Cet article n’a pas été écrit avec un smartphone

Par
Une jeune femme montre à son amie une conversation WhatsApp (Genève, 2015). © © Nicolas Nova / MetisPresses Une jeune femme montre à son amie une conversation WhatsApp (Genève, 2015). © © Nicolas Nova / MetisPresses

Les téléphones mobiles d’aujourd’hui font converger une somme de fonctions jamais vue dans l’histoire des technologies, dont la lecture des nouvelles, et parfois même leur écriture. Mais pas la rédaction de cette chronique de l’ouvrage remarquable que Nicolas Nova leur consacre.

Dossiers

#MeToo, un an après

Par

Un an après l'afflux mondial de témoignages avec les mots dièse #MeToo et #BalanceTonPorc, de nombreuses réticences s'affirment, notamment en France, pour minimiser l'ampleur des violences sexuelles et sexistes. Elles sont pourtant endémiques, à tous les étages de la société.

«Une république lumineuse» brise le mythe de l’innocence enfantine

Par Melina Balcázar (En attendant Nadeau)

Une bande d’enfants sème la terreur dans une ville tropicale. Dans son nouveau roman, Andrés Barba fait de l’enfance une puissance de subversion politique et littéraire : « L’enfance est plus puissante que la fiction », prévient l’écrivain espagnol.

Versailles: le palais de la République des copains

Par Antoine Pecqueur
Vue aérienne du château de Versailles en 2013. © DR Vue aérienne du château de Versailles en 2013. © DR

L’affaire Carlos Ghosn a révélé au grand jour les dérives du mécénat au château de Versailles. Contreparties à usage privé, provenance douteuse des fonds… Le fonctionnement même du Château est mis en doute, au moment où il est prêt à tout pour augmenter ses ressources de billetterie. Une enquête de La Revue du Crieur, dont le no 16 sort le 2 juillet.

Les interprètes et traducteurs crient casse-langue

Par
cabinesallexviii

En France, 15 000 interprètes et traducteurs ont été laissés sur le carreau avec le confinement. De tels truchements, essentiels pour que notre monde ne sombre pas dans l’incompréhension totale, lancent un cri d’alarme. Sachons l’interpréter.

Kessel, promesses tenues

Par Norbert Czarny (En attendant Nadeau)
Deux des trois pages du manuscrit du Chant des partisans. © Musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie, Paris. Deux des trois pages du manuscrit du Chant des partisans. © Musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie, Paris.

Jeff : ainsi appelait-on Joseph Kessel. Jeff aimait la fête, la dépense, le monde… Il voulait donner à voir et à sentir par les mots. Homme engagé dès 1932 en Allemagne, il a compris ce qui arrivait à l’Europe. Les deux tomes de la Pléiade et quelques autres livres parus début juin donnent à connaître un homme dont la devise dit tout : « Plus long le chemin, plus riches ses promesses. »

«Pour une décolonisation du quotidien»

Par

Écrire des « mythologies » et des « lieux de mémoire » postcoloniaux. C’est à ce projet ambitieux que se sont attelés Étienne Achille et Lydie Moudileno, avec une volonté politique et historique qui résonne avec les mobilisations raciales contemporaines. Entretien.

Sport noir et corps politiques

Par
capture-d-ecran-2020-06-27-a-12-39-07

Étudiant la stratégie d’« élévation de la race » par le sport prônée par l’élite noire étatsunienne et rejetée ensuite par le Black Power, un livre inscrit la lutte des corps noirs dans une histoire profonde qui permet de saisir certains tiraillements actuels.

Misères et vertus du rituel électoral

Par
15593892221105959

Plusieurs ouvrages remettent sur le métier le vieux débat concernant les mérites comparés de l’abstention et de la participation aux élections. Entre défense désenchantée du vote comme outil de « paix civile » et dissidence volontaire au profit d’autres engagements, passage en revue des arguments échangés. 

De Ricœur à Taguieff: la mémoire, l’histoire et les oublis de Macron

Par et
Emmanuel Macron à Buenos Aires (Argentine), en novembre 2018. © AFP Emmanuel Macron à Buenos Aires (Argentine), en novembre 2018. © AFP

Assistant du philosophe Paul Ricœur lors de l’écriture de La mémoire, l’histoire, l’oubli, le président de la République semble avoir oublié les leçons de ce livre de référence. Car la « réinvention » qu’il n’en finit pas de promettre ressemble de plus en plus à une crispation identitaire.

Zeev Sternhell, l’historien qui secoua la France comme un prunier fasciste

Par
co9rsc3o1b2ilu3geiyz4mkgbvw

Disparu ce 21 juin à 85 ans, l'historien israélien Zeev Sternhell était devenu la bête noire des études historiques officielles françaises, après la parution, en 1983, de son Ni droite ni gauche. L’idéologie fasciste en France.