Face à la presse, Macron promet qu’il ne changera rien

Par et
Conférence de presse à l’Élysée, le 25 avril. © Reuters Conférence de presse à l’Élysée, le 25 avril. © Reuters

Lors de sa première conférence de presse à l’Élysée ce jeudi 25 avril, Emmanuel Macron a assuré que les cinq mois de crise sociale l’avaient « changé ». Mais dans le fond, il a confirmé l’essentiel de sa politique passée, refusant toute avancée institutionnelle majeure et annonçant des baisses d’impôts dans le seul but de poursuivre tranquillement sa « transformation » du pays.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Réfugiés: les dons de la France à la marine libyenne attaqués en justice

Par
Hors-bord «1 200 Rafale » de la marque Sillinger, de 12 mètres de long. © Sillinger Hors-bord «1 200 Rafale » de la marque Sillinger, de 12 mètres de long. © Sillinger

Huit associations ont attaqué en justice, jeudi 25 avril, la décision française de livrer des bateaux à la marine libyenne. Elles estiment que l’opération « contribuera à des violations caractérisées des droits fondamentaux » des migrants.

Les partis français face à Orbán: droites conciliantes, gauches impuissantes

Par
Viktor Orbán lors du débat sur le rapport Sargentini, le 11 septembre 2018 au Parlement européen © Reuters Viktor Orbán lors du débat sur le rapport Sargentini, le 11 septembre 2018 au Parlement européen © Reuters

Mediapart a choisi une dizaine de thématiques que la rédaction passe à la loupe dans les programmes des partis en selle pour les européennes. Aujourd’hui : la question de l’État de droit, et la politique que l’UE doit mener vis-à-vis des gouvernements hongrois et polonais.

Une affaire d’esclavage moderne est maltraitée par la justice depuis 18 ans

Par

Transformée en esclave par sa famille d’accueil, une jeune fille avait réussi à s’enfuir et à porter plainte en 2001. Mais justice ne lui a pas été rendue. Jusqu’à ce que la Cour de cassation tranche tout récemment.

Le RN exfiltre discrètement sa «candidate d’ouverture»

Par
Christiane Delannay-Clara, éphémère candidate Christiane Delannay-Clara, éphémère candidate

Présentée depuis janvier comme la candidate d’ouverture de la liste RN aux élections européennes, Christiane Delannay-Clara a été officiellement sortie de la liste ce mercredi. La candidate déchue a en effet multiplié les déclarations hasardeuses sur son parcours. Un raté de plus dans la volonté d'ouverture du parti.

Office des stups: le scandale de trop

Par Brendan Kemmet

Les scandales à répétition qui touchent l’Office central pour la répression du trafic illégal des stupéfiants (OCRTIS) devraient entraîner la fin de ce fleuron de la police judiciaire, et la création d’un office à l'américaine.

Ce que veut dire être pauvre en banlieue

quartiers-direct-01-illustr2

À Grigny, dans l’Essonne, 44,8 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté. Un triste record national. Pour découvrir ce que ce chiffre recouvre et implique, Ilyes Ramdani du Bondy Blog reçoit le maire de Grigny et une militante du Collectif Fraternité.

Fichage des manifestants blessés: l’AP-HP reconnaît la violation du secret médical

Des secours emportant un manifestant blessé, à Paris le 1er décembre 2018. © Reuters Des secours emportant un manifestant blessé, à Paris le 1er décembre 2018. © Reuters

Depuis janvier, la direction des hôpitaux d’Île-de-France démentait tout problème dans l’utilisation du dispositif SI-VIC, qui permet de suivre les blessés lors d’événements graves. Mais Le Canard enchaîné révèle que les noms et les blessures de manifestants gilets jaunes avaient été liés sur certaines fiches.

Civils tués au Yémen: le «secret défense» contre le journalisme

Par et
Des canons Caesar en Arabie saoudite. © DR Des canons Caesar en Arabie saoudite. © DR

Deux journalistes, animateurs du collectif Disclose à l’origine de révélations sur l’emploi massif d’armes françaises dans la guerre au Yémen, qui fait depuis 2015 d’innombrables victimes civiles, sont convoqués par la DGSI pour « compromission du secret de la défense nationale ». Une enquête judiciaire a été ouverte après un dépôt de plainte du ministère des armées.

Le Bastion social est opportunément dissous

Par et
Valentin Linder, le 18 janvier 2018. Valentin Linder, le 18 janvier 2018.

En pleine polémique sur le passé militant de Nathalie Loiseau et sa présence sur une liste d’extrême droite, le gouvernement a annoncé la dissolution du Bastion social. La dissolution de ce mouvement né des décombres du GUD était dans les tuyaux du ministère de l’intérieur depuis plus de quatre mois.