A Berlin, Macron se pose en «pragmatique» pour amadouer Merkel

Par Ludovic Lamant
Angela Merkel et Emmanuel Macron lundi 15 mai à Berlin © Fabrizio Bensch / Reuters. Angela Merkel et Emmanuel Macron lundi 15 mai à Berlin © Fabrizio Bensch / Reuters.

Le chef de l’État a exposé, lors de sa première visite officielle à Berlin lundi soir, sa méthode pour « refonder » l’Europe : réformes structurelles contre plan d'investissement. Mais il bute sur une difficulté : la solidarité budgétaire au sein de la zone euro reste un sujet tabou en Allemagne.

Thomas Porcher: «Les réformes de Macron menacent de faire entrer la France dans un jeu mortifère»

Par Romaric Godin
Emmanuel Macron au Louvre, dimanche 7 mai © Reuters Emmanuel Macron au Louvre, dimanche 7 mai © Reuters

L’économiste Thomas Porcher, coauteur d’un ouvrage critique sur le programme d’Emmanuel Macron, revient sur la logique de la politique économique du nouveau président. Selon lui, cette politique est inadaptée aux défis de l’économie française.

Cité du cinéma: l’ancien directeur de la CDC plaide l’impunité

Par martine orange

Actuellement président d’Aéroports de Paris, Augustin de Romanet a été traduit le 12 mai devant la Cour de discipline budgétaire et financière pour son rôle, en tant que directeur de la Caisse des dépôts, dans l’affaire de la Cité du cinéma. Son avocat plaide l’incompétence de la Cour. Augustin de Romanet est déjà assuré de l’impunité, François Hollande l’ayant nommé le 9 mai par décret, en un dernier geste, responsable de Chambord. Récit de l’audience.

Chauffeurs VTC et livreurs à vélo bientôt un peu mieux traités

Par Dan Israel

À partir du 1er janvier, les indépendants travaillant grâce aux plateformes numériques pourront leur demander de rembourser les cotisations qu’ils payent pour se protéger des accidents du travail. Un premier pas timide vers une protection sociale digne de nom. Mais les principaux concernés sont plus que méfiants.

«Le Destin de l’Occident»: une réponse libérale au populisme

Par Philippe Riès

Le livre de Bill Emmott recoupe les enjeux électoraux aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en France. Pas d’ouverture sans égalité des droits et des chances.

Dans le commerce de l’habillement, la casse sociale continue en silence

Par Manuel Jardinaud
Mobilisation des salariés de Tati après le placement de l'enseigne en redressement judiciaire le 4 mai 2017. © NVO Mobilisation des salariés de Tati après le placement de l'enseigne en redressement judiciaire le 4 mai 2017. © NVO

Les plans sociaux dans le commerce de vêtements et de chaussures ont, depuis fin 2015, détruit au moins 3 000 emplois. Ce naufrage social, qui s’éparpille sur l’ensemble du territoire, pourrait bientôt concerner la mythique enseigne Tati, aujourd’hui en cessation de paiement. Le chausseur André, et ses 780 salariés, attend un potentiel nouveau propriétaire, tout comme Naf-Naf et Kookaï.

Vivendi-Havas: Bolloré lance une concentration sans bornes dans la communication

Par martine orange

Principal actionnaire d’Havas et de Vivendi, Vincent Bolloré a décidé de faire racheter le premier par le second. Ce rapprochement d’un groupe de publicité et d’un groupe de communication poursuit la construction d’un géant des médias et de la communication, qui représente une intégration verticale sans équivalent dans le monde. Et surtout une nouvelle menace pour les libertés.

Laurent Davezies: la politique et les territoires

Par Sophie Dufau
Vidéo dans l'article Vidéo dans l'article

Quels facteurs font qu'un territoire décline ? Et comment y remédier ? Entretien vidéo avec Laurent Davezies, économiste et professeur au CNAM.

La BCE pressée de revenir à une politique monétaire «normale»

Par martine orange
Mario Draghi, patron de la BCE, le 27 avril à Francfort (Allemagne). © Reuters Mario Draghi, patron de la BCE, le 27 avril à Francfort (Allemagne). © Reuters

Passé le risque de l’élection française, les adversaires de la politique actuelle de la Banque centrale européenne ont redonné de la voix. Il n’y a plus de raison, selon eux, de maintenir une politique non conventionnelle de taux zéro.

Zone euro: le chômage «caché», un défi pour la BCE

Par Romaric Godin
Une agence pour l'emploi à Eichstätt (Bavière, Allemagne) © Reuters Une agence pour l'emploi à Eichstätt (Bavière, Allemagne) © Reuters

La BCE s’est interrogée sur les raisons de la faible croissance salariale en zone euro. Pour elle, le marché de l’emploi est plus préoccupant que ce que les chiffres du chômage laissent penser, notamment en raison du sous-emploi.