Sauver les migrants, c’est nous sauver nous-mêmes

Par

La question des migrants est l’épreuve décisive pour les gauches qui se réclament de l’émancipation des peuples et de l’égalité des droits. Loin de protéger des acquis sociaux, toute concession aux politiques de rejet, de préférence nationale ou de frontière identitaire, fera le lit de l’extrême droite.

Dossiers

L’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla provoque la crise la plus grave de la présidence Macron. Une affaire où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Immigration contre salaires: une vision partielle et biaisée

Par

Une partie de la gauche se prévaut du marxisme et de la loi de l’offre et de la demande pour défendre des positions restrictives sur l’immigration. Mais ce positionnement ne semble pas répondre au défi de l’ordre néolibéral. 

Immigration: six partis de gauche répondent à nos quinze questions clés

Par

À huit mois des élections européennes, Mediapart a fait passer aux partis classés à gauche un « questionnaire » pour éclaircir leurs positions sur l’asile et l'immigration : ouverture des frontières, distinction entre réfugiés et migrants économiques ou encore régularisation des sans-papiers…

Rassemblement national: la justice réduit de moitié le montant de la saisie

Par
 © Reuters © Reuters

En juin, les juges enquêtant sur les soupçons d’emplois fictifs du RN au Parlement européen avaient ordonné la saisie de 2 millions d'euros des subventions publiques allouées au parti. Mercredi, la justice a confirmé cette saisie tout en la réduisant de moitié. Le parti va se pourvoir en cassation.

Macron veut choisir lui-même ses procureurs

Par
Nicole Belloubet s’efface derrière Emmanuel Macron, ici le 6 mars à Agen. © Reuters Nicole Belloubet s’efface derrière Emmanuel Macron, ici le 6 mars à Agen. © Reuters

L’Élysée a recalé le candidat choisi par le ministère de la justice pour devenir procureur de Paris. Un retour inquiétant aux années Sarkozy, sur fond d’affaires menaçantes pour l’exécutif.

Selfie armé de Benalla: le parquet de Poitiers ouvre une enquête

Par et
Alexandre Benalla et deux autres membres du SO posent pour une serveuse à Poitiers. © Mediapart Alexandre Benalla et deux autres membres du SO posent pour une serveuse à Poitiers. © Mediapart

À la suite de la publication d’un selfie d’Alexandre Benalla, arme en main, au sortir d’un meeting du candidat Emmanuel Macron en avril 2017, le procureur de la République de Poitiers a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire.

PMA pour toutes: le législateur au pied du mur

Par
Le CCNE se dit favorable à la PMA pour les femmes célibataires et en couple. © Reuters Le CCNE se dit favorable à la PMA pour les femmes célibataires et en couple. © Reuters

Pour la deuxième fois, le Comité consultatif national d’éthique se dit favorable à l’ouverture de la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes seules. Cette réforme doit désormais être discutée dans le cadre du projet de loi de bioéthique au premier trimestre 2019.

Psychiatrie à Amiens: cent jours de grève et une éclaircie

Par
Chrystèle Leclercq, fin août, sur le campement devant l'hôpital psychiatrique Philippe-Pinel, à Amiens. © Mathilde Goanec Chrystèle Leclercq, fin août, sur le campement devant l'hôpital psychiatrique Philippe-Pinel, à Amiens. © Mathilde Goanec

Après plus de trois mois de mobilisation devant les portes de son hôpital psychiatrique à Amiens, le collectif « Pinel en lutte » a obtenu la tenue d’une table ronde à l’agence régionale de santé avec la direction. Les soignants veulent plus de moyens pour le personnel et la réouverture de deux services à l’hôpital. Chrystèle Leclercq, infirmière et déléguée syndicale, répond à Mediapart, à quelques heures de cette réunion scrutée par la psychiatrie française, secouée de toutes parts par des grèves.

Le PCF licencie, lui aussi

Par
 © Reuters/Eric Gaillard © Reuters/Eric Gaillard

En proie à une chute de son budget, le Parti communiste a procédé à quatre licenciements économiques cet été, et devrait supprimer deux postes supplémentaires, pour aboutir à 30 salariés à la fin de l'année. Une secrétaire licenciée proteste et un responsable du parti opposé à la direction déplore que le PCF se comporte « comme un mauvais patron ».

Parcoursup, un stress certain et un bilan incertain

Par
Des jeunes passent le baccalauréat. © Reuters Des jeunes passent le baccalauréat. © Reuters

La phase complémentaire de Parcoursup s’est achevée le 21 septembre. Près de 1 000 candidats sont encore en attente d’une affectation. En attendant un bilan exhaustif, tous les acteurs s’accordent sur son caractère plus anxiogène pour les élèves que son prédécesseur APB.