Affaire Avenir lycéen : un rapport officiel reconnaît l’ampleur du scandale

Par et Pierre Januel
Jean-Michel Blanquer à l’Assemblée nationale, le 30 novembre. © Stéphane DE SAKUTIN / AFP Jean-Michel Blanquer à l’Assemblée nationale, le 30 novembre. © Stéphane DE SAKUTIN / AFP

À la suite des révélations de Mediapart sur Avenir lycéen, Jean-Michel Blanquer avait sollicité une mission d’inspection sur les subventions aux associations lycéennes. Le rapport est assassin pour plusieurs associations, dont Avenir lycéen, mais aussi pour la gestion des crédits par le ministère.

Dossiers

Le procès des attentats du 13-Novembre

b-0

Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.

L’extrême droite et ses complicités tacites

Par
Éric Zemmour lors de son meeting à Villepinte, le 5 décembre 2021. © Photo Sébastien Calvet/Mediapart Éric Zemmour lors de son meeting à Villepinte, le 5 décembre 2021. © Photo Sébastien Calvet/Mediapart

Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.

À Villepinte, des antifascistes interpellés « à l’abri des regards »

Par et
Villepinte, le 5 décembre 2021. © Photo Estelle Ruiz / Hans Lucas via AFP Villepinte, le 5 décembre 2021. © Photo Estelle Ruiz / Hans Lucas via AFP


Une soixantaine d’interpellations, et beaucoup de remises en liberté sans poursuites : c’est le bilan de la manifestation antifasciste à Villepinte, durement réprimée pendant le premier meeting d’Éric Zemmour. Militants, avocats et journalistes font état d’un zèle policier inquiétant.

Meeting de Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences

 © AFP © AFP

Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Des responsables de la sécurité ont remercié les auteurs des agressions. Mardi, le candidat a « condamné toutes les violences », tout en qualifiant les militants de SOS Racisme de « provocateurs » et « chiens truffiers des subventions ».

Admission en master : les syndicats craignent une orientation « par défaut » dès 2022

Par
Des étudiants de l'université de Rennes 1, lors d’un cours de physique supervisé, le 4 janvier 2021. © Photo Damien Meyer / AFP Des étudiants de l'université de Rennes 1, lors d’un cours de physique supervisé, le 4 janvier 2021. © Photo Damien Meyer / AFP

Alors que les élections étudiantes commencent lundi 6 décembre, une actualité est passée sous le radar. Le ministère de l’enseignement supérieur a reçu, le 23 novembre, syndicats étudiants et enseignants pour les informer de la réforme des admissions en master.

Zemmour, un infernal piège médiatique

Par
Les caméras des chaînes d’info en continu regroupées à l’arrière du public, lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte, le 5 décembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Les caméras des chaînes d’info en continu regroupées à l’arrière du public, lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte, le 5 décembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  

Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »

Par
© Mediapart

Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.

Le rescapé de l’accident de Saint-Jean-de-Luz, qui a coûté la vie à trois migrants, porte plainte

Par
La gare de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure le 12 octobre 2021. © NB. La gare de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure le 12 octobre 2021. © NB.

Le 12 octobre dernier, trois migrants algériens sont morts fauchés par un TER à Ciboure, à 500 mètres de la gare de Saint-Jean-de-Luz. Dans un état critique, Salim*, le seul rescapé, a été pris en charge à l’hôpital de Bayonne, où il est toujours hospitalisé. Selon les informations de Mediapart, il porte plainte contre X ce lundi 6 décembre, aux côtés de proches des victimes et de plusieurs associations.

Usul. Macron a-t-il tué la droite ?

Par Usul et Ostpolitik
 © Photo Thomas Coex / AFP © Photo Thomas Coex / AFP

Les Marcheurs tâchent de se montrer rassemblés, confiants de leur avenir. Si la présidentielle s’annonce gagnable, les législatives semblent les inquiéter davantage, et c’est paradoxalement un échec à ces élections qui pourrait sceller le sort des Républicains. 

En marge du meeting d’Éric Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »

Par Hannah Saab (Bondy Blog)

Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.