L’Etat condamné pour avoir refoulé des mineurs étrangers

Par Michel Henry
Migrants à la frontière franco-italienne entre Vintimille et Menton en 2015 © Reuters Migrants à la frontière franco-italienne entre Vintimille et Menton en 2015 © Reuters

Pour la quatrième fois en moins d'un an, l’État a été condamné vendredi dans les Alpes-Maritimes pour sa politique migratoire. Cette fois, la situation concernait 19 mineurs, réacheminés vers l’Italie au mépris de la loi. Pour la préfecture, le revers est sérieux et massif. Mais modifiera-t-elle pour autant sa politique ?

Marion Maréchal-Le Pen: une primaire à l’extrême droite

Par

Marion Maréchal-Le Pen « ne revient pas en politique », elle a seulement lancé sa candidature pour la présidentielle. Son discours de Washington enjambe le prochain congrès du FN, conteste à Laurent Wauquiez le commandement de la droite nationaliste et dégage la route pour Emmanuel Macron.

Usul. Et si on vidait les prisons?

Par Usul et Rémi Liechti
 © Mediapart © Mediapart

La situation des prisons françaises est inquiétante à bien des égards : les conditions de détention sont régulièrement dénoncées par les associations et la surpopulation, manifeste, semble être devenue une constante. On pense alors que la solution est de construire davantage d’établissements pénitentiaires…

Les «jeunes de banlieue» n’existent pas

Par

Dans un livre subtil, la philosophe Claire Marin raconte quinze ans d’enseignement dans un lycée de Cergy-Pontoise. L’auteure s’attaque au mythe du « jeune de banlieue » et déconstruit toutes les images dépréciatives qui lui sont attachées.

En défense du service public

Par

Le premier ministre Édouard Philippe détaillera ce lundi la réforme de la SNCF. Les services publics sont, plus encore que la Sécurité sociale, des signes distinctifs du modèle social français. Achever leur démantèlement, comme le souhaite le gouvernement, constituerait une grave régression démocratique.

Affaire Darmanin: la deuxième plaignante livre son récit

Par et
Gérald Darmanin le 12 juillet 2017 à l'Assemblée nationale, à Paris. © Reuters Gérald Darmanin le 12 juillet 2017 à l'Assemblée nationale, à Paris. © Reuters
Une habitante de Tourcoing a déposé plainte pour « abus de faiblesse » contre Gérald Darmanin le 13 février. Mediapart l’a rencontrée. Elle accuse l'ancien maire d’avoir profité de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles : « Je me sentais obligée de le faire pour avoir un logement et un travail. » Elle a fourni aux enquêteurs des éléments matériels (SMS, courriers, etc.). Certaines lettres attestent d'interventions de l’élu, y compris après son entrée au gouvernement. Lui affirme n’avoir « jamais abusé de la faiblesse ou de l’intégrité de quiconque ».

«Sans contrat ni salaire», un assistant du député Bonnell claque la porte

Par
Le député Bruno Bonnell est peu présent dans les débats parlementaires depuis le début du quinquennat. © Youtube / LREM Le député Bruno Bonnell est peu présent dans les débats parlementaires depuis le début du quinquennat. © Youtube / LREM

Un collaborateur parlementaire vient de quitter l'équipe du député macroniste Bruno Bonnell (proche de Gérard Collomb), en affirmant avoir travaillé pendant plusieurs mois sans contrat de travail ni rémunération. De septembre à décembre, il a labouré pour son élu la 6e circonscription du Rhône, qui recouvre le territoire de la commune de Villeurbanne. Sa situation interroge sur la présence de “bénévoles” dans les équipes de députés.

Gérard Collomb à Lyon ou l’art du verrouillage

Par Nicolas Barriquand
Gérard Collomb à Lyon lors de la campagne des élections municipales, en 2014. © Reuters Gérard Collomb à Lyon lors de la campagne des élections municipales, en 2014. © Reuters

Dans son fief lyonnais, le ministre de l’intérieur a bâti un pouvoir sans partage. Son hégémonie repose sur une habileté certaine à diviser ses rivaux et opposants et sur une maîtrise des réseaux de la ville, notamment du patronat.

Elie Poigoune: En Nouvelle-Calédonie, «le scrutin approchant, la tension va monter»

Par
Elie Poigoune devant le Centre culturel Tjibaou à Nouméa, le 16 janvier 2018. © Carine Fouteau Elie Poigoune devant le Centre culturel Tjibaou à Nouméa, le 16 janvier 2018. © Carine Fouteau

Elie Poigoune fut l’un des premiers bacheliers kanak. Aujourd’hui président de la Ligue des droits de l’homme en Nouvelle-Calédonie, il a été l’un des militants les plus actifs de son pays, d’abord en faveur de la rétrocession des terres, puis de l’indépendance. Reconnu pour sa capacité à tisser des liens entre les communautés, il fait partie du « comité des sages » désigné par Édouard Philippe pour préparer le référendum d’autodétermination. Rencontre au centre culturel Jean-Marie-Tjibaou, à Nouméa.

Apple au tribunal: selon la justice, Attac agit dans «l'intérêt général»

Par

Alors que le géant informatique réclamait que l’ONG soit interdite de manifester devant ses magasins pendant trois ans, la justice estime que la campagne d’Attac contre l’évasion fiscale est « d’intérêt général ».