La farce du contrôle de l’Assemblée

Par et
François de Rugy quand il était encore ministre de la transition écologique et solidaire, en compagnie du premier ministre. © Reuters François de Rugy quand il était encore ministre de la transition écologique et solidaire, en compagnie du premier ministre. © Reuters

Le rapport d’enquête produit par l’Assemblée nationale épingle trois des dîners organisés par François de Rugy à l’hôtel de Lassay, sur douze examinés. Et balaye toute « irrégularité ». Mais le manque d’indépendance de son auteur, ancien subordonné de l’intéressé, oblige à qualifier ce « contrôle » de mascarade.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Le Ceta est adopté par l’Assemblée nationale

Par

En pleine période estivale, les députés ont ratifié à une courte majorité cet accord économique et commercial controversé. 52 députés LREM se sont abstenus et 9 ont voté contre, soit un record de contestations au sein du groupe macroniste.

Cette République hôtelière qui discrédite la France

Par
François et Séverine de Rugy, le jour de la passation de pouvoir, le 17 juillet 2019. © Reuters François et Séverine de Rugy, le jour de la passation de pouvoir, le 17 juillet 2019. © Reuters

La République – ses lieux, son intendance, ses finances et ses personnels – n’appartient pas à celles et ceux qui, représentants ou gouvernants, sont momentanément à son service. En révélant la persistance d’habitudes contraires, malgré les engagements pris, les enquêtes de Mediapart sont d’utilité publique.

Rugy: de nouveaux éléments confirment le caractère amical des dîners

Par et
Reuters Reuters

De nouveaux éléments recueillis par Mediapart contredisent le rapport de l’Assemblée nationale rendu mardi sur le train de vie de François de Rugy lorsqu’il en était le président. Des photos et témoignages démontrent qu’il s’agissait bien de dîners amicaux, et non de soirées thématiques professionnelles.

Rugy: certains travaux de l’appartement, dont le dressing, étaient bien trop coûteux

Par et

L’enquête administrative sur les travaux dans l’appartement de fonction de François de Rugy estime que les règles de la commande publique ont été respectées, mais confirme le coût trop élevé de certaines prestations, dont le dressing à 17 000 euros. Édouard Philippe a décidé que les ministres devraient désormais obtenir l’aval de Matignon pour les travaux supérieurs à 20 000 euros. 

Enquête pour meurtre raciste après la mort du chercheur Mamoudou Barry

Par et
Mamoudou Barry, enseignant-chercheur à l'université de Rouen Normandie (profil Facebook). Mamoudou Barry, enseignant-chercheur à l'université de Rouen Normandie (profil Facebook).

Après l’agression qui a coûté la vie à Mamoudou Barry, brillant enseignant-chercheur à l’université de Rouen, une information judiciaire a été ouverte visant un mobile raciste. La présentation, dans un premier temps, de son agresseur comme un supporter algérien a enflammé les réseaux sociaux en France et en Guinée.

Alstom, ce dossier qu’Emmanuel Macron voudrait tant effacer de son bilan

Par
Emmanuel Macron le 22 juillet 2019. © Reuters Emmanuel Macron le 22 juillet 2019. © Reuters

Le dossier Alstom a tout pour devenir une affaire d’État. Jeudi, le parquet national financier a été saisi suite au signalement du député Olivier Marleix sur la vente du groupe français à General Electric. Lundi, Anticor a annoncé avoir déposé plainte pour corruption et détournement de fonds publics. Le président, qui fut un acteur décisif dans ce dossier, met tout en œuvre pour le faire oublier.

Beaucaire, une ville fracturée par le Rassemblement national

Par

Le maire RN Julien Sanchez, qui a ravi cette ville du Gard il y a cinq ans, a mené – à grand renfort de communication – une politique ciblant la population maghrébine. Aujourd'hui, la population paraît divisée comme jamais.

PMA: le projet de loi oublie les personnes transgenres

Par
Marche des fiertés à Paris, juin 2019. © Pierre Michel Jean Marche des fiertés à Paris, juin 2019. © Pierre Michel Jean

Le projet de loi de bioéthique, ouvrant la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, fait l’impasse sur le cas des personnes transgenres. Ce qui crée une situation inégalitaire sur le territoire.

PMA: le Conseil d’Etat rend un avis lui aussi a minima

Par
Marche des fiertés à Paris, juin 2019. © Pierre Michel Jean Marche des fiertés à Paris, juin 2019. © Pierre Michel Jean

Saisi par le gouvernement du projet de loi de bioéthique qui doit être adopté mercredi lors du dernier Conseil des ministres, le Conseil d’État recommande de créer un régime spécifique de filiation pour les enfants conçus par procréation médicalement assistée (PMA) par les couples de lesbiennes. Et de laisser la possibilité aux donneurs de gamètes de ne pas dévoiler leur identité aux enfants conçus grâce à leur don.