« Avant la fin de l’été », trois Iraniens en route pour le Roussillon

Par Tënk & Mediapart

Étudiant à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie française et a décidé de retourner en Iran. Espérant le faire changer d’avis, ses deux amis le convainquent de faire un dernier voyage à travers la France. Plein d’humour et d’amitié, épicé d’une pointe de mélancolie, ce premier film de Maryam Goormaghtigh est une pépite à multiples facettes. En partenariat avec Tënk, plateforme du documentaire d’auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce n’est ni un documentaire ni une fiction. Les trois hommes qui partent en voyage – et la réalisatrice – sont amis dans la vie ; ils ont accepté de jouer leur propre rôle devant sa caméra. Les deux filles musiciennes, qui le sont dans la vraie vie, sont aussi des proches. À part cela, le scénario tenait « sur quelques Post-it », racontait la réalisatrice dans un entretien au Monde en 2017, lors de la sortie du film en salles.