Européennes: pour ou contre l’Otan, le grand clivage entre les partis

Par
Le total des budgets militaires des États européens membres de l'Otan : 264 milliards de dollars en 2018. © IISS. International institute for strategic studies. Le total des budgets militaires des États européens membres de l'Otan : 264 milliards de dollars en 2018. © IISS. International institute for strategic studies.

Le débat sur les politiques de défense et de sécurité en Europe n’a pas eu lieu. Dommage, tant deux questions décisives divisent les partis : celle de l’appartenance à l’Otan, obstacle à la construction d’une défense européenne, et celle de l’augmentation des dépenses militaires, défendue par le camp présidentiel.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

La défense de Patrick Balkany prend l’eau

Par

Le maire (LR) de Levallois-Perret ne convainc pas quand il est cuisiné à son procès sur le financement de son moulin de Giverny et de sa villa aux Antilles.

Procès des suicides à France Télécom: «Mon mari était piégé, l’a-t-il senti?»

Par

La parole aux victimes et à leurs proches. D’anciens cadres racontent, à l’occasion du procès France Télécom, leur mise à l’écart, payés à ne rien faire pendant des mois, effacés de l’organigramme. La veuve de Michel Bugaud, qui s’est suicidé en 2006, a témoigné au contraire de la charge de travail qui pesait sur son mari, et sa dernière terrible année dans l’entreprise.

Scandale(s) à l’Office des stups: un nouveau commissaire en difficulté

Par Brendan Kemmet

L’Office des stups ne semble plus devoir quitter la spirale des révélations compromettantes. Le ménage est fait par une magistrate qui a découvert qu’un policier de l’office avait fait surveiller le numéro de son épouse. Selon nos informations, le patron de l’OCRTIS l’a d’abord caché à la magistrate.

Polynésie: la France reconnaît timidement sa dette nucléaire

Par
L'atoll de Fangataufa, lieu d'expérimentation atomique. © Wikipedia L'atoll de Fangataufa, lieu d'expérimentation atomique. © Wikipedia

Le parlement français a adopté ce jeudi 23 mai la réforme de la loi organique qui précise les conditions d’autonomie de la collectivité d’Outre-mer du Pacifique. On y trouve pour la première fois une référence explicite au fait nucléaire, c’est-à-dire aux 193 tirs qui ont eu lieu dans l’archipel entre 1966 et 1996, mais aussi aux « maladies radio-induites » subies par la population polynésienne.

Les contours encore flous d’une banque européenne pour le climat

Par
 © Reuters © Reuters

Emmanuel Macron en a fait la proposition en mars, son parti l’a reprise dans son programme. De même qu’EELV et le PS. Mais tout reste à faire quant à la création d’une banque européenne pour le climat, à commencer par convaincre les partenaires européens.

Nasser al-Khelaïfi mis en examen pour «corruption» dans l’affaire des mondiaux d’athlétisme au Qatar

Par et

Le président du PSG a été mis en examen pour « corruption active » dans l’enquête judiciaire sur l’attribution des championnats du monde d’athlétisme au Qatar. Une société qu’il détenait avec son frère a versé, en 2011, 3,5 millions de dollars au fils du président de la Fédération internationale d’athlétisme.

Même le privé se rebiffe contre Blanquer

Par
 © FZ © FZ

Les enseignants de l’enseignement privé ont eux aussi pléthore de revendications et réclament notamment une amélioration de leurs conditions de travail. Ils ont manifesté le 16 mai contre le « mépris » du ministre de l’éducation nationale à leur égard. Rencontre avec quatre enseignantes grévistes.

A l’Académie d’agriculture, avec les «tontons flingueurs» du lobby agroalimentaire

Par
Le président de l'Académie de l'agriculture pour 2019, Jean-Louis Bernard. © DR Le président de l'Académie de l'agriculture pour 2019, Jean-Louis Bernard. © DR

Au sein de l’Académie d’agriculture, des chercheurs, anciens experts et consultants défendent tant les additifs alimentaires que le glyphosate, contestent les vertus du bio et font autorité, sans rien dire de leurs liens d’intérêt.

Ex-GM&S: «J’irai voter, c’est le dernier droit qu’il me reste»

Par
Dans le local du CE des ex-GM&S, le 21 mai 2019. © MJ Dans le local du CE des ex-GM&S, le 21 mai 2019. © MJ

À La Souterraine, dans la Creuse, salariés et licenciés du sous-traitant automobile assurent qu’ils se déplaceront le 26 mai, même si la confiance est rompue avec le monde politique, et particulièrement avec le pouvoir. Ils rejettent la confrontation entre deux blocs qui ne laissent aucune place à une Europe sociale.