Economie: le gouvernement durcit sa ligne conservatrice

Par

Dans son intervention télévisée, Emmanuel Macron a confirmé vouloir poursuivre, coûte que coûte, sa politique néolibérale une fois la crise sanitaire passée. Une stratégie dangereuse et à contre-courant.

Dossiers

Chômage et formation, le grand bouleversement

Par

Contrôle des chômeurs, reprise en main de l’Unedic, monétisation du compte professionnel de formation, nouvelles règles pour l’alternance… Avec sa loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, le gouvernement a imposé des changements profonds au modèle social français.

BlackRock rattrapé par ses conflits d’intérêts en Europe

Par
 © Hannes Breustedt / DPA -Picture-Alliance © Hannes Breustedt / DPA -Picture-Alliance

Dans un avis très sévère, la Médiatrice européenne Emily O’Reilly dénonce l’attribution d’un contrat de conseil au premier gestionnaire d’actifs par la Commission européenne. BlackRock « a manifestement un intérêt sur le développement de la future réglementation européenne qui aura un impact sur elle-même et sur ses clients ».

Natixis, la banque de toutes les dérives

Par
graf-remu

Après avoir accumulé des pertes, l’ex-directeur général de la banque, François Riahi, est parti avec un chèque de 4,1 millions d’euros. Son successeur, Nicolas Namias, est l’un des symboles de la colonisation des sommets de l’État par la finance : il a été conseiller à Matignon et porte une lourde responsabilité dans l’échec de la réforme bancaire voulue par Hollande.

Suez-Veolia: la guerre de tranchées

Par
Manifestation des salariés de Suez contre le rachat de Veolia le 23 septembre. © Eric Piermont / AFP Manifestation des salariés de Suez contre le rachat de Veolia le 23 septembre. © Eric Piermont / AFP

Les salariés de Suez emportent une première victoire. Veolia va être obligé par une décision de la cour d’appel de les informer et de lever le flou entourant son projet de prise de contrôle. Le temps devient un des facteurs clés dans cette bataille entre les deux groupes.

Commerce international: que peut faire Joe Biden?

Par
Joe Biden et Xi Jinping en décembre 2013 à Pékin. © Lintao Zhang / AFP Joe Biden et Xi Jinping en décembre 2013 à Pékin. © Lintao Zhang / AFP

Après quatre ans de présidence Trump, Joe Biden va hériter d’une situation dévastée : guerre commerciale avec la Chine, relations au plus bas avec les pays alliés, institutions internationales paralysées. Mais contrairement aux attentes de certains, le multilatéralisme d’avant ne reviendra pas.

Le «consensus de Paris», nouveau concept creux du macronisme

Par

Emmanuel Macron défend l’idée d’un nouveau consensus dit de Paris pour rénover le capitalisme. Mais la France n’est, semble-t-il, pas concernée par cette doctrine.

Pantouflage: Bruno Le Maire veut une enquête sur un ex-directeur de Bercy

Par
David Azéma. © capture d'écran Bfm Business David Azéma. © capture d'écran Bfm Business

Ancien patron de l’Agence des participations de l’État, David Azéma a obtenu en 2014 un avis favorable de la commission de déontologie pour rejoindre la banque Merrill Lynch, mais il avait omis de signaler que l'établissement avait été sélectionné le même mois pour la privatisation de GDF Suez. À la suite de nos révélations, Bruno Le Maire saisit la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

La Société générale accusée d’avoir aidé Axa à frauder le fisc

Par
 © AFP © AFP

L’assureur Axa a subi en 2019 un redressement fiscal de plusieurs dizaines de millions d’euros au sujet d’un montage au Luxembourg élaboré avec la Société générale. Malgré le caractère jugé frauduleux de l’opération, la justice a-t-elle été saisie ? Axa dément toute irrégularité.

Europe: l’illusion d’un «retour à la normale», après le Covid

Par
Christine Lagarde, le 16 octobre 2020. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Christine Lagarde, le 16 octobre 2020. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Alors que l’Europe est menacée d’une deuxième récession en moins de six mois, les responsables européens continuent de sous-estimer la nature et l’ampleur du choc provoqué par la pandémie. Des pans entiers des économies européennes sont menacés. Mais aucune réponse politique ne se profile.

La Suisse face à la seconde vague: le choix de l’économie

Par

Face à une deuxième vague de coronavirus violente, la Confédération helvétique a d’abord fait le choix d’éviter un nouveau confinement national pour des raisons économiques. Car l’influence des milieux d’affaires et de la culture économique locale y est déterminante.