Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables

Par Leïla Miñano avec Benoit Drevet (Investigate Europe)
Dans une résidence Orpea du centre de la France, en 2020. © Photo Jérémie Fulleringer/ La Montagne/PhotoPQR/MaxPPP Dans une résidence Orpea du centre de la France, en 2020. © Photo Jérémie Fulleringer/ La Montagne/PhotoPQR/MaxPPP

D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».

Dossiers

Energies, monnaies, inflation : les chaos de l’après-Covid

Par

Personne n’avait imaginé qu’à la sortie de la crise sanitaire, l’économie mondiale se trouverait plongée dans un tel chaos. La mécanique des échanges s’est totalement grippée. Ruptures de stocks et goulots d’étranglement sont apparus tout au long des chaînes d’approvisionnement. Les prix s’enflamment, à commencer par ceux de l’énergie. La crainte de l’inflation resurgit, rejaillissant jusqu’aux politiques monétaires.

L’innovation, potion magique de l’économie française

Par

Lundi 17 janvier 2022, Emmanuel Macron saluait la 25e « licorne » française, ces entreprises valorisées en Bourse un milliard de dollars au moins. L’innovation, c’est l’obsession du pouvoir, la recette miracle, capable de sauver la planète et le capitalisme. Mais elle remplit surtout la fonction de sauvegarder l’ordre néolibéral. Un article du numéro 19 de la « Revue du crieur ».

Le ministère du travail abuse de la précarité pour ses propres salariés

Par
Rencontre entre Elisabeth Borne et les partenaires sociaux au ministère du travail, en septembre 2021. © Photo Eric Tschaen/REA Rencontre entre Elisabeth Borne et les partenaires sociaux au ministère du travail, en septembre 2021. © Photo Eric Tschaen/REA

Plusieurs agents contractuels n’ont récemment pas été payés comme ils l’auraient dû. La CGT dénonce l’augmentation de la précarité au sein de l’institution censée veiller à la bonne application du droit du travail, et lutter contre l’explosion des contrats courts.

Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières

Par
Depuis 2017, la firme pétrolière Shell pratique le "wokewashing" pour communiquer sur le fait qu'elle est une entreprise inclusive. © Shell.com Depuis 2017, la firme pétrolière Shell pratique le "wokewashing" pour communiquer sur le fait qu'elle est une entreprise inclusive. © Shell.com

La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.

TotalEnergies et Chevron se retirent de la Birmanie

Par

Le groupe américain d’hydrocarbures Chevron et le géant français TotalEnergies ont annoncé vendredi leur retrait de Birmanie près d’un an après le coup d’État militaire. Les organisations de défense des droits humains avaient appelé les deux groupes à prendre une telle décision en raison des atteintes aux droits humains commis par la junte.

Médias : la commission d’enquête ménage aussi Bernard Arnault

Par
Bernard Arnault au Sénat, le 20 janvier 2022. © Photo Geoffroy Van Der Hasselt/AFP Bernard Arnault au Sénat, le 20 janvier 2022. © Photo Geoffroy Van Der Hasselt/AFP

L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.

Une enquête pour « tentative de trafic d’influence » enflamme le monde des VTC

Par
Markus Villig, le fondateur estonien de Bolt, à Paris le 15 septembre 2021. © Eric Piermont / AFP Markus Villig, le fondateur estonien de Bolt, à Paris le 15 septembre 2021. © Eric Piermont / AFP

L’ancien responsable d’une association de chauffeurs accuse l’application Bolt d’avoir proposé un soutien financier à ses ex-amis. L’entreprise dément, tout comme celui qui est censé avoir reçu la proposition. Un épisode révélateur de la tension à l’approche des premières élections du secteur.

 

Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce

Par
Vincent Bolloré, lors de son audition. Vincent Bolloré, lors de son audition.

Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.

Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle

Par
Enseigne de notaire sur les Champs Elysees, à Paris. © Hans Lucas Riccardo Milani / Hans Lucas via AFP Enseigne de notaire sur les Champs Elysees, à Paris. © Hans Lucas Riccardo Milani / Hans Lucas via AFP

Alors que la rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois, à l'image d'Éric Ciotti, un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.

Industrie française : l’attractivité de la rente

Par
Emmanuel Macron à l’usine BASF de Chalampé, le 17 janvier. © Photo Benoit Tessier / Pool / AFP Emmanuel Macron à l’usine BASF de Chalampé, le 17 janvier. © Photo Benoit Tessier / Pool / AFP

Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.