Violences contre des migrants: quand des gendarmes brisent l’omerta

Par Tomas Statius

Dans une affaire de violences à l'encontre d'un mineur étranger à Calais, des gendarmes ont dénoncé des collègues, permettant une condamnation.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

L’ancien procureur de Nice se dit «rassuré» par la traque des sources de Mediapart

Par
Jean-Michel Prêtre, ancien procureur de la République de Nice, avocat général près de la cour d'appel de Lyon. © DR Jean-Michel Prêtre, ancien procureur de la République de Nice, avocat général près de la cour d'appel de Lyon. © DR

L’ex-procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, s’est dit « rassuré qu’une enquête [soit] en cours sur les fuites vers la presse » dans l’affaire Legay dont il avait initialement la charge. Ce sont ces « fuites » qui ont permis de clarifier ses déclarations mensongères lorsqu’il niait toute responsabilité policière. Ce sont « ces fuites »  qui ont révélé les conflits d’intérêts au cœur des investigations. Enfin, ce sont ces « fuites » qui ont conduit au dépaysement de l’affaire et à sa mutation.

A Calais, des associations pointent une recrudescence des violences policières

Par Nejma Brahim

Une vidéo montre des policiers exfiltrer violemment des exilés d’un bus, vendredi 22 mai. Globalement, des militants jugent que les conditions de vie dans les camps se sont aggravées pendant le confinement. « Le seul centre d’hébergement spécial Covid créé n’a pas suffi. »

Les tribulations burlesques de ce bon Monsieur Jouyet

Par

Ex-secrétaire général de l’Élysée, Jean-Pierre Jouyet a rêvé de devenir chef du gouvernement de Monaco. Si le poste lui a échappé, l’histoire en dit long sur celui qui a été le principal collaborateur de François Hollande et le parrain d’Emmanuel Macron, ainsi que sur les mœurs de cour de ces deux régimes.

Avec les brigades de dépistage franciliennes: «Le virus circule doucement, on peut s’en protéger»

Par
L'assistante sociale Isabelle Verbruggen distribue un paquet de masques à un patient. © @CCC L'assistante sociale Isabelle Verbruggen distribue un paquet de masques à un patient. © @CCC

Les équipes de dépistage du coronavirus en Île-de-France rencontrent très peu de cas positifs. Celle d’Aubervilliers témoigne de l’efficacité des gestes barrières. Leur concepteur, le professeur Piarroux, plaide pour un maillage beaucoup plus serré de surveillance du virus à l’heure du déconfinement presque total de la France, annoncé par Édouard Philippe.

En France, les salaires les plus élevés sont au plus haut depuis 50 ans

Par

L’Insee publie une étude sur les plus hauts salaires en 2017. Les 0,1 % les mieux payés captent la plus grande part de la masse salariale depuis un demi-siècle. Ceux qui en profitent sont des hommes, parisiens et âgés.

Le mystère du Sars-CoV–2 n’est pas encore percé

Par

Le virologue français Éric Leroy coordonne le lancement de plusieurs recherches en Asie pour tenter de déterminer l’origine du Sars-CoV-2. Il préconise « de partir de zéro dans une zone similaire (…) et d’essayer de manière méthodique de collecter un maximum d'échantillons biologiques ». Entretien.

Labo P4 à Wuhan: l’usage militaire au cœur des doutes

Par Jacques Massey
Jacques Chirac et Hu Jintao, le 26 octobre 2006, à Pékin © AFP Jacques Chirac et Hu Jintao, le 26 octobre 2006, à Pékin © AFP

Malgré les engagements internationaux de la Chine contre la prolifération d’armes biologiques, les administrations françaises ont toujours eu des doutes sur les possibles conséquences militaires d’un transfert du labo P4. En cause notamment : l’implication de l’armée chinoise dans les recherches scientifiques du pays.

La folle histoire du laboratoire P4 de Wuhan

Par et Jacques Massey
Bernard Cazeneuve, alors premier ministre français, lors de l'inauguration du laboratoire de Wuhan, le 23 février 2017. © AFP/Johannes Eisele Bernard Cazeneuve, alors premier ministre français, lors de l'inauguration du laboratoire de Wuhan, le 23 février 2017. © AFP/Johannes Eisele

Situé dans la ville au départ de l’épidémie, le laboratoire de haute sécurité (P4) de l’institut de virologie de Wuhan a été conçu par la France en dépit des objections de l’administration. Depuis son inauguration en 2017, Paris ne dispose plus d’aucun contrôle sur la gestion de l’installation, et la coopération prévue a été stoppée.

A Lorient, le climat est explosif à la Fonderie de Bretagne

Par Déborah Coeffier
Mercredi 27 mai, une centaine d’ouvriers de la Fonderie de Bretagne se sont rendus au siège du Medef 56 à pied. © Déborah Coeffier Mercredi 27 mai, une centaine d’ouvriers de la Fonderie de Bretagne se sont rendus au siège du Medef 56 à pied. © Déborah Coeffier

Après la sidération initiale, provoquée par l’annonce de l’éventuelle fermeture de l’usine de la Fonderie de Bretagne, la colère monte parmi les salariés de la filiale du groupe Renault, à Caudan, près de Lorient. Depuis lundi, ils refusent de reprendre le travail et tiennent piquet de grève.