Vichy : la réplique aux « falsifications » d’Éric Zemmour

Par

En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.

Dossiers

Le « grand remplacement », idéologie meurtrière

Attribué au principal suspect de l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande), un manifeste intitulé « Le grand remplacement », en référence au fantasme d’extrême droite du même nom, dénonce les « invasions étrangères » en Europe, et cite tout particulièrement le cas de la France.

L’inquiétude du monde éditorial face à l’envol de Bolloré

Par
© Copie d'écran du site d'Editis © Copie d'écran du site d'Editis

Vincent Bolloré absorbe et met au pas. Canal + en fit les frais, englouti par Vivendi. Plon a du plomb dans l’aile, encagé par Editis. Or ce géant de l’imprimé guigne Hachette, menaçant l’écosystème du livre. Trois femmes puissantes commentent un tel péril.

« L’esprit critique » : autour des ouvrages d’Éric Vuillard, Joshua Cohen et Julia Deck

Par
20210917-img-l-esprit-critique-1

Notre émission culturelle hebdomadaire débat du récit « Une sortie honorable », d’Éric Vuillard, de celui intitulé « Les Nétanyahou », de Joshua Cohen et du roman « Monument national », de Julia Deck.

Au Portugal, la mémoire crue du colonialisme

Par
Isabela Figueiredo © DR. Isabela Figueiredo © DR.

À l’approche d’élections législatives au Portugal, l’écrivaine Isabela Figueiredo décrit, dans un entretien à Mediapart, comment le legs de l’empire colonial continue de travailler en profondeur la société portugaise.

Éric Vuillard : « La narration politique, c’est de la mauvaise littérature »

Eric Vuillard à Paris, en janvier 2022. © Photo Sébastien Calvet/Mediapart Eric Vuillard à Paris, en janvier 2022. © Photo Sébastien Calvet/Mediapart

Dans son dernier récit, « Une sortie honorable », l’écrivain aborde la guerre d’Indochine, largement reléguée dans la mémoire nationale, et le cadre politique et financier qui l’a soutenue. Entretien sur la politique, l’histoire et la littérature.

Ville : l’envers de la métropole

Par
points-de-rupture-06-image-attente

Grand Paris, capitales culturelles, rénovation urbaine, urbanisme olympique : la notion de « métropole » surgit partout quand on parle de ville. Lubie bureaucratique, outil démocratique ou mise en œuvre du capitalisme sécuritaire ? Décryptage et discussion avec trois observateurs et observatrices critiques : Stany Cambot, Cécile Gintrac, et Rémi Eliçabe.

Du temps que la gauche pensait l’Éducation nationale

Par
Lionel Jospin, ministre de l'Éducation nationale dans une école primaire à Paris, le 6 septembre 1988. © Photo Pierre Guillaud/AFP Lionel Jospin, ministre de l'Éducation nationale dans une école primaire à Paris, le 6 septembre 1988. © Photo Pierre Guillaud/AFP

Le ministre qui incarne le plus intensément la régression démocratique imposée par Emmanuel Macron a pour nom Jean-Michel Blanquer. Pour mesurer l’ornière ainsi creusée, retour sur un temps révolu : quand la gauche défrichait en matière d’éducation.

Rencontres d’Averroès : croire en la liberté ?

Par
capture-d-e-cran-2022-01-03-a-15-54-38

Comme chaque année, Mediapart diffuse les Rencontres d’Averroès, qui contribuent à penser la Méditerranée des deux rives. Pour la dernière table ronde de l’édition 2021, c’est la question de la foi dans les libertés qui a été abordée.  

IAM : « On demande au rap des comptes qu’on ne demande pas aux autres musiques »

Par
hors-les-murs-iam-image-attente-1

À l’heure d’un nouvel album, Akhenaton et Shurik’n, deux des voix emblématiques du groupe IAM, reviennent sur 30 ans de rap mais aussi sur les polémiques provoquées par leurs prises de position sur le Covid, le vaccin, le passe sanitaire.

« L’Esprit critique » : autour des films « Twist à Bamako », « Don’t look up » et « Residue »

Par
20210917-img-l-esprit-critique-1

Notre émission culturelle hebdomadaire débat du dernier opus de Robert Guédiguian, de la métaphore climatique produite par Netflix et mise en scène par Adam McKay, et du premier film audacieux et radical de Merawi Gerima.