Des néonazis font carrière dans l’armée française

Par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Sur son compte Instagram, Alan, un jeune militaire du 27e bataillon de chasseurs alpins, expose un gros plan du tatouage qu’il porte sur l’avant-bras. On peut y lire : « Meine Ehre heißt Treue [Mon honneur s’appelle fidélité – ndlr] ». C’était la devise gravée sur la boucle de ceinture des SS en référence à leur fidélité à Adolf Hitler. © DR Sur son compte Instagram, Alan, un jeune militaire du 27e bataillon de chasseurs alpins, expose un gros plan du tatouage qu’il porte sur l’avant-bras. On peut y lire : « Meine Ehre heißt Treue [Mon honneur s’appelle fidélité – ndlr] ». C’était la devise gravée sur la boucle de ceinture des SS en référence à leur fidélité à Adolf Hitler. © DR

Mediapart a retrouvé la trace d’une dizaine de militaires et d’anciens militaires qui ne font pas mystère sur les réseaux sociaux de leur adhésion à l’idéologie néonazie. Ce qui ne les empêche pas de continuer leur carrière.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Trois CRS condamnés à de la prison à Marseille après une expédition punitive

Par
Photo d'illustration : un contrôle de police pendant le confinement, à Marseille, en mars. © AFP. Photo d'illustration : un contrôle de police pendant le confinement, à Marseille, en mars. © AFP.

Trois CRS ont été condamnés en appel à des peines de prison, dont deux ans ferme pour l’un d’entre eux. Comme nous l’avions révélé, au cours d’un contrôle, le 12 avril dernier, ils avaient emmené un réfugié afghan de 21 ans dans un terrain vague, à une trentaine de kilomètres de Marseille, et l’avaient tabassé alors qu’il était menotté, avant de l’abandonner sur place. 

Souffrance au travail à Campus France: le coût social du «soft power»

Par

Plusieurs salariés de l’agence Campus France dénoncent un management agressif dans un contexte de réduction des effectifs, alors que la structure chargée de la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger fait face à de multiples procédures judiciaires. La direction dément et parle de litiges isolés. 

Dans la métropole de Lyon, la vague écolo n’a pas franchi le périph’

Par Mathieu Périsse (Mediacités-Lyon)
Au quartier du Mas du Taureau, comme dans d’autres communes défavorisées, le taux d’abstention dépasse souvent les 80%. © Mathieu Périsse/Mediacités Au quartier du Mas du Taureau, comme dans d’autres communes défavorisées, le taux d’abstention dépasse souvent les 80%. © Mathieu Périsse/Mediacités

Triomphantes dans la ville-centre, les listes écologistes n’ont pas remporté de mairie majeure dans les communes de la périphérie lyonnaise. Le signe d’une implantation encore faible et d’un discours trop calqué sur la ville-centre, qui n’a pas parlé aux classes populaires.

Pour les quartiers populaires, la légitimité de la nouvelle ministre Nadia Hai en question

Par Ilyes Ramdani (Bondy Blog)
Lors de la passation de pouvoirs entre Nadia Hai et Julien Denormandie. © Capture d'écran du compte twitter de Nadia Hai Lors de la passation de pouvoirs entre Nadia Hai et Julien Denormandie. © Capture d'écran du compte twitter de Nadia Hai

Après le mandat improductif d’un Julien Denormandie, pourtant salué pour son sens du dialogue, Emmanuel Macron a opté pour le profil de macroniste pur jus de Nadia Hai, ancienne banquière propulsée députée en 2017. Un choix visiblement peu préparé qui a suscité en moins de vingt-quatre heures de l’étonnement, des critiques et une démission.

Les milliardaires qui possèdent la presse plument l’Etat

Par
perte-chiffres-daffaires

Pour faire face aux effets de la crise sanitaire, le gouvernement précédent a débloqué 666 millions d’euros d’aides à la presse sans la moindre contrepartie. Et les propriétaires ne sont quasiment pas mis à contribution.

De Giscard à Macron: l’appât des turlupins en politique

Par
Jean-Jacques Servan Schreiber, le premier des «turlupins» Jean-Jacques Servan Schreiber, le premier des «turlupins»

Sous prétexte de donner parole et visibilité à la société civile ou prétendue telle, les présidents de la Ve République, à partir de Giscard et surtout de Mitterrand, ont abaissé l’esprit public. Enfin Macron vint, avec ce remaniement de ruminants.

Amélie de Montchalin, fer de lance de la transformation du service public

Par
Passation de pouvoirs entre Amélie de Montchalin et Olivier Dussopt le 7 juillet 2020. © AFP Passation de pouvoirs entre Amélie de Montchalin et Olivier Dussopt le 7 juillet 2020. © AFP

La nouvelle ministre de la « transformation et des services publics » incarne la volonté d’Emmanuel Macron d’accélérer la gestion managériale des services publics. Ce pourrait être une orientation forte de la fin du quinquennat.

Droits des femmes: le gouvernement de la honte

Par
 © AFP © AFP

En nommant l’avocat Éric Dupond-Moretti à la justice, Gérald Darmanin à l’intérieur et Élisabeth Moreno aux droits des femmes, Emmanuel Macron inflige un camouflet à toutes celles et tous ceux qui promeuvent des rapports plus égalitaires et luttent contre les violences sexuelles.

Covid: une hausse des décès deux fois plus forte chez les personnes nées à l’étranger

Par
 © Insee © Insee

Une note de l’Insee publiée mardi relève une « surmortalité », en pleine crise, parmi les personnes de moins de 65 ans nées à l’étranger. Tous âges confondus, c’est chez les individus nés en Afrique (hors Maghreb) que le nombre de décès a augmenté de façon la plus spectaculaire : + 114 %.