« Qui va accoucher les femmes ? » : le cri d’alerte des sages-femmes de Saint-Denis

Par Méline Escrihuela (Bondy Blog)
Les 70 sages-femmes de la maternité de Saint-Denis ont rejoint la mobilisation nationale de la profession. © Photo Méline Escrihuela / Bondy Blog Les 70 sages-femmes de la maternité de Saint-Denis ont rejoint la mobilisation nationale de la profession. © Photo Méline Escrihuela / Bondy Blog

À l’hôpital Delafontaine, l’annonce de la fermeture de plusieurs lits en salles de naissance a fait déborder le vase pour les sages-femmes en sous-effectif dans tout le département.

« À l’air libre » : face à Mediapart, Nadia Hai, ministre de la ville

Par
À l'air libre (152) FACE À MEDIAPART : Nadia Hai, ministre déléguée à la ville © A l'air libre

Ce soir dans « À l’air libre » : la ministre déléguée chargée de la ville, Nadia Hai, répond aux questions de Mediapart, puis aux interpellations de Diangou Traoré, du collectif Habitants du Franc-Moisin, et du sociologue Julien Talpin.

Gaston Flosse condamné à six mois de prison ferme

Par

L’ancien homme fort de Polynésie française pourra effectuer sa peine à son domicile, sous surveillance électronique. Il a été reconnu coupable de dissimulation de patrimoine et déclaration mensongère à la HATVP.

En milieu rural, la lecture à l’épreuve du passe sanitaire

Par
La bibliothécaire de Saint-Vincent, Elisabeth Cultien, présente un carnet rempli par un de ses usagers dans le cadre d'un projet participatif visant à renouer le lien social en période de pandémie. © Photo Nicolas Cheviron pour Mediapart La bibliothécaire de Saint-Vincent, Elisabeth Cultien, présente un carnet rempli par un de ses usagers dans le cadre d'un projet participatif visant à renouer le lien social en période de pandémie. © Photo Nicolas Cheviron pour Mediapart

Alors que se tient ce mercredi une journée de mobilisation nationale des médiathèques contre le passe sanitaire, Mediapart publie une série de reportages sur l'acceptation de ce dispositif loin des centres urbains. Premier volet dans les monts du Forez, du Livradois et du Velay, où l’imposition du passe sanitaire a conduit à la fermeture de médiathèques et à l’exclusion d’une partie des utilisateurs de celles restées ouvertes.

Le mystérieux réseau derrière l’ONG qui emploie Benalla

Alexandre Benalla s’est reconverti dans le privé à son départ de l’Élysée en 2018. © Alain JOCARD / AFP Alexandre Benalla s’est reconverti dans le privé à son départ de l’Élysée en 2018. © Alain JOCARD / AFP

Lors de son procès, Alexandre Benalla a dit travailler pour une ONG internationale basée en Suisse, l’OMRGC. Derrière cette structure, il y a en réalité un mystérieux réseau, dans lequel on retrouve un ancien policier aux prises avec la justice mais aussi un contrat de protection de l’ambassadrice des Émirats arabes unis à Paris.

Christophe Naudin : « Vivement la fin des témoignages des parties civiles qu’on passe aux polémiques bien grasses… »

Par Christophe Naudin
Christophe Naudin avec Georges Salines à Paris, en septembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Christophe Naudin avec Georges Salines à Paris, en septembre 2021. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

Pendant toute la durée du procès, sept victimes des attentats écrivent et décrivent leurs sentiments. Christophe Naudin, rescapé du Bataclan, s’interroge sur la réception par le public de la succession « de deuils impossibles et de vies détruites ».

Passe sanitaire : le poison de la banalisation des états d’exception

Par
 © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart

La prorogation de l’état d'urgence sanitaire jusqu’au 31 juillet, examinée aujourd’hui en conseil des ministres, est une nouvelle étape de la transformation des états d’exception en « mode de gouvernement banalisé » « Sur les six dernières années, la France en aura passé la moitié en “état d’urgence” », rappelle le Conseil d’État.

13-Novembre : « Dès que quelqu’un essaye de fuir, il se fait descendre »

Par
Paris, le 14 novembre 2015. Des enquêteurs devant « le Café La Bonne Biere », rue du Faubourg du Temple et la salle d’audience du procès des attentats du 13 novembre 2015. © Photo Kenzo Tribouillard / AFP Paris, le 14 novembre 2015. Des enquêteurs devant « le Café La Bonne Biere », rue du Faubourg du Temple et la salle d’audience du procès des attentats du 13 novembre 2015. © Photo Kenzo Tribouillard / AFP

Guillaume, le spectateur pris en otage sur la scène du Bataclan lors de l’arrivée de la police, a témoigné mardi au procès des attentats du 13 novembre. Deux rescapées ont souligné leurs souvenirs manquants.

La présidentielle a peu à peu étouffé les législatives

Par
 © Photo Sébastien Calvet / Mediapart © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

Depuis 2002, le scrutin législatif est subordonné à la présidentielle. Modifier le calendrier électoral pourrait inciter les partis à (re)devenir des forces capables d’agréger des intérêts sociaux, plutôt que des véhicules d’ambitions personnelles. 

2022 : les gauches anticipent leur défaite

Par et
A l'Assemblée nationale. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart A l'Assemblée nationale. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

Anticipant un nouvel échec à la présidentielle, les formations classées à gauche misent leur survie sur les législatives. Ce scrutin pèsera sur leur recomposition. Mais il pourrait aussi influencer le cours de la campagne actuelle.