Drones: comment Gérald Darmanin a voulu échapper à toute sanction

Alors que le Conseil constitutionnel doit se prononcer sur la loi « Sécurité globale », Mediapart révèle que le ministre de l’intérieur a tenté, fin 2020, d’échapper à une sanction de la Cnil qui enquêtait sur cette surveillance illégale. Il a surtout réclamé que cette sanction, une fois prononcée, soit dissimulée aux citoyens et aux parlementaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un courrier signé par Gérald Darmanin en personne, que Mediapart s’est procuré. Informé que le « gendarme français des données personnelles » s’apprête, à l’issue d’une instruction de plusieurs mois, à infliger à son ministère une sanction pour l’usage illégal de ses drones, il tente d’échapper, fin 2020, à tout rappel à l’ordre infamant.