Cinq ans de révolte avec les Pussy Riot

Par

Denis Sinyakov suit les Pussy Riot depuis longtemps, avant même le happening punk dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou en février 2012, coup d’éclat qui les avait fait connaître dans le monde entier et avait valu à trois de leurs membres deux ans de prison. Lui-même a eu des problèmes avec la justice russe, puisqu’il a passé deux mois en prison après avoir été arrêté dans l’Arctique russe alors qu’il travaillait comme photographe de Greenpeace. L’ONG voulait dénoncer les risques de l’exploitation pétrolière russe dans le Grand Nord.

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Décembre 2011. Des membres des Pussy Riot, groupe de punk radical et féministe, mènent une bruyante action de protestation sur le toit d’un immeuble situé en face d’un centre de détention moscovite où se trouve Alexeï Navalny, célèbre militant politique condamné à 15 jours de prison pour avoir organisé une manifestation d’opposition à Vladimir Poutine.

Voir tous les portfolios