Commerce: Macron désormais opposé à l’accord avec le Mercosur

Par et
Le 21 août 2019. © Reuters via la Nasa Le 21 août 2019. © Reuters via la Nasa

À la veille du G7 de Biarritz, Emmanuel Macron a menacé, vendredi 23 août, de bloquer l’accord commercial avec le Mercosur, dans l’espoir de faire pression sur le président du Brésil, Jair Bolsonaro. Le même texte qu’il défendait sans détour en juin dernier.

Dossiers

Chômage et formation, le grand bouleversement

Par

Contrôle des chômeurs, reprise en main de l'Unedic, monétisation du compte professionnel de formation, nouvelles règles pour l'alternance... Avec sa loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, le gouvernement a imposé des changements profonds au modèle social français.

Le G7, opération de communication et usine Potemkine de la coopération internationale

Par

Il est tellement certain que le G7 de Biarritz sera une rencontre inutile qu’on se passera, cette fois, de communiqué. Reliques des années 1970, ces sommets ne sont plus que des opérations de communication et Emmanuel Macron espère bien en profiter.

La fronde contre les plateformes gagne YouTube

Par
Le youtubeur allemand Jörg Sprave dans une de ses récentes vidéos. © DR Le youtubeur allemand Jörg Sprave dans une de ses récentes vidéos. © DR

Fondateur en 2018 d’un groupe de « youtubeurs » opposés aux pratiques opaques de la plateforme qui assure leurs revenus, Jörg Sprave s’est associé au puissant syndicat allemand IG Metall pour porter leurs revendications. La filiale de Google a accepté vendredi de les rencontrer.

En refusant de profiter des taux bas, le gouvernement laisse passer une occasion historique

Par

Malgré la baisse des taux, Gérald Darmanin a annoncé que la France continuerait à réduire son déficit. Le gouvernement renonce ainsi à se donner les moyens de relever les défis écologiques et sociaux. Au profit d’une stratégie douteuse et d’un sérieux de façade.

A quoi sert encore le taux de chômage?

Par

Le gouvernement s’est accordé un vibrant satisfecit après les annonces de la baisse du taux de chômage. Pourtant, ce taux semble être un instrument de plus en plus contestable pour mesurer la réalité économique et sociale.

Malgré le risque de récession, l’Allemagne n’est toujours pas prête à relancer son économie

Par
Angela Merkel et son ministre des finances Olaf Scholz. © Reuters Angela Merkel et son ministre des finances Olaf Scholz. © Reuters

Le risque de récession se précise outre-Rhin. L’avance technologique acquise dans les années 1990 s’est réduite, avec pour effet de diminuer le volume des exportations. Y compris dans les milieux patronaux, la demande d’investissements publics massifs se fait entendre. Mais le gouvernement reste attaché à sa politique d’équilibre budgétaire.

Le Nutella, pâte très politique

Par Michel Henry
Matteo Salvini dégustant une tartine de Nutella. © Capture d'écran Twitter Matteo Salvini dégustant une tartine de Nutella. © Capture d'écran Twitter

S’attaquer à la célèbre pâte à tartiner comporte des risques : en 2015, Ségolène Royal l’a appris à ses dépens. Et Matteo Salvini n’hésite pas à utiliser le Nutella afin de vendre son image d’« homme du peuple anti-élite ».

Economie: la guerre des idées

Par

La pensée dominante des sciences économiques pensait avoir atteint la « fin de l’histoire » avant la crise de 2008 en réalisant une synthèse entre les deux grandes écoles concurrentes depuis les années 1930, la keynésienne et la néoclassique. La crise financière a montré combien cette impression était fausse. Une enquête parue dans le n° 13 de la Revue du Crieur, disponible en librairies et Relay.

Le groupe Bolloré pourrait être évincé du port de Douala

Par

Au Cameroun, l’entreprise publique qui gère le port de Douala est en conflit avec le groupe Bolloré et son associé danois Maersk. En jeu : plusieurs dizaines de millions d’euros et le contrôle du terminal à conteneurs du port.

Economie, marchés, monnaies: ce mois d’août où le monde change sous nos yeux

Par
Donald Trump et Xi Jinping à Pékin en novembre 2017. © Reuters Donald Trump et Xi Jinping à Pékin en novembre 2017. © Reuters

Escalade des tensions entre les États-Unis et la Chine, ralentissement économique mondial, monnaies, marchés financiers… : depuis le début du mois, les craquements du monde deviennent assourdissants. Ces événements qui se succèdent pourraient amener à une nouvelle crise. Récit de ces jours où l’ordre ancien se décompose en accéléré.