La croissance française tient le cap, mais reste fragile

Par
Un terminal du port du Havre, centre névralgique du commerce extérieur français. © Reuters Un terminal du port du Havre, centre névralgique du commerce extérieur français. © Reuters

Le PIB français a progressé de 0,5 % au deuxième trimestre 2017, soit le même rythme que les deux derniers trimestres. Une amélioration qui tient avant tout à la hausse des exportations, mais qui ne valide pas la capacité du pays à résister à l'austérité programmée par le gouvernement.

A Amiens, l'espoir d'une reprise pour Whirlpool

Par
 © D.I. © D.I.

Au cœur de l'été, un entrepreneur local a annoncé qu'il avait trouvé un accord avec Whirlpool pour reprendre l'usine de sèche-linge qui fermera en juin prochain. Les 290 salariés et les centaines d'intérimaires et de sous-traitants concernés n'en savent pas beaucoup plus, mais espèrent.

Un avionneur pris dans les turbulences industrielles

Par et

Airbus a les plus grandes difficultés à faire face à tous ses développements lancés depuis dix ans. Le programme de l'A380 est plus que jamais menacé, celui de l'A400M est mal en point. Engagé dans une folle course aux commandes, sa rentabilité se dégrade mais les actionnaires n'en voient rien.

L'imperator Enders crée le malaise

Par et

En cinq ans de présidence, Tom Enders a profondément remanié le groupe aéronautique et concentré tous les pouvoirs, affaiblissant son numéro deux, Fabrice Brégier. Les cadres français dénoncent la baisse des budgets de recherche et l'emprise croissante des Allemands.

Le gigantesque scandale de corruption qui menace Airbus

Par et
megabloc-airbus

L'enquête judiciaire franco-britannique pour corruption visant Airbus porte sur des centaines de millions d'euros de commissions occultes présumées. Révélations sur un système qui a prospéré pendant quinze ans, et qui menace aujourd'hui les plus hauts dirigeants du groupe aéronautique européen.

Saint-Nazaire: une nationalisation temporaire en trompe-l'œil

Par
Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances, à Saint-Nazaire, le 31 mai 2017. © Reuters Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances, à Saint-Nazaire, le 31 mai 2017. © Reuters

L'État va exercer son droit de préemption pour prendre le contrôle de STX France, qui exploite les chantiers navals de Saint-Nazaire. Une décision « temporaire » qui ne change pas fondamentalement la politique libérale du gouvernement. 

Natixis: les dessous peu glorieux d'une sanction historique

Par

L’Autorité des marchés financiers a infligé à Natixis Asset Management (groupe BPCE) une sanction historique de 35 millions d’euros, pour des irrégularités révélées par Mediapart. Dans cette décision se lisent les dysfonctionnements de la banque mais aussi de la réglementation française ou de la presse.

L'étrange soutien appuyé du FMI à Macron

Par
Bruno Le Maire, ministre français de l'économie et des finances et Christine Lagarde, directrice générale du FMI © Reuters Bruno Le Maire, ministre français de l'économie et des finances et Christine Lagarde, directrice générale du FMI © Reuters

Le FMI a tressé des louanges à la politique du gouvernement français le 17 juillet dernier, à la grande satisfaction des deux locataires de Bercy. Mais ces conclusions s'opposent complètement avec les analyses passées de l'institution. 

Logement: faut-il brûler les APL?

Par

La baisse des aides personnelles au logement de 5 euros au 1er octobre a relancé la polémique sur l'efficacité de ces aides. Leurs contempteurs les trouvent inflationnistes et inefficaces. Mais les APL n'ont pas que des défauts et les réduire sans politique alternative relève de l'inconscience. 

ISF vs APL: cadeaux pour les ultra-riches, ponctions sur les plus pauvres

Par

L’Aide personnalisée au logement va baisser de 5 euros par mois dès le 1er octobre, suscitant une indignation d'autant plus forte, que le gouvernement multiplie les cadeaux fiscaux aux plus grandes fortunes.