France Télévisions: la nouvelle affaire Minc

Par

Alain Minc avait déjà créé la polémique lors de la réforme de FranceTélévisions en 2008: on a beaucoup dit à l'époque que c'est lui qui avait soufflél'idée au chef de l'Etat de la suppression de lapublicité sur les chaînes publiques. Une autre polémique risque de naître : selon des informationsconfidentielles recueillies par Mediapart, le même Alain Minc joue, auprofit de l'un de ses clients, le producteur de télévision Stéphane Courbit, un rôle clef dans lesnégociations sur la privatisation de la régie publicitaire de FranceTélévisions. Sur ses conseils, Stéphane Courbit s'est rapproché de Publicis, pour faire une offre d'achat commune.

Freebox: 26 euros d'électricité par an en mode veille (Les numériques)

Par

Amiante: première mise en examen d'un industriel (L'Express)

Par

Le livre qui dynamite les idées reçues sur le travail

Par

Dans La France du travail, des chercheurs de l'Ires, institut proche des syndicats, s'en prennent à quelques quasi-évidences ancrées dans les esprits. Un exercice salutaire de démolition : les auteurs réhabilitent par exemple la réduction du temps de travail et dessinent une sortie de crise marquée par une montée des précarités, loin des messages lénifiants. Entretien avec trois des auteurs, Florence Lefresne, Pierre Concialdi et Michel Husson.

Le nouveau film de Michael Moore passé au crible (L'Expansion)

Par

EDF: Henri Proglio, un patron en or

Par
Anne Lauvergeon, François Fillon, Christine Lagarde, Henri Proglio (à droite) sur le chantier de l'EPR à Flamanville (Manche) © Reuters Anne Lauvergeon, François Fillon, Christine Lagarde, Henri Proglio (à droite) sur le chantier de l'EPR à Flamanville (Manche) © Reuters
Parce que Nicolas Sarkozy s'y est engagé auprès de Henri Proglio, le gouvernement multiplie les déclarations pour justifier la rémunération du nouveau président d'EDF: 1,6 million d'euros, autant que ce qu'il touchait à Veolia. Cette décision marque une rupture: le public reprend de plus en plus à son compte les plus mauvaises pratiques du privé. Parti pris

Quand Vivendi joue la justice française contre la justice américaine

Par

Les avocats de Vivendi et ceux de deux actionnaires minoritaires et de l'ADAM se sont retrouvés mercredi devant le tribunal de Paris. Le groupe demande que les actionnaires français ne puissent pas être partie prenante de la class action intentée contre lui à New York. Les erreurs et les faux pas juridiques commis par Vivendi dans ce dossier risquent de créer un précédent préjudiciable pour l'ensemble du CAC 40. Jugement le 13 janvier.

Pôle emploi: tour de France d'une fusion ratée

Par
Pôle emploi a publié, jeudi 26 novembre, le nombre de demandeurs d'emploi pour le mois d'octobre. Il est en hausse de 2% par rapport à septembre soit 54.000 personnes de plus pour un total de 2.627.000 chômeurs de catégorie A (sans aucun emploi). Christian Charpy, le patron de Pôle emploi l'avait laissé entendre. Le gouvernement promet des «mois difficiles». Les cajoleries du chef de l'Etat en début de semaine n'y ont rien changé: partout en France, le service public de l'emploi, en pleine réorganisation, est au bord de la crise de nerfs. Paroles de terrain.

Copenhague: que vaut la diplomatie climatique française ?

Par

Le planélaboré par Jean-Louis Borloo pour sortir de l'impasse actuelledes négociations climatiques s'intitule «un projet pour le monde». Mais lereste du monde s'intéresse-t-il à la proposition française? A dix jours du début du sommet de Copenhague, Nicolas Sarkozy et son ministre se lancent dans une tournée mondiale, mais il n'est pas sûrque cela suffise pour que Paris entraîne la diplomatie climatique internationale.

54% des internautes français prêts à payer pour l'information en ligne (Boston Consulting)

Par