1€

Testez-nous pour 1€ seulement !

Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts

Testez-nous !

Mediapart
Lun.21 avril 201421/04/2014 Édition de la mi-journée

Comment l'affiche de Dieudonné illustre la haine antisémite toujours recommencée

|  Par Antoine Perraud

Il y eut l'affiche de la liste dite « antisioniste » présentée en Île-de-France aux élections européennes de juin 2009 par Dieudonné. Il y eut, en décembre 2008 au Zénith, le barouf antisémite du prétendu « comique » en l'honneur du révisionniste Faurisson. Ces deux manifestations s'inscrivent comme le reflet ténébreux d'une aversion fatale : celui qui la ressent l'attribue à ceux qu'elle vise. Une telle haine, aussi nauséabonde qu'instructive, mérite une visite guidée, qui occupe le XXe siècle et culmine – dans la bassesse – en avril 1944.

Partage

Voilà donc l'une des trouvailles les plus travaillées de Dieudonné : cette affiche électorale en vue des élections européennes de juin 2009. Le climat tient du film SM. On est plus proche de Portier de nuit...

...que du Dictateur:

Dieudonné semble réprimer un salut nazi qui le démangerait (comme Peter Sellers dans Docteur Folamour) et le rabbin, à gauche de l'affiche électorale, est privé de nom (l'innommable, en somme).

Renseignements pris au Théâtre de la Main d'or (Paris XIe) auprès de collaborateurs de Dieudonné, le rabbin existe en chair et en os, il s'appelle Shmiel Mordche Borreman et son nom ne figure pas puisqu'il soutient sans participer. Quant à la gestuelle de la tête de liste, elle renvoie au folklore qu'instaure Dieudonné – ...

1€

Les 15 premiers jours

Testez-nous pour 1€ seulement !
Profitez d'une période d'essai de 15 jours + 15 jours de musique offerts !
Testez-nous !

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Mediapart.

Créez votre compte