1981-83: pourquoi le renoncement économique n’était pas inéluctable

En moins de deux ans, les priorités économiques du PS au pouvoir se sont renversées. La perspective d’une troisième voie entre capitalisme et collectivisme, déjà floue, s’évapore définitivement. Un choix qui s’explique moins par la réalité économique objective, que par des motifs politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Difficile de se souvenir de 1981 sans penser à 1983, année du fameux « tournant de la rigueur ». Si les socialistes ont tenu de nombreuses promesses à leur arrivée au pouvoir, le renoncement à leurs ambitions initiales en matière économique et sociale a marqué de manière spectaculaire le premier mandat de François Mitterrand. En lieu et place de « changer la vie », ou en tout cas de lutter avant tout contre l’austérité et le chômage, les objectifs comptables de respect des « grands équilibres » ont pris le dessus.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Les rendez-vous de Mediapart
par La rédaction de Mediapart
France — Enquête
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Violences sexuelles — Enquête
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Santé — Enquête
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Le procès des attentats du 13-Novembre
Pourquoi Salah Abdeslam n’a pas convaincu la cour d’assises
Dans son verdict condamnant le dixième homme des commandos de Paris à une peine de perpétuité incompressible, la cour d’assises spéciale souligne « son absence de réflexion réelle » et « sa volonté de ne pas trahir l’État islamique ».
par Karl Laske
Le procès des attentats du 13-Novembre — Chronique
Georges Salines : « Impossible de ne pas me sentir concerné par le sort des accusés »
Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats ont écrit et décrit leurs sentiments. En ce dernier jour du procès, le père de Lola, assassinée au Bataclan, s’interroge sur le sens des peines prononcées.
par Georges Salines
Europe — Chronique
L’Otan, le Prado et les « Ménines » de Velázquez
Retour sur une étrange soirée en marge du sommet de l’Otan à Madrid, où les dirigeants, après avoir annoncé des milliards de dollars pour renforcer leur présence militaire sur le continent, se sont mis à contempler les « Ménines » de Velázquez au musée du Prado.
par Ludovic Lamant
Éducation — Enquête
L’univers sexiste, homophobe et autoritaire de Stanislas, le « meilleur » lycée de France
De nombreux témoignages et des documents obtenus par Mediapart montrent ce qui est proposé par ce prestigieux établissement catholique. Une quinzaine d'anciens élèves racontent les « humiliations » et les « souffrances » vécues. 
par David Perrotin et Lorraine Poupon

Nos émissions