A Bordeaux, La France insoumise voit la vie en jaune

Par
Jean-Luc Mélenchon lors de la Marche pour le climat, à Bordeaux, le 8 décembre. © Reuters Jean-Luc Mélenchon lors de la Marche pour le climat, à Bordeaux, le 8 décembre. © Reuters

Pour l’organisation de Jean-Luc Mélenchon, les « gilets jaunes » amorcent la révolution citoyenne appelée de ses vœux par l’ancien candidat à la présidentielle. Mais paradoxe : pour capitaliser sur le mouvement, il ne faut surtout pas tenter de le « récupérer ».

Dossiers

L’affaire Macron-Benalla

Par

L’affaire Benalla provoque la crise la plus grave de la présidence Macron. Une affaire où la privatisation de la sécurité présidentielle, avec ses dérives barbouzardes, dévoile la part d’ombre du monarchisme macronien. Retrouvez nos enquêtes, entretiens et partis pris.

Dans le Loiret, la députée LREM échoue à apaiser la colère

Par
Caroline Janvier, députée LREM du Loiret, avec des gilets jaunes, le 7 décembre 2018. © MJ Caroline Janvier, députée LREM du Loiret, avec des gilets jaunes, le 7 décembre 2018. © MJ

Alors que de violents heurts ont eu lieu à Paris le 8 décembre, la députée de La République en marche Caroline Janvier a tenté, dans sa circonscription du Loiret, de renouer le dialogue avec les « gilets jaunes » qui rejettent unanimement Emmanuel Macron. Le président de la République doit s’adresser aux Français en début de semaine.

A Marseille, deux travailleurs sociaux en garde à vue après avoir alerté sur des dysfonctionnements

Par et Samantha Rouchard (le Ravi)

Deux salariés de l’association Fouque, qui accueille des mineurs et jeunes majeurs placés à Marseille, se sont retrouvés en garde à vue le 12 septembre 2018 après avoir dénoncé des dysfonctionnements internes. 

Calais: colère contenue sur le littoral

Par Elisa Perrigueur

Près de 200 gilets jaunes ont bloqué les routes et une station essence autour de Calais. La mobilisation s’est déroulée pacifiquement. Parmi les personnes que nous avons rencontrées, certaines assurent qu’elles n’iront plus voter. Leur but : « La démission de Macron et plus de justice sociale. »

«Gilets jaunes» à Paris: «On est en train d’écrire l’Histoire»

La journée de mobilisation des gilets jaunes à Paris a commencé dans le calme, pour s’achever par des échauffourées et des manifestants éparpillés dans la capitale. La détermination des gilets jaunes reste intacte.

Climat: «Les gilets jaunes nous ont montré qu’on a besoin d’aller à la confrontation»

Par et

Des milliers de personnes ont marché pour le climat en France et ont appelé à converger avec les gilets jaunes. Pour elles et eux, pas d’écologie sans justice sociale. « Les classes précaires sont les plus touchées par le changement climatique », insiste une manifestante.

Sur les Champs, la stratégie du flashball

Par
Sur les Champs-Elysée, une unité mobile déployée par la préfecture. © Karl Laske Sur les Champs-Elysée, une unité mobile déployée par la préfecture. © Karl Laske

Sur les Champs-Élysées, les forces de police sont intervenues dès le matin pour disperser les gilets jaunes. Le changement de stratégie du ministre de l’intérieur a conduit les policiers à aller « au contact » des manifestants. Parmi les personnes touchées par des tirs de flashball, deux photographes.

Un drôle de procès pour le mur des cons

Par

Le procureur a requis la relaxe de Françoise Martres, ancienne présidente du Syndicat de la magistrature, jugée pendant quatre jours à Paris pour l’affaire du mur des cons.

«Acte 4»: retrouvez notre live

Les marcheurs pour le climat ont été rejoints par des «gilets jaunes», à Paris, le 8 décembre. © EP Les marcheurs pour le climat ont été rejoints par des «gilets jaunes», à Paris, le 8 décembre. © EP

Quatrième samedi de mobilisation pour les gilets jaunes. Selon le ministre de l’intérieur, 125 000 manifestants ont été décomptés à travers le pays. 1 385 personnes ont été interpellées en France, parmi lesquelles 974 ont été placées en garde à vue. Notre récit de la journée.

Aux prud’hommes, ce député macroniste qui ne paye pas son «collaborateur»

Par Daphné Gastaldi (We report)
Le député Bruno Bonnell est peu présent dans les débats parlementaires depuis le début du quinquennat. © Youtube / LREM Le député Bruno Bonnell est peu présent dans les débats parlementaires depuis le début du quinquennat. © Youtube / LREM

Aux prud’hommes de Lyon, un ancien collaborateur de Bruno Bonnell (LREM) a dénoncé vendredi des mois de travail dissimulé. Le député conteste et déplore l’opportunisme d’un militant. Cette affaire, inhabituelle, démontre le flou qui entoure le statut des collaborateurs parlementaires.