Autoroutes: l’omerta voulue par Macron battue en brèche

Par

Le Conseil d’État donne raison au militant écologiste Raymond Avrillier qui demandait communication de l’accord secret, récemment dévoilé par Mediapart, conclu en 2015 par Emmanuel Macron et Ségolène Royal, avec les sociétés concessionnaires des autoroutes.

Dossiers

Chômage et formation, le grand bouleversement

Par

Contrôle des chômeurs, reprise en main de l'Unedic, monétisation du compte professionnel de formation, nouvelles règles pour l'alternance... Avec sa loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, le gouvernement a imposé des changements profonds au modèle social français.

Après le grand débat, les manifestants attendent «des réponses»

Par et
 © D.I. © D.I.

Déterminés à ne pas se faire oublier par le pouvoir, les syndicats, hormis la CFDT, avaient appelé à défiler partout en France. Leurs troupes ont répondu à l'appel. Visés par une profonde réforme dans les mois à venir, les agents de la fonction publique étaient les plus mobilisés. Parmi eux, les enseignants étaient particulièrement remontés.

Airbus: quand le parquet de Toulouse traîne sur un dossier embarrassant

Par

En juin 2018, la société libanaise AD Venture a déposé plainte contre Airbus pour escroquerie à l’arbitrage et recel d’abus de biens sociaux auprès du procureur de la République de Toulouse. Depuis, le parquet traîne. Comme si le dossier s’était perdu dans le triangle des Bermudes. D’où vient cet embarras ?

Nouvelle offensive du gouvernement contre la liberté de l’information économique

Par

Un article de la loi Pacte supprimé par le Sénat, mais rétabli par la majorité à l’Assemblée, favorise un nouveau recul de l’information économique et financière en réduisant les obligations de publicité des comptes et bilans des PME. La confirmation d’un des axes forts de la politique gouvernementale.

Toulouse-Blagnac: la justice à l’assaut de la privatisation Macron

Par

Voulue par Emmanuel Macron en 2014, la privatisation de l’aéroport de Blagnac tourne au fiasco. Devant la cour administrative d’appel, le rapporteur public demande son annulation. Le tribunal de commerce est saisi d’une demande de placement sous séquestre des titres de l’acquéreur chinois.

Privatisation d’ADP: les arguments fallacieux du gouvernement

Par
Bruno Le Maire à l'Assemblée nationale. © LCP Bruno Le Maire à l'Assemblée nationale. © LCP

Plus le gouvernement essaie de défendre la privatisation d’Aéroports de Paris, plus il s’enferre. Alors que le projet est en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, le ministre des finances a publié un argumentaire pour éteindre les « dix idées fausses » qui circulent. Cette opération de com est si affligeante qu’elle mérite une réponse.

Les choix du gouvernement ont pesé sur le pouvoir d’achat

Par

La fragmentation de la baisse des cotisations et la hausse de la CSG et des taxes sur le carburant ont réduit le niveau de vie moyen des ménages français, selon l’Insee. Cette fragmentation, décidée pour financer la défiscalisation du capital, a été l’erreur majeure du début du quinquennat.

Aéroport de Toulouse: le rapporteur général demande l’annulation de la vente

Et si la vente de l’aéroport de Toulouse-Blagnac au chinois Casil était considérée comme nulle ? Lors de la séance de la cour d’appel administrative de Paris, lundi 11 mars, le rapporteur général a relevé de nombreux manques de respect des règles du cahier des charges.

Electricité: vers le transfert de la rente nucléaire publique au privé

Par
Centrale de Fessenheim. © Reuters Centrale de Fessenheim. © Reuters

Après les autoroutes, ADP, l’électricité. Contrairement aux promesses du gouvernement, le prix de l’électricité devrait augmenter et même dans des proportions considérables. Passant outre la loi, la commission de régulation de l’énergie a décidé de lancer le démantèlement du service public de l’électricité et d’EDF. Objectif : transférer la rente publique nucléaire vers le privé, au détriment des ménages et de l’économie. Même l’Autorité de la concurrence est contre.

La BCE face à ses limites

Par
 © Reuters © Reuters

Trois mois après avoir annoncé sa volonté de revenir à la normale, la BCE fait demi-tour : elle reprend une partie de sa politique monétaire accommodante pour contrer une conjoncture européenne qui se dégrade rapidement. Les banques et la zone euro ne se sont toujours pas remises de la crise. Elles risquent de ne pas être en état de faire face à une récession.