La BCE se rêve en chef d’orchestre de la transition écologique

Par
Christine Lagarde (BCE) et Ursula Von der Leyen (Commission européenne) le 13 février. © Nicolas Economou/ AFP Christine Lagarde (BCE) et Ursula Von der Leyen (Commission européenne) le 13 février. © Nicolas Economou/ AFP

À son arrivée à la Banque centrale européenne, Christine Lagarde s’est fixé une nouvelle mission : être un des acteurs dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais confier un tel rôle à l’institution monétaire ne revient-il pas à perpétuer le système financier existant pour que rien ne change ?

Dossiers

Chômage et formation, le grand bouleversement

Par

Contrôle des chômeurs, reprise en main de l'Unedic, monétisation du compte professionnel de formation, nouvelles règles pour l'alternance... Avec sa loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, le gouvernement a imposé des changements profonds au modèle social français.

Arkéa: les dirigeants rémunérés en toute illégalité

Par

Le PDG de la banque, Jean-Pierre Denis, et le directeur général (démissionnaire) Ronan Le Moal se sont partagé de 2010 à 2018 près de 8,2 millions d’euros de rémunérations variables, ce que la loi de 1947 portant statut de la coopération interdit.

Le Crédit mutuel Arkéa s’enfonce dans la crise

Par

Son numéro deux, Ronan Le Moal, a présenté ce jeudi sa démission. Le PDG, Jean-Pierre Denis, qui veut faire scission du Crédit mutuel, se retrouve seul, dans une banque en pleines turbulences.

En votant l’accord avec le Vietnam, le Parlement européen malmène déjà le «Green Deal»

Par
Des activistes vietnamiens à l'extérieur du Parlement européen, le 11 février. © LL Des activistes vietnamiens à l'extérieur du Parlement européen, le 11 février. © LL

Les eurodéputés ont validé mercredi, avec une large majorité, un traité de libre-échange négocié avec le Vietnam. Ils jettent ainsi le doute sur la crédibilité du « pacte vert » vanté par la nouvelle Commission européenne. Reportage à Strasbourg, où les élus français ont voté de manière dispersée.

Malgré le «Green Deal», l’Union traîne à en finir avec le gaz

Par

C’était un test pour l’avenir du « pacte vert » de la nouvelle Commission : les eurodéputés se sont prononcés (443 voix pour, 169 contre, 36 abstentions) en faveur d’une liste de projets énergétiques prioritaires, certains encore gaziers. Des élus dénoncent une « faute politique ».

Engie ou la parabole du macronisme appliqué au CAC 40

Par
Isabelle Kocher, ex-directrice générale d'Engie © Eric Piermont/ AFP Isabelle Kocher, ex-directrice générale d'Engie © Eric Piermont/ AFP

L’éviction d’Isabelle Kocher de la direction d’Engie n’est pas qu’une guerre des ego. Elle permet de masquer en partie la dérive financière et industrielle du groupe. Dix ans après sa création, il est au bord de l’explosion.

Réfléchir sur les nationalisations de 1981 pour construire une alternative au néolibéralisme

Par
François Mitterrand au siège du PS, rue de Solferino, le 11 mai 1981. © AFP François Mitterrand au siège du PS, rue de Solferino, le 11 mai 1981. © AFP

Dans son ouvrage Quand la gauche essayait encore, l’économiste François Morin raconte son expérience au cœur de la préparation des nationalisations du premier septennat de François Mitterrand. Il en tire des leçons utiles pour notre temps.

A la centrale de Nogent-sur-Seine: «Couper la production, l’idée s’installe dans les têtes»

Par
Devant la centrale de Nogent-sur-Seine. © D.I. Devant la centrale de Nogent-sur-Seine. © D.I.

Les salariés des 19 centrales nucléaires contestent le projet de réforme des retraites depuis le 5 décembre. Toujours mobilisés pour les journées nationales, ils réfléchissent à des moyens plus radicaux pour se faire entendre.

Un virus au cœur de la machine à exporter chinoise

Par
 © Reuters © Reuters

Le coronavirus plonge l’économie mondiale dans l’incertitude et met à nu les fragilités d’une organisation qui donne à la Chine une place dominante dans les chaînes de valeur et d’approvisionnement.

Emmanuel Macron reste un «Robin des Bois à l’envers»

Par
Emmanuel Macron à Varsovie le 4 février 2020. © AFP Emmanuel Macron à Varsovie le 4 février 2020. © AFP

L’OFCE a évalué les effets des politiques fiscales du gouvernement entre 2018 et 2020 et confirme que les plus aisés restent les grands gagnants et les plus pauvres, les grands perdants. Le budget 2020 amplifie le mouvement.