Contre Greenpeace, l’Etat fait le procès de la désobéissance civile

Par
Action de Greenpeace à la centrale nucléaire de Cruas, 28 novembre 2017 (©Greenpeace France) Action de Greenpeace à la centrale nucléaire de Cruas, 28 novembre 2017 (©Greenpeace France)

Des peines de sursis et de prison ferme ont été requises contre les vingt-trois militant·e·s de Greenpeace qui ont illégalement pénétré dans la centrale nucléaire de Cruas, en novembre 2017. Pour le ministère public, comme pour EDF, « il est temps que ça s’arrête. Il n’est plus possible de tolérer ces intrusions à répétition ».

Derrière les ordonnances, le dumping salarial

Par

PSA veut obtenir de ses salariés du site de Vesoul de travailler plus pour gagner moins. Une mise à nu de la réalité des ordonnances qui ne se marie guère avec le mantra gouvernemental selon lequel « le travail doit payer ».

Argent évaporé: une enquête judiciaire affole la FCPE

Par Antoine Champagne et Jacques Duplessy

Alors que s'ouvre samedi le congrès annuel de la FCPE, la numéro deux de la principale fédération des parents d'élèves, et possiblement prochaine présidente, est mise en cause dans une enquête judiciaire pour abus de confiance en Essonne. La direction nationale essaie d'enterrer l’affaire. L’opposition interne s’estime bâillonnée. 

Affaire Darmanin: le parquet classe la plainte de l’habitante de Tourcoing

Par et
 © Reuters © Reuters

Le parquet de Paris a classé sans suite l’enquête préliminaire pour « abus de faiblesse » visant le ministre. Cette enquête avait été ouverte après la plainte déposée par une femme, qui accuse l'ancien maire d’avoir profité de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles.

Des salariés occupent un McDonald’s à Paris pour de meilleurs salaires

Par
 © MG © MG

Des salariés de McDonald’s mènent une occupation mouvementée dans un fast-food près de la gare de l’Est à Paris. Leur revendication : gagner un peu plus que le Smic horaire. Autour d’eux, des cheminots et des étudiants les aident à s’affranchir de l’isolement que produit le système de franchise développé par le vendeur mondial de « Big Mac ».

Affaire Bygmalion: Sarkozy joue encore la procédure

Par

La défense de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy demandait la transmission d’une QPC et l’annulation de son renvoi en correctionnelle dans l’affaire Bygmalion, ce mercredi. Décision en septembre.

La cause animale se lance à l’assaut de l’écologie politique

Par

Le Rev, parti créé par Aymeric Caron, nourrit déjà de grandes ambitions, et d’abord celle de prendre le leadership sur le créneau de l’écologie politique. Il espère fédérer une base militante large autour de l’engouement pour le véganisme.

Violences sexuelles sur mineurs: pas de présomption de non-consentement

Par
Marlène Schiappa à l'Assemblée, le 12 juillet 2017. Marlène Schiappa à l'Assemblée, le 12 juillet 2017.

Les députés LREM ont adopté seuls, dans la nuit de mardi à mercredi, l’article renforçant la protection des mineurs contre les violences sexuelles. Les autres députés, à droite comme à gauche, ont bataillé en vain pendant plusieurs heures pour tenter de réintroduire une présomption de non-consentement pour les moins de 15 ans.

L’arrêt Cahuzac illustre le tabou français de la prison face à la délinquance en col blanc

Par
Jérôme Cahuzac, le 12 février 2018, à la cour d'appel de Paris. © Reuters Jérôme Cahuzac, le 12 février 2018, à la cour d'appel de Paris. © Reuters

En condamnant, mardi 15 mai, Jérôme Cahuzac à une peine de prison aménageable, contrairement à la sentence de première instance et aux réquisitions du parquet général, la cour d’appel de Paris a offert une échappatoire inespérée à l’ancien ministre socialiste : la possibilité d’éviter l’incarcération. À l’étranger, de nombreux exemples montrent que la délinquance en col blanc y est plus durement réprimée.

Comptes de Macron: les oppositions envisagent une commission d’enquête

Par et
Le 27 septembre 2017, au palais de l’Élysée, Emmanuel Macron avec Olivier Ginon, patron de GL Events. © Reuters Le 27 septembre 2017, au palais de l’Élysée, Emmanuel Macron avec Olivier Ginon, patron de GL Events. © Reuters

Le groupe LR à l’Assemblée a attaqué la majorité sur l’organisation de la campagne d’Emmanuel Macron. La gauche soutient sa demande de création d’une commission d’enquête et souhaite en profiter pour rouvrir le débat sur les règles de financement.