L’agro-industrie et les collectivités bretonnes roulent pleins gaz pour l’ammoniac

Par Yann-Malo Kerbrat (Splann !)

Malgré les dangers pour la santé des travailleurs, des riverains et des écosystèmes, la Bretagne passe à côté des enjeux liés à l’ammoniac. Les rejets de NH3 s’aggravent localement. Pire, les gros pollueurs touchent d’importantes aides publiques.

Dossiers

Loi «Sécurité globale»: notre dossier

Adoptée par le Sénat jeudi 18 mars, la proposition de loi dite de sécurité globale entend établir un « continuum de sécurité », des gardes-champêtres aux commissariats en passant par les sociétés privées et les polices municipales. Les images montrant des policiers comme celles qu’ils sont autorisés à capter, notamment par drones, restent au cœur des débats.

Ammoniac : en Bretagne, l’air est grave

Par Caroline Trouillet (Splann !)
 © Splann ! © Splann !

La région est, en France, la première émettrice de ce gaz issu à 95 % de l’activité agricole et responsable d’une partie de la pollution de l’air aux particules fines, qui favorisent cancers et maladies cardiovasculaires. Malgré l’enjeu sanitaire, les outils de surveillance restent sous-développés, faute de financements publics.

#MeToo frémit à droite et à l’extrême droite

Lors d'un rassemblement à Toulouse, le 29 octobre 2017. © Alain Pitton/NurPhoto Lors d'un rassemblement à Toulouse, le 29 octobre 2017. © Alain Pitton/NurPhoto

Si les violences sexuelles touchent tous les milieux et tous les partis, la parole semble plus difficile à faire émerger, ou à être entendue, à droite et à l’extrême droite. Ce verrou tend pourtant à sauter. Mediapart donne la parole à des femmes de droite sur le sujet.

Régionales : face à Laurent Wauquiez, les gauches remettent l’union à plus tard

Par
Panneaux de campagne dans le 3e arrondissement de Lyon © FE Panneaux de campagne dans le 3e arrondissement de Lyon © FE

En Auvergne-Rhône-Alpes, écologistes, socialistes et communistes n’ont pas de mots assez durs contre le président de région. Pour autant, ils ne sont pas parvenus à s’unir dès le premier tour. Faisant campagne sur leurs thèmes de prédilection respectifs, ils tentent de mobiliser des électeurs très éloignés du scrutin.

Quand l'antiterrorisme tourne à la justice préventive

Par
Des personnes déposant des fleurs devant le collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty, le 19 octobre 2020. © AFP Des personnes déposant des fleurs devant le collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty, le 19 octobre 2020. © AFP

En octobre 2017, la loi « Silt » avait transposé, à titre « expérimental », les principales mesures de l’état d’urgence terroriste dans le droit commun. Depuis, des centaines de personnes ont été assignées à résidence ou perquisitionnées sur la base de « notes blanches ». Le projet de loi relatif au terrorisme prévoit de pérenniser et de renforcer ce dispositif.

De la Convention citoyenne aux régionales : des candidats pour « poursuivre l’action climatique »

Yolande Bouin, pendant une session de la Convention citoyenne à Paris, en janvier 2020. © AmP / Mediapart Yolande Bouin, pendant une session de la Convention citoyenne à Paris, en janvier 2020. © AmP / Mediapart

Treize personnes, sur les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, sont candidates aux élections régionales. Pour la plupart néophytes en politique, elles se présentent sur des listes écologistes, La France insoumise, ou encore La République en marche. Avec la volonté de ne pas se contenter de la décevante loi « climat ».

Extrême droite : la réplique d’une nouvelle génération rompue à l’agit-prop

Par

Du youtubeur qui a enfariné Jean-Luc Mélenchon à Damien Rieu s’en prenant violemment au ministre de la justice, la journée de samedi a été polluée par une nouvelle génération d’activistes identitaires.

Faute de famille d’accueil, des bébés dépérissent à l’hôpital

Par Elsa Sabado (Mediacités Nantes)
Nouveau-né à l’hôpital de Nantes (archives). © Loïc Venance / AFP. Nouveau-né à l’hôpital de Nantes (archives). © Loïc Venance / AFP.

À Nantes, les nourrissons protégés de leurs parents dès la naissance et placés à l’hôpital paient cher le manque de places en pouponnière et la raréfaction des familles d’accueil. Ces derniers mois, le syndrome d’hospitalisme, cette carence affective qui conduit à un état dépressif grave, a frappé certains de ces nouveau-nés.

Comment un infiltré a berné des « patriotes » qui projetaient des attentats islamophobes

Par
Fin mars 2018, A.F.O. organise un week-end d'entrainement paramilitaire à Chablis. © DR Fin mars 2018, A.F.O. organise un week-end d'entrainement paramilitaire à Chablis. © DR

Un agent infiltré a permis de démanteler AFO, cette cellule d’ultradroite qui planifiait lempoisonnement des rayons d’alimentation halal des supermarchés. Treize infiltrations ont été réalisées par lantiterrorisme depuis 2018. Dernier volet de notre série.

À Paris, des dizaines de milliers de personnes ont défilé « contre les idées rances » et l’extrême droite

Par
Les antifas dans la manifestation du 12 juin. © Carine Schmitt / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Les antifas dans la manifestation du 12 juin. © Carine Schmitt / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Venus montrer que « quelque chose d’autre » existe dans une France en voie de « fascisation », les manifestants de ce 12 juin s’interrogeaient aussi sur le manque de débouché politique à gauche.