A Belfort, l’utime plan de General Electric déchire l’union syndicale

Par
Turbines à gaz fabriquées sur le site de GE à Belfort. © DR Turbines à gaz fabriquées sur le site de GE à Belfort. © DR

Négocier ou non ? Les salariés de GE Belfort votent ce lundi pour savoir s’ils acceptent ou non le plan présenté par la direction. Après cinq mois de mobilisations, l’unanimité s’est fracturée jeudi dernier. Contre 485 suppressions d’emplois au lieu de 792, GE leur demande de lourds sacrifices, sans pourtant assurer l’avenir du site.

Dossiers

Chômage et formation, le grand bouleversement

Par

Contrôle des chômeurs, reprise en main de l'Unedic, monétisation du compte professionnel de formation, nouvelles règles pour l'alternance... Avec sa loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, le gouvernement a imposé des changements profonds au modèle social français.

Le patron de Lazard vient à Paris pour régler le problème Pigasse

Par

Selon nos informations, le président de Lazard, Kenneth Jacobs, arrive ce dimanche à Paris et devrait y rester lundi et mardi pour régler l’affaire Matthieu Pigasse. À la suite de la révélation par Mediapart de la prochaine éviction du banquier d’affaires, le patron de l’établissement souhaite vraisemblablement régler le problème plus vite que prévu.

Des clients français piégés par le gérant de fortune belge Degroof Petercam

Par

Selon nos informations, le groupe belge, qui gère 63 milliards d’euros d’actifs, est soupçonnée de ne pas avoir satisfait à toutes ses obligations réglementaires. Du coup, toutes les transactions supérieures à 100 000 euros sont provisoirement gelées. Des clients français ont engagé des recours.

Malgré une condamnation, l’hyper d’Angers reste ouvert le dimanche après-midi

Par
 © Reuters/Eric Gaillard © Reuters/Eric Gaillard

Le tribunal de grande instance a condamné le sous-traitant qui fait travailler des salariés dans le Géant Casino le dimanche après 13 heures. Mais le groupe a d’ores et déjà annoncé qu’il ne changerait ses pratiques qu’à la marge.

En 2018, les inégalités et la pauvreté ont fortement augmenté en France

Par
Emmanuel Macron et Édouard Philippe le 8 mai 2019. © Reuters Emmanuel Macron et Édouard Philippe le 8 mai 2019. © Reuters

Selon l’Insee, l’indice de Gini qui mesure les inégalités devrait avoir connu en 2018 une progression inédite depuis 2011, tandis que le taux de pauvreté progresserait également. C’est le fruit direct de la politique économique et budgétaire du gouvernement.

Matthieu Pigasse en passe d’être évincé de la banque Lazard

Par

Selon nos informations, le patron de la banque d’affaires Kenneth Jacobs a demandé à Matthieu Pigasse (co-actionnaire du groupe Le Monde) de faire discrètement ses valises. Très lourdement endetté, il cherche à créer l’antenne parisienne d’un établissement financier américain.

L’Equateur est dans une impasse économique

Par
Manifestation de liesse à Quito après le retrait du décret 883. © Reuters Manifestation de liesse à Quito après le retrait du décret 883. © Reuters

Même si les révoltés de Quito ont réussi à faire céder le président Moreno sur la fin des subventions sur les produits pétroliers, l’Équateur est enfermé dans sa double logique de dépendance au pétrole et au dollar.

L’agonie du «ruissellement», fausse théorie et vraie politique de classe

Par

L’impôt sur la fortune est au cœur de la campagne démocrate aux États-Unis. Non sans raison, car tous les piliers de la pseudo-théorie du « ruissellement » s’effondrent désormais et dévoilent sa réalité crue : celle d’une politique de classe.

Le «Nobel d’économie» s’intéresse à la question sociale

Par

La Française Esther Duflo a reçu le « prix de sciences économiques de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel » avec l’Indien Abhijit Banerjee et l’économiste étasunien Michael Kremer. L’Académie suédoise a salué leur démarche dans la définition de politiques efficientes de lutte contre la pauvreté.

Economie: un faux Nobel, avec un vrai impact

Par

Lundi 14 octobre, le cinquantième prix de sciences économiques de la Banque de Suède en l’honneur d’Alfred Nobel sera décerné. Couramment appelée « prix Nobel d’économie », cette récompense donne la tendance de la pensée dominante. Mais son prestige va bien au-delà.