Usul. Faut-il éradiquer les écoles de commerce?

Par Usul et Rémi Liechti
 © TBS © TBS

Les premiers résultats de Parcoursup sont tombés, beaucoup de futur·e·s bachelier·e·s sont encore sur liste d’attente et il peut être tentant d’envisager l’école de commerce. N’est-ce pas le meilleur moyen de s’assurer un avenir à l’abri du besoin, en phase avec les attentes du marché du travail capitaliste ?

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

En Vendée, la digue associative risque de céder

Par Pierre-Yves Bulteau
 © Emmaüs France © Emmaüs France

En miroir du secteur sanitaire, le médico-social privé non lucratif a joué son rôle de rempart face à la crise. Une mission de protection qui pourrait vaciller en cas de deuxième vague. Exemple avec le tissu associatif vendéen, inquiet dans l’ombre de l’agitation médiatico-politique autour du Puy du Fou.

Dans l’ombre de l’aéroport de Roissy, des habitants dans la turbulence sanitaire et sociale

Par

À Villepinte et dans les communes dépendant de la plateforme logistique et aéroportuaire de Roissy, l’activité est encore souvent à l’arrêt. Durement touchés par l’épidémie de Covid-19, les habitants vivent le nouveau soubresaut d’une crise économique et sociale chronique. Ici aussi la solidarité locale joue les pare-feux.

Qu’ont fabriqué les jeunes sur leurs écrans en ces temps confinés?

Par
Sur l'Instagram Orgasme et moi Sur l'Instagram Orgasme et moi

Moins de connexions frénétiques, plus de sextos et de nudes, du porno mais pas plus qu’avant… Des jeunes de moins de 25 ans nous ont raconté leur vie intime en ligne depuis le début de la crise du Covid-19. Ces témoignages sur leurs pratiques affectives et sexuelles nous éloignent des inquiétudes adultes et viennent illustrer une grande étude sociologique sur la sexualité et le numérique chez les jeunes, à paraître le 9 juin.

Pierre Moscovici à contre-emploi à la Cour des comptes

Par

Sur décision d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre des finances et ex-commissaire européen va devenir premier président de la juridiction financière. Son rôle dans le scandale Cahuzac et l’affaire Kohler aurait pourtant pu le disqualifier pour occuper la fonction.

Emmanuel Macron soigne sa démagogie

Par
Le Président aime faire savoir qu'il s'entretient avec Philippe de Villiers, Patrick Sébastien, Jean-Marie Bigard, Didier Raoult... © photos AFP Le Président aime faire savoir qu'il s'entretient avec Philippe de Villiers, Patrick Sébastien, Jean-Marie Bigard, Didier Raoult... © photos AFP

Craignant l’émergence d’une figure « antisystème », le président de la République tente de redorer son image en s’appuyant sur des personnalités plébiscitées par les réseaux sociaux. Créant de la confusion au plus haut niveau de l’État, cette stratégie légitime en outre les discours les plus extrêmes.

«En France, la défiance politique est plus élevée qu’ailleurs»

Par

Entretien avec les chercheurs Antoine Bristielle et Tristan Guerra, qui analysent les opportunités et les obstacles à une candidature « antisystème ». Ils soulignent que contrairement aux idées reçues, la Ve République est devenue un régime mal adapté aux temps de crise. 

Chez LREM, le monde d’après ressemble furieusement à celui d’avant

Par
Stanislas Guerini, délégué général de LREM. © DR / Capture d'écran Stanislas Guerini, délégué général de LREM. © DR / Capture d'écran

Le parti présidentiel promet qu’il sera à la hauteur de l’après-crise sanitaire pour faire face aux enjeux sociaux et économiques. En fait, il revient au slogan « Libérer et protéger » de 2017. Une sorte de retour vers le futur.

Malgré l’interdiction, la Marche des solidarités a défilé à Paris

Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel lancé par un collectif de 195 syndicats, associations de défense des droits humains et personnalités demandant « des mesures immédiate contre la bombe sanitaire » qui frappe les sans-papiers en France.

Le déconfinement contrarié des Outre-mer

Par et

Prises en étau entre la crainte d’une contamination à venir et la nécessité de rouvrir les frontières pour éviter l’asphyxie économique, les collectivités d’Outre-mer adoptent des stratégies contrastées. La situation à Mayotte et en Guyane se traduit par un classement « orange » sur la nouvelle carte nationale.