sarkozy : la justice tunisienne savait fin 2011

|  Par Mathieu Magnaudeix et Fabrice Arfi et Karl Laske

L’ex-premier ministre libyen Ali al-Mahmoudi avait prévenu la justice tunisienne dès octobre 2011 de son rôle dans le financement politique de Sarkozy en 2007.

Kadhafi « exécuté » : les révélations d’un agent libyen

|  Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Obeidi, à gauche.Obeidi, à gauche. © (dr)

Dans un entretien à Mediapart, Rami El Obeidi, ancien coordinateur du renseignement extérieur auprès du Conseil national de transition (CNT) libyen, assure que « des agents français ont directement exécuté Kadhafi ». Selon lui, « la menace d’une révélation d’un financement de Sarkozy en 2006-2007 a été suffisamment prise au sérieux pour que quiconque à l’Élysée veuille la mort de Kadhafi très rapidement ». L'attaque aérienne ayant visé le convoi de Kadhafi était « dirigée par la DGSE et des responsables à l’Élysée ».