Travailleurs détachés: Paris lâche du lest, mais croit avoir sauvé l'essentiel

Par

Un accord d'étape est intervenu lundi soir dans l'un des dossiers les plus épineux de l'UE. Emmanuel Macron veut y voir la première pierre de cette « Europe sociale » promise. Pourtant cet accord, qui reste à confirmer, n'entrera en vigueur que dans quatre ans. Et les ministres français ont lâché sur les routiers.

A l’Onu, un traité alternatif sur le commerce est en chantier

Par

Des dizaines d’États se retrouvent à partir de lundi à Genève, pour discuter d’un texte qui ferait primer les droits humains sur ceux des multinationales. La société civile pousse, mais les Européens, eux, freinent. La position de Paris est ambiguë.

Fin de l’ISF et «flat tax»: des mesures peu utiles pour l’économie française

Par

La fin de l’ISF et le prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital ont été adoptés par l’Assemblée nationale vendredi 20 octobre. Le gouvernement justifie ces mesures par un soutien nécessaire à l’investissement. Mais ce besoin est contestable, tout autant que la méthode utilisée. 

CETA: le gouvernement français ne renégociera pas l’accord

Par et

Le premier ministre Édouard Philippe devrait annoncer mercredi 25 octobre un « plan d’accompagnement » du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada. Alors que des députés LREM eux-mêmes demandent de gros aménagements, le texte ne devrait pas bouger.

Coca-Cola licencie en France, malgré ses bons résultats

Par

La firme envisage de se séparer d'environ 10 % de sa masse salariale en France, afin de «sauvegarder sa compétitivité», alors même que l'entreprise engrange de très bons résultats et table sur une forte croissance.

Ce que signifie l’obsession du contrôle des chômeurs

Par

La proposition d’un « contrôle journalier » des chômeurs de Pierre Gattaz n’est pas le fruit d’un esprit farfelu, c’est la partie visible d’une logique plus profonde qui réduit le chômeur à n’être qu’un simple instrument de la politique du coût du travail.

Chez Airbus, un parachute doré à 80 millions d'euros

Par et
Jean-Paul Gut, directeur d'EADS International et de la stratégie jusqu'en juin 2007 © dr Jean-Paul Gut, directeur d'EADS International et de la stratégie jusqu'en juin 2007 © dr

L’ancien directeur commercial d’EADS Jean-Paul Gut, qui a mis en place le système au cœur des enquêtes de corruption des justices française et britannique, a touché environ 80 millions d’euros d’indemnités à son départ du groupe aéronautique en 2007.

Face à Macron, les syndicats jouent en solo

Par
Le cortège du 12 septembre à Paris. © Amélie Poinssot Le cortège du 12 septembre à Paris. © Amélie Poinssot

La CGT a manifesté ce jeudi, seule avec l'union Solidaires. Face à un gouvernement inflexible sur sa volonté de réformer, le syndicat souhaite s'afficher comme une force d'opposition incontournable. Mais qu'y a-t-il à gagner, au sein d'un paysage syndical si divisé ?

L’omerta sur les cadeaux de Macron aux ultrariches

Par

Le gouvernement refuse de fournir une évaluation détaillée du gain pour les 100 plus grandes fortunes de la suppression de l’ISF. Explication inavouée : les chiffres scandaliseraient l'opinion. 

La BCE «capturée» par le monde financier, accuse une ONG

Par
Manifestation des Femen lors de la première conférence de la BCE dans son nouveau siège en avril 2015 © Dr Manifestation des Femen lors de la première conférence de la BCE dans son nouveau siège en avril 2015 © Dr

La banque centrale européenne est « indépendante de tous sauf du monde financier », écrit l’ONG Corporate Europe Observatory dans un rapport publié début octobre. Les grandes banques ont totalement investi l’institution monétaire, pour mieux influencer ses décisions.