Immigration: Macron sombre dans les mêmes travers que Sarkozy

Par
Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy à Thones (Haute-Savoie), le 31 mars. © Reuters Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy à Thones (Haute-Savoie), le 31 mars. © Reuters

Pour contrer l’extrême droite, le chef de l’État entend replacer l’immigration au cœur du débat public. Non content de recycler la stratégie politique de Nicolas Sarkozy, il réutilise également sa rhétorique, opposant le prétendu aveuglement des « bourgeois » aux « réalités » des classes populaires.

Immigration: le débat ouvert par Macron crée des remous dans la majorité

Par
Emmanuel Macron, avec Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale et Marc Fesneau, ministre des relations avec le Parlement, le 16 août, à l'Élysée. © DR Emmanuel Macron, avec Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale et Marc Fesneau, ministre des relations avec le Parlement, le 16 août, à l'Élysée. © DR

À la suite des propos d’Emmanuel Macron sur la nécessité de s’emparer à nouveau du thème de l’immigration, et avant le débat prévu dans l’hémicycle le 30 septembre, certains députés LREM témoignent de leur dépit de voir une nouvelle fois ce sujet mis à l’agenda.

Doubles frais du député Bridey: la maire de Fresnes saisit la justice

Par et
Jean-Jacques Bridey. © Facebook/Jean-Jacques Bridey Jean-Jacques Bridey. © Facebook/Jean-Jacques Bridey

La maire PS de Fresnes, Marie Chavanon, a annoncé avoir « saisi le ministère public », une semaine après nos révélations sur les notes de frais de son prédécesseur, le député LREM Jean-Jacques Bridey. En 2016 et en 2017, ce dernier s’est fait rembourser deux fois de nombreux repas copieux en présentant un ticket à la mairie et une copie à une société d’économie mixte de la ville, qu’il présidait.

A Nantes, 48 heures de garde à vue pour un homard de carnaval

Par Elsa Gambin
Le menaçant homard. Le menaçant homard.

Samedi dernier, lors de la manifestation de convergence des luttes à Nantes, trois militants ont été interpellés alors qu’ils chargeaient un homard géant en papier mâché, destiné à rejoindre le cortège. Le procureur demandait l’ouverture d’une information judiciaire pour « association de malfaiteurs ». Le juge d’instruction n’a pas suivi.

Bioéthique: les droits des personnes transgenres et des enfants intersexes en débat

Par

Ils sont souvent les oubliés du droit. En commission, les députés ont rejeté les amendements visant à ouvrir la PMA aux hommes transgenres. Ils ont également débattu de la prise en charge médicale des enfants intersexes.

Migrants: le «modèle» de Grande-Synthe en sursis après l'évacuation d'un campement

Par
À l'intérieur du gymnase du Moulin, en mai 2018, où attendent des dizaines de familles de Kurdes irakiens. © Laurene Daycard À l'intérieur du gymnase du Moulin, en mai 2018, où attendent des dizaines de familles de Kurdes irakiens. © Laurene Daycard

L’État a évacué mardi 17 septembre un campement de 800 exilés à Grande-Synthe, près de Calais. Alors que l’écologiste Damien Carême, maire jusqu’en juillet, avait tenté d’organiser un accueil plus digne, son départ engendre des incertitudes sur le terrain. Reportage.

L’Elysée se retire d’une conférence organisée par la Ligue islamique mondiale

Par Jacques Duplessy Et Lionel Levy
Mohammad Abdelkarim al-Issa. © DR Mohammad Abdelkarim al-Issa. © DR

Emmanuel Macron était au programme ce mardi d’une grande conférence internationale co-organisée à Paris par la Ligue islamique mondiale. L'Elysée s'est-il rendu compte avec retard du pedigree des organisateurs ?

Le collectif Technopolice appelle à la mobilisation contre les «safe cities»

Par

Un collectif d’associations et de syndicats, dont la Quadrature du Net, la CGT, la LDH et la FCPE, lance une campagne de mobilisation contre les nouveaux outils de surveillance urbains tels que la vidéosurveillance intelligente, la reconnaissance faciale, l’analyse du big data ou encore les capteurs sonores.

Budget 2020: l’illusion d’un «tournant social»

Par

Beaucoup voient dans le projet de loi de finances 2020, qui sera présenté le 25 septembre et qui prévoit près de 10 milliards d’euros de baisses d’impôts, un « tournant social » de l’exécutif. Une vision qui semble oublier plusieurs éléments clés.

Réforme des retraites: «Nous, petits libéraux, on ne peut pas suivre»

Par
Stewards et hôtesses de l'air ont défilé au milieu des professions libérales. © M.G Stewards et hôtesses de l'air ont défilé au milieu des professions libérales. © M.G

Plusieurs milliers de personnes ont défilé lundi 16 septembre dans la capitale à l'appel du collectif SOS Retraites, qui rassemble seize professions libérales, les avocats en tête de pont. Tous craignent le « hold-up » de leurs caisses de retraite, gérées de manière autonome et appelées à être fondues dans celle du régime général, ainsi qu'une mise à mort des petits cabinets, menacés par la hausse annoncée des cotisations retraite.