Joël Favreau, la deuxième guitare de Brassens, joue encore

Par
Joël Favreau. © Antoine Perraud / Mediapart Joël Favreau. © Antoine Perraud / Mediapart

À l’occasion du centenaire de la naissance de Georges Brassens, le 22 octobre 2021, rencontre avec celui qui l’accompagna à la deuxième guitare, de 1971 à 1981 : Joël Favreau. Quarante ans après la mort du mentor, le disciple revisite et réinvente.

Dossiers

Les 150 ans de la Commune

La Commune continue de susciter la curiosité, d’inspirer et d’être appropriée. Elle fait encore l’objet de préjugés, d’idées reçues, d’enthousiasmes et de nouvelles recherches. Voyage à travers ses échos, et les travaux qui nous la rendent plus familière, alors qu’une manifestation a commémoré la Semaine sanglante, samedi 29 mai, à Paris. 

La Saint-Barthélemy, matrice des guerres civiles

Par

En renouvelant la manière d’écrire les massacres de la Saint-Barthélemy, l’historien Jérémie Foa propose aussi des hypothèses sur les façons dont se fabrique et se déroule la guerre civile.

Mohamad Amer Meziane : « Il n’y a pas de réchauffement climatique sans violence raciale »

Par
Des techniciens français de la Compagnie de recherche et d'exploitation pétrolière au Sahara (CREPS) jouent au volley-ball sur la base pétrolière d'Edjeleh Maison-Rouge, dans le désert algérien. Mars 1957. © AFP Des techniciens français de la Compagnie de recherche et d'exploitation pétrolière au Sahara (CREPS) jouent au volley-ball sur la base pétrolière d'Edjeleh Maison-Rouge, dans le désert algérien. Mars 1957. © AFP

Dans une enquête historique, le philosophe explore les liens entre la sécularisation – la séparation du religieux et du politique en Europe –, la colonisation et le dérèglement climatique. Il décrit comment, au XIXe siècle, la racialisation de l’islam a conduit à l’extractivisme fossile dans les pays du Sud, et au réchauffement planétaire.

« L’esprit critique » : autour des films « Freda », « Notturno » et « Le Dernier Duel »

Par
 © Illustration Fanny Monier pour Mediapart © Illustration Fanny Monier pour Mediapart

Notre émission culturelle hebdomadaire débat du dernier blockbuster de Ridley Scott, de la première fiction de la réalisatrice haïtienne Gessica Généus et du documentaire de l’Italien Gianfranco Rosi.

Alice Zeniter : « Quand Macron fait des déclarations sur l’Algérie, je préfère me boucher les oreilles »

« Pardon » aux harkis, propos sur la « nation algérienne » L’écrivaine Alice Zeniter, autrice de « L’Art de perdre », roman sur l’histoire d’une famille de harkis, porte un regard critique sur les initiatives et gestes mémoriaux de Macron à propos de l’Algérie. Entretien vidéo.

Quand « La Grande Illusion » de Jean Renoir aimantait la furie antisémite de Céline

Par
image

Jean Narboni publie une étude fascinante : une allégorie politique sur la haine antisémite que suscita le film de Jean Renoir chez Céline et consorts, à sa sortie, en 1937. Voyage au bout du cinéma, de l’aversion d’autrui et des inclairvoyances.

Refoulement et persistance de la question coloniale

Par
Des membres d'une délégation de personnes venant des colonies françaises à leur arrivée à Paris pour l’exposition internationale de juin 1937. © Photo France presse voir / AFP Des membres d'une délégation de personnes venant des colonies françaises à leur arrivée à Paris pour l’exposition internationale de juin 1937. © Photo France presse voir / AFP

Plus que toutes les autres anciennes puissances impériales, la France est travaillée en profondeur par la question coloniale, structurant la relation qu’elle entretient avec le monde et façonnant le regard qu’elle porte sur elle-même. Un article de la « Revue du crieur », dont le numéro 19 vient d’être publié.

Avec « Debout les femmes ! », Ruffin et Perret réaffirment l’utilité politique du cinéma

Par et
L'une des protagonistes du film "Debout les femmes", de François Ruffin et Gilles Perret, sorti en salle le mercredi 13 octobre 2021. © Erwan Lesné L'une des protagonistes du film "Debout les femmes", de François Ruffin et Gilles Perret, sorti en salle le mercredi 13 octobre 2021. © Erwan Lesné

Le septième art peut-il être la continuation du combat politique par d’autres moyens ? Cinéastes et « premières de corvée » réagissent au nouveau film de François Ruffin et Gilles Perret, dans la pure tradition du cinéma d’intervention.

Savant et engagé : Alban Bensa (1948-2021)

Par et Tiphaine Samoyault (En attendant Nadeau)
L'antropologue Alban Bensa © capture d'écran YouTube L'antropologue Alban Bensa © capture d'écran YouTube

Alban Bensa ne se sentait jamais aussi heureux que lorsqu’il n’était pas chez lui ; ce déplacement, loin d’être un exotisme, s’accompagnait d’une conscience aiguë des rapports de pouvoir et des hiérarchies entre les récits produites par l’histoire. L’anthropologue, disparu le 10 octobre, a longtemps travaillé en Nouvelle-Calédonie, où il s’était pleinement engagé pour l’indépendance et les droits du peuple kanak.

À Bobigny : « Mandela », un flambeau dans nos ténèbres

Par
Moanda Daddy Kamono en Nelson Mandela (© Nicolas Martinez) Moanda Daddy Kamono en Nelson Mandela (© Nicolas Martinez)

La Maison de la Culture de Bobigny (MC 93) présente « Mandela, du veld à la présidence ». Ce spectacle de Xavier Marchand retrace le destin du symbole de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, à partir de ses écrits publics et intimes. On en sort en sachant où donner de la tête, ici et maintenant.