Monsanto, la firme qui avait un problème avec la vérité

Par
Le Roundup de Monsanto, le désherbant le plus vendu au monde. © Reuters Le Roundup de Monsanto, le désherbant le plus vendu au monde. © Reuters

Faux journalistes, faux scientifiques, fausses études, faux paysans… Depuis des années, le producteur de glyphosate et d’OGM Monsanto, racheté par Bayer, tente par tous les moyens d’influencer l’information qui le concerne.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Le mensonge de Castaner sur la Pitié-Salpêtrière n’est pas une «fake news», selon la justice

Par
Tweet de Christophe Castaner, le 1er Mai. Tweet de Christophe Castaner, le 1er Mai.

Au titre de la loi « fake news », deux élus ont demandé le retrait du tweet mensonger du ministre de l’intérieur, qui avait évoqué le 1er Mai une attaque de l’hôpital et l’agression de son personnel. Ils ont été déboutés.

Quand France Télécom se débarrassait des «fruits trop mûrs ou pourris»

Par
Louis-Pierre Wenes, l’ex-numéro 2 de France Télécom. © Reuters/Charles Platiau Louis-Pierre Wenes, l’ex-numéro 2 de France Télécom. © Reuters/Charles Platiau

Lors de la neuvième journée du procès France Télécom, une médecin du travail, Monique Fraysse-Guiglini, a fait le tableau glaçant des effets sur la santé du plan de restructuration à l’œuvre dans l’entreprise entre 2007 et 2009. Les ex-dirigeants minimisent toujours.

Comment François Ruffin et le journal «Fakir» ont été espionnés par LVMH

Par
François Ruffin, député de La France insoumise depuis 2017. © Reuters François Ruffin, député de La France insoumise depuis 2017. © Reuters

Le futur député François Ruffin et son journal Fakir ont fait l’objet, entre 2015 et 2016, d’un espionnage méthodique à la demande de la multinationale LVMH, selon les rapports d’un cabinet privé obtenus par Mediapart. Certains évoquent des informations relevant de la vie privée. « Je n’ai aucune information à ce sujet », a déclaré Bernard Arnault, le patron de LVMH, à la police.

L’université Paris-1 secouée par deux affaires de viol

Par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

Deux enseignants de l’université parisienne sont visés chacun par une plainte pour viol. Suspendus par la présidence, ils avaient tous deux déjà été l’objet d’alertes plusieurs années auparavant. Paris-1 promet une charte pour les stages de terrain organisés dans plusieurs disciplines.

Les raisons de l’impunité à l’université

Par
Au rassemblement contre les violences sexistes et sexuelles organisé en mars 2019 devant Paris-Diderot. © Rémi Yang / StreetPress Au rassemblement contre les violences sexistes et sexuelles organisé en mars 2019 devant Paris-Diderot. © Rémi Yang / StreetPress

L’enseignement supérieur et la recherche ont longtemps été considérés comme des lieux où les violences sexistes et sexuelles étaient monnaie courante, et rarement punies. En cause : la relation prof/étudiant et les failles des procédures disciplinaires. La mobilisation de différents acteurs fait progressivement bouger les lignes.

A l’université, la parole se libère enfin

Par
En mars 2019 devant Paris-Diderot. © Rémi Yang / StreetPress En mars 2019 devant Paris-Diderot. © Rémi Yang / StreetPress

Ces derniers mois, de nombreuses universités ont lancé, avec une ampleur inédite, des procédures disciplinaires visant certains de leurs enseignants, après des dénonciations de violences sexistes et sexuelles. Mais faute de formation ou de volonté politique, les démarches restent encore extrêmement longues et incertaines.

Usul. France Télécom: quand le harcèlement fait système

Par Rémi Liechti et Usul
thumbnail-usul-telecom

Transformer un service public en grande entreprise du CAC 40 implique de mettre au pas des salariés dont la culture d’entreprise n’est plus forcément en adéquation avec les exigences de la direction. Cela peut-il se faire sans heurt ?

L’Elysée s’inquiète d’une ingérence russe lors des élections européennes

Par et
 © Reuters © Reuters

Les services de renseignement français surveillent les activités des relais d’influence de Moscou en France, lors de la campagne en vue des élections européennes. Une demande d’Emmanuel Macron, qui craint que le Kremlin ne fausse le scrutin du 26 mai. Cette inquiétude française a trouvé ce week-end une matérialisation en Autriche avec le scandale touchant le vice-chancelier d’extrême droite, dont les liens avec la Russie ont été révélés.

Faire le pari de la société contre la politique du pire

Par

Plutôt le Rassemblement national que le mouvement social ! Après les avoir violemment réprimés, Emmanuel Macron entend congédier les « gilets jaunes » par la promotion électorale de l’extrême droite en seul adversaire de sa politique. Cette politique du pire est un hommage paradoxal à la nouveauté démocratique et sociale du mouvement.