Amazonie, terre d’utopies perdues et de succès fragiles

Par
Un homme taille les branches d'un palmier murumuru. © Photo Jean-Mathieu Albertini pour Mediapart Un homme taille les branches d'un palmier murumuru. © Photo Jean-Mathieu Albertini pour Mediapart

L’Amazonie, terre abandonnée, a été perçue par certains comme la terre de tous les possibles. Des utopies plus ou moins bien pensées se sont effondrées, mais l’Amazonie n'est pas condamnée à l'idéologie de la destruction. Certains cherchent à développer et diffuser de nouvelles idées pour vivre avec la forêt.

Dossiers

Éric Dupond-Moretti, un ministre de la justice sous enquête

Le ministre de la justice Éric Dupond-Moretti, le 24 septembre 2020. © Alain JOCARD / AFP Le ministre de la justice Éric Dupond-Moretti, le 24 septembre 2020. © Alain JOCARD / AFP

Le garde des Sceaux a été mis en examen mi-juillet par la Cour de justice de la République. Il lui est reproché d’avoir utilisé les attributions disciplinaires de son ministère pour régler des comptes avec des magistrats anticorruption avec lesquels il a été en conflit ouvert quand il était avocat.

À Paris, 800 personnes sans abri ont passé la nuit en tentes sur la place des Vosges

Par
600 personnes sans abri ont occupé la place des Vosges, à Paris, le 29 juillet 2021. © Photo Rémi Yang pour Mediapart 600 personnes sans abri ont occupé la place des Vosges, à Paris, le 29 juillet 2021. © Photo Rémi Yang pour Mediapart

Installées dans des tentes à l’initiative du collectif Réquisitions, des centaines de personnes ont passé la nuit de jeudi à vendredi sur la célèbre place du Marais pour exiger un hébergement. Si certaines ont pu être prises en charge par la mairie de Paris, 200 sont toujours à la rue.

Près de Roissy, la révolte enfle en rétention, des sans-papiers s’évadent

Par et
Dans une cour du Centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot, en mai 2019. © Photo Christophe Archambault / AFP Dans une cour du Centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot, en mai 2019. © Photo Christophe Archambault / AFP

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une révolte au centre de rétention du Mesnil-Amelot a permis la fuite de plusieurs personnes. Ces derniers mois, des étrangers refusant de se soumettre à un test PCR en vue de leur éloignement ont été condamnés à de la prison ferme. Une infraction visant à pénaliser ce refus a été intégrée à la loi sur la crise sanitaire.

La loi « terrorisme et renseignement » prête à entrer en vigueur

Par
Des personnes déposant des fleurs devant le collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty, le 19 octobre 2020. © AFP Des personnes déposant des fleurs devant le collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty, le 19 octobre 2020. © AFP

L’essentiel des points contestés ont été validés par le Conseil constitutionnel, à l’exception d’une disposition sur la durée maximale des contrôles visant les sortants de prison.

À Saclay, la guerre de deux mondes

Par
ZAC de Moulon, plateau de Saclay, juillet 2021(JL) ZAC de Moulon, plateau de Saclay, juillet 2021(JL)

En grande couronne parisienne, l’extension d’un quartier de laboratoires et d’entreprises menace des terres agricoles. Les bénéfices économiques du métro du Grand Paris qui doit y passer reposent sur le bétonnage de champs. À contre-courant des préconisations internationales qui supplient de protéger les milieux vivants.

Un droit de réponse de Bernard Pignerol

Par

Nous avons reçu un droit de réponse de Bernard Pignerol, président de l'association l'Ère du peuple, à propos de notre article sur les mises en examen dans l'enquête judiciaire sur la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2017.

Ex-membres de l’État islamique, ces mères de famille attendues par la justice française

Par Céline Martelet
Une femme avec ses enfants, dans le camp d'Al-Hol, qui abrite des proches de combattants du groupe État islamique, dans le nord-est de la Syrie, en mai 2021. © Photo Delil Souleiman / AFP Une femme avec ses enfants, dans le camp d'Al-Hol, qui abrite des proches de combattants du groupe État islamique, dans le nord-est de la Syrie, en mai 2021. © Photo Delil Souleiman / AFP

Elles ont rejoint la Syrie, puis l’État islamique, il y a plus de sept ans. Ces derniers jours, deux Françaises ont été expulsées par la Turquie vers Paris, dans le cadre du « protocole Cazeneuve », puis mises en examen et écrouées. D’autres vont suivre. Enquête.

Face au variant Delta, la France n’a pas assez vacciné les plus fragiles

Par
Des membres du personnel médical soignent un patient Covid-19 sous assistance respiratoire, dans le service de réanimation de l'hôpital Henri Mondor à Créteil, le 22 juillet 2021. © Photo Alain Jocard / AFP Des membres du personnel médical soignent un patient Covid-19 sous assistance respiratoire, dans le service de réanimation de l'hôpital Henri Mondor à Créteil, le 22 juillet 2021. © Photo Alain Jocard / AFP

La vaccination progresse, mais reste insuffisante chez les plus âgés et les plus fragiles. Déjà, les malades reviennent à l’hôpital. La Martinique, très peu vaccinée, est contrainte de se reconfiner. Seuls les pays qui visent une vaccination complète de la population ont maîtrisé le variant.

« Pegasus sert à récolter de l’information mais aussi à intimider »

Par
miniature-plateau-1

Sur le plateau de notre live exceptionnel consacré au « Projet Pegasus », Sandrine Rigaud et Laurent Richard de Forbidden Stories, Lénaïg Bredoux et Edwy Plenel de Mediapart, et Agnès Callamard et Étienne Maynier d’Amnesty International.

France-Maroc : « les présidents et les rois ont changé, mais pas le reste »

Par
miniature-plateau-2

Après les révélations « Pegasus », le pouvoir français est plus que timide à dénoncer les actions du Maroc. Explications lors de notre live avec Lénaïg Bredoux de Mediapart, Joseph Breham, avocat, Hicham Mansouri, journaliste marocain exilé en France, Maati Monjib, historien, et Rosa Moussaoui, journaliste.