Faire de la santé la priorité de l’organisation économique

Par

Dans la foulée des annonces de Jean Castex détaillant les orientations d’Emmanuel Macron, entretien avec l’économiste Éloi Laurent qui propose d’abandonner l’obsession de la croissance économique et du plein-emploi pour passer à un État social et écologique où l’objectif deviendrait la « pleine santé ».

Dossiers

#MeToo, un an après

Par

Un an après l'afflux mondial de témoignages avec les mots dièse #MeToo et #BalanceTonPorc, de nombreuses réticences s'affirment, notamment en France, pour minimiser l'ampleur des violences sexuelles et sexistes. Elles sont pourtant endémiques, à tous les étages de la société.

Maintien de l’ordre et politiques du désordre

Par
Policiers des unités BRAV-M après une charge opérée rue Saint-Lazare à Paris en janvier 2020. © KL Policiers des unités BRAV-M après une charge opérée rue Saint-Lazare à Paris en janvier 2020. © KL

Alors que les méthodes du préfet Lallement et le nouveau schéma national du maintien de l’ordre sont contestés, un livre limpide explique les raisons d’une trajectoire de brutalisation qui singularise la France par rapport à ses voisins européens.

Les complotistes et les comploteurs

Par

Face à l’obscurantisme qui, de la Maison Blanche au film Hold-Up, se contrefiche des faits, se dresse un autre type de mépris de la vérité, qui se fait pourtant au nom de la science, et sur lequel un livre, Les Gardiens de la raison, a minutieusement enquêté.

L’univers proliférant de Jacques Abeille

Par Sébastien Omont (En attendant Nadeau)

Avec La Vie de l’explorateur perdu, Jacques Abeille conclut le Cycle des contrées, entamé en 1982 par Les Jardins statuaires. Cet ensemble de romans et de nouvelles, sans équivalence dans la littérature française contemporaine, affirme la puissance du rêve, de l’imaginaire et de la liberté.

L’insurrection en temps de pandémie: l’exemple de 1832

Par
Le duc d'Orléans et Casimir Perier à l'Hôtel-Dieu, peinture d'Alfred Johannot. © Capture d'écran/ Musées de Paris Le duc d'Orléans et Casimir Perier à l'Hôtel-Dieu, peinture d'Alfred Johannot. © Capture d'écran/ Musées de Paris

Une épidémie est-elle incompatible avec une insurrection ? En 1832, la présence mortelle du choléra n’a pas empêché les Parisiens de dresser des barricades contre le régime honni de Louis-Philippe. Récit.

De la rivalité mimétique Macron-Erdogan

Par
© LUDOVIC MARIN / AFP © LUDOVIC MARIN / AFP

L’autoritarisme du président Macron en fait un clone d’Atatürk, chantre d’une République laïque hostile aux minorités. L’antagonisme avec l’islamo-conservateur Erdoğan est lié à l’histoire, en miroir, de la France et de la Turquie.

La liberté d’expression et ses caricatures

Par
Lors de l'hommage à Samuel Paty, à Paris. © Hugo Passarello Luna / Hans Lucas via AFP Lors de l'hommage à Samuel Paty, à Paris. © Hugo Passarello Luna / Hans Lucas via AFP

Faire de la liberté d’expression l’étendard de la France, et des caricatures de Charlie Hebdo son expression structurante, est-ce prendre le risque de transformer un repère nécessaire en réflexe identitaire ?

«Beyrouth 2020», chronique d’un pays en train de sombrer

Par

Charif Majdalani fait le récit d’un Liban qui se relève de toutes les épreuves depuis un siècle, mais vit aujourd’hui un effondrement intérieur. Un roman de deuil sur les « splendeurs passées » de Beyrouth, percuté par l’explosion du port. Mais où la vie s’acharne encore.

Donald Trump et le deuil du corps électoral

Par
capture-d-e-cran-2020-11-15-a-10-11-41

La manifestation pro-Trump organisée à Washington le 14 novembre fut une queue de comète. Les participants n’ont pas remis le président défait en selle, ils l’accompagnèrent dans son travail de deuil politique : admettre l’inadmissible.

Les paraboles d’Olga Tokarczuk

Par Jean-Yves Potel (En attendant Nadeau)
Olga Tokarczuk © Jacek Ko-odziejski Olga Tokarczuk © Jacek Ko-odziejski

Chez Olga Tokarczuk, la raison laisse la place à des croyances troublantes. On devient addict ou on n’aime pas du tout. En cela, son dernier livre traduit en français est une bonne introduction à l’œuvre récompensée par le prix Nobel de littérature 2018. Maniant la tendresse et la curiosité de l’ordinaire, l’écrivaine polonaise nous entraîne dans des histoires qu’elle dit « bizarroïdes ».