Projet de loi Notre-Dame: un hochet pour la vanité présidentielle

Par
Emmanuel Macron, le soir de l’incendie de Notre-Dame de Paris. © Reuters Emmanuel Macron, le soir de l’incendie de Notre-Dame de Paris. © Reuters

Le projet de loi d’urgence pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris arrive devant le Sénat après avoir été adopté à l’Assemblée nationale en première lecture. La cohérence d’ensemble de ce texte le fait apparaître surtout comme un tremplin pour la vanité du chef de l’État, au détriment de toutes les règles et de toutes les prudences. Explications.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Le Média: Denis Robert n’exclut pas de licencier Aude Lancelin pour faute lourde

Par

Créé par des proches de La France insoumise, Le Média connaît une nouvelle crise : fraîchement nommé directeur de la web-télé, le journaliste Denis Robert pourrait décider de licencier pour faute lourde Aude Lancelin qui occupait avant lui cette fonction. Il assure que « rien n’est décidé encore ». « Plusieurs hypothèses sont à l’étude, dont celle-là », dit-il.

Européennes: les électeurs de gauche, entre désarroi et exaspération

Par
Lors d'un rassemblement d'Attac, en 2017. © Reuters Lors d'un rassemblement d'Attac, en 2017. © Reuters

À la veille du scrutin, la colère monte dans la gauche intellectuelle, associative et syndicale, contre des partis divisés et souvent jugés à bout de souffle. L’aspiration à une rénovation profonde des pratiques politiques semble plus forte que jamais.

> Socialistes, écolos: qui se ressemble ne s’assemble pas

> «Le climat actuel n’est pas propice à la participation électorale»

Ils soignent les blessés des violences policières: génération «street medics»

Par
Lors des mobilisations du 1er Mai, des «street medics» évacuent un manifestant blessé. © Reuters Lors des mobilisations du 1er Mai, des «street medics» évacuent un manifestant blessé. © Reuters

Face à la répression des forces de l’ordre, ils ont fait le choix de s’engager bénévolement pour soigner les blessés. Certains étaient formés. D’autres ont appris sur le tas. Mais tous, en rejoignant les « street medics », ont changé le cours de leur vie. Alors que s’engage le « 28e acte », ils racontent leurs motivations, leurs parcours, leurs peurs.

Europe: Macron, le passif d’une illusion

Par
Angela Merkel et Emmanuel Macron lors du conseil européen de mars 2018. © Reuters Angela Merkel et Emmanuel Macron lors du conseil européen de mars 2018. © Reuters

Le chef de l’État a construit cette campagne européenne comme un exercice de prestidigitation mettant en scène un duel progressistes-nationalistes. Il tente de faire oublier un bilan quasi inexistant et une image dégradée en Europe. Le président paie également le prix d’une vision archaïque et arrogante de ce que peut être le rôle de la France dans l’Union européenne.

Nathalie Loiseau achève son «chemin de croix» à la Mutualité

Par et
Le dernier meeting de campagne de Nathalie Loiseau, à Paris, le 24 mai 2019. © Reuters Le dernier meeting de campagne de Nathalie Loiseau, à Paris, le 24 mai 2019. © Reuters

Les macronistes ont conclu leur douloureuse campagne, vendredi 24 mai au soir, à Paris. Pendant trois semaines, l’ensemble des ministres, poussés par un président de la République lui-même omniprésent, se sont mobilisés pour tenter de sauver la candidature de Nathalie Loiseau. Et leur place au gouvernement.

> Européennes 2019, nos grands entretiens

Avocats et magistrats enterrent (provisoirement) la hache de guerre

Par

Le président du tribunal de Paris et la bâtonnière des avocats ont fumé le calumet de la paix jeudi 23 mai, après l’expulsion d’une avocate par les forces de l’ordre à la demande d’une juge d’instance. Une affaire sans précédent, qui s’ajoute à d’autres incidents. 

La justice enterre le volet ministériel de l’affaire du bombardement de Bouaké

Par
Michèle Alliot-Marie, Dominique de Villepin et Michel Barnier. © Reuters Michèle Alliot-Marie, Dominique de Villepin et Michel Barnier. © Reuters

Les anciens ministres Dominique de Villepin, Michèle Alliot-Marie et Michel Barnier ne seront pas jugés par la Cour de justice de la République pour leurs éventuelles responsabilités dans la fuite des auteurs du bombardement de Bouaké, en 2004 (dix morts). Cette décision, en contradiction manifeste avec la saisine de la juge d’instruction, marque la fin de quinze ans d’une enquête entravée par la raison d’État.

ENA: la mission de Frédéric Thiriez sème le doute sur la sincérité du projet présidentiel

Par

Le travail confié par Emmanuel Macron à Frédéric Thiriez pour étudier les modalités d’une suppression de l’ENA et des grands corps de l’État tourne à la pantalonnade. La lettre de mission adressée par Édouard Philippe à l’avocat n’évoque explicitement… aucun des deux projets.

«On pensait donner de belles maisons à nos enfants. Ils ont eu du poison»

Par
Cheminée d'incinérateur. © Reuters/Charles Platiau Cheminée d'incinérateur. © Reuters/Charles Platiau

Un an après sa condamnation pour mise en danger d’autrui, une communauté d’agglomération conteste en appel sa responsabilité dans les rejets toxiques d’un incinérateur. Des riverain·e·s de la commune impactée, en Seine-et-Marne, réclament justice depuis vingt ans.