Portfolios

Camille Henrot et le Tout-Monde 2.0

13 photos

La révolution numérique a bouleversé nos rapports au monde : un Tout-Monde 2.0 désormais mis à plat, sans frontière, hyper connecté, en mouvement, mais aussi surveillé, isolant et infecté de virus. Inspirée d'une étude sur les Dogons, peuple du Mali, l'exposition The Pale Fox de Camille Henrot au centre d'art et de recherche Betonsalon propose une immersion dans un bleu pétant, un Klein d'œil au bleu de Facebook et des anciens fonds perdus utilisés par le cinéma pour les effets spéciaux. Henrot décompose des fragments du réel pour créer un flux d'images et d'objets qui se succèdent comme sur une chaîne d'information en continu, un flux d'actualité qui aurait été hacké par un virus : celui d'une curiosité désordonnée et vouée à l'échec. Visite guidée avec l'artiste, en 13 images, avant fermeture.

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

  1. © Vue de l’exposition de Camille Henrot, "The Pale Fox". Bétonsalon - Centre d’art et de recherche, Paris, 2014. © Aurélien Mole

    Pop Up. Henrot connecte des images d'archives personnelles ou d'inconnus, des photos de presse, des dessins et des sculptures en bronze, des animaux naturalisés, des tablettes numériques, des emballages Apple... Autant d'éléments qui proposent une mise à plat de notre époque, et qui surgissent comme des pop-up. On retrouve d'ailleurs cette idée de la fenêtre comme ouverture sur le monde ou enfermement, avec un store qui, en s'ouvrant, évoque la trame vidéo. 

    « Lorsqu'on visite un atelier d'artiste, on retrouve toujours des images de référence, des images découpées et épinglées sur les murs. Lorsque je faisais mes recherches pour le film Grosse Fatigue au Smithsonian Institute à Washington, j'étais intriguée par toutes ces images que les chercheurs avaient clipées sur leurs ordinateurs ou au-dessus de leurs bureaux.

    Avec "The Pale Fox", on est dans l'idée de l'espace mental,  je présente des documents qui sont dans notre environnement immédiat. Apocalypse, montée des sectes, témoins de Jéhovah, animaux brûlés dans des forêts : nous sommes confrontés chaque jour à ces images sombres du monde, mais que nous ne voyons plus tellement nous les avons intériorisées. » The Pale Fox fonctionne alors comme une immersion physique dans le disque dur de son précédent film Grosse Fatigue. Primé à la Biennale de Venise en 2013, ce film présentait une origine du monde multiple et métissée, racontée en slam par l'écran d'un ordinateur en surchauffe. Cliquer ici pour en découvrir certains extraits. 

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Thibault Vandermersch (photos) et Caroline Coq-Chodorge (texte)
Portfolio — 19 photos
par Laurent Carre et Jeanne Frank
Portfolio — 19 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 20 photos
par Photos : Sadak Souici / Agence Le Pictorium | Textes : Théophile Simon

À la Une de Mediapart

Journal — France
Mélenchon et Marseille : l’histoire d’un rendez-vous manqué
Il y a cinq ans, son élection comme député dans la deuxième ville de France avait généré beaucoup d’espoir au sein d’une gauche locale en mal d’incarnation. Mais entre désillusions réciproques et choix stratégiques divergents, la greffe de l’Insoumis au sein de la gauche marseillaise n’a pas pris. Récit en trois actes.
par Pauline Graulle et Coralie Bonnefoy (Marsactu)
Journal — France
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D’autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — France
Dans l’Essonne, un « harcèlement discriminatoire » par amendes interposées
Au printemps 2020, trente-deux habitants d’Epinay-sous-Sénart ont reçu des dizaines de contraventions pour des sorties injustifiées pendant le confinement. Affirmant avoir été verbalisés à distance par la police municipale, une pratique illégale, ils ont saisi le Défenseur des droits.
par Camille Polloni et David Perrotin
Journal — France
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi