Chômage

Assurance-chômage : les fourberies du gouvernement pour baisser les droits

Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs — Parti pris

Olivier Dussopt, ministre du travail, lors de la conférence de presse pour présenter la réforme de l'assurance-chômage, à Paris, le 21 novembre 2022. © Eric Tschaen / REA
Le ministère du travail a présenté le contenu de son futur décret visant à moduler les règles d’assurance-chômage selon le contexte économique. Dès le 1er février 2023, la durée des droits sera diminuée d’un quart. Sous prétexte d’adapter les règles à la conjoncture, le gouvernement continue de démolir les droits au chômage.

Assurance-chômage : le gouvernement a le feu vert pour baisser la durée des droits

Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs — Analyse

Le Parlement a définitivement adopté la loi Travail 2 ouvrant la voie à une modulation des droits des chômeurs selon la conjoncture et barrant l’accès à l’indemnisation en cas d’abandon de poste ou de refus de CDI. Un an après la première réforme de l’assurance-chômage, le gouvernement entend taper encore plus fort sur les chômeurs.

Chômeurs : l’Assemblée valide à l’aveugle une nouvelle baisse des droits

Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs

Le projet de loi ouvrant la voie à une nouvelle réforme de l’assurance-chômage a été adopté mardi par l’Assemblée nationale. Le gouvernement s’apprête à durcir encore les règles, sans avoir démontré l’utilité de son projet ni même présenté les effets de sa première réforme.

Assurance-chômage : « Rien ne démontre que durcir les règles soit efficace »

Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs — Entretien

Bruno Coquet, docteur en économie, expert des politiques publiques. © DR
L’Assemblée nationale a adopté l’article de loi permettant au gouvernement de décider des nouvelles règles d’indemnisation chômage et d’instaurer une modulation des allocations selon la conjoncture économique. Sur le fond comme dans la méthode, Bruno Coquet, expert des politiques publiques, décrit une « impression bizarre d’improvisation ».

Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation

Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs

Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.

Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs

Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs

La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.

Chômage : une nouvelle loi pour taper sur les précaires ?

À l’air libre

Le gouvernement veut à nouveau réformer l’assurance-chômage. Et il veut aller vite. Est-ce une loi contre les précaires ? Débat dans notre émission « À l’air libre » entre deux députés, Marc Ferracci (Renaissance) et Hadrien Clouet (Nupes-LFI).

Baisse du chômage : le chiffre qui met à mal la communication du gouvernement

Chômage

Depuis le début de l’année, 48 % de la baisse des chômeurs de catégorie A, sur laquelle le gouvernement se répand, s’explique par un simple changement de classification de Pôle emploi.

France Travail : guichet unique, questions multiples

Chômage

La proposition d’Emmanuel Macron de fusionner Pôle emploi et tous les organismes chargés de l’insertion n’a pas encore été vraiment détaillée concrètement. Mais elle ouvrirait la voie à un bouleversement du rapport aux demandeurs d’emploi, et à bien d’autres allocataires des minima sociaux.

Une enquête confirme que le chômage abîme les corps et les têtes

Chômage

Quatre associations ont interrogé 977 personnes en recherche d’emploi à propos des conséquences de leur situation sur leur santé. Les résultats sont clairs : ne pas avoir de travail dégrade la santé, y compris psychique, et pousse à renoncer aux soins.

Assurance-chômage: les allocations baisseront dès cet été

Chômage et formation, le grand bouleversement

Une partie de la réforme de l’assurance-chômage entrera en vigueur le 1er juillet 2021. La baisse des allocations est bel et bien la priorité du gouvernement. C’est la première mesure qui sera appliquée.

La réforme de l’assurance-chômage donne la priorité à la baisse des allocations

Chômage et formation, le grand bouleversement

Le gouvernement n’a pas dit son dernier mot sur la réforme d’assurance-chômage. Une nouvelle règle de calcul des allocations se profile pour l’été prochain. Elle entraînera des baisses non négligeables. La taxation des entreprises abusant des contrats courts, elle, attendra.

Le chômage à son plus haut historique, la spirale récessive menace

Avec le Covid-19, la crise sociale

Les chiffres d’avril sont cataclysmiques : 209 000 personnes de plus se sont inscrites à Pôle emploi en un mois, et le chômage n'a jamais été aussi haut en France. Désormais, le risque est que les destructions d’emplois conduisent à une crise durable.

Crise économique: «Sans plan d’action, Pôle emploi ira dans le mur» 

Avec le Covid-19, la crise sociale

Les agences Pôle emploi reprennent progressivement leurs activités le lundi 18 mai. Si la direction générale a planché sur les conditions sanitaires, elle n’a pour le moment rien communiqué sur le probable déferlement de nouveaux chômeurs. Au grand dam de conseillers qui craignent d’être débordés.

Covid-19: Pôle emploi rassure les chômeurs mais pas ses agents

Chômage

La crise sanitaire a obligé l’établissement à réorganiser, dans l’urgence, ses services et missions. Pendant plusieurs jours, informations contradictoires et parcellaires ont déboussolé les agents et leur hiérarchie. La fermeture des agences au public a finalement été ordonnée lundi.

Réforme de l’assurance-chômage: des éléments de langage en attendant le carnage

Chômage

La deuxième vague de la réforme de l’assurance-chômage qui devait entrer en vigueur le 1er avril a été repoussée au 1er septembre. Mediapart a eu accès aux éléments de langage.