Le cyclisme précolombien selon García Márquez

Par
Ramón Hoyos. © DR Ramón Hoyos. © DR

Traduit pour la première fois en France, Le triple champion dévoile ses secrets narre l’histoire de Ramón Hoyos, première idole cycliste colombienne dans les années 1950. Mais il révèle aussi les talents d’écrivain d’un jeune journaliste bientôt lui aussi touché par la gloire.

Dossiers

#MeToo, un an après

Par

Un an après l'afflux mondial de témoignages avec les mots dièse #MeToo et #BalanceTonPorc, de nombreuses réticences s'affirment, notamment en France, pour minimiser l'ampleur des violences sexuelles et sexistes. Elles sont pourtant endémiques, à tous les étages de la société.

«La fin justifie les moyens»

Par Jean-Christophe Piot

Comble du cynisme politique, justification de tous les crimes, realpolitik… L’idée que tous les moyens sont bons pour atteindre un but donné est souvent associée à Machiavel. Une image largement injuste pour le penseur florentin qui n’a jamais écrit ni pensé la phrase qu’on lui attribue. Retour sur un beau malentendu.

Les animaux contre-attaquent (4/8). Erreur de jeunesse

Par Ulys
 © ulys © ulys

Et si les animaux ne disparaissaient pas ? Et s’ils se cachaient sur le continent de plastique, pour préparer leur revanche ? Sous les ordres du dernier dodo, la résistance s’organise. Quatrième épisode de notre série de bande dessinée humoristique et écolo.

Les routiers sont amènes

Par

Brassant reportage à ras de l’humain et décryptage économique ou social, Jean-Claude Raspiengeas porte un regard empathique et documenté sur les bagnards du volant. Virée avec des chauffeurs vassaliques anonymes, frappés d’invisibilité.

«Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens!»

Par Jean-Christophe Piot
Les Croisés devant Béziers, le 22 juillet 1209. © Gravure (1862), Collection particulière Les Croisés devant Béziers, le 22 juillet 1209. © Gravure (1862), Collection particulière

Restée dans les mémoires comme un sommet d’indifférence cynique, la formule s’est imposée dans le répertoire de l’histoire de France. Censée avoir précipité lors de la croisade des albigeois le massacre brutal et indifférencié des habitants de Béziers, hérétiques et catholiques confondus, elle est pourtant (très) loin d’être attestée.

Voyage dans l’invisible avec les chamanes du Grand Nord

Par

En explorant les techniques chamaniques du Grand Nord européen et asiatique, l’ethnologue Charles Stépanoff mène une réflexion vertigineuse sur la façon dont les modernes, en réduisant le réel au visible, se sont privés de pans entiers des fonctions imaginatives.

On n’échappe pas à Noël

Par Sébastien Omont (En attendant Nadeau)

Écrivain d’une grande fantaisie et d’une profonde exigence, Giorgio Manganelli voyait dans la littérature « un artifice, un artefact de destination incertaine et ironiquement fatale ». Cet aspect à la fois dérisoire et nécessaire se retrouve dans La Crèche.

La liberté intenable de Jean-Christophe Bailly

Par

Chaque essai de Jean-Christophe Bailly est une incitation à la réflexion toujours brillamment reconduite. Naissance de la phrase rassemble deux textes sur le langage, s’attachant tout particulièrement à la part qu’y prend notre relation au monde selon deux points de vue, anthropologique et poétique.

«Paris vaut bien une messe!»

Par Jean-Christophe Piot
Le Massacre de la Saint-Barthélemy. © François Dubois, musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne Le Massacre de la Saint-Barthélemy. © François Dubois, musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Sommet de pragmatisme politique, sinon de cynisme, le mot prêté à Henri IV est étroitement lié à la légende du Béarnais, au même titre que le panache blanc ou la poule au pot. Mais on ne prête qu’aux riches : si personne ne pourra le reprocher au Vert Galant, il n’a jamais prononcé une formule en fait ciselée plus tard, bien après sa conversion au catholicisme.

Le sniper héroïsé, le raté et la veuve mercantile

Par
Montage à partir des dessins de "L’Homme qui tua Chris Kyle". De gauche à droite, Chris Kyle, Eddie Ray Routh, Taya Renae Kyle. © Fabien Nury/ Brüno/Dargaud Montage à partir des dessins de "L’Homme qui tua Chris Kyle". De gauche à droite, Chris Kyle, Eddie Ray Routh, Taya Renae Kyle. © Fabien Nury/ Brüno/Dargaud

À travers la méticuleuse déconstruction d’un fait-divers datant de 2013, les auteurs de la bande dessinée L’Homme qui tua Chris Kyle délivrent un glaçant rapport d’autopsie de l’Amérique d’aujourd’hui.