Le rescapé de l’accident de Saint-Jean-de-Luz, qui a coûté la vie à trois migrants, porte plainte

Par
La gare de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure, à proximité de laquelle trois migrants algériens sont morts fauchés par un train le 12 octobre 2021. © NB. La gare de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure, à proximité de laquelle trois migrants algériens sont morts fauchés par un train le 12 octobre 2021. © NB.

Le 12 octobre dernier, trois migrants algériens sont morts fauchés par un TER à Ciboure, à 500 mètres de la gare de Saint-Jean-de-Luz. Dans un état critique, Salim*, le seul rescapé, a été pris en charge à l’hôpital de Bayonne, où il est toujours hospitalisé. Selon les informations de Mediapart, il porte plainte contre X ce lundi 6 décembre, aux côtés de proches des victimes et de plusieurs associations.

Dossiers

Le procès des attentats du 13-Novembre

b-0

Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.

Usul. Macron a-t-il tué la droite ?

Par Usul et Ostpolitik
 © Photo Thomas Coex / AFP © Photo Thomas Coex / AFP

Les Marcheurs tâchent de se montrer rassemblés, confiants de leur avenir. Si la présidentielle s’annonce gagnable, les législatives semblent les inquiéter davantage, et c’est paradoxalement un échec à ces élections qui pourrait sceller le sort des Républicains. 

En marge du meeting d’Éric Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »

Par Hannah Saab (Bondy Blog)

Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.

Présidentielle : quand Éric Zemmour parle, ses militants frappent

Éric Zemmour au parc des expositions de Villepinte, le 5 décembre. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Éric Zemmour au parc des expositions de Villepinte, le 5 décembre. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting du candidat d’extrême droite se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.

Présidentielle : à La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche

Par
Jean-Luc Mélenchon à La Défense, à Paris, le 5 décembre. © Photo Anne-Christine Poujoulat / AFP Jean-Luc Mélenchon à La Défense, à Paris, le 5 décembre. © Photo Anne-Christine Poujoulat / AFP

Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.

Hôpital public : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »

Par
Un petit millier de personnes ont manifesté pour l'hôpital public, samedi 4 décembre à Paris. © Katia Zhdanova / Hans Lucas via AFP Un petit millier de personnes ont manifesté pour l'hôpital public, samedi 4 décembre à Paris. © Katia Zhdanova / Hans Lucas via AFP

Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.

À Rennes, la justice malmenée par la « crise du service public »

Par
Le tribunal judiciaire de Rennes. © Photo Quentin Vernault / Hans Lucas via AFP Le tribunal judiciaire de Rennes. © Photo Quentin Vernault / Hans Lucas via AFP

En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 

Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite

Par
Valérie Pécresse a été désignée candidate des Républicains après l’annonce des résultats du vote des militants au siège parisien, le 4 décembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Valérie Pécresse a été désignée candidate des Républicains après l’annonce des résultats du vote des militants au siège parisien, le 4 décembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.

Sous-effectif, précarité, règles obsolètes : le tracing est débordé par le coronavirus

Par
 © Sébastien Calvet © Sébastien Calvet

L’assurance-maladie et les ARS, chargées du tracing des cas contacts, s’appuient sur un personnel précaire, rappelé en catastrophe à chaque rebond épidémique. Les cas contacts et une partie des cas positifs ne sont plus interrogés. Des clusters passent inaperçus.

Hulot, Guadeloupe, Raoult, LR... Nos articles audio de la semaine

 © Mediapart © Mediapart

Chaque week-end, retrouvez notre sélection d’articles lus par les comédiens Arnaud Romain et Christine Pâris tout au long de la semaine. Écoutez Mediapart, écoutez l’indépendance.