En Nouvelle-Calédonie, la crise sanitaire attise les tensions politiques

Par
 © JC © JC

Le premier ministre a proposé de reporter au 4 octobre le deuxième référendum d’autodétermination, initialement prévu le 6 septembre. Dans l’archipel, globalement épargné par la pandémie de Covid-19, la crise sanitaire a laissé des « traces profondes » qui n’augurent rien de bon sur le plan politique.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Pierre Botton de retour en prison

Par
Pierre Botton pose en 2013 devant le ministère de la justice, place Vendôme. © AFP Pierre Botton pose en 2013 devant le ministère de la justice, place Vendôme. © AFP

L’ancien gendre de Michel Noir vient d’être condamné à cinq ans de prison ferme, pour abus de confiance et blanchiment notamment. Déjà condamné et détenu dans les années 1990, il a été incarcéré à la Santé.

Le chantage à l’emploi s’impose comme politique économique

Par

Plusieurs entreprises utilisent les ordonnances de 2017 pour instituer un chantage à l’emploi : baisser les salaires ou accepter les licenciements. Le gouvernement s’en défend, mais c’est là la pierre angulaire de sa politique économique. Et c’est une logique dangereuse.

Municipales: entre écolos et socialistes, l’accord est (presque) la norme

Par

À Rennes, Nantes ou Paris, les verts et les roses se sont alliés pour le scrutin du second tour prévu le 28 juin. Mais à Lille et Strasbourg, les duels entre le PS et EELV s’annoncent sans merci.

La gauche havraise offre un boulevard à Edouard Philippe

Par et Manuel Sanson et Gilles Triolier (Le Poulpe)
Édouard Philippe au Havre, le 15 mars. © AFP Édouard Philippe au Havre, le 15 mars. © AFP

Au Havre, où Édouard Philippe est arrivé en tête au premier tour, la fusion des listes de gauche a échoué. Le premier ministre peut désormais se contenter de mobiliser son électorat.

Morgue géante de Rungis: le bilan de l’opérateur funéraire entaché

Par Lou Syrah
Dans le hangar de Rungis réquisitionné pour les morts du Covid-19. © Document Mediapart Dans le hangar de Rungis réquisitionné pour les morts du Covid-19. © Document Mediapart

Inversion de cercueils, tarification forcée, défunt oublié… Alors que la morgue géante de Rungis doit bientôt fermer, le mastodonte funéraire OGF, réquisitionné par les autorités pour opérer le site en pleine pandémie, a connu une série de dysfonctionnements.

Restaurants: le confinement est levé, pas les inquiétudes

Par
A Paris, le 2 juin 2020. © Nicolas Portnoi / Hans Lucas via AFP A Paris, le 2 juin 2020. © Nicolas Portnoi / Hans Lucas via AFP

Leurs établissements peuvent rouvrir, mais leurs angoisses ne sont pas dissipées pour autant. Mediapart donne à nouveau la parole aux restaurateurs indépendants interrogés il y a un mois, en plein confinement. L’optimisme n’est pas encore de mise.

Soupçonné de radicalisation, un policier musulman «exclu définitivement»

Par
Hommage aux victimes de l'attaque du 3 octobre 2019 de Michaël Harpon à la préfecture de police de Paris, le 8 octobre 2019. © Amaury Cornu / Hans Lucas Hommage aux victimes de l'attaque du 3 octobre 2019 de Michaël Harpon à la préfecture de police de Paris, le 8 octobre 2019. © Amaury Cornu / Hans Lucas

L’administration lui reprochait des propos tenus à l’école de police en 2018. Malgré ses dénégations, le gardien de la paix a été révoqué le 28 mai. 

«Il n’y a pas de race dans la police»: le message de Didier Lallement à ses troupes

Par

Ce mardi matin, le préfet de police de Paris a adressé un message à tous les fonctionnaires, dont Mediapart révèle la teneur, pour les assurer de son soutien contre « les accusations de violence et de racisme ».

Municipales: Agnès Buzyn, seule vers la défaite à Paris

Une affiche électorale d'Agnès Buzyn à Paris. © Joël Saget / AFP Une affiche électorale d'Agnès Buzyn à Paris. © Joël Saget / AFP

Sans alliance globale, ni avec Les Républicains ni avec les troupes du dissident Cédric Villani, la candidate de LREM à Paris se dirige vers un échec presque inéluctable. La maire du Ve, qui la soutenait jusque-là, a finalement décidé de rallier Rachida Dati.