Edouard Philippe, discret directeur d’Areva

Par

Entre 2007 et 2010, Édouard Philippe a été directeur des affaires publiques chez Areva. Entre les déboires de l’EPR, le gouffre d’Uramin et le scandale des mines au Niger, c’est la période noire pour le groupe nucléaire, celle qui le mènera à la faillite. Le moment est crucial pour un responsable chargé d’entretenir les relations avec le monde politique. Pourtant, Édouard Philippe semble s’être tenu à l’écart de tout. Il s’est fait si discret que rares sont ceux qui se souviennent de lui.

Dossiers

Etat d'urgence, état d'exception

Depuis le 14 novembre 2015, la France vit sous le régime de l'état d'urgence. Retrouvez nos enquêtes, débats et reportages.

Une filiale de LVMH est visée par une plainte pour vols

Par
Le petit train du Jardin d'acclimatation © DR Le petit train du Jardin d'acclimatation © DR

La société Le Jardin d’acclimatation, filiale de LVMH, est accusée par un forain d’avoir mis la main illégalement sur ses manèges, d’une valeur de 4,5 millions d’euros.

En Seine-Saint-Denis, des enseignants protestent contre le CP à 12 élèves

Par

Des enseignants de Seine-Saint-Denis se sont mobilisés vendredi pour protester contre la mise en œuvre de la réforme « 100 % de réussite au CP », mesure phare du programme d’Emmanuel Macron. Une quarantaine d’écoles ont été fermées. Pour eux, cela ne permettra pas de remédier aux difficultés d’apprentissage des enfants dans un département déjà fragilisé.

Croquis. Macron, retour vers la terre ferme

Par

Une semaine après les législatives et deux jours après le remaniement ministériel, Emmanuel Macron affronte ses premières épreuves. Un moment paradoxal où cohabitent un solide état de grâce et des doutes qui se multiplient.

 

A Bruxelles, Macron ajuste ses promesses contre le dumping commercial

Par

Pour son premier sommet européen, Emmanuel Macron a tenté de donner corps à cette « Europe qui protège » qui fut l’un des axes de sa campagne. Avec le soutien d’Angela Merkel et de Jean-Claude Juncker, il a plaidé pour un arsenal de mesures anti-dumping encore très loin de faire consensus au sein des 27.

Macron «au contact» avec le groupe de Visegrad

Par

En marge du Conseil européen à Bruxelles, le chef d’État français a tenu une réunion tendue, vendredi, avec ses homologues polonais, hongrois et slovaque. Il cherche surtout à dépasser les désaccords dans le dossier toujours aussi compliqué des travailleurs détachés.

Le parquet requiert un non-lieu: l’affaire Rémi Fraisse étouffée

Par
Rémi Fraisse © DR Rémi Fraisse © DR

Le procureur de Toulouse requiert un non-lieu pour clore le dossier de la mort de Rémi Fraisse à Sivens, après que toutes les demandes de sa famille auprès de la justice ont été rejetées. S'il rend hommage au jeune homme, le magistrat estime qu'aucune faute pénale ne peut être retenue contre qui que ce soit. Les juges d'instruction doivent bientôt rendre leur ordonnance.

PS, PCF, Insoumis: trois groupes, trois ambiances

Par
Les députés « insoumis » à l'Assemblée, mardi 20 juin © Mathieu Magnaudeix Les députés « insoumis » à l'Assemblée, mardi 20 juin © Mathieu Magnaudeix

La France insoumise et le PCF vont former chacun un groupe à l’Assemblée nationale. Un « comité de liaison » entre les deux est en discussion. Le groupe PS, quant à lui, a élu son président, Olivier Faure, mais ne devrait pas donner de consignes lors du vote de confiance, certains étant tentés par le pour, d’autres par l’abstention, d’autres par le contre.

Mathieu Gallet sera jugé pour «favoritisme» comme ex-patron de l’INA

Par

Mathieu Gallet, PDG de Radio France depuis février 2014, sera jugé en novembre pour « favoritisme » pour des contrats conclus lorsqu’il dirigeait l’Institut national de l’audiovisuel (INA), a indiqué vendredi le parquet de Créteil. Mediapart avait révélé en 2016 le rapport de la Cour des comptes épinglant ces marchés.

La CEDH condamne la France pour le fichage génétique d’un manifestant

Par

Les juges européens estiment que l’inscription dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) de militants accusés de violences lors de rassemblements, dans les mêmes conditions que pour un terroriste ou un délinquant sexuel, est une « atteinte disproportionnée » à la vie privée.