Explosion meurtrière de Saipol à Dieppe: plusieurs règles de sécurité n’ont pas été respectées

Par
L’explosion de l’usine Saipol à Dieppe, le 17 février 2018. © Photo extraite d'une vidéo amateur L’explosion de l’usine Saipol à Dieppe, le 17 février 2018. © Photo extraite d'une vidéo amateur

Il y a un an, deux ouvriers de la sous-traitance sont morts dans l'explosion de l’usine Saipol à Dieppe, en Normandie. Un an plus tard, de nouvelles informations plaident pour de graves manquements à la sécurité. Selon la CGT, l’urgence était alors de reprendre au plus vite la production.

Dossiers

Notre dossier: l’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla, où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Avec leurs brassards verts, les jeunes se mobilisent pour le climat à Paris

Par
Manifestation lycéenne et étudiante pour le climat, le 15 février 2019. © MJ Manifestation lycéenne et étudiante pour le climat, le 15 février 2019. © MJ

À l’instar de ce qui se passe en Belgique et dans plusieurs pays européens depuis des semaines, une manifestation lycéenne et étudiante pour le climat s’est tenue à Paris, le 15 février, devant le ministère de la transition écologique. Une mise en jambe avant la grève scolaire mondiale, prévue le 15 mars.

Benalla et les contrats russes: qui sont les deux oligarques au cœur de l’enquête

Par , , et Anastasia Kirilenko
Alexandre Benalla et les oligarques Iskander Makhmudov et Farkhad Akhmedov. © DR Alexandre Benalla et les oligarques Iskander Makhmudov et Farkhad Akhmedov. © DR

Alors que les auditions s’enchaînent dans l’enquête sur l’affaire des contrats russes d’Alexandre Benalla, Mediapart dresse le portrait des deux oligarques au cœur du dossier, Iskander Makhmudov et Farkhad Akhmedov. Des milliardaires soutiens du régime de Poutine, à l’ombre duquel ils ont fait fortune dans des secteurs stratégiques.

En Guadeloupe, la radio RCI licencie une journaliste, victime de harcèlement sexuel et moral

Par

En novembre, le groupe Radio Caraïbes International était condamné pour ne pas avoir protégé une de ses journalistes, Ingrid Sénat, d’un harcèlement moral et sexuel. Deux mois après cette condamnation, cette journaliste a été licenciée pour faute grave pour… harcèlement moral et insubordination.

En Espagne, l’allié gênant de LREM

Par
castaner-ciudadanos-1

Ciudadanos, parti cousin de La République en marche en Espagne, a défilé dimanche 10 février aux côtés du parti d’extrême droite Vox pour demander des élections et s’est allié au très conservateur Parti populaire en Andalousie. Le parti macroniste n’entend pourtant pas rompre les liens avec ces alliés.

L’ONU et le Parlement européen dénoncent la répression des «gilets jaunes»

Par
Des secours emportant un manifestant blessé, à Paris le 1er décembre 2018. © Reuters Des secours emportant un manifestant blessé, à Paris le 1er décembre 2018. © Reuters

Trois rapporteurs des Nations unies s’inquiètent de la répression, policière et judiciaire, dont fait l’objet le mouvement des « gilets jaunes ». Ils appellent « la France à repenser ses politiques en matière de maintien de l’ordre ». Les eurodéputés ont voté une résolution condamnant « le recours à des interventions violentes et disproportionnées par les autorités publiques ».

Violences en ligne: la France s’en remet aux «plateformes»

Par
Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au numérique. © Mediapart Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au numérique. © Mediapart

Le secrétaire d’État au numérique a présenté jeudi le plan du gouvernement pour lutter contre le cyber-harcèlement et les « contenus haineux ». S’il n’est plus question d’empêcher l’anonymat en ligne, une censure préventive confiée aux algorithmes est attendue.

Un syndicat de police demande le dépaysement de l’affaire Benalla

Le syndicat de police Vigi, partie civile dans le dossier Benalla, dénonce de multiples anomalies dans la conduite de l’enquête judiciaire et la trop grande proximité entre le procureur de Paris et le pouvoir politique. Il réclame le dépaysement du dossier.

Le Conseil constitutionnel se noie dans le formol

Par
Emmanuel Macron et Laurent Fabius. © Reuters Emmanuel Macron et Laurent Fabius. © Reuters

Le maire de Bordeaux Alain Juppé, l’ex-ministre Jacques Mézard et le sénateur LR François Pillet feront bientôt leur entrée au Conseil constitutionnel. La nomination du mentor d’Édouard Philippe, condamné en 2004 dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris, et celle d’un ancien membre du gouvernement en disent long sur la façon dont Emmanuel Macron envisage l’institution.

«Bébés sans bras»: l’embarras grandissant des autorités sanitaires

Par

Enfin ! Les autorités sanitaires sortent de leur silence pour assurer que l’enquête nationale sur l’affaire dite des « bébés sans bras » progresse. Pourtant, depuis plus de trois mois, aucune avancée significative ne s’est produite. Un « point d’étape » rendu public le 12 février ne fait que reprendre une feuille de route annoncée le 15 novembre dernier. Le comité scientifique ne se réunira pas avant mars.