« The Song of the Shirt », objet implacable sur la naissance d’une conscience féministe

Par Tënk & Mediapart

Ce documentaire polymorphe signé Sue Clayton et Jonathan Curling est sorti en 1979. Constitué d’archives visuelles, de textes d’époque, de poèmes et de reconstitutions, il retrace ce que fut le travail des femmes à Londres au mitan du XIXe siècle. Et la conscience politique qui émerge pour protéger les travailleuses. Un documentaire en partenariat avec Tënk, plateforme du documentaire d’auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

The Song of the Shirt reprend le titre d’un poème que Thomas Hood écrivit en 1843 pour dénoncer le travail des couturières à Londres. Et ce n’est pas le seul emprunt que font les réalisateurs : textes de débats politiques, feuilletons parus dans la presse, chansons, articles de journaux… une grande partie de la matière sonore date du milieu du XIXe siècle. Les dessins et illustrations sont aussi de cette époque et témoignent de la prégnance de la question du travail des femmes comme marqueur de la compétition sociale, de l'avidité du capitalisme. Au point où le gouvernement britannique lui-même a fini par s'intéresser à elles, ce qui a donné lieu à l'adoption d'une des premières législations visant à protéger les travailleuses.