Violences sexistes et sexuelles

Violences sexuelles : non, les élus mis en cause ne sont pas « comme les autres »

Violences sexistes et sexuelles — Parti pris

Damien Abad à l’Assemblée nationale, le 15 novembre 2022. © Photo Romain Gaillard / REA
La majorité a octroyé la présidence du groupe d’amitié France-Liban à l’ancien ministre Damien Abad car il serait « un député comme les autres ». Comme pour le député LFI Adrien Quatennens, les partis politiques ne sont pas à la hauteur de #MeToo.

L’ex-directeur de l’Institut Montaigne condamné à un an de prison avec sursis

Violences sexistes et sexuelles — Chronique

Laurent Bigorgne, 52 ans, avait reconnu avoir plongé trois cristaux de MDMA dans la coupe de champagne d’une de ses collaboratrices. Jeudi, la justice a finalement estimé que son intention était de l’agresser sexuellement. Absent à l’audience, le prévenu a annoncé faire appel.

Une affaire de violences sexuelles sème la discorde dans une section CGT

Violences sexuelles : les syndicats aussi — Enquête

À Rouen, le dossier de possibles violences sexuelles commises au sein de la Gauche révolutionnaire rejaillit au sein du syndicat CGT Éduc’action 76. Plusieurs de ses membres viennent de démissionner pour s’opposer à la présence sur la liste aux élections professionnelles d’un cadre de la formation trotskiste.

Norman, Léo Grasset : YouTube songe à sanctionner les vidéastes accusés de viol

Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond

Captures d’écran de la chaîne YouTube de Léo Grasset, « DirtyBiology ».
Après l’ouverture d’enquêtes préliminaires visant les deux célèbres créateurs de contenus pour des faits présumés de viol, YouTube n’exclut pas de « prendre des mesures » pour sanctionner des comportements qui auraient eu cours en dehors de la plateforme.

L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs

Violences sexistes et sexuelles

Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  

Violences sexuelles : ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent

#MusicToo : l’industrie musicale auscultée — Enquête

Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.

Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales

Violences sexistes et sexuelles

Au terme d’une soirée rocambolesque, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par l’ensemble des oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.

Sexisme : la streameuse Ultia porte plainte pour cyberharcèlement

Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond — Entretien

La joueuse en ligne est régulièrement victime de campagnes de harcèlement sur les réseaux sociaux et les plateformes de diffusion, depuis qu’elle a dénoncé les propos sexistes d’un streamer. Elle en témoigne dans un entretien vidéo.

Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête préliminaire pour viol

Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond — Enquête

Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».

Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence

Violences sexistes et sexuelles — Parti pris

Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.

Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »

Violences sexistes et sexuelles — Entretien

Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.

Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo

Violences sexistes et sexuelles — Analyse

Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.

Violences sexuelles, management : chez l’assureur des militaires, deux rapports accablent la direction

Violences sexistes et sexuelles — Enquête

Deux audits, menés par deux cabinets distincts, mettent en cause le patron de l’AGPM, général à la retraite, accusé de « propos et comportements inappropriés à connotation sexuelle ». La direction serait aussi responsable d’une grande souffrance au travail. Elle dément en bloc.

La manifestation #NousToutes à Paris critique le gouvernement, et LFI

Violences sexistes et sexuelles — Reportage

À l’appel du collectif féministe #NousToutes, des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France pour dénoncer les insuffisances du gouvernement en matière de lutte contre les violences de genre.

« Chaque moment phare de résistance des femmes se traduit par un pic de violences »

Violences sexistes et sexuelles — Entretien

Cinq ans après #MeToo et à la veille de la journée nationale de mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles, l’historienne Christelle Taraud décortique les causes des féminicides en France et partout dans le monde, ce « crime de propriétaire ». 

Prise en charge des auteurs de violences sexuelles : le retard français

Violences sexistes et sexuelles — Enquête

Depuis 2020, trente structures de prise en charge des auteurs de violences conjugales sont expérimentées sur le territoire, non sans susciter des polémiques. Au Québec et en Belgique, elles existent depuis des décennies, avec un impact documenté sur la baisse de la récidive.