Les accompagnants des élèves en situation de handicap inquiets pour la rentrée

Par Rouguyata Sall
Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel, le 3 octobre 2018. © Reuters Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel, le 3 octobre 2018. © Reuters

L’une des mesures annoncées par Jean-Michel Blanquer pour une rentrée scolaire « pleinement inclusive » inquiète particulièrement les parents d’enfants en situation de handicap et les personnels les accompagnant : il s’agit de la création de pôles regroupant plusieurs établissements, dont ils craignent qu’elle ne se traduise par une prise en charge moins individualisée des élèves.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Serres chauffées dans le bio: la FNSEA mise en minorité

Par

Le 11 juillet, la réunion du Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) de l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao) a mis en minorité la FNSEA sur le dossier des serres chauffées. Le ministre Didier Guillaume a lui-même défendu un compromis condamné par le syndicat majoritaire.

De General Electric à Bouygues, le douteux transfert de Clara Gaymard

Par

Depuis qu’elle a quitté General Electric, où elle a joué un rôle actif lors du rachat d’Alstom, Clara Gaymard s’est lancée dans la finance privée. Seulement, GE l’a encore rémunérée en 2017, contre des conseils. Et Bouygues, principal actionnaire d’Alstom, a décidé de soutenir sa reconversion en la nommant à son conseil et en finançant son fonds. Au mépris de toute déontologie.

 

Comment la politique financière de General Electric affaiblit Belfort

Par Guillaume Clerc (Factuel.info)

Une politique financière « destructrice ». Un audit financier de Secafi sur l’activité des turbines à gaz à Belfort révèle le coût des choix du groupe américain, plus préoccupé de satisfaire ses actionnaires que de faire de l’industrie. Réorganisations en cascade, prix de transfert opaques, sous-investissement… tout est en place pour siphonner Belfort.

Pigasse et Kretinsky en passe de prendre le contrôle des actions de Prisa dans «Le Monde»

Par

Après avoir acquis 49 % des parts de Matthieu Pigasse dans le groupe qui contrôle Le Monde et L’Obs, l’investisseur tchèque serait en passe de poursuivre sa montée au capital du groupe en s’assurant du contrôle des actions détenues par le groupe espagnol Prisa, devenant ainsi un rival de plus en plus menaçant pour Xavier Niel.

Usul. Pourquoi Macron est-il aussi méchant?

Par Rémi Liechti et Usul
 © Reuters © Reuters

Pour le dernier épisode de la saison, prenons le temps de faire un bilan non exhaustif de ce que notre président a fait de pire et de nous poser cette question idiote, mais qui appelle des réponses qui tâcheront de l’être un peu moins.

À l’Assemblée, l’opposition fait front commun contre le Ceta

Par
Justin Trudeau et Emmanuel Macron. © Reuters Justin Trudeau et Emmanuel Macron. © Reuters

Le traité de libre-échange conclu entre l’Union européenne (UE) et le Canada arrive à l’Assemblée nationale, mercredi 17 juillet. Forts du soutien des agriculteurs et des écologistes, tous les groupes d’opposition, sans exception aucune, ont fait savoir qu’ils voteront contre le projet de loi de ratification.

Les commissions suspectes de Nasser al-Khelaïfi

Par

Dans un courrier confidentiel consulté par Mediapart et The Guardian, le président du PSG demande, sur instruction de l’actuel émir du Qatar, que soit versée une commission irrégulière de 2 millions d’euros à l’agent du joueur Javier Pastore. La société des frères al-Khelaïfi a aussi réclamé des « frais » difficilement justifiables sur le transfert.

Mediapart, le Parlement et «le fantasme du coupeur de têtes»

Par

François de Rugy s’indigne : Mediapart, « journal militant », voudrait « couper des têtes » et « les faire rouler dans le caniveau ». Il se trompe lourdement. Depuis dix ans, toutes nos investigations sur le Parlement visent à renforcer les contrôles au sein d’institutions si opaques qu’elles suscitent une suspicion généralisée.

Pont de Sully: l’usage de gaz lacrymogène a été tel que le commandant des CRS a perdu connaissance

Par
Le sit-in du mouvement Extinction Rebellion sur le pont de Sully, à Paris, le 28 juin. © Capture d'écran Twitter/Clément Lanot Le sit-in du mouvement Extinction Rebellion sur le pont de Sully, à Paris, le 28 juin. © Capture d'écran Twitter/Clément Lanot

Un compte-rendu rédigé par la police sur l’évacuation des écologistes pacifiques du pont de Sully, le 28 juin, à Paris, indique que le commandant des CRS chargé des opérations a lui-même perdu « connaissance par suffocation de gaz lacrymogène ». Plus de cinq litres de gaz avaient été aspergés en moins de 30 minutes.